La langue française

Apparence

Définitions du mot « apparence »

Trésor de la Langue Française informatisé

APPARENCE, subst. fém.

Aspect ou façon d'apparaître; p. ext., gén. au plur. Ce qui apparaît.
A.− Manière dont quelque chose apparaît, se manifeste.
1. Manière dont quelqu'un ou quelque chose se manifeste aux sens. Synon. aspect, physionomie :
1. J'ai vu, sur les chotts pleins de mirages, la croûte de sel blanc prendre l'apparence de l'eau. − Que l'azur du ciel s'y reflète, je le comprends − chotts azurés comme la mer − mais pourquoi − touffes de joncs, et plus loin falaises de schiste en ruine − pourquoi ces apparences flottantes de barque et plus loin ces apparences de palais? − Gide, Les Nourritures terrestres,1897, p. 238.
2. Mais qu'est-ce que le Messie? Les vieux Juifs de la synagogue le voient toujours sous l'apparence d'un personnage divin, enveloppé de légende et de ténèbres, ... J. et J. Tharaud, L'An prochain à Jérusalem!1924, p. 194.
3. En Belgique, il y a eu, aujourd'hui même, sous la présidence de M. de Broqueville, un conseil extraordinaire, qui a toutes les apparences d'un conseil de guerre préventif : ... R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 358.
Emploi abs. Aspect avantageux. Avoir de l'apparence, cela n'a pas d'apparence :
4. ... à voir tant de misère partout, je soupçonne que Dieu n'est pas riche. Il a de l'apparence, c'est vrai, mais je sens la gêne. Il donne une révolution, comme un négociant dont la caisse est vide donne un bal. Il ne faut pas juger des dieux sur l'apparence. Sous la dorure du ciel j'entrevois un univers pauvre. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 321.
5. On s'arrêta pour dîner devant une sorte de bouge obscur que fréquentaient les mariniers et toute la crapule des environs. Devant la porte, le père Boivin eut soin de dire : « Ça n'a pas d'apparence, mais on y est fort bien ». Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Les Dimanches d'un bourgeois de Paris, 1880, p. 299.
En partic., PHILOS. et RELIG. Aspect sensible de quelque chose, en ce qu'il s'oppose à son essence ou à sa substance. Synon. phénomène(cf. Foulq.-St-Jean 1962) :
6. − L'âme, disait-il, est la substance; le corps, l'apparence. Les mots l'expriment d'eux-mêmes : l'apparence est ce qui se voit, et qui dit substance dit chose cachée. A. France, Le Petit Pierre,1918, p. 9.
7. Si le réel se réduit en effet à l'apparence sensible, comme elle est en perpétuelle contradiction avec elle-même, aucune certitude de quelque ordre que ce soit ne demeure possible. Gilson, L'Esprit de la philos. médiév.,t. 2, 1932, p. 24.
Rem. Chez les trad. de Kant., apparence s'oppose à apparence empirique, logique, transcendantale.
Apparences dans l'Eucharistie. ,,Ce qui reste et paraît extérieurement dans l'hostie consacrée, ce qui en frappe les sens, tels la couleur, la forme, le goût du pain et du vin, alors que ce n'est plus la substance du pain et du vin, mais le corps et le sang de J.-C.`` (Marcel 1938) :
8. Tout ce qui nous épouvante dans nos vies, tout ce qui vous a consterné vous-même au Jardin des Oliviers, ce ne sont au fond que les espèces ou apparences, la matière d'un même sacrement. Teilhard de Chardin, Le Milieu divin,1955, p. 173.
