La langue française

Déshabiller

Sommaire

  • Définitions du mot déshabiller
  • Étymologie de « déshabiller »
  • Phonétique de « déshabiller »
  • Évolution historique de l’usage du mot « déshabiller »
  • Citations contenant le mot « déshabiller »
  • Images d'illustration du mot « déshabiller »
  • Traductions du mot « déshabiller »
  • Synonymes de « déshabiller »
  • Antonymes de « déshabiller »

Définitions du mot déshabiller

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSHABILLER, verbe trans.

A.− Sens concr.
1. [Le compl. désigne une pers.]
a) Retirer à quelqu'un tout ou partie de ses vêtements. Synon. dévêtir, dénuder.Il avait couru le monde (...) déshabillé et rhabillé (...) des femmes vêtues suivant toutes les modes de la terre (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Rendez-vous, 1889, p. 1114):
1. Ensuite, elle revint et se mit en demeure de déshabiller Paul. Il grognait mais s'abandonnait. Lorsque son aide devenait indispensable, Elisabeth disait : « Lève ta tête, ou lève ta jambe » et « si tu fais le mort, je ne peux pas tirer cette manche. » Cocteau, Les Enfants terribles,1929, p. 37.
Absolument :
2. La poupée est un des plus impérieux besoins et en même temps un des plus charmants instincts de l'enfance féminine. Soigner, vêtir, parer, habiller, déshabiller, rhabiller, enseigner, un peu gronder, bercer, dorloter, endormir, se figurer que quelque chose est quelqu'un, tout l'avenir de la femme est là. Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 488.
Spéc. Retirer à quelqu'un son manteau ou un vêtement habituellement porté au dehors. Quelques-uns devisaient tout seuls pendant que je les déshabillais (Frapié, Maternelle,1904, p. 17).
Loc. proverbiales
Déshabiller du regard. Poser sur quelqu'un (généralement une femme) un regard insistant comme si on voulait la dépouiller de ses vêtements :
3. « Voyez-vous cette fille qui vient à nous?... Voyez-vous comme elle est construite. » Il la déshabille de l'œil avec des mots, la décortique, la présente comme une crevette... Barrès, Mes Cahiers,t. 2, 1898-1902, p. 73.
Déshabiller Saint Pierre pour habiller Saint Paul. S'acquitter d'une dette en en contractant une autre. Grange en était, comme on dit, à déshabiller saint Pierre pour habiller saint Paul (Pourrat, Gaspard,1930, p. 143).
P. plaisant. [Le suj. désigne un vêtement] Que tu me plais dans cette robe Qui te déshabille si bien (Gautier, Émaux,1852, p. 53).
b) Emploi pronom. Retirer tout ou partie de ses vêtements. Synon. se dévêtir :
4. Elle se déshabillait brutalement, arrachant le lacet mince de son corset, qui sifflait autour de ses hanches comme une couleuvre qui glisse. Elle allait sur la pointe de ses pieds nus regarder encore une fois si la porte était fermée, puis elle faisait d'un seul geste tomber ensemble tous ses vêtements... Flaubert, MmeBovary,t. 2, 1857, p. 133.
2. P. anal.
a) BOUCH. [Le compl. désigne un animal] Dépouiller un animal de sa peau. Déshabiller un lièvre. Synon. écorcher.Je l'ai déshabillé [le taureau] tout à l'heure. Je l'ai écorché (Giono, Batailles ds mont.,1937, p. 234).
b) [Le compl. désigne une chose] Retirer le revêtement, la housse d'un objet, d'un meuble. Il déshabille le violoncelle de sa housse (Arnoux, Solde,1958, p. 212).Déshabiller une pièce, un mur. La (le) dépouiller de tout meuble ou de toute décoration.
Emploi poét. Il pleurait un ciel déshabillé de ses oiseaux (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 834).
Emploi pronom. Des bateaux s'en vont, d'autres rentrent et se déshabillent de leurs voiles (Renard, Écorn.,1892, p. 170).
B.− Au fig.
1. [Le compl. désigne une pers. ou l'un de ses attributs]
a) Écarter les aspects superflus d'un individu pour découvrir sa véritable nature. Synon. mettre à nu, démasquer.Les femmes ne déguisent leur personne que pour déshabiller plus hardiment leur âme (Hugo, L. Borgia,1833, p. 64):
5. L'homme [Louis Bonaparte] une fois déshabillé du succès, le piédestal ôté, la poussière tombée, le clinquant et l'oripeau et le grand sabre détachés, le pauvre petit squelette mis à nu et grelottant, peut-on s'imaginer rien de plus chétif et de plus piteux? Hugo, Napoléon le Petit,1852, p. 212.
Emploi pronom. Dévoiler sa propre nature. S'il existe des textes où Gide se déshabille, sans doute son histoire (...) prendra-t-elle un véritable sens humain (Cocteau, Poés. crit.1, 1959, p. 219).
b) Péj. Jeter un discrédit sur quelqu'un en énonçant contre lui toutes sortes d'arguments défavorables :
6. Je le disais à MmePaloque : « Avant de déshabiller les autres, on ferait bien de laver son propre linge sale. » Tant mieux, si elle a pris cela pour elle! Zola, La Conquête de Plassans,1874, p. 964.
2. [Le compl. désigne une chose] Débarrasser quelque chose de ses éléments superflus. Un objet quelconque apparaîtra comme une chose dès qu'on aura pris soin de le déshabiller des significations trop humaines dont on l'a paré d'abord (Sartre, Sit. I,1947, p. 256).
Rem. On rencontre ds la docum. la var. région. pop. (Touraine, Normandie) débiller, verbe trans. Alors il me dit : Débille té. Que j'me débille? Oui, qu'il m'dit (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Vente, 1884, p. 142).
Prononc. et Orth. : [dezabije], (je me) déshabille [dezabij]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. xves. soi desabiller (Ren. de Montaub., Ars. 5072, fo161 rods Gdf. Compl.); 2emoitié xves. desabilliée (Sept Sages, éd. G. Paris, p. 145); 1608 un deshabillé (Joubert, La Bibliothèque et le mobilier d'un lieutenant, p. 39). Dér. de habiller*; préf. dé(s)-*. Fréq. abs. littér. : 702. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 352, b) 1 357; xxes. : a) 1 660, b) 956. Bbg. Quem. 2es. t. 2 1971.

