La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « débiliter »

Débiliter

Définitions de « débiliter »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBILITER, verbe trans.

Rendre débile, affaiblir, diminuer les forces physiques. L'excès de la jouissance débilite l'imagination (Camus, Chute,1956, p. 1527).
Emploi pronom. à sens passif :
« Ils sont condamnés. Regardez-les : de père en fils, on les voit se débiliter, devenir de plus en plus amorphes, inexistants, incapables de participer à quelque effort neuf! ». Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 333.
Prononc. et Orth. : [debilite], (je) débilite [debilit]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1308 (Aimé du Mont Cassin [d'apr. J. Hollyman] ds Fr. mod., t. 29, 1960, p. 139); av. 1377 (Nicole Oresme ds Meunier, p. 171); 1549 part. prés. adj. (A. du Moulin, Quinte essence de tout. chos., p. 121 ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. class. debilitare « estropier, réduire à l'impuissance ». Fréq. abs. littér. : 21 (débilité : 32).

Wiktionnaire

Verbe - français

débiliter \de.bi.li.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se débiliter)

  1. Rendre faible.
    • Vantez l’art avec lequel des femmes renommées par leur beauté ont su la conserver en se baignant, plusieurs fois par jour, dans du lait, ou des eaux composées de substances propres à rendre la peau plus douce, en débilitant le système nerveux. — (Honoré de Balzac, Physiologie du mariage (méditation XII))
    • Ah ! pourquoi ces doutes et ces craintes sans doute imaginaires qui lui débilitaient le sang et jetaient une ombre sur son bonheur ? — (Marie-Anne Desmarets, Jan Yvarsen, éditions A. Maréchal, 1945, chapitre VIII)
    • (Figuré) (Pronominal) Faites une France très forte, et nul n’osera jamais convoiter ses colonies. Laissez la France se débiliter davantage et son empire colonial, d’une manière ou d’une autre, s’écroulera. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBILITER. v. tr.
Rendre débile. Cette nourriture lui a débilité l'estomac.

Littré (1872-1877)

DÉBILITER (dé-bi-li-té) v. a.
  • Rendre débile. Débiliter l'estomac.

    Se débiliter, v. réfl. Être, devenir débile. Son estomac s'est débilité.

HISTORIQUE

XIVe s. C'est affoiblir et debiliter la vertu de la loy, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVe s. J'ai l'estomac debilité Si bien qu'à grant peine il digere, Basselin, XII.

XVIe s. Ils s'efforcent bien d'aller : mais la chair en partie debilite leur vertu, en partie l'applique à soy, Calvin, Instit. 660. Parquoy plus grand capitaine, comme meilleur lucteur, doibt estre reputé celuy qui laisse son adversaire plus debilité, Amyot, Cimon et Lucull. 6. Il print une grosse maladie à Demetrius, qui luy affoiblit et debilita grandement la force et vigueur de son corps, Amyot, Démétr. 69.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉBILITER. Ajoutez :
2 Fig. Crois-tu qu'aimant Daphnis, le titre de son père Débilite ma force, ou rompe ma colère ? Corneille, Suiv. IV, 10. Il [Tibère] crut véritablement que ce deuil ralentirait l'ardeur des soldats, et qu'un souvenir si funeste leur débiliterait le courage, Perrot D'Ablancourt, Tacite, Annales, I, 62.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « débiliter »

Lat. debilitare, de debilis, débile ; provenç. debilitar, debelitar ; espagn. debilitar ; ital. debilitare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin debilitare (« estropier, rendre infirme, affaiblir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « débiliter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débiliter debilite

Évolution historique de l’usage du mot « débiliter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débiliter »