Rem. ,,Des « linguistes » veulent établir une distinction entre Il n'y a plus apparence de maladie (= on ne trouve plus à quelqu'un l'air malade) et Il n'y a plus trace de maladie. Au mot apparence, l'Académie déclare pourtant : « il signifie quelquefois marque, trace de quelque chose. Ils n'ont plus aucune apparence de liberté. Il ne reste à cette femme aucune apparence de beauté ». On peut donc dire : Il n'y a plus apparence de maladie, aussi bien dans le sens : « il n'y a plus de signe, de marque extérieure », que dans le sens : « il n'y a plus de trace ».`` (Hanse 1949). En fait, la même réalité s'exprime sous deux formes différentes, l'une la regardant sous l'aspect temporel (la trace est ce qui reste du passé), l'autre sous une opposition intemporelle (l'apparence désigne ce qui partout et toujours s'oppose à ce qui est caché).
2. Manière dont une chose se manifeste à l'esprit. Synon. probabilité, vraisemblance :
9. Si, contre toute apparence, il ne lui avait pas été possible de se procurer des rafraîchissemens, de l'eau et du bois, sur les terres qu'il aura visitées depuis son départ des îles des Amis, (...) il relâcherait à l'île du Prince, ... Voyage de La Pérouse,t. 1, 1797, p. 21.
10. ... Albert poussa son cheval vers un mélancolique assemblage de pierres grises et usées, façonnées par la main de l'homme, et qui se révéla à son approche être selon toute apparence un cimetière depuis longtemps abandonné. Gracq, Au Château d'Argol,1938, p. 48.
Locutions
a) Vieilli
Non sans apparence. Non sans vraisemblance :
11. Les Anciens croyaient, non sans apparence, qu'il y avait quelque chose de divin dans le vol des oiseaux. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 153.
Il y a apparence que, il y a de l'apparence que + indic. :
12. Il faut que tous les soins de mon père tendent à relever l'autorité du roi. Si le pouvoir exécutif ne lui appartient pas en entier, si les troupes ne lui obéissent pas, ce pays-ci est perdu. Quand un gouvernement subsiste depuis si longtemps, il y a apparence qu'il est nécessaire. C'est comme les règles de l'arithmétique, dont on trouve la preuve en les renversant. Mmede Staël, Lettres de jeunesse,1789, p. 328.
13. Il n'y avait pas de chevaux, ni apparence qu'il en arriverait, on résolut de se coucher. Stendhal, Journal,t. 3, 1809-11, p. 5.
Rem. Attesté ds tous les dict. gén. du xixesiècle.
b) D'apparence. D'évidence :
14. D'apparence, les membres de la famille Dur étaient prévenus assez différemment à l'égard des Berthier. Aymé, La Jument verte,1933, p. 240.
B.− Aspect seulement superficiel, souvent trompeur d'une chose, par opposition à sa réalité. Ne pas se fier aux apparences, fausse apparence, sous une apparence. Synon. faux-semblant, façade, ostentation, simulacre :
15. Peu à peu on arriva à ce point que les archontes n'eurent plus que l'apparence du pouvoir et que les stratéges en eurent toute la réalité. Fustel de Coulanges, La Cité antique,1864, p. 417.
16. « Crois-tu que bâti comme tu me vois, je suis anémique? C'est à ne pas croire et c'est pourtant vrai : il ne faut pas se fier aux apparences; ... » Mauriac, Thérèse Desqueyroux,1927, p. 225.