Wiktionnaire

Verbe

déshabiller \de.za.bi.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se déshabiller)

  1. Dépouiller (quelqu’un) des habits dont il est vêtu.
    • Là, cette madame de Leviston, aidée de deux ou trois femmes, a tiré de grands coffres une robe blanche de soie. Puis, malgré ma honte, elles m’ont déshabillée et rhabillée. — (Alexandre Dumas, Les Deux Diane, 1847, chap.2)
    • Emmené à la Kommandantur de Tergnier, j’y fus complétement déshabillé, fouillé, bousculé, traité d’espion […] — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p. 30)
    • Une femme ne déshabille pas un homme en imagination comme le font la plupart des hommes en présence d'une femme. — (Marcelle Gauvreau, Lettre à Marie-Victorin, 24 mai 1940, dans Lettres au frère Marie-Victorin, éditions Boréal, Montréal, 2019, page 194)
  2. (Figuré) Révéler par des propos médisants les défauts, les vices des autres.
    • Déshabiller son prochain.
  3. (Pronominal) Enlever ses vêtements.
    • Les hommes se déshabillent pour se laver et font la queue aux pompes ; la plaisanterie habituelle est d’éclabousser Ragueton, qui a des pantoufles en tapisserie. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Il se déshabilla en hâte, se blottit sous les couvertures. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
  4. (Pronominal) (En particulier) Enlever ses vêtements de fonction, en parlant d’un ecclésiastique qui quitte ses vêtements sacerdotaux, d’un avocat, d’un magistrat qui quitte sa robe, d’un acteur qui quitte son costume de théâtre, etc.
    • Aller se déshabiller dans la sacristie, au vestiaire, dans sa loge, etc.
  5. (Pronominal) (En particulier) Quitter son habit de ville pour se mettre plus à son aise.
    • Je remerciai les femmes. Je leur fis signe que je me déshabillerais seule […] — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSHABILLER. v. tr.
Dépouiller quelqu'un des habits dont il est vêtu. Déshabiller un malade pour le mettre au lit. Se déshabiller pour se mettre au bain.

SE DÉSHABILLER se dit particulièrement d'un Ecclésiastique qui quitte ses vêtements sacerdotaux; d'un avocat, d'un magistrat qui quitte sa robe, d'un acteur qui quitte son costume de théâtre, etc. Aller se déshabiller dans la sacristie, au vestiaire, dans sa loge, etc. Il signifie encore particulièrement Quitter son habit de ville pour se mettre plus à son aise.

DÉSHABILLER signifie figurément Révéler par des propos médisants les défauts, les vices des autres. Déshabiller son prochain.

Littré (1872-1877)

DÉSHABILLER (dé-za-bi-llé, ll mouillées, et non dé-za-bi-yé) v. a.
  • 1Ôter à quelqu'un ses habits. Déshabiller un enfant pour le mettre au lit.

    Fig. Déshabiller saint Pierre pour habiller saint Paul, remédier à un inconvénient par un inconvénient pareil.

    Par extension, dépouiller, mettre à la misère. Seigneurs, banquiers et notaires La feront encor briller ; Puis encor des mousquetaires Viendront la déshabiller, Béranger, Frétillon.

