La langue française

Antithèse

Définitions du mot « antithèse »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTITHÈSE, subst. fém.

A.− RHÉT. Figure par laquelle on rapproche en les opposant deux mots, deux expressions, deux idées contraires, pour leur donner plus de relief. Antithèse de mots, d'expressions, de pensées :
1. L'abbé Delille me disait : « J'aime l'antithèse, on me l'a reproché. » Il y a, lui dis-je, deux genres d'antithèses. L'antithèse des choses et c'est le rapprochement; et l'antithèse des mots. Le rapprochement est dans les choses, l'antithèse dans les mots. Chênedollé, Journal,1808, p. 35.
SYNT. Antithèse banale, frappante, surprenante; rechercher l'antithèse, faire des antithèses.
P. ext., appliqué au domaine mus. ou pictural :
2. La deuxième et dernière pièce de la [12e] sonate consiste (...) en une intéressante antithèse entre un thème grave et un allegretto pastoral. V. d'Indy, Cours de compos. musicale,t. 2, 1897-1900, p. 229.
3. Dans les dessins de Hugo comme dans ses poèmes règne la même poétique de l'antithèse et du clair-obscur. L. Réau, L'Art romantique,1930, p. 144.
P. méton., lang. cour. Personne ou chose qui contraste avec une autre. Être l'antithèse de qqn, de qqc. Synon. opposition :
4. Gourmand, j'ai été sobre; aimant et la marche et les voyages maritimes, désirant visiter plusieurs pays, trouvant encore du plaisir à faire, comme un enfant, ricocher des cailloux sur l'eau, je suis resté constamment assis, une plume à la main (...) Enfin ma vie a été une cruelle antithèse, un perpétuel mensonge. Balzac, La Peau de chagrin,1831, p. 104.
5. Turquoise avait compris que le seul moyen de dompter, de dominer, de garrotter cet homme habitué à vivre avec sa femme, une créature distinguée, charmante, pleine d'une noble et chaste pudeur, était de devenir l'antithèse vivante de cette femme. Turquoise avait raison. Le secret des faiblesses du cœur humain est tout entier dans les contrastes. Ponson du Terrail, Rocambole,t. 2, Le Club des valets de cœur, 1859, p. 340.
Par antithèse. Par opposition :
6. « (...) j'oublie, paysan parvenu, que l'initiale raison du château fut de me révéler par antithèse la chaumière. » (Saint-Pol Roux, Les Féeries intérieures, 1907). Bachelard, La Poétique de l'espace,1957, p. 71.
B.− PHILOS. Deuxième moment d'une démarche dialectique faisant suite au premier appelé thèse (et, chez Hegel, préparant le troisième appelé synthèse) :
7. Ce passage de la thèse à l'antithèse, ce renversement du pour au contre qui est le procédé constant de l'intellectualisme laissent subsister sans changement le point de départ de l'analyse... Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, p. 49.
8. Pour Hegel, le monde ne progresse pas par simple transformation d'un donné immuable, il y a véritablement création de nouveau, croissance. L'existence d'un donné (la thèse) appelle l'affirmation de son contraire (l'antithèse) et de la lutte entre thèse et antithèse sort la synthèse. G. Vedel, Manuel élémentaire de dr. constitutionnel,1949, p. 203.
Rem. Chez Kant, thèse et antithèse forment les deux termes d'une antinomie (cf. Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 227).
P. ext., dans le domaine artistique (mus., peint.) :
9. Engel transporte au sein de la gamme les oppositions célèbres : thèse, antithèse, synthèse. Ch. Lalo, Esquisse d'une esthétique musicale sc.,1908, p. 164.
10. ... le peintre, qu'il soit l'interprète de sa pensée ou de celle de son groupe, croit projeter sa propre « thèse » dans son tableau; mais dès qu'elle s'est séparée de lui et qu'elle s'est fixée dans une apparence immobile, il la ressent comme une « antithèse ». Il lui faut alors trouver un accord, une « synthèse », entre ce qu'il est, ce qu'il croit être, et la révélation imprévue apportée par l'œuvre, de ce qu'il y a mis sans le savoir, de ce qu'il ignorait de lui-même et avec quoi soudain il se confronte. Huyghe, Dialogue avec le visible,1955, p. 383.
PRONONC. : [ɑ ̃titε:z]. Passy 1914 note une durée mi-longue pour la 1resyllabe du mot (cf. aussi Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787 qui précisent que la 1resyllabe est longue; cf. aussi Fél. 1851). Enq. : /ãtitez/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Av. 1550 rhét. « contraste naissant du rapprochement de deux idées ou deux expressions qui s'opposent » (P. Doré, L'adresse de l'esgaré pecheur, 43b d'apr. Vaganay ds Fr. mod., t. 5, 1970 [sans attest.]); av. 1564 (Calvin, Comm. s. l'harm. evang., p. 642 ds Gdf. Compl. : Mais afin que ce passage soit bien entendu, il nous faut entendre l'antithese qui est entre les semailles et la moisson); 2. 1704 gramm. (Trév. : Antithese est aussi une figure de Grammaire, par laquelle on change une lettre pour en substituer une autre : comme quand on dit olli pour illi); 3. mil. xviiies. sens gén. « opposition » (Le Père Daniel ds Fér. Crit. : antithèse de la doctrine des Thomistes et de celle de St Thomas). Empr. au gr. α ̓ ν τ ι ́ θ ε σ ι ς « opposition » (Platon, Soph., 257eds Bailly), « opposition d'idées en rhét. » (Aristote, Rhet., 3, 9, 9, ibid.), « permutation de lettres » (Hérodien, p. 39, 24, ibid.); au sens philos. cf. emploi comme terme de logique « opposition de proposition » (Aristote, Interpr., 10, 3, ibid.); empr. par le lat. antithesis, au sens gén. « opposition » (Tertullien, Adv. Marc., 1, 19 et 4, 1 ds TLL s.v., 187, 63 et 65) et en gramm. (Cherisius, Gramm., I, 279, 16, ibid., 187, 57).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 223. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 333, b) 373; xxes. : a) 233, b) 323.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Dagn. 1965. − Dem. 1802. − Dup. 1961. − Gall. 1955, p. 34, 161, 480, 529. − Goblot 1920. − Gramm. t. 1 1789. − Lal. 1968. − Mar. Lex. 1933. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Miq. 1967. − Morier 1961. − Noter-Léc. 1912. − Springh. 1962.

Wiktionnaire

Nom commun

antithèse \ɑ̃.ti.tɛz\ féminin

  1. (Rhétorique) Figure par laquelle on oppose, dans un discours, des choses contraires les unes aux autres.
    • Une noce au presbytère! Jamais mots ne furent moins faits pour être accolés. On voit là une antithèse qui sentirait l'huile si elle n'était amenée naturellement par la force des circonstances. — (Rodolphe Girard, Marie Calumet, Montréal, 1904, ch. XX)
    • Elle habitait au-dessus d'une boucherie qui s'appelait, sans que personne eût jamais relevé la lugubre antithèse : Boucherie de la Gaîté. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Henri eut un petit rire. Il se souvint tout à coup d'une vieille chronique où il avait, pour flétrir, stigmatiser, juvénaliser les comportements bourgeois, accumulé des bataillons d'imprécations pétaradantes, de prosopopées incendiaires, d’antithèses fulgurantes, […]. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 81-82)
  2. (Philosophie) Proposition contraire à une proposition énoncée qu’on appelle thèse.
    • Soutenir la thèse et l’antithèse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANTITHÈSE. n. f.
T. de Rhétorique. Figure par laquelle on oppose, dans un discours, des choses contraires les unes aux autres. Les antithèses dans cet auteur sont trop fréquentes. Il n'y a rien de solide dans cet ouvrage, je n'y vois que des antithèses froides et puériles. En termes de Philosophie, il désigne une Proposition contraire à une proposition énoncée qu'on appelle Thèse. Soutenir la thèse et l'antithèse.