SYNT. Sous l'apparence de; donner, se donner l'apparence de.
Garder, sauver les apparences. Ne rien laisser apparaître qui puisse être blâmé. Anton. sacrifier les apparences :
17. ... elle apportait, dans ses coups de cœur, une mesure et un tact si délicats, une science du monde si adroitement appliquée, que les apparences restaient sauves et que personne ne se serait permis de mettre tout haut son honnêteté en doute. Zola, Au Bonheur des dames,1883, p. 444.
Loc. adv. En apparence. Synon. extérieurement; anton. en réalité :
18. Les deux coudes sur la table, indifférent en apparence, mais, dans le fond, humilié et navré, il suivait le vol d'une guêpe attardée au-dessus d'une assiette de fruits... Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 33.
Rem. 1. Apparence signifie dans l'ex. suiv. apparition :
19. Quelle misère aussi de notre côté! Quelle faiblesse! quelle pusillanimité à l'apparence du péril! Chateaubriand, Correspondance gén.,t. 2, 1789-1824, p. 227.
Rem. 2. On rencontre dans la docum. le néol. apparentiel, elle, adj. (É. Faure, L'Esprit des formes, 1927, p. 195; suff. -iel*). Qui concerne l'aspect extérieur des choses.
PRONONC. : [apaʀ ɑ ̃:s]. Enq. : /apaʀãs/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Av. 1225 apparanche « preuve apparente » (Reclus de Molliens, Miserere, CCLXXI, 6 ds Gdf. Compl. : Peu en est de ferme creanche : Les uevres en font apparanche; De Dieu ne de mort n'ont doutanche), attest. isolée; 2. a) av. 1225 aparance « aspect riche » (Lancelot, ms. Frib., fo124d ibid. : Li tres Claudas estoit tenduz en une bele praierie et ert a merveilles granz et biaus et riches et de si grant aparance que bien resenbloit reperes a roi); b) 1280 « aspect extérieur (d'une chose) » (G. d'Amiens, Escanor, éd. H. Michelant, 20949 ds T.-L. : des plaies ne se doloient Selonc c'on veoit l'aparance); p. ext. 3. a) 1395 « trace, vestige, indice (en parlant de choses matérielles) » (Voyage de Jérusalem du seigneur d'Anglure, éd. F. Bonnardot et A. Longnon, 156, ibid. : et y en a encor des apparances des murs) − xviies., 1606, Nicot (fig.); b) 1659 « aspect superficiel ou trompeur » (Mol., Préc. rid., sc. 18 ds Littré : Allons chercher fortune autre part, je vois bien qu'on n'aime ici que la fausse apparence); 4. 1468-92 « vraisemblance, probabilité » (La Marche, Mém., I ds Gdf. Compl. : Si Dieu l'eust souffert vivre longuement, il avoit apparence de faire de grands services a la Bourgongne); 1690 dr. (Fur.). Empr. au b. lat. apparentia, plur. substantivé du part. prés. de apparere, « aspect extérieur, apparence » dep. Boèce, Anal. post., 1, 10 ds TLL s.v., 268, 15.
STAT. − Apparence. Fréq. abs. littér. : 5 893. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 7 993, b) 6 533; xxes. : a) 6 378, b) 11 086. Apparentiel. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bél. 1957. − Bible Suppl. t. 1 1928. − Bruant 1901. − Canada 1930. − Foi t. 1 1968. − Foulq.-St-Jean 1962. − Dul. 1968. − Gruss 1952. − Lacr. 1963. − Laf. 1878. − Laf. Suppl. 1878. − Lal. 1968. − Marcel 1938. − Miq. 1967. − Noter-Léc. 1912. − Pierreh. Suppl. 1926. − Piguet 1960. − Réau-Rond. 1951. − Réau-Rond. Suppl. 1962. − Ros.-Ioud. 1955.

