La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « évacuer »

Évacuer

Définitions de « évacuer »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉVACUER, verbe trans.

A.− [Le compl. désigne une chose qui est expulsée ou rejetée]
1. [Le compl. désigne des excréments, des substances nocives accumulées dans une partie de l'organisme; p. méton. les effets ou manifestations de ces substances nocives] Expulser, rejeter, par les voies naturelles ou par intervention chirurgicale. Évacuer un hématome; évacuer des matières. Les vieux botanistes du seizième siècle les appréciaient [certaines hellébores], disant qu'elles évacuaient le flegme et la colère (Huysmans, Oblat,t. 1, 1903, p. 274).Le fameux grain de sable qui s'était mis dans l'uretère de Cromwell en serait aujourd'hui promptement évacué (Valéry, Variété V,1944, p. 45).La vessie qui, à chaque miction, évacuait à peine quelques gouttes d'urine (Guéhenno, Jean-Jacques,Roman et vérité, 1950, p. 44).
Rem. La docum. atteste des emplois pronom. à sens passif. Les matériaux de la pierre s'évacuent en sable léger, à mesure qu'ils se rassemblent dans la vessie (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 251). Le sang continuait de couler par la bouche, en filaments poisseux... J'entendais que sa poitrine s'évacuait par la gorge (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 151).
Emploi abs. Évacuer, évacuer par (le) bas. Déféquer. L'envie d'évacuer et l'envie d'uriner doit communiquer à l'anus et à l'urètre une turgescence amoureuse qui doit donner envie du mâle (Michelet, Journal,1858, p. 390).
2. P. anal. Faire écouler, sortir. Évacuer les eaux de pluie. Ouverte en grand à l'atterrissage, la soupape sert à évacuer le gaz du ballon (Marchis, Nav. aér.,1904, p. 77).Le liquide filtré [par le filtre « l'Universel »] est recueilli au centre [du cylindre vertical] et évacué sous l'influence de la pression centripète (Brunet, Matér. vinic.,1925, p. 448).
Rem. La docum. atteste un emploi pronom. En ménageant une rigole sur le côté de la galerie, l'eau peut s'écouler et s'évacuer d'elle-même (J. Cahen, Bruet, Carrières, 1926, p. 133).
B.− [Le compl. désigne un lieu]
1. Abandonner, quitter par ordre de l'autorité, de la force publique, ou en raison d'une nécessité quelconque. Évacuer la place, la salle. Je suis obligé judiciairement à quitter un appartement que j'ai à Chaillot, et à évacuer les lieux sous trois jours (Balzac, Corresp.,1839, p. 590).On évacuait la ville. Des paysans passaient, avec leurs cochons et leurs chèvres (Malraux, Espoir,1937, p. 620):
1. Il eut un geste de désespoir, il donna l'ordre d'évacuer la fosse tout de suite. Ce fut une sortie lugubre d'enterrement, un abandon muet, avec des coups d'œil en arrière sur ces grands corps de briques, vides et encore debout, que rien désormais ne pouvait sauver. Zola, Germinal,1885, p. 1543.
Emploi factitif. Faire évacuer la salle. Les huissiers faisaient évacuer les tribunes publiques (Vogüé, Morts,1899, p. 374).Le Préfet avait fait évacuer le péristyle (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 390).
2. En partic., domaine milit.[Le suj. désigne des soldats, des civils] Abandonner, quitter (une place, une position) sous la pression de l'ennemi ou non. Évacuer un territoire. Sous cette double action, les Allemands évacuaient, (...) une large bande de terrain entre Guise sur l'Oise et Crécy-sur-Serre (Foch, Mém.,t. 2, 1929, p. 244).Les bois bombardés devenaient (...) impossibles à tenir et impossibles à secourir. Impossibles même à évacuer (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 16):