  • 2 Fig. Déshabiller quelqu'un, mettre ses intentions, ses projets à nu.
  • 3 V. n. Quitter ses habits. Il a veillé sa femme malade, et n'a pas déshabillé de toute la semaine.
  • 4Se déshabiller, v. réfl. Ôter ses habits. Il a été quinze jours sans se déshabiller, sans se mettre au lit.

    Par extension, changer de vêtements, se dit d'un prêtre qui quitte ses habits sacerdotaux, d'un magistrat, d'un acteur, qui quittent leur costume, et aussi de celui qui quitte son habit de ville pour se mettre plus à son aise. Je vais me déshabiller et je reviens à l'instant.

    PROVERBE

    Il ne faut pas se déshabiller avant de se coucher, il ne faut pas se dépouiller de ses biens avant sa mort.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce gentilhomme n'estoit refusé d'estre à son habiller et deshabiller, où toujours il voyoit occasion d'augmenter son affection, Marguerite de Navarre, Nouv. IV. En se deshabillant, il trouva à dire sa chaine, Yver, p. 536.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déshabiller »

(fin XIVe siècle) → voir dés- et habiller
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dés… préfixe, et habiller ; namurois, disbii.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déshabiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déshabiller desabijr

Évolution historique de l’usage du mot « déshabiller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déshabiller »

  • Qui déshabillerait La nuit Verrait Le corps de Dieu. De Malcolm de Chazal / Sens Unique
  • Exposer tout son travail, c’est comme se déshabiller devant des inconnus. De André Brink / L'amour et l'oubli, 2014
  • Les robes des femmes, de tout âge et de tout pays, sont une simple variante de l’éternel lutte entre le désir reconnu de s’habiller et le désir caché de se déshabiller. De Lin Yutang
  • Il ne faut pas déshabiller Pierre pour habiller Jacques. De Proverbe québécois
  • Il faut déshabiller un maïs pour voir sa bonté. De Proverbe guadeloupéen
  • Dès qu'ils apprennent qu'on va déshabiller leur carapace, ils rougissent. Je serai toujours fasciné par la pudeur des homards. De Patrick Sébastien / Carnet de notes
  • J'ai été très sage toute ma carrière puis, arrivée à l'âge où je devrais rentrer à la maison, je commence à me déshabiller ! De Céline Dion / Paris Match, 31 juillet 2014
  • Quand il voit les six gendarmes, il s’énerve encore plus, commence à se déshabiller en les injuriant et en cherchant la bagarre. Il a près de 2 g d’alcool par litre de sang. Dans la gendarmerie, il donne des coups de tête dans la porte de la salle de dégrisement, jusqu’à se blesser et à éclabousser du sang sur les murs. Quand les gendarmes arrivent dans la geôle, il les accueille par des insultes et un crachat. , Douvres-la-Délivrande. Ivre, il veut se bagarrer avec six gendarmes - Caen.maville.com
  • Mais après plusieurs heures à patauger, Bella a tout simplement refusé de sortir de l’eau. Rien n’y faisait ! Dépité, Kane n’a pas eu d’autres choix que de se déshabiller totalement (enfin jusqu’aux sous-vêtements) afin d’aller dans la fontaine chercher sa chienne.  Wamiz, Il voit quelqu’un se déshabiller au milieu du parc et explose de rire quand il réalise de qui il s’agit ! - Insolite - Wamiz
  • Est-ce à comprendre que leur sortie du samedi prochain, 27 juin, a l’aval du Président Ibrahim Boubacar Keïta qui ne se soucierait plus de Covid-19 pour ses ouailles? Ils ont en tout cas raté leur réunion préparatoire durant laquelle, en dehors des cris et des slogans naturellement propagandistes, aucun message consistant n’a pu être délivré. Au sortir, beaucoup d’entre eux, voire les gosses en atmosphère de récréation, se demandaient s’il ne fallait pas, une fois de plus, renoncer à manifester ce samedi. “Ce serait bête de se faire déshabiller devant tout le Mali. Si je dois sortir absolument, ma famille restera en tout cas à la maison”, fulmine l’un d’entre eux. , Convergence des Forces républicaines : Une mobilisation pour se déshabiller soi-même | maliweb.net

Images d'illustration du mot « déshabiller »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déshabiller »

Langue Traduction
Anglais undress
Espagnol desnudo
Italien spogliarsi
Allemand entkleiden
Chinois 脱衣服
Arabe خلع ملابسه
Portugais despir
Russe раздевать
Japonais 服を脱ぐ
Basque biluzten
Corse spoglia
Source : Google Translate API

Synonymes de « déshabiller »

Source : synonymes de déshabiller sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déshabiller »

Partager