La langue française

Débucher

Sommaire

  • Définitions du mot débucher
  • Étymologie de « débucher »
  • Phonétique de « débucher »
  • Évolution historique de l’usage du mot « débucher »
  • Citations contenant le mot « débucher »
  • Images d'illustration du mot « débucher »
  • Traductions du mot « débucher »
  • Antonymes de « débucher »

Définitions du mot débucher

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBUCHÉ, DÉBUCHER1, subst. masc.

A.− [Correspond à débucher1A]
1. CHASSE. [Le compl. désigne un animal] Action de débucher, de quitter le refuge du bois; p. ext., résultat de cette action, fait d'arriver en terrain découvert. J'attends (...) le débuché d'un sanglier, qui se refuse à quitter sa bauge (E. et J. de Goncourt, Journal,1871, p. 849).Le débucher du daguet rouge (...) l'avait néanmoins surpris (Genevoix, Dern. harde,1938, p. 79).
2. P. méton.
a) ,,Fanfare que l'on sonne quand l'animal débuche. Elle a été composée par le marquis de Dampierre vers 1778`` (Duchartre 1973). Sonner le débuché (Ac.1835-1932).Il [le marquis] saisissait sa trompe pour sonner le débucher (Druon, La Chute des corps,1950, p. 22).
b) Rare. Terrain à découvert. Il [le sanglier] se décide à un grand parti et se dirige vers le débuché qui mène à la forêt de Châteauroux (La Hêtraie, Chasse, vén., fauconn.,1945, p. 186).
B.− [Correspond à débucher1B] Action de faire sortir (un animal) de sa cachette (notamment à grand renfort de bruit); résultat de cette action. Elle était partie [la chasse], tantôt forcenée, tantôt réfléchie, à travers les fourrés, les clairs, les ronciers (...). Et des hommes, des femmes interpellaient Cardas (...) « L'avez-vous vu? (...) » « Ah! le beau débucher » (Vialar, Débucher,1953, p. 165).
P. métaph. Les missions chantantes de l'Armée du Salut, l'accueil hospitalier des Quakers feront (...) de grandes battues de dévouements, d'immenses débuchers de charité (Morand, Eau sous ponts,1954, p. 164).
Prononc. et Orth. : [debyʃe]. Ds Ac. 1718 s.v. desbucher; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Besch. 1845 écrit débûcher (à cause de bûche). Pt Rob. donne la var. débuché. Étymol. et Hist. Cf. débucher2. Fréq. abs. littér. Débuché : 1. Débucher1: 1.

DÉBUCHER2, verbe.

A.− Emploi intrans., CHASSE. [Le suj. désigne un animal] Quitter le refuge du bois sous le harcèlement des chasseurs et arriver en terrain découvert :
L'animal s'est fait battre pendant plus de quatre heures (...) Imaginez qu'il a débuché un instant en plaine. Il avait repris un peu d'air... Zola, Son Excellence E. Rougon,1876, p. 180.
P. métaph. [Le suj. désigne une pers.] Apparaître, surgir de façon inattendue. Ils [César ou Napoléon] débuchent toujours par les chemins impraticables où la vieille stratégie ne les attendait pas (Morand, Homme pressé,1941, p. 110).
B.− Emploi trans.
1. CHASSE. [Le compl. désigne un animal] Chasser (une bête) hors d'un refuge boisé (notamment en faisant du bruit). (Quasi-) synon. débusquer.Pour débûcher les lièvres, on battait du tambour (Flaubert, Trois contes, St Julien l'Hospitalier, 1877, p. 90).Le chien qui les débuche, elle [la laie] et ses marcassins, dans leur nid de ronces si serré qu'on ne le traverserait pas (Pourrat, Gaspard,1925, p. 170).
2. [Le compl. désigne une pers.] Trouver, faire sortir de sa cachette. Faut-il que j'aille moi-même te débucher, dit Éronice (Toulet, Comme une fantaisie,1918, p. 251).
P. métaph. Je me cogne à une brouette, et mon cœur débuché bat, bat (Dorgelès, Croix de bois,1919, p. 137).Le prêtre contemplait la proie misérable, débuchée entre mille, désormais sans défense, si pareille à une bête épuisée (Bernanos, Imposture,1927, p. 475).
Prononc. et Orth. : [debyʃe], (je) débuche [debyʃ]. Ds Ac. 1718, s.v. desbucher; ds Ac. 1740, s.v. débûcher (cf. aussi ds Besch. 1845); ds Ac. 1762-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. A. Verbe. 1. ca 1130 intrans. « sortir d'une cachette » (Le Couronnement de Louis, éd. E. Langlois, 1892); 1205-50 « sortir du bois en parlant du gros gibier » (Renart, éd. Martin, XIII, 434); 2. 1remoitié xiiies. trans. « faire sortir (qqn) de sa cachette » (Hunbaut, 3234 ds T.-L.); 1636 « faire sortir une bête de son gîte » (Monet). B. Subst. 1740 chasse (Ac.). Dér. de bûche* d'apr. le sens « bois, forêt » que ce mot a dû posséder; préf. dé-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 12.

Wiktionnaire

Verbe

débucher \de.by.ʃe\ intransitif, transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Intransitif) (Chasse) Sortir du bois, en parlant des bêtes fauves.
    • Le cerf a débuché.
  2. (Transitif) (Chasse) Faire sortir une bête de son fort.
    • Ainsi, à l'orée d'une forêt d'où ses piqueurs viennent de débucher un lièvre, le gentilhomme russe, grand amateur de chiens et de chasse, se fige, fouet levé, sur son cheval. (Nicolas Gogol, Les âmes mortes -1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)
    • On ne put le débucher de sa décision. — (Louis Dumur, Dieu protège le tsar !, Albin Michel, 1927, page 98)
  3. (Figuré) Découvrir, être à découvert.
    • Il aurait bien voulu refuser l'hospitalité aux chouans. Par malheur, plus débuchés que jamais, ceux-ci s'indiquaient “La reine des fleurs” comme un asile sûr. — (G. Lenotre, Vieilles maisons, vieux papiers, deuxième série, L'original de César Birotteau ; Librairie académique Didier Perrin et Cie, Paris, 1904, page 192)

Nom commun

débucher \de.by.ʃe\ masculin

  1. (Chasse) Sortie du bois pour un gibier.
    • Il se trouva au débucher.
    • Sonner le débucher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBUCHER. v. intr.
T. de Chasse. Sortir du bois, en parlant des Fauves. Le cerf a débuché. L'infinitif s'emploie comme nom dans cette acception. Il se trouva au débucher. Sonner le débucher. Employé transitivement, il signifie Faire sortir une bête de son fort. Débucher le cerf.

Littré (1872-1877)

DÉBUCHER (dé-bu-ché)
  • 1 V. n. Sortir du bois ou du buisson, en parlant du gros gibier. Le cerf a débuché. Voilà d'abord Le cerf donné aux chiens ; j'appuie et sonne fort ; Mon cerf débuche et passe une assez longue plaine, Et mes chiens après lui…, Molière, Fâch. II, 7.

    Substantivement, sortie de la bête de son fort. Sonner le débucher.

    Fig. D'Effiat ne voyait que des gens obscurs, fort particulier, obscur à Paris ; avec des créatures de même espèce, débuchant parfois en bonne compagnie courtement, car il n'était bien qu'avec ses grisettes et ses complaisants, Saint-Simon, 398, 86.

  • 2 V. a. Faire sortir une bête fauve de son fort.

REMARQUE

1. L'Académie écrit embûcher et débucher, mots qui, de même radical, devraient s'orthographier de même.

2. Ce verbe se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand il exprime l'action : le cerf a débuché ; avec l'auxiliaire être, quand il exprime l'état : le cerf est débuché depuis longtemps.

HISTORIQUE

XIIIe s. Fors del bois estoit desbuchiez Et s'en fuit vers l'eve corant, Ren. 22410.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « débucher »

(Verbe) (Siècle à préciser) Composé de dé- et bucher → voir déboquer et débusquer.
(Nom commun) Déverbal de débucher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et bûche (voy. ce mot), dit pour bois, ou plutôt busche, autre forme de bois (bosc dans bosquet) ; picard, débuquer, courir, s'enfuir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « débucher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débucher debyʃe

Évolution historique de l’usage du mot « débucher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débucher »

  • Le président Richard Tremblais avait obtenu la participation des sonneurs des trompes de chasse de l’équipage du Grand Arousin (Bougue-Mazerolles) menés par Michel Leroux. Lancer, débucher, bat l’eau, hallali debout : chacun a pu suivre les diverses étapes d’une chasse par les différentes sonneries, dans cet art très codifié de la vénerie. SudOuest.fr, Repas des chasseurs : un déjeuner en fanfare

Images d'illustration du mot « débucher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « débucher »

Langue Traduction
Anglais lead out
Espagnol conducir fuera
Italien condurre fuori
Allemand hinausführen
Chinois 引出
Arabe يؤدي بها
Portugais levar para fora
Russe выводить
Japonais 引き出す
Basque eraman
Corse guidà
Source : Google Translate API

Antonymes de « débucher »

Partager