  • Le résultat global a été de débiliter l’incertitude de financement et une baisse de 10% du budget du CDC entre 2009 et 2019. Urban Fusions, La crise des coronavirus montre que la Chine et les États-Unis ne sont pas équipés pour diriger le monde | International
  • 164. Le chemin de la sainteté est une source de paix et de joie que nous offre l’Esprit, mais en même temps il demande que nous soyons avec « les lampes allumées » (Lc 12, 35) et que nous restions attentifs : « Éloignez-vous de toute espèce de mal » (1Th 5, 22). « Veillez donc » (Mt 24, 42 ; Mc 13, 35). « Ne restons pas endormis » (1Th 5, 6). Car ceux qui ont le sentiment qu’ils ne commettent pas de fautes graves contre la Loi de Dieu peuvent tomber dans une sorte d’étourdissement ou de torpeur. Comme ils ne trouvent rien de grave à se reprocher, ils ne perçoivent pas cette tiédeur qui peu à peu s’empare de leur vie spirituelle et ils finissent par se débiliter et se corrompre. La Croix, 5. Combat, vigilance et discernement
  • Le SPTSest accompagné d’une variété de symptômes : insomnie, retours intenses et horribles sur des scènes de combat à haut degré de stress, dépression, et difficulté à avoir des relations proches avec ses amis, sa famille, son conjoint…  Le cerveau des personnes victimes du SPTS n’a simplement pas été capable de traiter l’intensité des traumatismes vécus. Ces expériences continuent à hanter et à débiliter la vie de ceux qui souffrent de leurs effets. La recherche a montré que la pratique de la technique de Méditation Transcendantale (MT) peut produire d’importantes réductions dans les symptômes de SPTS en un temps réduit. Dans une étude menée sur des réfugiés congolais, 90% des sujets se sont améliorés au point de passer à la catégorie “non-symptomatique” en moins de 30 jours, et de s’y maintenir pendant les 135 jours de la recherche (2). Une étude de suivi a répliqué ces résultats et a montré que les deux tiers des bienfaits se produisaient dans les 10 jours qui suivaient l’apprentissage de la technique de MT (3). Les effets étaient plus importants  que ceux observés avec d’autres techniques comportementales, de méditation, de relaxation ou de gestion du stress. Les vétérans américains du Vietnam souffrant de SPTS et qui ont appris la MT ont présenté des réductions significatives dans les symptômes d’anxiété, de dépression ainsi que dans les traits négatifs de personnalité (4). De même, des vétérans de l’Iraq et de l’Afghanistan ont eu une réduction de 50% dans les symptômes de SPTS dans les trois mois suivant l’apprentissage à la MT (5). La MT est une technique mentale peu coûteuse, facile à apprendre et qui se pratique sans effort. Elle provient des anciennes traditions méditatives de l’Inde. Plus de cinq millions de personnes dans le monde ont appris cette technique non-religieuse. Elle est enseignée d’une manière systématique, hautement structurée et standardisée, par des professeurs qualifiés. Plus de 350 études revues par des comités de lecture ont documenté ses effets positifs sur la santé mentale et physique. L’efficacité de la pratique de la MT a été confirmée par l' American Heart Association, qui a conclu que la MT est la seule technique comportementale qui puisse être recommandée pour réduire l’hypertension (6). Des méta-analyses précédentes ont également montré que la MT était la technique comportementale la plus efficace pour réduire l’anxiété (7). La pratique de la MT produit un état de “vigilance au repos” - un repos profond qui permet une sorte de traitement passif des traumatismes. La MT dissout le stress profond lié à des traumatismes sur le plan physique et ainsi atténue l’identification avec les traumatismes sur le plan mental. Durant la pratique de la MT l’activité des ondes cérébrales devient hautement cohérente, ce qui indique l’ordre et l’intégration cérébrale. L’âge biologique et les hormones liées au stress telles que le cortisol, l’épinéphrine et la norépinéphrine diminuent. Les indices de relaxation et de bien-être tels que les niveaux de sérotonine, la résistance galvanique de la peau, ainsi que les effets immun-modulateurs diminuent dans l’ensemble (8). Alwihda Info - Actualités TCHAD, Afrique, International, Une solution innovatrice à la crise africaine du syndrome post-traumatique causé par le stress (SPTS)

Traductions du mot « débiliter »

Langue Traduction
Anglais debilitate
Espagnol debilitar
Italien debilitare
Allemand entkräften
Chinois 使人衰弱
Arabe منهك
Portugais debilitar
Russe истощать
Japonais 衰弱させる
Basque debilitate
Corse debilitate
Source : Google Translate API

Synonymes de « débiliter »

Source : synonymes de débiliter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « débiliter »

Débiliter

Retour au sommaire ➦

Partager