2. Il fallait évacuer Vouziers dès la pointe du jour, de façon à être en marche vers Le Chêne, avant d'avoir été attaqué; et, immédiatement, le camp s'emplit d'une animation extraordinaire, les clairons sonnaient, des ordres se croisaient; tandis que, déjà, les bagages et le convoi d'administration partaient en avant... Zola, La Débâcle,1892, p. 111.
Emploi abs. Elle s'est arrangée pour évacuer. Ils sont en France, maintenant (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 247).Ils évacuaient. Aucun refuge n'était plus disponible. Aucune route n'était plus praticable. Ils évacuaient quand même (Saint-Exup., Pilote guerre,1942, p. 317).
Rem. La docum. atteste qq. emplois avec un compl. désignant un objet ou un matériel au sens de « faire partir, faire quitter (un lieu) » (cf. C 2). Le conseil de défense avait décidé d'évacuer sur Damas les trésors (Barrès, Jard. Oronte, 1922, p. 114). Il avait l'énorme matériel de la place de Verdun à évacuer (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 103).
C.− [Le compl. désigne une pers. ou un groupe de pers.]
1. Faire partir d'un lieu dangereux ou interdit par l'autorité. Évacuer les habitants d'une ville. La police, pour calmer l'effervescence, avait dû évacuer en hâte les femmes et les enfants (Gracq, Syrtes,1951, p. 350):
3. Je survole donc des routes noires de l'interminable sirop qui n'en finit plus de couler. On évacue, dit-on, les populations. Ce n'est déjà plus vrai. Elles s'évacuent d'elles-mêmes. Il est une contagion démente dans cet exode. Car où vont-ils, ces vagabonds? Ils se mettent en marche vers le sud... Saint-Exupéry, Pilote de guerre,1942, p. 316.
Rem. La docum. atteste a) Un emploi pronom. (cf. ex. 3). b) Un emploi factitif. Les garçons de cabine et les grooms (...) agitant leur sonnette pour faire évacuer les visiteurs (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 45).
2. En partic., domaine milit.[En temps de guerre] Envoyer vers l'arrière des personnels blessés ou malades. Des ambulances (...) qui vous évacuent des 7 000 malades par jour (Barbusse, Feu,1916, p. 110).Il vit la détresse du malheureux Tarkington et l'envoya à l'ambulance où l'on décida de l'évacuer en Angleterre (Maurois, Silences Bramble,1918, p. 104).
D.− Au fig. ou p. métaph., dans le domaine de la vie intellectuelle ou morale.Éliminer, faire disparaître. Certains (...) ne stérilisent pas moins d'énergie en évacuant de la conscience contemporaine le sens viril de la faute (Mounier, Traité caract.,1946, p. 706).
Rem. 1. La docum. atteste l'adj. évacuable. Qui peut (doit) être évacué, que l'on peut évacuer. Un abri facilement évacuable. Emploi subst. Il y a cette question des évacuables. La mairie (...) va-t-elle (...) l'aider [l'ennemi] à expulser nos enfants et nos vieux (...)? Monsieur le maire, donnerez-vous cette liste d'évacuables? (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 31). 2. La plupart des dict. gén. du xixes. (dont Ac. 1798-1878), ainsi que Lar. 20e, Quillet 1965 et Lar. Lang. fr. enregistrent évacuatif, ive, adj., vx. Qui fait évacuer. Drogue évacuative (Ac. 1798).
Prononc. et Orth. : [evakɥe], (il)évacue [evaky]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1314 méd. « faire sortir, rejeter, vider » (H. de Mondeville, Chirurgie, éd. A. Bos, § 761); 2. a) av. 1468 milit. « vider (un pays, un lieu, des personnes qui l'occupent) » (Duquesne, Hist. de J. d'Avesnes, Ars. 5208, fo57 rods Gdf. Compl. : evacuer [le pays] de vos ennemis); 1690 « cesser d'occuper un lieu » (Fur.); b) ca 1790 « quitter un lieu » (s. réf. ds Brunot t. 9, p. 775); 3. 1823 « faire sortir des personnes d'un lieu » (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 127 : les malades (...) ont tous été évacués). Empr. au lat. class. evacuare « vider ». Fréq. abs. littér. : 266. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 184, b) 230; xxes. : a) 254, b) 697.

