La langue française

Désarroi

Définitions du mot « désarroi »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSARROI, subst. masc.

A.− [En parlant d'objets, d'événements concernant les affaires, la fortune, l'état d'un pays, d'un groupe, etc.] Dérangement, désordre, mise sens dessus dessous. Désarroi matériel; une table en désarroi; au milieu du désarroi général. Synon. débâcle, débandade, délabrement, déroute, désorganisation; anton. ordre.Le désarroi du moulin était raccommodé (Sand, F. le Champi,1850, p. 145).Un désarroi de livres régnait (Estaunié, Empreinte,1896, p. 291).Assise sur l'herbe (...) face au grand désarroi des eaux (Giono, Batailles ds mont.,1937, p. 179).
SYNT. Le désarroi de la catastrophe, de la ruche, des rues; l'armée, les finances en désarroi; mettre la maison en désarroi.
Spéc., MAR. ,,Arrimage, chargement mal fait, objets placés en désordre`` (Will. 1831). Yves est assis près de moi sur des malles, des caisses ouvertes. C'est encore le désarroi de l'arrivée (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 243).
B.− Au fig. Trouble qui survient aux différents niveaux de la personne. Désarroi de l'angoisse; désarroi doctrinal; cacher son désarroi. Il revenait le cœur en désarroi, le cœur en tumulte et en détresse (Loti, Ramuntcho,1897, p. 225).Il sentit un désarroi, une sorte d'orage mental où tourbillonnaient toutes ses pensées (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 66).
« Elle m'a paru dans le plus grand désarroi. Je l'ai trouvée en larmes, vraiment désespérée, ne sachant que répéter sans cesse : « Non, je ne partirai pas, je ne peux pas partir! » Gracq, Un Beau ténébreux,1945, p. 177.
SYNT. Désarroi des consciences, des croyances, de l'esprit, des idées; désarroi moral, politique, psychique, religieux; effrayant, grand, noir, profond, terrible désarroi; être en désarroi, dans le désarroi, dans un grand désarroi; jeter qqn dans le désarroi; jeter le désarroi dans l'esprit de qqn, dans les esprits, chez tout le monde; mettre en désarroi; semer le désarroi; être dans un désarroi absolu, complet, mortel, total; vivre dans le désarroi. PARAD. (Quasi-)synon. anxiété, bouleversement, désespoir, écœurement, inquiétude, panique, perturbation, spleen; (quasi-)anton. assurance, fermeté, paix, sang-froid.
Rem. Encore fréq. au sens propre au xixes., le mot a opéré un glissement tel que de nos jours ce sens, devenu rare, apparaît comme vieilli.
Prononc. et Orth. : [dezaʀwa] ou [-ʀwɑ] à cause de r vélaire précédent. [ɑ] post. ds Passy 1914; [a] ant. ou [ɑ] ds Pt Rob. et Warn. 1968. Pour Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, r se prononce forte. Ds Ac. 1694 et 1718 sous l'anc. forme desarroy; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. Av. 1475 désaroy « désordre » (Chastellain, Chronique, éd. Kervyn de Lettenhove, II, 370, 27); av. 1558 au fig. « trouble, incertitude » (Carmes françois sur la prinse de Guynes et de Calais ds Poésies fr. du XVeet XVIes., éd. A. de Montaiglon, IV, 290). Déverbal (cf. arroi) de desarreier (1355 « mettre en désordre » Bersuire, Tite Live, ms Ste Genev., fo203eds Gdf.), dér. de l'a. fr. areer (préf. des-) a évincé le plus anc. desrei, desroi (xiies. ds T.-L.), déverbal de desreer « dérouter, égarer, mettre en désordre » (ibid.), issu par substitution de suff. de conreer, v. corroyer. Fréq. abs. littér. : 525. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 69, b) 166; xxes. : a) 1 081, b) 1 433. Bbg. Darm. Vie 1832, p. 159.

Wiktionnaire

Nom commun

désarroi \de.za.ʁwa\ ou \de.za.ʁwɑ\ masculin

  1. Trouble profond causé par les embarras et les soucis qu’amène un évènement fâcheux et inattendu.
    • Mais quand l’Église, profitant de l’effondrement de la puissance romaine et du désarroi provoqué à travers les Gaules par les invasions barbares, s’installa dans le pays sans que nul n’y prît garde, son premier soin fut de s’assurer de la possession des terres. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Plus rare) Désordre ; dérangement.
    • Il déboucha bientôt devant plusieurs chalets, construits en planches comme le dernier, avec chacun une sorte de véranda mal peinte en blanc, et tous plantés sur le sol, dans le même désarroi. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 381 de l’éd. de 1921)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSARROI. n. m.
Trouble profond causé par les embarras et les soucis qu'amène un événement fâcheux et inattendu. La faillite de cette maison de commerce a mis ses commanditaires dans un grand désarroi.