apparence « ce qui apparaît d'une personne ou d'une chose »

apparence « manière dont une chose, une personne se présente »

Wiktionnaire

Nom commun

apparence \a.pa.ʁɑ̃s\ féminin

  1. Ce qui paraît extérieurement.
    • Le lissage après peignage donne une apparence plus flatteuse à la laine. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Aussi rien n'est-il plus naturel que de voir des policiers […] prendre, pour ne pas effaroucher leur proie, l'apparence des gars qu'ils ont la mission d'appréhender. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Là les Américains vivent strictement entre eux avec […] leurs nombreuses églises qui n'ont pas l'apparence d'églises, et leurs non moins nombreuses loges maçonniques. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Malgré sa corpulence excessive, l'autorité de M. Hector sur ses subordonnés n'est guère contestable. Il la doit surtout […], à cette indémontrable apparence de bonhomie qui dérobe son intransigeance absolue, son despotisme maniaque, la secrète satisfaction d'être redouté. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Un campement à la bordure d'une forêt, et éclairé par quelques bougies, donne d'étranges apparences ; je crus voir une falaise et des cavernes ; je revis ce lieu plus d'une fois ; jamais je n'y pus reconnaître ma première impression ; […]. — (Alain, Souvenirs de guerre, page 16, Hartmann, 1937)
    • Ted n'avait jamais vraiment prêté attention à son apparence jusqu'à un soir de beuverie où elle avait accepté en titubant d'affronter une belle blonde du LAPD lors d'un concours de T-shirt mouillé. — (Mark Haskell Smith, Défoncé, traduit de l'américain, Payot & Rivages, 2014, chap.16)
  2. Marque, trace de quelque chose.
    • Ils n’ont plus aucune apparence de liberté.
    • Il ne reste à cette femme aucune apparence de beauté.
  3. Désir de briller.
    • Bien des gens se privent du nécessaire pour tout donner à l’apparence.
  4. Vraisemblance, probabilité.
    • Selon toute apparence, la dissémination des animaux fixés est toujours due à des œufs qui, sortis du sein de la mère, vont éclore au loin, […]. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856, p.508)
    • L’intégrité journalistique repose largement sur l’absence de conflits de loyautés, et même sur l’absence d’apparence de tels conflits. — (Marc-François Bernier, Éthique et déontologie du journalisme, page 315, Presses de l’Université Laval, 2004)
    • Il a réussi contre toute apparence. Selon toute apparence, vous recevrez bientôt de ses nouvelles.
    • Les apparences étant les mêmes de part et d’autre, on ne sait à quoi se décider.
    • Il y a apparence, il y a quelque apparence, il y a grande apparence que cela arrivera.
    • Il y a bien de l’apparence qu’il n’en savait rien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPARENCE. n. f.
Ce qui paraît extérieurement. Belles apparences. Il ne faut pas se fier à l'apparence, aux apparences. Les apparences sont trompeuses. Je ne m'arrête point à l'apparence. Il l'a trompé sous apparence d'amitié, sous l'apparence de l'amitié. Abuser le monde par des apparences de piété. L'Église catholique enseigne que dans l'Eucharistie JÉSUS-CHRIST est réellement présent sous les apparences du pain et du vin. Ce château, cette maison a belle apparence, a beaucoup d'apparence. Sauver, ménager les apparences, Faire en sorte qu'il ne paraisse rien au dehors qui puisse être blâmé ou condamné. C'est une femme galante, qui sauve les apparences du mieux qu'elle peut. Sacrifier les apparences, Se moquer du qu'en dira-t-on. Il signifie quelquefois Marque, trace de quelque chose. Ils n'ont plus aucune apparence de liberté. Il ne reste à cette femme aucune apparence de beauté. Il signifie encore quelquefois Désir de briller. Bien des gens se privent du nécessaire pour tout donner à l'apparence. Il signifie encore Vraisemblance, probabilité. Quelle apparence y a-t-il que...? Il n'y a nulle apparence. Cela est hors d'apparence, sans apparence. Je n'y vois point d'apparence. Il a réussi contre toute apparence. Selon toute apparence, vous recevrez bientôt de ses nouvelles. Les apparences étant les mêmes de part et d'autre, on ne sait à quoi se décider. Il y a apparence, il y a quelque apparence, il y a grande apparence que cela arrivera. Il y a bien de l'apparence qu'il n'en savait rien.

EN APPARENCE, loc. adv. Extérieurement, autant qu'on peut en juger d'après ce qui paraît. En apparence ils sont bons amis, mais en réalité ils se détestent. Cet homme était calme en apparence. Je ne le crois sage qu'en apparence.

Littré (1872-1877)

APPARENCE (a-pa-ran-s') s. f.
  • 1Ce qui apparaît d'une chose. Il ne faut pas toujours juger sur les apparences, Sévigné, 461. L'apparence nous trompe, et je sais en effet…, Corneille, Héracl. IV, 6. L'apparence t'abuse, il m'aime au fond de l'âme, Corneille, Sert. II, 3. De votre changement la flatteuse apparence M'avait rendu tantôt quelque faible espérance, Racine, Bérén. V, 7. Son esprit était éclairé d'une foi constante et inébranlable que les apparences humbles et pauvres ne pouvaient blesser, Fléchier, I, 118. Vous le pourriez avec d'autant plus d'apparence de raison que…, Fénelon, Tél. XX. Non, non, vous vous laissez tromper à l'apparence, Molière, Tart. III, 6. Elle donnerait au public quelques apparences en faveur du duc, Hamilton, Gramm. 8.
  • 2 Absolument, belle apparence, belles apparences. Dans le hameau, cette maison a quelque apparence, Rousseau, Ém. v. Le règne de Dieu ne viendrait point avec apparence, Fléchier, Serm. I, 20. Il ne fallait que la revêtir [l'idolâtrie] de quelque apparence et l'expliquer en paroles dont le son fût agréable à l'oreille pour la faire entrer dans les esprits, Bossuet, Hist. II, 12.

