La langue française

Inépuisable

Sommaire

  • Définitions du mot inépuisable
  • Étymologie de « inépuisable »
  • Phonétique de « inépuisable »
  • Citations contenant le mot « inépuisable »
  • Traductions du mot « inépuisable »
  • Synonymes de « inépuisable »
  • Antonymes de « inépuisable »

Définitions du mot inépuisable

Trésor de la Langue Française informatisé

INÉPUISABLE, adj.

A. − Qu'on ne peut épuiser. Synon. intarissable.
1. [Correspond à épuiser A 1] Dans tous les coins du ciel des mains mystérieuses tendent leurs fleurs et un vin jaune coule d'inépuisables fontaines (Camus, État de siège,1948, p. 285):
1. Il a d'inépuisables réserves de renseignements précis, de documents puisés à la source même sur tous les hommes les plus importants ou intéressants de ces quarante dernières années... Du Bos, Journal,1922, p. 165.
Au fig. La couleur des cieux, la disposition et la grandeur des sphères (...) sont pour les esprits bienheureux une source inépuisable d'admiration (Chateaubr., Martyrs, t. 1, 1810, p. 187).Une source intarissable, inépuisable, d'altruisme (Bourget, Sens mort,1915, p. 179).Une réserve inépuisable de féminité (Aymé, Jument,1933, p. 183).
2. [Correspond à épuiser B] Ressource, richesse, trésor inépuisable. Le combustible est inépuisable, puisque des forêts immenses couvrent des mines de charbon à fleur de terre (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 343).Je me trouvais, par suite de mes gains, à la tête d'une dizaine de mille francs qui me paraissaient un capital inépuisable (Dumas fils, Dame Cam.,1848, p. 176).
B. − Au fig.
1. Dont les ressources sont illimitées. Synon. infini.L'inépuisable génie grec, qui a fait la part si grande aux mythes de l'adhésion et de la modestie, a su donner, cependant, son modèle à l'insurrection (Camus, Homme rév.,1951, p. 44).L'immensité est un thème poétique inépuisable (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 173).
2. [En parlant d'un sentiment] Dont la manifestation se renouvelle sans cesse. Synon. inlassable.Amour, curiosité inépuisable. Un regard chaud, pensif, et d'une tendresse inépuisable (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 39).Une inépuisable indulgence, qu'il nomme compréhension, et qui n'est que l'impuissance à juger et à prendre parti (Mounier, Traité caract.,1946, p. 694):
2. J'ai l'impression que dans un moment de grande détresse, ce serait vers une personne comme celle-là que je voudrais me tourner, car il a toute la douceur de la race noire dans les yeux et cette inépuisable bonté dont nous avons si grand besoin, nous, les Blancs. Green, Journal,1937, p. 87.
3. [En parlant d'une pers.]
a) Qui ne cesse de parler d'un certain sujet. Synon. prolixe, intarissable.Il est inépuisable, ferré là-dessus comme pas un (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 62).V. aussi bottin ex. 1.
[P. méton.] Cette bouche inépuisable en mots exquis (Fromentin, Dominique, 1863, p. 209).
b) Qui se donne sans compter. Ma bonne maman qui est vraiment une femme inépuisable et une chrétienne comme on en voit peu (Villiers de L'I.-A., Corresp.,1860, p. 40).
Prononc. et Orth. : [inepɥizabl̥]. Att. ds Ac. 1694, 1718 : inespuisable, ensuite -népui-. Étymol. et Hist. 1. 2emoitié du xvies. « qu'on ne peut épuiser » (Jean Robertet ds Chastellain, Œuvres, éd. Kervyn de Lettenhove, t. 7, p. 180); 2. 1766-67 fig. « bavard » (J.-J. Rousseau, Confessions, IV d'apr. Rob., s.v. badin). Dér. de épuisable*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 953. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 365, b) 1 103; xxes. : a) 1 265, b) 1 535.
DÉR. 1.
Inépuisabilité, subst. fém.,rare. Caractère de ce qui est inépuisable. C'est par sa matière que toute pensée est chargée de perpétuer la totalité de mon expérience passée et possède une inépuisabilité, une virtualité sans fin (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 368).[inepɥizabilite] 1reattest. 1940 (Sartre, Imaginaire, p. 189); dér. sav. de inépuisable, suff. -(i)té*.
2.
Inépuisablement, adv.De façon inépuisable. Un cœur inépuisablement indulgent (Michelet, Journal,1843, p. 523).Il était inépuisablement documenté sur tous les sujets (Gide, Si le grain,1924, p. 540).[inepɥizabləmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1878. 1reattest. 1691 (Bossuet, 6eAvertissement aux protestants, 34 ds Littré), de nouv. 1834 (Boiste); de inépuisable, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 47.

