Assigner : définition de assigner


Assigner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ASSIGNER, verbe trans.

A.− Assigner qqn
1. Vx. Le convoquer, lui fixer rendez-vous à une date déterminée :
1. Un rendez-vous général fut assigné à mes gens, pour le jour même de l'élection, au château de Valombreuse. Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 330.
2. DROIT
a) Sommer quelqu'un par exploit d'huissier à comparaître en justice :
2. Figurez-vous que je suis assigné au Tribunal de commerce; mais j'ai décliné la juridiction, attendu que je n'en dépends pas. Balzac, Correspondance,1833, p. 318.
3. Si donc lundi je n'ai pas le bon des 50 autres francs, j'assignerai au juge de paix, 4, place du Louvre, dès ce jour, M. Hippeau. Villiers de L'Isle-Adam, Correspondance,1887, p. 174.
Emploi pronom., rare. S'envoyer réciproquement des assignations.
b) Assigner qqn à résidence. L'astreindre à résider en un endroit déterminé.
B.− Assigner qqc.
1. Vieilli. Déterminer :
4. J'ai donc été forcé de me borner à assigner la latitude et la longitude des principaux caps, à connaître et tracer la vraie direction de la côte, d'un point à un autre, à déterminer la position géographique des îles qui se portent à plusieurs lieues au large du continent. Voyage de La Pérouse,t. 4,1797, p. 219.
5. Je vais plus loin, et je dis qu'il est impossible de ne pas soupçonner un lien entre la supputation de Moïse, celle de Bérose, et les âges indiens. Je dis même que nous pouvons assigner le fondement commun de tous ces calculs. La base commune de tous ces calculs me paraît être la célèbre période astronomique de 600 ans, le Néros des Chaldéens. P. Leroux, De l'Humanité,t. 2,1840, p. 618.
2. Attribuer, fixer.
a) Assigner qqc. à qqn :
6. − Bien. Levez la main... Prêtez serment... Vous êtes nommé dessinateur au 4eatelier... Un logement vous sera assigné, et, pour les repas, vous avez ici une cantine de premier ordre... Verne, Les 500 millions de la Bégum,1879, p. 104.
Au fig. :
7. ... il faut que des études nouvelles étendent votre savoir, perfectionnent vos facultés, afin que peu à peu, selon vos efforts, vos talents et votre honorable conduite, vous entriez dans la place que la providence vous aura assignée ici-bas... Toepffer, Nouvelles genevoises,1839, p. 36.
8. Le chef est d'abord un vicaire, un sacrificateur. Là peut-être est le sens le plus profond de la mission assignée au Christ par les chrétiens. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 464.
P. anal. Assigner qqn à qqn :
9. ... et maintenant, retirée dans sa pieuse solitude, elle témoignait, non seulement pour ses demoiselles d'honneur qui avaient voulu s'y associer, mais encore pour les servantes que Maître Conrad lui avait assignées, une tendre et douce cordialité. Montalembert, Hist. de ste Élisabeth de Hongrie,1836, p. 209.
b) Assigner qqc. à qqc. :
10. ... nous assignâmes aussi aux caps qui forment les deux extrémités de son entrée [du canal], des latitudes et des longitudes qui méritent la même confiance que celles des caps les plus remarquables des côtes d'Europe. Voyage de La Pérouse,t. 2,1797, p. 232.
11. Depuis quelque temps, l'atmosphère semblait être imprégnée d'une odeur de fumée. Cependant, nul feu n'était visible à l'horizon; nulle fumée ne trahissait un incendie éloigné. On ne pouvait donc assigner à ce phénomène une cause naturelle. Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 1,1868, p. 156.
Au fig. :
12. La cause des prêtres et des nobles est gagnée. Reste à savoir comment ils profiteront de la victoire, s'ils en profiteront longtemps, et quelle durée on peut assigner à cet étrange succès. Delécluze, Journal,1825, p. 132.
13. Tu avances vers les quarante-cinq ans. Quel but veux-tu assigner aux dernières années qui te restent à vivre? Amiel, Journal intime,1866, p. 404.
C.− DR. Assigner qqc. sur qqc.Affecter, destiner un bien immeuble ou une recette déterminée à la libération d'une dette, au paiement d'une rente, etc.
PRONONC. − 1. Forme phon. : [asiɳe], j'assigne [ʒasiɳ]. 2. Hist. − Fér. 1768 indique la prononc. aciné en soulignant que le ,,g ne se prononce point``. Fér. Crit. t. 1 1787 corrige : ,,acigné : mouillez le gn, et non pas aciné, comme on le dit dans le Dict. gramm.`` (cf. aussi Littré et DG, qui rappellent qu'autrefois on ne prononçait pas le g).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1160 « attribuer (un bien) à qqn pour sa part » (B. de Ste-Maure, Troie, éd. L. Constans, 26365 ds T.-L. : O sorz e o devisïons E o comunes partisons Fu li granz aveirs asigniez); 2. a) 1216 « fixer, déterminer » (Gr. charte de J. sans terre, Cart. de Pont-Audemer, fo82 vo, Bibl. Rouen ds Gdf. Compl. : Au jor assigné); b) 1282, mars, spéc. « affecter (un fonds, un bien) à un paiement » (Rôle des rentes du luminaire S. Piere en Tournai, A. Tournai, ibid.); 3. a) 1350 dr. essigner « convoquer, appeler par exploit d'huissier à comparaître en justice » (Hist. de Metz, IV, 136, ibid. : Essigner la dite esglixe); 1606 assigner (Nicot); b) fin xives. en gén. « convoquer » (Froissart, VI, 204 ds IGLF Techn.). Empr. au lat. assignare « attribuer » au sens 1 (Lex agraria, 16 ds TLL s.v., 891, 2); au sens 3 « faire appel à » du lat. médiév. (mil. xies., Lambertus, mon. Tuitiensis, Herib., 1, 7, p. 745, 13 ds Mittellat. W. s.v., 1073, 16); au sens 2 b (1224, Chartae episcopatus Misnensis, 98, p. 91, 30, ibid., 1076, 4). À noter en a. fr. la confusion de sens et de formes entre assigner et assener (asséner*) très proches phonétiquement (assigner s'est prononcé assiner jusqu'au xviies., v. La Fontaine, Œuvres, éd. H. Regnier, t. X, p. 51).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 770. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 653, b) 1 055; xxes. : a) 600, b) 935.
BBG. − Bruant 1901. − Canada 1930. − Dupin.-Lab. 1846. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 64, 198. − Kuhn 1931, p. 112, 134. − Le Roux 1752.

