La langue française

Contraste

Sommaire

  • Définitions du mot contraste
  • Étymologie de « contraste »
  • Phonétique de « contraste »
  • Citations contenant le mot « contraste »
  • Traductions du mot « contraste »
  • Synonymes de « contraste »
  • Antonymes de « contraste »

Définitions du mot contraste

Trésor de la Langue Française informatisé

CONTRASTE, subst. masc.

A.− Opposition entre deux ou plusieurs choses, mise en évidence et soulignée par leur rapprochement, leur mise en relation. Quelques goûts communs nous avaient liés, moins que la découverte de nos contrastes (Vercel, Capitaine Conan,1934, p. 42):
1. Faire le contraire (...) des gens que nous ne goûtons point, nous paraît déjà un plaisir, et presque une garantie que nous agissons bien. Notre instinct est de multiplier les contrastes avec nos antipathies, afin de pouvoir nous conserver notre estime. L'imitation étant un hommage, l'opposition est comme une protestation secrète. Amiel, Journal intime,1866, p. 131.
2. ... les lois naïves des contrastes que l'on croyait exister entre l'art et la nature, le beau et le vrai, la pensée et la vie, le vieux et le neuf. Valéry, Variété IV,1938, p. 12.
SYNT. Contraste frappant, saisissant, remarquable, prononcé, marqué; contraste pittoresque, singulier; contraste révélateur; goût du contraste; remarquer, mesurer un contraste; former, présenter, offrir un contraste; établir, souligner, accentuer, atténuer un contraste; être en contraste avec.
En contraste. Mettre (deux ou plusieurs éléments) en contraste; présenter (qqc.) en contraste avec (qqc.).
Par contraste. Ressortir par contraste; opposer, faire valoir par contraste :
3. ... le bruit arrivait directement, vous atteignant sous le menton, sous une de vos oreilles, sur un des côtés de votre figure; après quoi, par contraste, il y a eu. presque du silence, il y eut retombée et vide... Ramuz, La Grande peur dans la montagne,1926, p. 19.
Partic. dans le domaine artistique et littér. [Comme moyen d'expression p. oppos. de couleurs, de lignes, de formes, de sons, de rythmes, de mots, d'idées...] L'art des contrastes :
4. ... la mélancolie physique peut s'allier avec un esprit gai et de ce contraste ressort la gaieté et le comique des situations. Molière avait cette deuxième disposition... Maine de Biran, Journal,1820, p. 289.
SYNT. Procédé, souci du contraste; effets de contraste; jeu, hardiesse des contrastes; contrastes du clair-obscur, de lumière et d'ombre, des droites et des courbes; chercher l'effet par le contraste, manier les contrastes.
1. Spéc. Opposition de parties sombres et de parties claires.
a) Domaine de la radiographie et de la phot. (en noir et blanc ou en couleur).Contraste d'un négatif, contrastes d'un cliché; accentuer le contraste d'une image.
RADIOGRAPHIE. Substance de contraste. Substance opaque aux rayons X administrée pour rendre visibles certains organes ou tissus qui, naturellement, n'apparaîtraient pas en contraste.
En appos., PHOT. Papier contraste. Papier permettant d'obtenir de bonnes épreuves même à partir de clichés aux contrastes peu marqués.
b) Domaine de la télév.Différence entre les impressions lumineuses produites sur l'écran par les parties claires et les parties sombres de l'image.
2. P. anal.
a) PSYCHOL. Loi de contraste. Opposition, renforcée par leur rapprochement dans la conscience, de deux phénomènes (domaine des sensations, des perceptions, des images, des sentiments, des idées), chacun étant senti ou perçu avec plus de force, de netteté (cf. Goblot 1920). Contraste simultané, successif (cf. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 720).
Association par contraste. Association d'idées où une idée appelle son contraire (l'idée de blanc appelant celle de noir, l'idée de beau celle de laid, etc.). M. Paulhan a fait une remarque analogue à propos du délire du doute quand il a dit que les idées de ces malades sont dues à l'exagération de l'association par contraste (P. Janet, Les Obsessions et la psychasthénie,1903, p. 66).
Partic. Contraste des couleurs, contraste simultané des couleurs. Phénomène d'optique se produisant lorsque l'œil considère en même temps deux couleurs juxtaposées et consistant en un renforcement de leur opposition, chacune recevant un supplément de coloration correspondant à la couleur complémentaire de l'autre. Contraste successif des couleurs. Phénomène d'optique se produisant lorsque l'œil, ayant considéré quelque temps une couleur, en regarde une deuxième qui lui apparaît alors teintée de la couleur complémentaire de la première. Loi du contraste simultané et successif des couleurs (cf. R. Warcollier, La Télépathie,1921, p. 268).
b) LING. Rapport existant entre chaque unité d'un énoncé et les unités du même type figurant simultanément dans la chaîne (d'après Mounin 1974); cf. aussi Ling. 1972.
B.− Opposition entre personnes. Esprits religieux éminents, qui ont toujours été plus ou moins en contraste et en lutte au sein d'une même foi, d'une même charité (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 1, 1840, p. 226).Le bataillon des élèves de Saint-Cyr était arrivé : en rivalité et en contraste avec l'école polytechnique, il avait embrassé la cause royale (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 623).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tʀast]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1580 « contestation, discussion » (Montaigne, Essais, II, 3, éd. de la Pléiade, p. 387); 2. 1669 peint. (Molière, La Gloire du Val-de-Grâce ds Œuvres, éd. E. Despois et P. Mesnard, t. 9, p. 545). Empr. à l'ital. contrasto (au sens 1 dep. 1remoitié du xives., G. Villani; sens 2 dep. av. 1519, L. da Vinci ds Batt.), déverbal de contrastare (contraster*). M. fr. contrest « contestation, querelle » (xiiies., Assises de Jérusalem, éd. Beugnot, t. II, p. 104) est déverbal de l'a. fr., m. fr. contrester « résister », aussi « contester » (contraster*). Fréq. abs. littér. : 1 886. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 468, b) 2 707; xxes. : a) 1 795, b) 2 531. Bbg. Barthes (R.). Él. de sémiologie. Communications. 1964, t. 4, p. 121. − Hope 1971, p. 183. − Wind 1928, p. 126, 180, 196.

Wiktionnaire

Nom commun

contraste \kɔ̃.tʁast\ masculin

  1. Opposition de choses contraires, en particulier en termes de peinture, de sculpture, de littérature et de musique.
    • Le contraste que présentait son costume moitié castillan, moitié français, avait quelque chose de risible, ce qui n’empêchait pas le personnage d’affecter dans ses moindres gestes une gravité imposante. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Quant au second voyageur, il formait avec le premier venu un contraste complet. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
    • Même pour l’esprit peu philosophique de Bert, le contraste était frappant entre la cité et la flotte aérienne : d’un côté le caractère et la tradition de l’Américain aventureux, et de l’autre l’ordre et la discipline germaniques. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 232 de l’éd. de 1921)
    • L’hypogène est un affaiblisseur à base de quinone qui agit comme le persulfate d'ammoniaque en attaquant surtout les parties opaques des clichés sans détruire les demi-teintes légères. Son emploi est donc particulièrement indiqué pour diminuer les contrastes des clichés durs. — (Le Moniteur scientifique de Quesneville, 1911, vol.74-75, page 302)
    • Nous employons ici systématiquement comme liquide de contraste des solutions triiodées hydrosolubles de faible concentration (25 % à 35 % max.). — (André A. Arianoff, La sphinetérotomie de l’oddi en chirurgie biliaire: Indications, techniques, résultats, Éditions Arscia, 1968, page 50)

Forme de verbe

contraste \kɔ̃.tʁast\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de contraster.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de contraster.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de contraster.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de contraster.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de contraster.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTRASTE. n. m.
Opposition de choses contraires. Contraste d'ombre et de lumière. Contraste de caractères, de sentiments. Le contraste d'une chose avec une autre, qu'une chose fait ou forme avec une autre. Ces deux choses forment un singulier contraste, sont en contraste. Sa vie offre de grands contrastes. La nature semble se plaire à multiplier les contrastes. Il se dit particulièrement, en termes de Peinture, de Sculpture, de Littérature et de Musique. Le contraste de deux idées. L'art des contrastes.

Littré (1872-1877)

CONTRASTE (kon-tra-st') s. m.
  • 1Opposition de deux choses, dont l'une sert à faire remarquer l'autre. Contraste d'ombre et de lumière. Le contraste d'une chose avec une autre. Sa vie offre de singuliers contrastes. Le caractère des Chinois forme un autre mélange qui est en contraste avec le caractère des Espagnols, Montesquieu, Esp. XIX, 10. Les différents contrastes qu'offre votre caractère de naturel sans simplicité, de réserve et d'imprudence, contrastes qui viennent en vous du combat de l'art et de la nature, D'Alembert, Portrait de Mlle de l'Espinasse. Peut-être sortira-t-il de ce contraste quelque lumière propre à rapprocher les opinions, Raynal, Hist. phil. I, 20. Le contraste choquant des lois avec les mœurs, Lemierre, Barnevelt, I, 5. Par un contraste horrible entre tous les mortels, Rotrou, Phoc. IV, 1.
  • 2 Terme de peinture. Variété qui doit être dans les actions, les attitudes et les coloris des figures, d'où résulte plus de force, plus d'agrément et plus de jour. Ce peintre entend bien le contraste. Bien des peintres sont tombés dans le défaut de mettre des contrastes partout et sans ménagement, de sorte que, lorsqu'on voit une figure, on devine d'abord la disposition de celles d'à côté, Montesquieu, Goût, contraste.

    L'art des contrastes, l'art d'imaginer, d'établir des oppositions qui produisent de l'effet.

  • 3 Terme de littérature. Opposition entre des situations, des discours ou portions de discours. J'aurais aimé à voir le contraste de la tyrannie insolente et du noble orgueil de l'indigence vertueuse, Voltaire, Lett. Chabanon, 13 janv. 1766. Les contradictions ne sont pas des contrastes, Delille, Jardins, I. L'âme aime la symétrie, mais elle aime aussi les contrastes, Montesquieu, Goût, contraste. Tous les contrastes nous frappent, parce que les choses en opposition se relèvent toutes les deux, Montesquieu, ib. Les contrastes sont causes de défauts aussi bien que de beautés, Montesquieu, ib.

    Se dit, dans ce même sens, des oppositions que le musicien établit pour produire de l'effet.

  • 4 Terme de physique. Contraste des couleurs, nom de différents états simultanés ou successifs de la rétine produisant les sensations spéciales correspondantes.

    Contraste simultané, celui dans lequel l'œil voit en même temps deux couleurs contiguës, cas où il les voit le plus dissemblables possible.

    Contraste successif, celui dans lequel les yeux, ayant regardé pendant un certain temps un ou plusieurs objets colorés, aperçoivent, après avoir cessé de les regarder, des images de ces objets offrant la couleur complémentaire de celle qui est propre à chacun d'eux.

    Contraste de ton, la modification qui porte sur l'intensité de la couleur, et contraste de couleur, celle qui porte sur la composition optique ou physique de chaque couleur juxtaposée ; c'est-à-dire que, deux couleurs étant juxtaposées, l'œil qui les voit simultanément, voit la foncée plus foncée et la claire plus claire, ce qui est le contraste de ton, et voit tirant sur le violet le rouge qui est à côté du jaune, ce qui est le contraste de couleur.

HISTORIQUE

XVIe s. Cecy ne s'en va pas sans contraste, car plusieurs tiennent que…, Montaigne, II, 26. Un soir ils espierent de plus près pour un grand contraste [discussion] entre le maistre d'hostel et l'escuyer au chevet du seigneur, D'Aubigné, Faen. III, 19. Il y eut un grand contraste à deviner par où il falloit entamer une besogne si nouvelle, D'Aubigné, Hist. I, 133. Ceux de dedans, descouverts jusques à l'escarpin, le deffendent [l'assaut] avec tel contraste, qu'il ne demeura aux assiegeans que la pointe, D'Aubigné, ib. III, 30. Il fust receu fort honorablement, sans aucun contraste, ny apparence de reffus, Carloix, IV, 9. Notre volonté s'esguise par le contraste [lutte], se despite contre le desny, Charron, Sagesse, I, 18.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONTRASTE, s. m. en Peinture ; il consiste dans une position variée des objets présentés sous des formes agréables à la vûe.

Les groupes d’objets qui entrent dans la composition d’un tableau, doivent se contraster, c’est-à-dire ne se point ressembler par la forme, par les lumieres, par les couleurs ; parce que tel groupe qui seroit satisfaisant à tous les égards, deviendroit desagréable dans la répétition. Voyez Composition. Chaque figure doit contraster dans le groupe dont elle fait partie. Il n’y a point de regle fixe pour le contraste : le grand art du peintre consiste à le cacher. Cette manœuvre est une portion du génie & de la facilité donnée par la nature. Le balancement dans une figure seule peut lui-même faire contraste. Les draperies, les ciels, les ornemens, tout contribue au contraste, mais il n’est beau que quand il paroît nécessaire. Voyez de Piles, & le diction. de Peint.

On dit, ce groupe, cette figure, sont un beau contraste ; ce peintre fait bien contraster. (R)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « contraste »

(1580) Emprunté à l’italien contrasto, déverbal de contrastare, du latin contra stare littéralement « être contre », « s’opposer à » → voir contraster.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. contrast ; espagn. contraste ; ital. contrasto (voy. CONTRASTER). Contraste au XVIe siècle signifie lutte, débat, combat.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « contraste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contraste kɔ̃trast

Citations contenant le mot « contraste »

  • L'homme sans la femme et la femme sans l'homme sont des êtres imparfaits dans l'ordre naturel. Mais plus il y a de contraste dans leurs caractères, plus il y a d'union dans leurs harmonies. De Bernardin de Saint-Pierre
  • La vérité a besoin de mensonge - car comment la définir sans contraste ? De Paul Valéry / Mélange
  • La grandeur de la vie ne fait que plus évident le contraste de sa misère. De Thérèse Tardif / Désespoir de vieille fille
  • Ce qui compte le plus pour l’épiphanie spirituelle, c’est le contraste entre les styles de vie. De Helen Fielding / Bridget Jones, l’âge de raison
  • L'amour préfère ordinairement les contrastes aux similitudes. De Honoré de Balzac / La Muse du département
  • L'homme n'est jamais un ; en étant double ou multiple, il peut presque devenir le contraste de lui-même. De Jean-Pierre Martel
  • Le bonheur n'existe que gratuit. Il n'est pas ressenti par contraste, ni obtenu par la volonté ou la sagesse. De Jacques Chardonne / L'Amour, c'est beaucoup plus que l'amour
  • Peut-être le bonheur n’est-il qu’un contraste, mais il y a une foule de petits bonheurs qui suffisent pour parfumer la vie. De Alphonse Karr / Sous les tilleuls du bonheur
  • La théâtralité, c'est le contraste. Si on ne joue qu'une seule note, il n'y a plus de théâtralité. De Jorge Lavelli / Petit Dictionnaire du théâtre
  • Notons, par ailleurs, que plus d’un tiers des jeunes pousses (35 %) ayant levé de fonds en 2020 ont été fondées par une seule personne – soit une augmentation de 3 % sur un an. Une réalité qui contraste nettement avec le discours d’une frange des investisseurs, qui disent privilégier les équipes composées de plusieurs fondateurs. « La condition des solopreneurs n’est pas enviable. C’est dur. Il y a trop de travail et cela déteint sur la vie personnelle » , juge Romain Dehaussy. Philippe Botteri ne partage pas cet avis, affirmant que « ce n’est pas un critère ». « Le sujet de la répartition des rôles dans l’entreprise est plus important. À la fin, il faut un CEO pour prendre une décision.” Maddyness - Le Magazine sur l’actualité des Startups Françaises, 4,3 milliards d’euros levés en 2020, une année très contrastée
  • La langue est pour moitié un miroir, pour moitié un grimoire, elle est ombre et clarté et il faut l'accepter dans sa dichotomie sous peine de n'y rien voir faute de contrastes. De Jacques Ferron / Du fond de mon arrière-cuisine
  • Ce serait drôle, tout de même, que la nature s'abstînt d'être gaie pour ne pas contraster avec notre tristesse ! De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • En deux vidéos à 24 heures d’intervalle, Jean Le Cam filme et explique le contraste entre les mers dantesques de la fin du Pacifique et le début bleuté et beaucoup plus calme de l’Atlantique. Observez le changement de ton, le visage très marqué au Horn et beaucoup plus détendu aujourd’hui. C’est spectaculaire, pédagogique, drôle… et ça en dit long sur la vie des marins du Vendée Globe. voilesetvoiliers.ouest-france.fr, VIDÉOS. Vendée Globe : Jean Le Cam filme l’étonnant contraste entre avant et après le cap Horn
  • L'Insee a publié les populations légales des communes de Bretagne. Celles qui concernent Loudéac Communauté Bretagne Centre font apparaître un fort contraste entre l'ouest et l'est , Loudéac communauté. Population : un territoire contrasté | Le Courrier Indépendant
  • Du LCD qui corrige le contraste et qui s'appelle QNED. Et pas un mot dans l'article sur la similarité avec le QLED de Samsung. La théorie sympathique : samsung a bien embrouille le signal en balançant une appellation QLED sur du LCD proche du OLED et avec des prix plus avantageux. Maintenant que le QLED a bien fait sa place sur le marché LG rend la monnaie en créant du LCD QNED pour embrouiller le signal encore. Ou encore avec un nom qui s'approche de QLED et qui s'éloigne D'OLED afin de démontrer que les technologies en Q sont bien inférieures aux technologie en O. Frandroid, QNED : LG arme ses téléviseurs Mini LED, avec l'ambition d'un contraste au niveau de l'OLED
  • Étude de marché mondiale des médias de contraste IRM qui examine la taille du marché 2021, la part, le facteur d’incrémentation, les principaux marchands, les revenus, l’intérêt des articles, la taille des transactions, le montant, la structure de valeur et les nouvelles avancées sur le marché des médias de contraste IRM. Le rapport MRI Contrast Media fournit des informations sur des exemples et des améliorations, ainsi que des domaines d’activité et des matériaux cibles, des points de coupure et des progressions. tout en détaillant ce rapport de recherche MRI Contrast Media, les crédits clés reçus comprennent le niveau d’âme le plus élevé, les arrangements raisonnables, l’exploration et l’examen soumis, le développement, les méthodologies incorporées et l’innovation la plus récente. Nous les Coiffeurs, Prévisions du marché mondial des médias de contraste IRM 2021-2027 par GE, Bayer, Bracco Imaging, Guerbet Group – Nous les Coiffeurs

Traductions du mot « contraste »

Langue Traduction
Anglais contrast
Espagnol contraste
Italien contrasto
Allemand kontrast
Chinois 对比
Arabe التباين
Portugais contraste
Russe контраст
Japonais コントラスト
Basque kontrastatu
Corse cuntrastu
Source : Google Translate API

Synonymes de « contraste »

Source : synonymes de contraste sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « contraste »

Partager