Wiktionnaire

Adjectif

inépuisable \i.ne.pɥi.zabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qu’on ne peut épuiser, tarir, mettre à sec.
    • Une source d’eau inépuisable.
    • Des richesses inépuisables.
    • La miséricorde de Dieu est inépuisable.
  2. (Figuré) Intarissable.
    • Cet homme a un fonds de science inépuisable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INÉPUISABLE. adj. des deux genres
. Qu'on ne peut épuiser, tarir, mettre à sec. Une source d'eau inépuisable. Par extension, Cette mine est inépuisable. Fig., Cet homme a un fonds de science inépuisable. Cette matière est inépuisable. Des richesses inépuisables. Bonté, complaisance, patience inépuisable. La miséricorde de Dieu est inépuisable.

Littré (1872-1877)

INÉPUISABLE (i-né-pui-za-bl') adj.
  • 1Qu'on ne peut épuiser. Une source inépuisable. Ils boiront dans la coupe affreuse, inépuisable…, Racine, Athal. II, 9.

    Par extension, il se dit d'autres choses que des sources, des puits, etc. Une mine inépuisable. Des richesses inépuisables. La surface de la terre parée de sa verdure est le fonds inépuisable et commun duquel l'homme et les animaux tiennent leur subsistance, Buffon, Bœuf.

  • 2 Fig. Qui ne cesse jamais de fournir, d'abonder. La source de ma haine est trop inépuisable, Corneille, Pomp. V, 4. Cet inépuisable enjouement, Corneille, Agésil. II, 8. Vos jours toujours sereins coulent dans les plaisirs ; L'empire en est pour vous l'inépuisable source, Racine, Brit. II, 3. Il n'y a que le zèle admirable de M. de Beaumont qui soit inépuisable, le public se lasse bien vite d'être généreux, Voltaire, Lett. Damilaville, 5 avril 1765. L'esprit se lasse de plaisanteries, et le cœur est inépuisable, Voltaire, Vie de Molière. Je n'ai pas encore quarante ans, et j'ai épuisé ces plaisirs que leur nouveauté vous fait croire inépuisables, Duclos, Confess. comte de ***, Œuv. t. VIII, p. 4, dans POUGENS. La nature et le cœur sont inépuisables, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie.

    Il se dit des personnes dans le même sens. Ce Dieu dans ses bontés toujours inépuisable, Corneille, Imit. II, 9. C'est un ami inépuisable, Sévigné, 6 nov. 1675. L'on devait tout craindre d'un prince inépuisable en ressources, Rollin, Hist. anc.Œuv. t. X, p. 274, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XVIe s. Plutarque… vous tend une main liberale et inespuisable de richesses et d'embellissements, Montaigne, III, 355.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INÉPUISABLE, adj. (Gram.) qui ne se peut épuiser : il se dit au physique & au moral. Cet étang est inépuisable ; cet ouvrage est une mine de connoissances inépuisable ; ce mot est relatif aux fluides.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « inépuisable »

Adjectif dérivé de épuisable avec le préfixe in-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

In… 1, et épuiser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « inépuisable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inépuisable ɛ̃epµisabl

Citations contenant le mot « inépuisable »