Littré (1872-1877)

DÉSARROI (dé-za-roi) s. m.
  • 1Trouble qui survient dans les choses, confusion. Je trouvai les chemins et les postes en grand désarroi, Saint-Simon, 14, 153. L'abbé de la Proustière, leur parent [de Chamillart], mit leurs affaires en désarroi, Saint-Simon, 235, 138.
  • 2 Fig. Le désarroi des opinions, des doctrines.

HISTORIQUE

XIIe s. Grant desroi menent cil destrier sojornez [tenus longtemps au repos], Ronc. p. 45. Lors dist à ses barons : sa parole a desroi [est désordonnée], ib. p. 199. Dunc dist li reis Henris : einsi le vus otrei. Or nus leissiez, funt-il : nus en prendrum conrei : Car tut li abatrun, voil u nun, le desrei, Th. le mart. 42.

XIIIe s. Et li cris lieve en l'ost et s'en issirent à desroi, et chascierent les Commains, Villehardouin, CXLII. Ert [elle était] sage, sans mal et sans desroy, Berte, CXVI. Moult est Renart de grant desroi, Qui si contre le roi s'afete, Ren. 18488. S'il estoit aperte coze que mes cevaus m'emportast par dure gole, ou par desroi, je me porroie escuser du meffet, Beaumanoir, LXIX, 6.

XIVe s. Dans cest estrange desarroy Nature, n'y pouvant que faire, Leur laisse demesler l'affaire, Trait. d'alch. 138.

XVe s. Ils ne pouvoient plus supporter les desrois et les faits que le roi faisoit au pays par le conseil dudit messire Hue, Froissart, I, I, 9.

XVIe s. Il les pria de tirer oultre à la plus grande diligence qu'ilz pourroient, afin qu'ilz peussent surprendre leurs ennemis en desarroy, Amyot, Timol. 16. Après lesquelz suyvoient les autres nations pesle mesle, et passoient en foule avec grand desarroy, Amyot, ib. 36. Qu'il venoit d'estre rencontré à une demie lieue de là par un sien ennemy… qu'ayant esté surprins en desarroy et plus foible en nombre, il s'estoit jecté à ma porte à sauveté, Montaigne, IV, 226.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « désarroi »

(Date à préciser) De l’ancien français desarroyer (« mettre en désordre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dés… préfixe, et arroi (voy. ce mot). Dans l'ancien français, la forme ordinaire était desroi.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « désarroi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désarroi desarwa

Évolution historique de l’usage du mot « désarroi »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « désarroi »

  • Le désarroi, comme le diabète, brouille la vue. De Gérald Tougas / La Mauvaise Foi
  • Le plus souvent la poésie traduit soumission, défaite, veulerie, désarroi. De Jacques Ferron / Le Ciel de Québec
  • Dans le désarroi du chagrin, il est vain de chercher une réponse à ses questions. De Charlie Chaplin / Ma vie
  • Puérils sont les mots Vaine l'écriture Effréné pourtant le désarroi du coeur. De Andrée Chedid / Cérémonial de la violence
  • A mon retour en France en septembre 2017, je suis stupéfait par le désarroi des managers. Face au fait religieux, ils semblent embarrassés, désorientés. Je ne les reconnais plus. Leurs talents habituels sont anesthésiés. Je réalise que l’application et l’affichage des pratiques et des interdits islamiques sapent les plannings, le collectif opérationnel et le climat social. Alors que j’étais en Egypte pour mes projets sportifs, en France les attentats islamiques de 2015-2016 avaient semble-t-il changé la donne. Que faire ? La convergence de ma double connaissance, culturelle et opérationnelle, de l’islam et de l’entreprise ont eu raison de mon éventuelle hésitation. Je n’avais pas le choix. La démolition des collectifs et des projets d’entreprises étaient en marche alors que depuis 2001, mon coaching auprès des dirigeants était sous la bannière « Team-up for Results !». , Le désarroi des managers face à la gestion du fait religieux dans l'entreprise
  • Comme ce photographe du Cap (sud-ouest), de nombreuses familles musulmanes d’Afrique du Sud sont plongées dans le désarroi à cause des strictes mesures de protection qui encadrent le déroulement des inhumations des victimes du nouveau coronavirus en Afrique du Sud. Le Monde.fr, En Afrique du Sud, le désarroi des familles des victimes musulmanes du coronavirus

Images d'illustration du mot « désarroi »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « désarroi »

Langue Traduction
Anglais dismay
Espagnol consternación
Italien sgomento
Allemand bestürzung
Chinois 沮丧
Arabe الفزع
Portugais desânimo
Russe испуг
Japonais がっかり
Basque jarriz
Corse disimpiega
Source : Google Translate API

Synonymes de « désarroi »

Source : synonymes de désarroi sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « désarroi »

Désarroi

Retour au sommaire ➦

Partager