    Sauver les apparences, ne laisser rien apercevoir de blâmable. Pourvu qu'elles sauvent les apparences, Molière, Impr. 1. Il tâche de sauver les apparences, Bossuet, II, Pénit. 3. Ils ne lui donneront un baiser de paix que pour sauver les apparences, Massillon, Pass. Tous ceux qui ont passé le Styx après moi [Tatius], m'ont assuré que tu [Romulus] n'as pas même sauvé les apparences [de mon assassinat], Fénelon, XIX, 164. Afin d'en sauver à tout le moins l'apparence… vous direz … que c'est la traduction d'une ode, Guez de Balzac, Liv. VII, lett. 27. On garde encore à la vérité les apparences, Massillon, Pardon.

  • 3Forme, figure. Sous une apparence mortelle.
  • 4Marque, vestige. Il ne reste à cette femme aucune apparence de beauté. Sans qu'il y ait jamais eu aucune apparence de danger, Sévigné, 249.
  • 5Vraisemblance, probabilité. Peut-être, et ce soupçon n'est pas sans apparence, Corneille, Poly. III, 5. Il y avait quelque apparence qu'il n'en était pas échappé, Corneille, Ex. du Cid. C'est elle dont je tiens cette haute espérance Qui flatte mes désirs d'une illustre apparence, Corneille, Pomp. IV, 3. Croyais-tu que son cœur, contre toute apparence, Pour la persuader trouvât tant d'éloquence ? Racine, Baj. III, 3. … Un roi qui naguère avec quelque apparence De l'aurore au couchant portait son espérance, Racine, Mithr. III, 1. …cette guerre, Arcas, selon toute apparence, Aurait dû…, Racine, Iph. I, 1. Parmi tous ces discours dépourvus d'apparence, Rotrou, Antigone, IV, 5. Ils n'étaient pas moins en admiration de leur rétablissement fait contre toute apparence, Bossuet, Hist. II, 5. N'est-ce pas une témérité insupportable d'avancer des impostures si noires non-seulement sans la moindre preuve, mais sans la moindre ombre et sans la moindre apparence ? Pascal, Prov. 2. Vous n'avez pu donner la moindre apparence à une accusation qu'il n'eût été permis d'avancer qu'avec des preuves invincibles, Pascal, ib. 16. Je le quittai, et je ne vois guère d'apparence d'y retourner, Pascal, ib. 10. Il va à droite et à gauche, selon qu'il y voit de jour et d'apparence, La Bruyère, 6. Son voyage finira bientôt, selon toutes les apparences, La Bruyère, 223. Je le croirais bien, il y a toutes les apparences du monde, Molière, Préc. rid. sc. 6. Je vois trop d'apparence à tout ce qu'il a dit, Molière, le Dép. I, 5. Il n'y a nulle apparence à cela, Molière, Préf. de Tart. On peut juger avec grande apparence Que…, La Fontaine, Rich. Je ne vois pas d'apparence qu'ils disposent de moi, Hamilton, Gramm. 8. Selon les apparences, ils perdirent courage, Fénelon, Tél. VI.

    Il y a apparence que. Il n'y aurait point d'apparence qu'un particulier fît…, Descartes, Méth. Il y a apparence que je me ressentirai de votre faveur, Guez de Balzac, Liv. VI, lett. 2. Il y a de l'apparence que nous lui gagnerons son argent, Hamilton, Gramm. 3. Il y a apparence qu'on ira voir cette personne, Sévigné, 408. Je la crois telle aujourd'hui qu'elle a toujours été, et il n'y a pas d'apparence qu'elle se perfectionne jamais…, Diderot, Lett. sur les sourds et muets. Il n'y a pas d'apparence que je puisse vous voir sitôt, Bossuet, Lett. Corn. 31. Quelle apparence y avait-il qu'ils [les mages] demeurassent dans leurs palais, tandis que Jésus-Christ était dans sa crèche ? Fléchier, Serm. I, 208. Quelle apparence y a-t il qu'on puisse les réduire et les ramener à Dieu [ses sens et ses pensées] quand on veut ? Fléchier, Panég. II, 239.

    Il n'y a pas apparence de avec un infinitif. Il n'y a point d'apparence d'être prodigue dans la pauvreté, Guez de Balzac, Liv. v, lett. 9. Il n'y avait pas d'apparence d'abandonner mon ami dans un si grand accablement d'affaires, Scarron, I, 104.