  • De la fréquentation de son pénis on tire des satisfactions inépuisables. De Louis Scutenaire / Mes inscriptions I
  • La beauté est une source inépuisable de joie pour celui qui sait la découvrir. De Alexis Carrel / L'Homme, cet inconnu
  • C'est le propre des oeuvres vraiment artistiques, d'être une source inépuisable de suggestions. De Charles Baudelaire / L'Art romantique
  • Une histoire à deux, c'est toujours une petite salade mal foutue mais inépuisable. De Jean-François Fogel / Morand express
  • La force suprême de l'art et de l'amour est de nous contraindre à vouloir épuiser en eux l'inépuisable. De André Malraux
  • L'amitié est une source inépuisable de mécontentement et de rage dont il serait déraisonnable de vouloir se passer. De Emil Michel Cioran
  • Etre aimé, c'est se consumer dans la flamme. Aimer, c'est luire d'une lumière inépuisable. Etre aimé, c'est passer ; aimer c'est durer. De Rainer Maria Rilke / Cahiers de Malte Laurids Brigge
  • La joie de l'homme doit être inépuisable, aucune vie ne serait jamais assez longue pour dire ce qu'à elle seule elle en peut contenir. De Gabrielle Roy / La Montagne secrète
  • La Nature, dans son inépuisable fécondité, est le plus précieux allié des médecins et se charge, sans en rien dire, de réparer leurs fréquentes erreurs. De Félix Léon
  • L'imagination a ses limites, c'est la réalité qui est inépuisable : on n'en a jamais fini avec un souvenir. De Jean Rostand / Pensées d’un biologiste
  • La timidité, source inépuisable de malheurs dans la vie pratique, est la cause directe, voire unique de toute richesse intérieure. De Emil Michel Cioran / Ecartèlement
  • Celui qui désire mener le Bon Combat doit regarder le monde comme s'il s'agissait d'un trésor inépuisable, qui attend d'être découvert et conquis. De Paulo Coelho / Le Pèlerin de Compostelle
  • La Nature, trésor inépuisable des couleurs et des sons, des formes et des rythmes, modèle inégalé de développement total et de variation perpétuelle, la Nature est la suprême ressource ! De Olivier Messiaen
  • L'âme et la vie intérieure, c'est ce qu'il y a de plus profond et donc de plus difficile à exprimer. C'est inépuisable. On ne se voit pas tel que Dieu nous voit. De Julien Green / Entretien avec Pierre Assouline - Septembre 1993
  • Je crois que l'homme ne perdurera pas simplement, il prédominera. Il est immortel, non seulement parce qu'il est la seule créature à posséder une voix inépuisable, mais aussi parce qu'il a une âme, un esprit capable de compassion, de sacrifice; et parce qu'il est capable de tout supporter. De William Faulkner / Discours pour le Prix Nobel de Littérature, 1950
  • De l’Éveil sportif, à l’ESOC pour devenir Onet-le-Château Football, Guy a contribué au développement de son association, pour l’amener de quelques licenciés de la cité à un club de 400 joueurs. Il a pris le club au niveau départemental pour en en faire un des fleurons de la ligue, l’emmenant même au niveau national. Homme de cœur et de passion, Guy a été aussi un homme de convictions. Son énergie inépuisable l’a poussé à aller toujours plus loin. Il a su inculquer au club des valeurs de convivialité, de combativité, de respect qui ont forgé l’état d’esprit du club et qui font encore de nos jours, son identité. centrepresseaveyron.fr, Guy Bousquié s’en est allé - centrepresseaveyron.fr
  • Pour les scientifiques comme pour les cinéastes, la planète rouge est une source de fantasmes inépuisable. Dans « Seul sur Mars », Matt Damon aka Mark Watney tente de survivre tant bien que mal sur ces terres arides et inhospitalières. Mais à quoi ressemble vraiment la vie sur la planète rouge ? France Culture, Les voyages sur la planète rouge, c’est pour quand ?

Traductions du mot « inépuisable »

Langue Traduction
Anglais inexhaustible
Espagnol inagotable
Italien inesauribile
Allemand unerschöpflich
Chinois 取之不尽,用之不竭
Arabe لا ينتهي
Portugais inesgotável
Russe неисчерпаемый
Japonais 無尽蔵
Basque agortezina
Corse inesgotabile
Source : Google Translate API

Synonymes de « inépuisable »

Source : synonymes de inépuisable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inépuisable »

Partager