La langue française

Fulgurant

Définitions du mot « fulgurant »

Trésor de la Langue Française informatisé

FULGURANT, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de fulgurer*.
II.− Emploi adj.
A.− Qui est accompagné, environné d'éclairs. Ciel fulgurant; trombe fulgurante. Le formidable char fulgurant de l'Apocalypse (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 108).Les Kéroubs (...) promenant sur les nuées fulgurantes du Seigneur le regard lent de leurs yeux bovins (France, Révolte anges,1914, p. 400).
P. ext. Qui jette une lueur vive et rapide comme l'éclair. Synon. éblouissant.Il [le prêtre] interrogea un moment l'horizon gris, derrière lequel un pic inconnu, touché par un dernier rayon de soleil explosa tout à coup, jeta dans l'espace un éclair fulgurant, une sorte d'appel lumineux, s'éteignit (Bernanos, Crime,1935, p. 856).
[En parlant d'un agent physique, d'un objet brillant] Lumière fulgurante; épée fulgurante. Les teintes empourprées du ciel se reflètent dans les eaux immobiles et donnent au paysage des colorations fulgurantes et splendides (Du Camp, Hollande,1859, p. 173).Un châle de faux cachemire français, rouge, aveuglant, fulgurant (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Mais. Tellier, 1881, p. 1185).
Au fig. [En parlant d'une expression d'un individu, partic. du regard] La colère du maréchal lui fit jeter par les yeux ces regards fulgurants qui, semblables à ceux de Napoléon, brisaient les volontés et les cerveaux (Balzac, Cous. Bette,1846, p. 304).Il était affreux en parlant ainsi. Mais, tout à coup, il se transforma et rayonna d'une beauté fulgurante (G. Leroux, Parfum,1908, p. 91).
B.− Qui frappe vivement et soudainement.
1. Domaine physique,MÉD. Douleur fulgurante. Douleur vive et brève. Il rugit, traversé d'une douleur fulgurante, d'une sensation atroce d'arrachement, se tordit en soubresauts fous (Genevoix, Raboliot,1925, p. 275).Les troubles sensitifs subjectifs; ce sont avant tout des douleurs fulgurantes, dites en éclairs, en général très intenses (QuilletMéd.1965, p. 353).
2. Domaine intellectuel ou moral.Qui frappe l'imagination, l'esprit. Certitude, idée, passion, réponse, révélation fulgurante. Une lumière fulgurante traversa le cerveau du prisonnier, tout ce qui lui était demeuré obscur fut à l'instant même éclairé d'un jour éclatant (Dumas père, Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 208).
C.− Qui a la rapidité de l'éclair. Carrière fulgurante. La Bible et Hérodote sont d'accord pour signaler l'apparition fulgurante d'une peste qui décima, en une nuit, les 180 000 hommes de l'armée assyrienne (Artaud, Théâtre et double,1938, p. 22).Qu'y a-t-il de plus bref et de plus fulgurant que l'instant? (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 258).
Prononc. : [fylgyʀ ɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. 1488 « qui produit des éclairs » (La Mer des Histoires, I, 138c, édit. 1491 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 69 : Barath et aussy Lapidoth est interprété fouldre ou fulgueur, ou fulgurant ou frapant); 1564 [éd.] fiebvres fulgurantes (Marcouville, Tr. memor. des cas merveilleux, fo19 vods Gdf. Compl.). Empr. au lat. fulgurans, part. prés. du lat. class. fulgurare « faire des éclairs, lancer des éclairs », lui-même dér. du lat. class. fulgur « éclair; éclat lumineux ». Fréq. abs. littér. : 218. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 39, b) 230; xxes. : a) 346, b) 561. Bbg. Baldensperger (F.). Notes lexicol. Fr. mod. 1938, t. 6, p. 254. − Darm. 1877, p. 180.