    Elliptiquement. Mais l'apparence, ami, que vous puissiez lui plaire, Teint du sang de celui qu'elle aime comme un père ? Corneille, Cinna, II, 2. Quelle apparence de pouvoir remplir tous les goûts ? La Bruyère, Disc. sur Théophr. Quelle apparence de dire que je veux envoyer des troupes ? Fénelon, Tél. XI. Quelle apparence qu'il vienne dans une île si éloignée ? Fénelon, ib. XI. Quelle apparence de s'en prendre à un pécheur qui se repent ? Fléchier, Serm. I, 289. Mais quelle apparence de m'étendre davantage sur un sujet où, si je veux me louer de votre bonté…, Pellisson, Disc. à l'Académie.

  • 6Faux-semblant. Ils couvrent leurs passions sous une apparence de piété, Fléchier, Lam. Vices déguisés sous les apparences de la vertu, Fénelon, Tél. III. Allons chercher fortune autre part, je vois bien qu'on n'aime ici que la fausse apparence, Molière, Préc. rid. sc. 18.
  • 7En apparence, loc. adv. D'après ce qui paraît, ce qu'on voit. La condition la plus heureuse en apparence a ses amertumes. Qu'elles le soient effectivement et non en apparence, Bossuet, Polit. Du prince, en apparence, elle reçoit les vœux, Mais elle les reçoit pour les rendre à Roxane, Racine, Baj. I, 1. Hermione, seigneur, au moins en apparence, Semble de son amant dédaigner l'inconstance, Racine, Andr. I, 1. Et qui croira qu'un cœur, si grand en apparence…, Racine, Brit. III, 6. Si l'on guérit le mal, ce n'est qu'en apparence, Corneille, Cid, II, 3.
  • 8En perspective, l'apparence d'un objet est le point par lequel on suppose que passe une ligne qui vient directement à l'œil.

REMARQUE

L'Académie dit : sous apparence de l'amitié. Cela ne paraît pas correct ; il faut, ou sous l'apparence de l'amitié, ou sous apparence d'amitié, ou sous une apparence d'amitié.

HISTORIQUE

XIIIe s. Se uns estranges areste en une vile un an ou deus, sans fere aparance de voloir y demorer, Beaumanoir, LVI, 3. En tel cas il poent estre prové à bastart par l'aparance du fet, ib. XVIII, 14.

XIVe s. Et souffist parler de ceulx qui de prime face ont aucune apparence, Oresme, Eth. 1111.

XVe s. Et veulent dire les aucuns que ce dimanche, selon les apparences que on y vit depuis, le duc de Bretagne ot traité aux Anglois, Froissart, II, II, 215. Les apostres ne le doulz Jhesu Crist Ne porterent draps de grant apparance, Deschamps, L'habit ne fait pas l'homme.

XVIe s. Chose qui eust eu apparence [qui eût semblé vraie] en un autre siecle, Montaigne, I, 27. Ambassadeur par effect, mais par apparence homme privé, Montaigne, I, 38. On peut dire avecques apparence que…, Montaigne, I, 121. Il n'y a pas grande apparence que cette isle soit ce monde…, Montaigne, I, 232. L'alteration des sainctes escritures est deffendue, non sans apparence [raison], Montaigne, I, 399. Cest argument certes a apparence ; neantmoins…, Lanoue, 230. Le François est prompt d'embrasser les choses où il void quelque apparence d'y recevoir louange, Lanoue, 235. Un autre dessein fut tenté par lui (qui ne fut non plus executé) auquel il y avoit, ce me semble, plus d'apparence, Lanoue, 553. Tant en apparence qu'en effect, Lanoue, 605. Il n'y a point d'apparence que je m'y doive fier, Carloix, IV, 14. Que les affaires de la religion estoient beaucoup plus en apparence d'avoir pis qu'en esperance de mieux avoir, Du Bellay, M. 185. Je porte la peine de ce que je ne suis pas beau filz ny homme de nulle apparence, Amyot, Philop. 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* APPARENCE, extérieur, dehors. (Gram.) L’extérieur fait partie de la chose ; le dehors l’environne à quelque distance. L’apparence est l’effet que produit sa présence Les murs sont l’extérieur d’une maison ; les avenues en font les dehors ; l’apparence résulte du tout.

Dans le sens figuré, extérieur se dit de l’air & de la physionomie : le dehors, des manieres & de la dépense ; l’apparence, des actions & de la conduite. L’extérieur prévenant n’est pas toûjours accompagné du mérite, dit M. l’abbé Girard, Syn. Franç. Les dehors brillans ne sont pas des preuves certaines de l’opulence. Les pratiques de dévotion ne décident rien sur la vertu.