Wiktionnaire

Verbe - français

évacuer \e.va.kɥe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre vide, quitter un lieu en plus ou moins grand nombre, en parlant des personnes qui l’occupaient.
    • Le tumulte devint tel que la police fit évacuer la salle.
    • Après une héroïque résistance, la garnison dut évacuer le fort qu’elle était chargée de défendre.
  2. Faire sortir en plus ou moins grand nombre des personnes du lieu où elles se trouvaient.
    • Cette somme devait être payée en trois ans et les troupes allemandes évacueraient le territoire au fur et à mesure que s'exécuteraient les payements. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Saint Louis, […] défendit aux gens du faubourg de Graveillant de rebâtir leurs maisons et fit évacuer le faubourg de la Trivalle. Ces malheureux durent s’exiler. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Ce bataillon squelettique était réduit à 51 hommes valides qui tous avaient les pieds gelés et pourtant aucun n'avait accepté d’être évacué. — (Daniel-Charles Luytens, SS wallons: L'histoire de la légion wallonne de Hitler, Éditions Jourdan, 2010)
    • Depuis le 5 novembre, Marseille tente désespérément de rattraper les années perdues. Les syndics sont submergés d'appels d'habitants inquiets. La municipalité multiplie les expertises en urgence des immeubles signalés. Deux semaines après la catastrophe, plus de 1000 Marseillais avaient été évacués. — (Louis Hausalter, A Marseille, l'effondrement du système Gaudin, dans Marianne n° 1132 du 23-29 novembre 2018, p. 26)
  3. (Figuré) Retirer un élément d'une problématique, d'une situation complexe.
    • Qu'est-ce que ça veut dire, sortir de la religion ? Non pas évacuer le religieux et la vie spirituelle, mais réfléchir à cette situation nouvelle où la religion n'est plus le moteur de l'Histoire, le centre d'une civilisation, ne légifère plus tous les instants de l'existence, mais devient un phénomène social et culturel parmi d'autres. — (Abdennour Bidar, Pour une réforme de l'islam, Télérama n°3393, janvier 2015)
  4. (Médecine) Faire sortir du corps des matières fécales, des humeurs qui s’y étaient amassées.
    • Remède pour évacuer la bile.
    • Ce malade a-t-il bien évacué ?
  5. Plus généralement, éliminer la substance produite par un organisme ou un être vivant.
    • Les pucerons évacuent du miellat sucré.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉVACUER. v. tr.
Rendre vide, quitter un lieu en plus ou moins grand nombre, en parlant des Personnes qui l'occupaient. Le tumulte devint tel que la police fit évacuer la salle. Après une héroïque résistance, la garnison dut évacuer le fort qu'elle était chargée de défendre. Il signifie aussi Faire sortir en plus ou moins grand nombre des personnes du lieu où elles se trouvaient. Évacuer les malades d'un hôpital, les enfants d'une école, à la suite d'une épidémie. Évacuer des troupes, de l'artillerie, etc., d'une place sur une autre, Leur faire quitter la place, la ville où elles étaient, et les diriger sur une autre. Cela se dit surtout lorsqu'il s'agit d'une retraite ou d'un mouvement rétrograde quelconque. En termes de Médecine, il signifie Faire sortir du corps des matières fécales, des humeurs qui s'y étaient amassées. Remède pour évacuer la bile. Absolument, Ce malade a-t-il bien évacué?

Littré (1872-1877)

ÉVACUER (é-va-ku-é), j'évacuais, nous évacuions, vous évacuiez ; que j'évacue, que nous évacuions, que vous évacuiez v. a.
  • 1 Terme de guerre. Cesser d'occuper un lieu, un pays. On évacua Manheim, on rasa la ville et la citadelle, en sorte qu'il n'y resta pas une maison, et les ruines mêmes en furent jetées dans le Rhin et dans le Necker, La Fayette, Mém. Cour Franc. Œuv. compl. t. III, p. 31, dans POUGENS. Le peu de ces républicains qui avaient échappé au fer et à la famine évacua le Brésil par une capitulation du 28 janvier 1654, Raynal, Hist. phil. IX, 10.

    Absolument. La garnison fut obligée d'évacuer.

    On dit aussi évacuer des troupes, les faire sortir du lieu qu'elles occupent. Évacuer de l'artillerie, la faire sortir d'un lieu pour la diriger sur un autre.

  • 2Dans le langage ordinaire, sortir d'un lieu quelconque. Le public a évacué la salle. La gendarmerie fit évacuer les lieux.
  • 3 Terme de médecine. Faire sortir du corps un liquide, une humeur. Évacuer le pus d'un abcès. Évacuer les humeurs.

    Absolument. Évacuer, rendre beaucoup d'humeurs par le haut ou par le bas. Il prit de l'émétique, et évacua beaucoup.

    Fig. Et la médecine me fit évacuer ces malheureux vers que je vous envoie, Chaulieu, à Toustin et à Volt.

  • 4Dans le langage mystique, affaiblir. C'eût été affaiblir et évacuer la vertu miraculeuse de la croix, que d'appuyer la prédication de l'Évangile sur le secours de la nature, Fénelon, t. XXI, p. 89.
  • 5S'évacuer, v. réfl. Être évacué. La salle s'est évacuée peu à peu.

    Être chassé hors du corps. Il y a des humeurs qui s'évacuent difficilement.

HISTORIQUE

XIVe s. La saigniée de la veine evacuante la matiere qui est conjointe à la plaie, H. de Mondeville, f° 43, verso.

XVIe s. Que la foy est evacuée et aneantie, si la justice regarde le merite de nos œuvres, ou si elle depend de l'observation de la loy, Calvin, Instit. 601. Du sang et pus qui peuvent estre evacués par les urines, Paré, XV, 52.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « évacuer »

Provenç. et espagn. evacuar ; ital. evacuare ; du latin evacuare, de e, et vacuus, vide (voy. VACANT).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1314) Du latin evacuare (« faire le vide ») → voir vacuum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « évacuer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
évacuer evakye

Fréquence d'apparition du mot « évacuer » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « évacuer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « évacuer »