assigner « indiquer la place d'une chose »

Assigner : définition du Wiktionnaire

Verbe

assigner \a.si.ɲe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Attribuer spécifiquement, affecter, donner.
    • Vous ne vous êtes pas rendu au lieu qu’on vous avait assigné, au lieu assigné.
    • […] les études chimique et minéralogique assigneront une place définitive dans la systématique, à cette roche qui était une des énigmes de la lithologie. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Par extension) Affecter un fonds ou une certaine nature de deniers au paiement d’une dette, d’une rente, etc.
    • Sur quel fonds cette dépense sera-t-elle assignée ?
    • On assigna son remboursement, sa pension, ses appointements sur le Trésor public.
    • Il m’a assigné une rente de tant sur ses biens présents et à venir.'
  3. (Justice) Sommer par un avis de comparaître devant le juge.
    • On l’assigna en justice de paix. Je l’ai fait assigner à comparaître devant le tribunal.
    • Plusieurs témoins furent assignés.
  4. Déterminer.
    • On ne peut pas toujours assigner la véritable cause des événements.
  5. (Programmation informatique) Affecter une valeur à une variable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Assigner : définition du Littré (1872-1877)

ASSIGNER (a-si-gné) v. a.
  • 1Affecter un fonds au payement d'une rente, d'une dette, etc. Les dettes que vous avez assignées sur le mariage de ma fille, Molière, Pourc. II, 7. Dessus sept ou quatorze il assigne ses dettes, Régnier, Sat. XI.
  • 2Citer par un exploit à comparaître devant le juge. Il faut l'assigner à huitaine. Vous satisfaire, moi ! mais je ne vous dois rien ; Faites-nous assigner, nous vous répondrons bien, Regnard, Ménech. IV, 5.

    Fig. J'assigne l'envieux cent ans après la vie, Régnier, Sat. X. Dans ces autres lieux, Où l'on t'assignera, tu seras odieux, Régnier, Épît. I.

  • 3Fixer, déterminer. Assigner à quelqu'un un lieu de séjour. Il assigna à chacun son emploi. Un temps fut assigné pour l'exécution des travaux. Assigner une époque ou un terme. Il m'assigne un rendez-vous pour demain. On ne peut pas toujours assigner la véritable cause des événements.

    PROVERBE

    Ce payement est assigné sur les brouillards de la Seine ; il n'est garanti par rien.

HISTORIQUE

XIIe s. La dame l'a à son gant asené, E il i vint de bonne volenté, Raoul de C. 147.

XIIIe s. À la parfin li archevesques fu semons, et li jours fu assignés ciertains, Chr. de Rains, 239. Et fut li jours assignés à faire la monstrance, ib. 240. Et deivent à celui jor, que le seignor lor aura assené, venir devant le seignor, Ass. de Jér. 120. Si comme s'il defaloit à aler as jors assignés por le [la] besogne son segneur, Beaumanoir, 83. Et assigna rentes suffisantes aus moines qui estoient illec, Joinville, 298.

