La langue française

Déféquer

Définitions du mot « déféquer »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFÉQUER, verbe

A.− Emploi intrans., usuel. Expulser les matières fécales. Besoin de déféquer. Respirant, digérant, déféquant avec nonchalance, je vivais parce que j'avais commencé de vivre (Sartre, Mots,1964, p. 71).
P. métaph., péj. [Avec compl. d'obj. interne désignant une pers.] On les vomit [les journalistes] et (...) après les avoir vomis, on les réavale avec fureur pour les déféquer (Bloy, Journal,1903, p. 162).
B.− Emploi trans., CHIM. Ôter les impuretés d'un liquide (d'apr. Duval 1959).
Spéc., INDUSTR. ALIM. (surtout sucrerie). Ôter les impuretés d'un liquide sucré, le clarifier. Chaudière à déféquer. En 1799-1800 Deyeux défèque les jus [de betterave] avec de la chaux (Saillard, Betterave et sucr. de bett.,1923, p. 286).
Rem. La docum. atteste a) Le part. passé en emploi adj. déféqué. Jus déféqué (Rouberty, Sucr., 1922, p. 52). b) Le part. prés. en emploi subst. déféquant. Substance utilisée pour déféquer un liquide. Addition directe de déféquant (Id., ibid., p. 81).
Prononc. et Orth. : [defeke], défèque [defεk]. Ds Ac. 1762-1932. Conjug. : change [e] fermé écrit é accent aigu, en [ε] ouvert écrit è accent grave devant syll. muette. Étymol. et Hist. 1583 trans. « clarifier » (Ch. Estienne, J. Liebault, Maison rustique, 319 b ds FEW t. 3, p. 28 a); 1886 trans. fig. déféquer qqn « rejeter quelqu'un comme on rejette des matières fécales » (Bloy, Désesp., p. 60); 1910 intrans. (Brumpt, Parasitol., p. 24). Empr. au lat. defaecare, class. au fig. « purifier, clarifier », impér. « purifier un liquide »; dér. de faex « lie, dépôt ». Fréq. abs. littér. : 2.
DÉR.
Défécateur, trice, adj. et subst. masc.a) Adj. Qui a rapport à la défécation (cf. ce mot A). Retarder le contrôle d'autrui sur sa fantaisie défécatrice [de l'enfant], d'où des constipations opiniâtres et durables (Mounier, Traité caract.,1946, p. 142).b) Subst. masc., chim. ,,Appareil destiné à pratiquer la défécation`` (Méd. Biol. t. 1 1970). [defekatœ:ʀ], fém. [-tʀis]. 1resattest. a) Subst. 1877 chim. (Littré Suppl.) b) Adj. 1946 physiol. (Mounier, loc. cit.); du rad. de déféquer, suff. -ateur (-eur2*). Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe 1

déféquer \de.fe.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Pharmacie) Rendre claire une liqueur, en la dégageant de ses impuretés.

Verbe 2

déféquer \de.fe.ke\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Expulser les matières fécales.
    • Respirant, digérant, déféquant avec nonchalance, je vivais parce que j’avais commencé de vivre. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 77.)
    • Leur modèle était Jésus dont Valentin écrivait qu'« il mangeait et buvait, mais ne déféquait pas. La puissance de sa continence était telle que les aliments ne se corrompaient pas en lui, puisqu'il n'y avait en lui aucune corruption. » — (Michel Onfray, Le ventre des philosophes, 1989)
    • […] L’imposteur ne peut rien donner de tout cela ; il peut seulement souiller et mentir ; c’est l’auge que la pitié du Père lui a laissée ; le porc y grogne, s’y repaît, sa faim ne fléchit jamais. Le Père lui abandonne les cœurs, les âmes des impénitents entêtés, des hommes et des femmes endurcis dans leurs plaisirs, leur cupidité, leur méchanceté, leurs adultères, tous ceux qui Me défient, disant : « Dieu, tu nous trompes, qui a vu vivre les morts ? » […] Le tentateur digère l’orgueil, l’impudicité, la cupidité, les abominations, il les défèque dans les profondeurs glacées, parce que le Père peuple Son Séjour d’âmes propres, et parce qu’il y a déjà assez de démons. — (Michel Potay, L’Évangile Donné à Arès, 1974, 26:10)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFÉQUER. v. tr.
T. de Pharmacie. Rendre claire une liqueur, en la dégageant de ses impuretés. Il s'emploie aussi intransitivement et signifie Expulser les matières fécales.

Littré (1872-1877)

DÉFÉQUER (dé-fé-ké. La syllabe fé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je défèque ; excepté, ce qui est l'usage de l'Académie, bien que contre l'analogie, au futur et au conditionnel ; je déféquerai, je déféquerais) v. a.
  • Terme de chimie. Clarifier, séparer les parties subtiles d'avec les grossières, par les distillations ou autres opérations. Déféquer des sucs.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce jus est mis reposer, afin de lui donner loisir de se purger et defequer en bouillant, De Serres, 240.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déféquer »

Lat. defaecare, de de, et faex, faecis, lie (voy. FÉCAL).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin defaeco (« purger de la lie, clarifier »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déféquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déféquer defeke

Évolution historique de l’usage du mot « déféquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déféquer »

  • Pour être heureux, il faut beaucoup dormir et bien déféquer. L'insomniaque et son cousin germain le constipé, sont les damnés de la terre. De Frédéric Dard
  • Les astronautes peuvent déjà uriner et déféquer quand ils flottent dans l'espace, mais la Nasa cherche des concepts plus petits, plus efficaces et adaptés à la faible gravité lunaire pour ses futures missions sur la Lune. Elle a lancé jeudi un appel à projets avec 35.000 dollars de prix. La Croix, Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
  • Programme intéressant, mais il manque une partie sur l'insécurité, et la propreté (quartier verte prairie).... et quand on voit à quoi sert déjà le nouveau parking....pas sur que les habitants acceptent de payer des taxes pour voir des gens déféquer dans des bidons derrière des caravanes.... ladepeche.fr, Municipales à Castanet-Tolosan : Xavier Normand, seul maire écologiste élu dans de la région - ladepeche.fr
  • Le 5 juin aux alentours de 12 h 30, la police municipale intervient rue d’Inglemur pour un individu qui hurle. L’homme vient de déféquer entre deux voitures et en a barbouillé une avec ses déjections. , Edition Toul | Sous le coup d’un mandat d’arrêt, il s’oublie entre deux voitures
  • Certains animaux peuvent aussi perdre les habitudes qu’ils ont acquises. C’est notamment le cas des chiens les plus jeunes. Ils sont alors susceptibles d’uriner et de déféquer dans la maison, de mordiller les meubles, etc. Dans ce cas, il est préférable de consulter un éducateur canin. , Comment les animaux de compagnie vivent-ils le déconfinement ?
  • Je vais être le plus direct et le plus clair possible : quand vous vous asseyez pour déféquer, vous ne respectez pas votre corps, vous l’abîmez ! Pour bien faire, vous devez être accroupi. Reporterre, le quotidien de l'écologie, Déféquer accroupi est meilleur pour la santé
  • Et si depuis tout petit, on nous avait menti sur la meilleure façon de faire la grosse commission ? À force de consultations et autres diagnostics autour du colon, certains experts de la santé ont fini par se poser la question : au fond, comment est-ce qu’on fait pour bien déféquer ? parismatch.be, La meilleure façon de déféquer n’est pas celle que vous croyez

Traductions du mot « déféquer »

Langue Traduction
Anglais defecate
Espagnol defecar
Italien defecare
Allemand stuhlgang
Chinois 大便
Arabe يتغوط
Portugais defecar
Russe испражняться
Japonais 排便する
Basque defecate
Corse difetta
Source : Google Translate API

Synonymes de « déféquer »

Source : synonymes de déféquer sur lebonsynonyme.fr

Déféquer

Retour au sommaire ➦

Partager