  • « L'appartement incendié donnait sur une courette intérieure. La fumée s'est très vite répandue dans la cage d'escalier. Nous avons dû évacuer de toute urgence sept personnes, dont un enfant de 2 ans par des échelles à coulisse. Certains habitants étaient suspendus aux fenêtres », rapporte le commandant Guillaume Fresse, porte-parole de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris.
    leparisien.fr — Livry-Gargan : un immeuble évacué en urgence après un incendie - Le Parisien
  • Guyane : un A400M envoyé par l'armée pour évacuer des malades du coronavirus
    LCI — "Une vingtaine de secondes pour évacuer" : le centre qui forme des militaires à survivre à un crash en mer | LCI
  • Les sapeurs pompiers du groupe secours en montagne (GMSP) sont intervenus ce vendredi 26 juin au matin sur un chantier, à Aspretto, pour évacuer un ouvrier victime d'un malaise cardiaque.
    Corse Matin — Un ouvrier évacué d'un chantier à Ajaccio | Corse Matin
  • Des pays étrangers vont évacuer ou évacuent leurs ressortissants vivant à Wuhan, capitale de la région du Hubei, dans le centre de la Chine.
    Doctissimo — Virus en Chine: des pays commencent à évacuer leurs ressortissants
  • L’appel a été pris au sérieux et l’ordre d’évacuer les lieux a été donné. Eric Maillaud poursuit : « On a évacué le palais de justice à partir de 12h30. Les services de police sont venus et ont inspecté relativement minutieusement les 17 000 mètres carrés de superficie des bâtiments du tribunal. A 14h30 on a strictement rien trouvé et on a réintégré les personnels ».
    France 3 Auvergne-Rhône-Alpes — Clermont-Ferrand : le palais de justice évacué après une alerte à la bombe
  • L'armée de l'Air a mobilisé cinq hélicoptères et deux avions de transport pour pouvoir évacuer quotidiennement d'Ile-de-France jusqu'à 30 patients atteints du Covid-19 vers des régions moins touchées par le coronavirus, selon un communiqué publié vendredi par le ministère des Armées.
    Le Figaro.fr — L'armée mobilisée pour évacuer jusqu'à trente patients d'Ile-de-France par jour
  • «On laisse un espace où l’eau peut entrer, s’accumuler et s’infiltrer doucement sans toujours [impliquer] le réseau, note M. Martin, dont l’organisme souhaite mettre en place un projet de sensibilisation, de formation et de planification de la gestion durable des eaux pluviales dans la région. C’est intéressant. On enlève l’eau du réseau. Elle va alimenter des plantes, des arbres, des arbustes. […] À ce moment-là, c’est comme un changement de conception. C’est une ressource qu’il faut valoriser. Le but n’est pas de l’évacuer le plus vite possible, mais de la laisser faire son rôle dans l’écosystème.»
    Le Granby Express — Les noues végétalisées pour combattre les fortes pluies - Le Granby Express
  • De plus en plus compacts et puissants, les climatiseurs mobiles permettent de refroidir une pièce en quelques minutes. Mais comment faire pour évacuer convenablement l'air chaud ? C'est ce que nous vous proposons de voir dans cet article.
    Futura — Comment évacuer l'air chaud d'un climatiseur mobile ?
  • Quant à Julien, il s’évertue à remettre l’eau courante à la fontaine de la place de l’Église, en commençant par repêcher les poissons rouges, évacuer l’eau stagnante, déboucher non sans mal les canalisations où l’eau se met à couler. La fontaine reprend vie, les poissons vont à nouveau respirer, pour le plaisir des enfants.
    lindependant.fr — Montolieu : Le village se fait une beauté - lindependant.fr
  • Un maire qui a écrit, ce mercredi 8 juillet en matinée au sous-préfet de Lorient, Pierre Clavreuil, « en appelant à l’État pour faire évacuer cette communauté qui bafoue allégrement les lois de la République, ce qui, dans le contexte, est la seule issue pour apaiser les tensions avec des riverains qui ont été affectés tant dans leur chair que dans leur âme ». À son sens, ce qu’il s’est passé ce mardi matin au Bel-Air « est inacceptable et ne peut rester sans réponse avec les suites pénales qui s’imposent et l’évacuation des lieux ».
    Le Telegramme — Installation en force des gens du voyage : « Une agression inqualifiable » - Lorient - Le Télégramme
Voir toutes les citations du mot « évacuer » →

Traductions du mot « évacuer »

Langue Traduction
Anglais clear out
Espagnol aclarar
Italien sgombrare
Allemand räumen
Chinois 清除
Arabe امسح
Portugais limpar
Russe вычищать
Japonais 空にする
Basque garbitu
Corse chjarà
Source : Google Translate API

Synonymes de « évacuer »

Source : synonymes de évacuer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « évacuer »

Combien de points fait le mot évacuer au Scrabble ?

Nombre de points du mot évacuer au scrabble : 11 points

Évacuer

Retour au sommaire ➦