Wiktionnaire

Adjectif

fulgurant \fyl.ɡy.ʁɑ̃\

  1. Qui produit des éclairs.
    • Un orage fulgurant. — Un bolide fulgurant.
  2. (Figuré) (Familier) Qui est rapide comme l'éclair.
    • Grâce à Google Maps, qui permet de localiser et de visualiser la moindre adresse, grâce au développement des moteurs de recherche locaux et à la progression fulgurante de la téléphonie mobile, le numérique « réenchante » la publicité locale, hyperciblée, et partant, une presse régionale que l’on avait crue plus fragile encore que sa grande sœur nationale. — (Bernard Poulet, La fin des journaux et l’avenir de l’information, Gallimard, 2009, page 182)
    • Non seulement Béranger sut leur résister, mais il se lança dans une fulgurante contre-attaque durant laquelle ses boutefeux incendièrent deux châtellenies du banneret de Roumégoux et un fief se trouvant dans la juridiction de l'évêque de Rodez. — (Michel Folco, Dieu et nous seuls pouvons, Le Seuil, 2014)
  3. (Par extension) Qui éblouit comme l'éclair.
    • Ce moment de passage, si rapide en Orient, entre la lumière fulgurante du jour et l'obscurité rafraichissante de la nuit. — (Bruno Chenu, Disciples d'Emmaüs, Bayard, Paris, 2003, p. 124)
  4. (Par extension) (Médecine) Qualifie certaines douleurs très intenses, soudaines et brèves.
    • Douleurs fulgurantes.
  5. (Figuré) Qui frappe l'esprit ou l'imagination.
    • Henri eut un petit rire. Il se souvint tout à coup d'une vieille chronique où il avait, pour flétrir, stigmatiser, juvénaliser les comportements bourgeois, accumulé des bataillons d'imprécations pétaradantes, de prosopopées incendiaires, d'antithèses fulgurantes, […]. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 81-82)

Forme de verbe

fulgurant \fyl.ɡy.ʁɑ̃\

  1. Participe présent de fulgurer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FULGURANT, ANTE. adj.
Qui produit des éclairs. Un orage fulgurant. Un bolide fulgurant. Par extension, en termes de Médecine, Douleurs fulgurantes, Certaines douleurs très intenses, soudaines et brèves.

Littré (1872-1877)

FULGURANT (ful-gu-ran, ran-t') adj.
  • Terme didactique. Environné d'éclairs. Trombe fulgurante. Une des particularités de cet orage, c'est qu'on entendit, dans plusieurs endroits, des coups de tonnerre, dont quelques-uns furent accompagnés de décharges fulgurantes, Fonvielle, Presse scientifique, 1863, t. II, p. 548.

    Fig. La tête de Mirabeau avait une laideur grandiose, fulgurante, Hugo, dans le Dict. de POITEVIN.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FULGURANT. Ajoutez :
2 Terme de médecine. Douleurs fulgurantes, certaines douleurs très intenses et très rapides, qui dépendent de lésions particulières de la moelle épinière.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fulgurant »

Du latin fulgur, l'éclair.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. fulgurare (voy. FULGURATION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fulgurant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fulgurant fylgyrɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « fulgurant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fulgurant »

  • Pour écrire il ne faut pas être trop intelligent, il faut être un idiot fulgurant. De Antonio Lobo Antunes / Entretien avec Catherine Argand - Novembre 1999
  • L'amour, c'est parfois si intense, si fulgurant, presque douloureux, que nous ne pouvons le vivre que pendant quelques instants rares et privilégiés. Tenter de les prolonger, quelle erreur. De Hélène Rioux / J'elle

Traductions du mot « fulgurant »

Langue Traduction
Anglais dazzling
Espagnol deslumbrante
Italien abbagliante
Allemand blendend
Chinois 耀眼的
Arabe مبهر
Portugais deslumbrante
Russe ослепительный
Japonais 眩しい
Basque liluragarri
Corse scintillante
Source : Google Translate API

Synonymes de « fulgurant »

Source : synonymes de fulgurant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fulgurant »

Fulgurant

Retour au sommaire ➦

Partager