Apparence, s. f. l’apparence est proprement la surface extérieure d’une chose, ou, en général, ce qui affecte d’abord les sens, l’esprit & l’imagination.

Les Académiciens prétendent que les qualités sensibles des corps ne sont que des apparences. Quelques Philosophes modernes ont embrassé ce sentiment. Voyez Académicien & Qualité. V. aussi Corps.

Nos erreurs viennent presque toutes de ce que nous nous hâtons de juger des choses, & de ce que cette précipitation ne nous permet pas de discerner le vrai, de ce qui n’en a que l’apparence. Voyez Volonté, Liberté, Erreur, Vraissemblance.

Apparence en perspective, c’est la représentation ou projection d’une figure, d’un corps, ou d’un autre objet, sur le plan du tableau. Voyez Projection.

L’apparence d’une ligne droite projettée, est toûjours une ligne droite. Car la commune section de deux plans est toûjours une ligne droite ; donc la commune section du plan du tableau, & du plan qui passe par l’œil & par la ligne droite qu’on veut représenter, est une ligne droite : or cette commune section est l’apparence de la ligne qu’on veut projetter. Voyez Perspective. L’apparence d’un corps opaque ou lumineux, étant donnée, on peut trouver l’apparence de son ombre. Voyez Ombre.

Apparence d’une étoile, d’une planete, &c. Voyez Apparition. On entend quelquefois par apparences en Astronomie, ce qu’on appelle autrement phénomenes ou phases. Voyez Phénomene & Phase.

On se sert en Optique du terme d’apparence directe, pour marquer la vûe d’un objet par des rayons directs, c’est-à-dire, par des rayons qui viennent de l’objet, sans avoir été ni réfléchis ni rompus. Voyez Direct & Rayon. Voyez aussi Optique & Vision. (O)

Apparence, belle apparence, (Manege.) se dit ordinairement d’un cheval, qui quoiqu’il paroisse très beau, n’a cependant pas beaucoup de vigueur, & quelquefois même point du tout : on dit ; voilà un cheval de belle apparence. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « apparence »

Provenç. apparencia, aparensa ; espagn. apariencia ; ital. apparenza ; du latin apparentia, de apparens, apparent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin apparentia, de même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apparence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apparence aparɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « apparence »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apparence »