XIVe s. Après il assigne la cause pour quoy tex chevaliers ne ont pas la vraye vertu de fortitude, Oresme, Eth. 85. En commun parler nous assignon sapience à ceulz qui…, Oresme, ib. 117. Ce n'est pas legiere chose de rendre et assigner de ce raison ou regle certaine, Oresme, ib. 130. Je vous pri, beaux doulz sire, qu'ensemble nous comptons ; Et s'à souldre vous ai, nous le vous renderons, Ou soubz nostre signet le vous assignerons, Guesclin. 10854.

XVe s. Donc fut pris et assigné un certain jour à estre à Gand, Froissart, I, I, 96.

XVIe s. Dieu en a ordonné aucuns à salut, et assigné les autres à damnation eternelle, Calvin, Instit. 738. Moyse assigne ceste cause de leur redemption, que Dieu a aimé leurs peres, Calvin, ib. 739. Pour le bastiment de l'abbaye, Gargantua assigna, sus la recepte de la Dive, 1669000 escutz au soleil, Rabelais, Gar. I, 53. Assigner l'heure et le lieu de la battaille, Montaigne, I, 24. Ayant contremandé ses amis qu'il avoit assignez au conseil, Montaigne, I, 129. Est il quelque trophée assigné pour les vainqueurs qui ne soit mieulx deu à ces vaincus ? Montaigne, I, 244. Il assigna trois ports à leur passage, Montaigne, I, 298. Les amoureux se remercient, s'assignent et disent enfin toutes choses des yeulx, Montaigne, II, 158. … Mais il n'est que promesse, Quand on la sait saigement assigner En beau papier, Marot, VI, 259. Par où il devoit assigner son coup, Fr. de Bonnivard, Bibl. des Chartes, 2e série, t. II, p. 397.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Assigner : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ASSIGNER, signifie donner une ordonnance, un mandement, ou une rescription à quelqu’un, pour charger quelqu’autre du payement d’une somme. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « assigner »

Étymologie de assigner - Littré

Berry, assiner ; wallon, asèner, faire signe ; provenç. assignar ; espagn. asignar ; ital. assegnare ; de adsignare, de ad, et signare, faire signe (voy. SIGNER). On voit que assigner et assener se confondent. Le g ne se prononçait pas au XVIIe siècle : assiner, d'après CHIFFLET, Gramm. p. 227. L'auberge enfin de l'hyménée Lui fut pour maison assinée, La Fontaine, Fabl. VI, 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de assigner - Wiktionnaire

(1216) Du latin assignāre (« marquer, assigner, attribuer »). (1160) asigner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « assigner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
assigner asiɲe play_arrow

Conjugaison du verbe « assigner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe assigner

Évolution historique de l’usage du mot « assigner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « assigner »

  • Cette proche de Bénédicte B. a décidé d’assigner l’Etat en justice pour destruction de scellés : des vêtements, des prélèvements biologiques. Cela aurait été fait sur ordre du procureur. "Ce que nous espérons, c’est obtenir justice … Nous souhaitons que cette personne (‘ex-compagnon) soit placée en garde à vue, ce qui n’a jamais été fait contre toute attente", a indiqué Sylvaine B. Elle a souligné que cet homme n’avait "jamais été mis en cause". >>> Consulter nos archives sur le féminicide. Linfo.re, Féminicide: assignation de l’Etat en justice pour destruction de scellés - LINFO.re - France, Faits divers
  • Rappels, le gestionnaire de tâches conçu par Apple et intégré à ses systèmes d’exploitation, gagnera une fonction bien pratique avec iOS 14 et macOS Big Sur. Dans les listes de tâches partagées, on pourra assigner n’importe quel élément à l’une des personnes qui ont accès à la liste. De quoi signaler aux autres que vous vous occupez d’une tâche, ou alors de demander à un autre de gérer un rappel. iGeneration, Rappels assignera des tâches avec iOS 14 et macOS Big Sur | iGeneration
  • Tout le monde s'amuserait, les riches surtout, si l'on pouvait préparer le plaisir, le salarier et lui assigner rendez-vous. De Rodolphe Töpffer / Voyages en zigzag

Traductions du mot « assigner »

Langue Traduction
Corse assignà
Basque assign
Japonais 割当
Russe правопреемник
Portugais atribuir
Arabe تعيين
Chinois 分配
Allemand zuordnen
Italien assegnare
Espagnol asignar
Anglais assign
Source : Google Translate API

Synonymes de « assigner »

Source : synonymes de assigner sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires