La langue française

Décoiffer

Définitions du mot « décoiffer »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCOIFFER, verbe trans.

A.− Défaire, ôter la coiffure de quelqu'un. Décoiffer un militaire de son képi; décoiffer une mariée :
1. Je ne sais quelle antienne, chantée autour d'un prélat assis, que deux lévites coiffaient et décoiffaient des ailes de sa mitre à chaque verset et répons, dura deux heures et me parut la plus mauvaise plaisanterie à laquelle un homme pût se prêter bravement. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 3, 1855, p. 445.
Emploi pronom. Enlever sa coiffure. Se décoiffer avant d'entrer; se décoiffer devant qqn. − Décoiffez-vous. Le camarade, tout rouge, retire gauchement son képi (Dorgelès, Croix de bois,1919, p. 66):
2. « Je veux que tu restes en Russie. Tiens, voici de l'argent pour retourner. Donne-moi ton bonnet et ton manteau. » Le vieux domestique, effaré, se décoiffa et tendit son manteau, obéissant toujours sans répondre, habitué aux volontés soudaines et aux irrésistibles caprices des maîtres. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, En voyage, 1882, p. 640.
P. anal. Enlever ce qui surmonte, ce qui recouvre une chose. Décoiffer un pot à tabac. Regarder les brouillards décoiffer les montagnes (cf. M. de Guérin, Journal, 1833, p. 178); décoiffer la terrine de foie gras (cf. Maupass., Contes et nouv.,t. 1, L'Héritage, 1884, p. 477).Je décoiffai la pointe d'or adoucie d'un de mes stylographes (Colette, Naiss. jour,1928, p. 66).
Décoiffer une bouteille. Ôter la capsule qui entoure le bouchon, et p. ext., la boire. Décoiffer un champagne. M. Minxit, après avoir décoiffé avec Benjamin, quelques-unes de ses meilleures bouteilles, le conduisit dans sa maison (Tillier, Oncle Benjamin,1843, p. 90).Décoiffer une fusée. Retirer la coiffe qui couvre la fusée d'un obus.
Au fig., vx. Débarrasser quelqu'un d'une idée fixe, et en emploi pronom., se débarrasser de ce dont on était épris. Vous n'arriverez pas à l'en décoiffer (Lar. 19e).
B.− Déranger l'ordonnance des cheveux de quelqu'un. J'ai regardé dans la glace la femme que ce soir Lewis allait prendre dans ses bras. Il décoifferait ces cheveux (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 510):
3. Assis sagement l'un près de l'autre, nous nous regardions en souriant, sans rien dire, heureux de cette escapade d'écoliers, des bourrades de ce vent qui la décoiffait. Gracq, Le Rivage des Syrtes,1951, p. 154.
En emploi pronom. Défaire, déranger l'ordonnance de sa chevelure :
4. Elle se décoiffa lentement devant la glace de la cheminée; puis elle regarda, avec mélancolie, la bague d'argent où la figure de Marat, toute usée, écrasée, ne se distinguait plus. A. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 316.
Prononc. et Orth. : [dekwafe]. Ds Ac. dep. 1694. Forme décoifer ds Fér. Crit. t. 1 1787. Étymol. et Hist. 2emoitié xiiies. soi descoifer « défaire ses cheveux » (La Contenance des fames ds Jubinal, Nouv. Rec., II, 174); 1541 se descoifer de « cesser d'aimer une femme » (C. Marot, Œuvres, éd. C. A. Meyer, Dialogue de deux amoureux, III, p. 374, 148). Dér. de coiffer*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 41.

Wiktionnaire

Verbe

décoiffer \de.kwa.fe\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dégarnir de ce qui coiffe.
    • Décoiffez cet enfant. - Elle s’est décoiffée en entrant.
  2. (Figuré) (Familier) Ôter l’enveloppe, la capsule métallique qui entoure le bouchon d'une bouteille.
    • […]; et pour joindre la démonstration au précepte, il décoiffa en même temps une bouteille de laffitte mûri aux feux de la comète de 1811, et une bouteille de clos-Vougeot, enfant capiteux de l'année 1815; […]. — (Théodore von Foudras, Les chevaliers du Lansquenet, V.3, chap.14, 1848)
  3. (Par extension) La boire, la vider.
  4. Faire cesser d’être régulièrement peigné.
    • Le vent l’a toute décoiffée. - Cet enfant se décoiffe toujours.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCOIFFER. v. tr.
Dégarnir de ce qui coiffe. Décoiffez cet enfant. Elle s'est décoiffée en entrant. Fig. et fam., Décoiffer une bouteille, Ôter l'enveloppe, la capsule métallique qui entoure le bouchon; et, par extension, La boire, la vider. Il signifie aussi Faire cesser d'être régulièrement peigné. Le vent l'a toute décoiffée. Cet enfant se décoiffe toujours.

Littré (1872-1877)

DÉCOIFFER (dé-koi-fé) v. a.
  • 1Ôter ce qui coiffe. Il faut me décoiffer avec beaucoup de soin.

    Déranger la coiffure, les cheveux, les mettre en désordre. Le vent l'a toute décoiffée.

    Fig. Faire sortir de la tête ou du cœur. C'est une idée extravagante, une passion ridicule dont je voudrais bien le décoiffer.

  • 2Décoiffer une bouteille, ôter l'enveloppe qui entoure le bouchon ; la déboucher. De cette sorte, ayant dérobé sa bouteille sans qu'il l'eût vu, je l'allai décoiffer en mon étude, où j'avalai de bonnes gorgées, Francion, liv. IV, p. 150.

    Décoiffer une fusée, déchirer la garniture qui la préserve contre les accidents du feu.

  • 3Se décoiffer, v. réfl. Déranger sa coiffure. Cet enfant se décoiffe toujours.

    Se décoiffer, déranger la coiffure l'un de l'autre. À force de s'irriter, de s'injurier, de se battre, de crier, de se décoiffer pour un liard, ils avaient contracté, pour toute leur vie, l'air de l'intérêt sordide, de l'impudence et de la colère, Diderot, Essai sur la peint. ch. 4.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ore se coife, ore se lie, Or se descoife, or se deslie, Contenance des femmes.

XVIe s. Mainte gentille nymphe et mainte belle fée, L'une aux cheveux pliés, et l'autre descoifée, Ronsard, 735. Elle, marchant à tresses descoiffées, Apparoissoit la princesse des fées, Ronsard, 740. Mais je ne m'en puis descoiffer [de cet amour] ; Je pense que c'est un enfer Dont jamais je ne sortiray, Marot, I, 204.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « décoiffer »

Dé… préfixe, et coiffer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de coiffer avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « décoiffer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décoiffer dekwafe

Évolution historique de l’usage du mot « décoiffer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décoiffer »

  • François Renard (UCB) : « Un excellent joueur mais avait une particularité… Il ne voulait pas faire une tête pour ne pas se décoiffer… » , Football dans la Manche : le onze idéal de… Ludovic Blanchemain | La Presse de la Manche

Traductions du mot « décoiffer »

Langue Traduction
Anglais dishevel
Espagnol despeinar
Italien scompigliare
Allemand zerzaust
Chinois 杂乱的
Arabe أشعث
Portugais desalinhar
Russe растрепать
Japonais 乱れる
Basque dishevel
Corse scumpientà
Source : Google Translate API

Synonymes de « décoiffer »

Source : synonymes de décoiffer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « décoiffer »

Décoiffer

Retour au sommaire ➦

Partager