  • La nature du monde change-t-elle, ou bien est-ce la véritable nature qui triomphe de l'apparence ? André Pieyre de Mandiargues, Dans les années sordides, Gallimard
  • Un esprit en mal de notions doit d'abord s'approvisionner d'apparences. Francis Ponge, Tome premier, Proêmes , Gallimard
  • Ma foi, les beaux habits servent bien à la mine. Mathurin Régnier, Satires, XIII
  • Cessez de juger sur l'apparence. Jugez avec équité. , Évangile selon saint Jean, VII, 24
  • La beauté de l’apparence est seulement un charme de l’instant ; l’apparence du corps n’est pas toujours le reflet de l’âme. De George Sand / Le Beau Laurence
  • L'apparence, comme la fraîcheur, est une passion. Il y a une obsession de la vérité, mais une passion de l'apparence. De Jean Baudrillard / Cool Memories - 1980-1985
  • Aimer une personne pour son apparence, c'est comme aimer un livre pour sa reliure. De Laure Conan
  • L'illusion est la première apparence de la vérité. De Rabindranàth Tagore / Chitra
  • Il arrive parfois que le hasard prenne l'apparence de la justice. De Yves Beauchemin / Juliette Pommerleau
  • Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, qui ressemblez à des sépulcres blanchis : au-dehors ils ont belle apparence, mais au-dedans ils sont pleins d'ossements de morts et de toute pourriture. , Évangile selon saint Matthieu, XXIII, 27
  • Je n'ai pas encore vu un homme qui aimât la vertu autant qu'on aime une belle apparence. Confucius en chinois Kongzi ou Kongfuzi [maître Kong], Entretiens, VIII, 15 (traduction S. Couvreur)
  • Les apparences sont belles dans leur vérité momentanée. Octavio Paz, A la orilla del mundo, la Estacion violenta, Himno entre ruinas
  • Affectez du moins l'apparence de la vertu. William Shakespeare, Hamlet, III, 4, Hamlet
  • Tout n’est qu’apparence, non ? De Alberto Giacometti
  • A trente ans, nous avons l’apparence des adultes, l’apparence de la sagesse, mais l’apparence seulement. Et si peur de mal faire ! De Isabelle Sorente / L
  • L’apparence est le vêtement de la personnalité. De Galienni
  • Sur l’apparence est bien fou qui se fonde. De Proverbe français
  • Nous sommes trompés par l'apparence du bien. De Horace / Art poétique
  • La sorcellerie est la maîtresse de l'apparence. De Marie-Madeleine Davy / Le Désert intérieur
  • L’innocence a parfois l’apparence du crime. De Louis Vigée / La Belle-mère
  • Le réel est apparence ; et autre chose existe, qui n'est pas apparence et ne s'appelle pas toujours Dieu. De André Malraux / Le Surnaturel
  • La-a forme, Monseigneur. Tenez, tel rit d'un juge en habit court, qui-i tremble au seul aspect d'un procureur en robe. La-a forme, Monseigneur, la-a forme. Pierre Augustin Caron de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, III, 14
  • Peindre, c'est faire apparaître une image qui n'est pas celle de l'apparence naturelle des choses, mais qui a la force de la réalité. Raoul Dufy, Carnet, Éditions de la Galerie Carré
  • Garde-toi, tant que tu vivras De juger des gens sur la mine. Jean de La Fontaine, Fables, le Cochet, le Chat et le Souriceau
  • Il ne faut point juger des gens sur l'apparence. Jean de La Fontaine, Fables, le Paysan du Danube
  • La vérité ne fait pas tant de bien dans le monde que ses apparences y font de mal. François, duc de La Rochefoucauld, Maximes
  • Si vous souhaitez changer de look dans FInal Fantasy XIV, cet article est fait pour vous. Dans ce guide, nous expliquerons les deux façons de changer l'apparence de votre personnage dans FF14. Millenium, Comment changer l'apparence de votre personnage dans FFXIV - Millenium
  • On a beau se répéter que la valeur n'est pas corrélée au nombre de kilos, que la vraie beauté est intérieure, on voit bien que dans notre société du paraître, notre estime de soi reste étroitement tributaire de notre apparence. Slate.fr, Comment notre apparence physique influe sur notre carrière | Slate.fr
  • Nouveau look pour une nouvelle vie. En 35 ans d'existence, la Vache qui rit n'avait que très peu changé d'apparence, c'est désormais une nouvelle ère qui s'ouvre pour la célèbre marque de fromage. En effet, comme le rapportent Les Échos, le groupe Bel a fait appel à l'agence de design Team Créatif pour redonner un petit coup de jeunesse à la plus célèbre des vaches. C'est désormais avec un look plus épuré que sera représenté l'animal sur l'emballage. Le triangle dans lequel elle apparaissait va disparaître, tout comme les verts pâturages en décor de fond. Désormais, la mythique vache souriante aux boucles d'oreilles est représentée sur un fond blanc accompagnée seulement d'un brin d'herbe et d'une marguerite. Capital.fr, La célèbre Vache qui rit change d'apparence - Capital.fr
  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/jugee-raciste-la-marque-uncle-bens-va-changer-dapparence-1373052 Capital.fr, Jugée raciste, la marque Uncle Ben’s va changer d’apparence - Capital.fr
  • Cette dernière est baptisée Erica, et a été fabriquée à l’université d’Osaka par le roboticien Hiroshi Ishiguro. Elle a l’apparence d’une jeune femme, dont le visage en silicone animé par des dizaines de moteurs pneumatiques peut exprimer diverses émotions. Elle peut réciter des textes, mais aussi répondre aux questions de multiples interlocuteurs. Le Figaro.fr, Erica, le robot japonais humanoïde décroche le rôle principal dans un film

Images d'illustration du mot « apparence »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « apparence »

Langue Traduction
Anglais appearance
Espagnol apariencia
Italien aspetto
Allemand aussehen
Chinois 出现
Arabe مظهر خارجي
Portugais aparência
Russe внешность
Japonais 外観
Basque itxura
Corse apparenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « apparence »

Source : synonymes de apparence sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « apparence »

Apparence

Retour au sommaire ➦

Partager