Littré (1872-1877)

ANTITHÈSE (an-ti-tè-z') s. f.
  • 1Figure de rhétorique qui exprime une opposition de pensées ou de mots. Ceux qui font les antithèses en forçant les mots, Pascal, P. Éloq. 6. L'antithèse est une opposition de deux vérités qui se donnent du jour l'une à l'autre, La Bruyère, 1. L'antithèse d'expression n'est pas cachée, celle d'idées l'est : l'une est variée, l'autre non, Montesquieu, Des beautés.
  • 2En philosophie, proposition opposée à une thèse. La thèse et l'antithèse composent une antinomie.
  • 3En algèbre, transposition des termes d'une équation. Inusité aujourd'hui.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « antithèse »

De thèse, avec le préfixe anti-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀντίθεσις, de ἀντὶ, contre (voy. ANTI), et thèse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « antithèse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antithèse ɑ̃titɛs

Évolution historique de l’usage du mot « antithèse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antithèse »

  • Notre philosophie ? Thèse, antithèse, charentaises. De Vincent Roca / Nous sommes tous des frilosophes
  • L'art est l'antithèse directe de la démocratie. De George Moore / Confessions d'un jeune anglais
  • Le vade-mecum de tout bon énarque : thèse, antithèse, fouthèse. De Bruno Masure / Le Petit Livre de Bruno Masure
  • L'art est l'antithèse même du chaos, qui n'est autre chose qu'une avalanche d'accidents. De Edward Gordon Craig
  • Enfants, on nous montre tant de choses que nous perdons le sens profond de Voir. Voir et montrer sont phénoménologiquement en violente antithèse. Et comment les adultes nous montreraient-ils le monde qu'ils ont perdu ! De Gaston Bachelard / La Poétique de la rêverie
  • Qui a jamais demandé à la thèse et à l'antithèse si elles étaient d'accord pour devenir synthèse ? De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Invité sur le plateau de RTLInfo ce dimanche, le virologue Yves Van Laethem a condamné ces comportements. « Ce qu’il s’est passé à la place Flagey comme à Anderlecht, c’est l’antithèse de ce qu’on souhaite : des centaines de personnes proches les uns des autres, qui parlent, qui chantent, sans masques, sans nécessairement s’être lavé les mains, a-t-il affirmé. Cela continue à faire courir un risque. Même si le virus circule peu, il circule encore : il n’a pas disparu. Il y a un risque pour les gens qui ont fait la fête – peu élevé, ils semblent plutôt jeunes – mais aussi pour leurs proches et les personnes plus âgées de leur entourage. On déconfine comme il faut – les chiffres le prouvent – mais si des événements de ce genre continuent de se produire, on risque d’avoir des foyers de contamination et d’être contraint de prendre des mesures. » Le Soir, Rassemblements de fêtards à Bruxelles: «C’est l’antithèse de ce qu’on souhaite», condamne Yves Van Laethem - Le Soir
  • Je ne refuse jamais une proposition de Sir Kenneth Branagh ! Je venais de finir Le Crime de l'Orient-Express, c'était une expérience formidable que de travailler avec un de mes héros. Quelques mois plus tard, j'ai reçu un coup de fil pour me dire que Ken voulait m'inviter sur son nouveau projet : Artemis Fowl. Bien sûr, dès que je reçois un coup de fil de Ken, je suis déjà partant mais je voulais me familiariser avec le monde créé par Eoin Colfer. J'ai ouvert les livres et n'ai pas pu faire autrement que de les dévorer. J'étais impressionné par l'idée que le personnage d'Artemis Fowl soit quasiment l'antithèse de Harry Potter. C'est un maître du crime âgé de 12 ans, un enfant qui est plus intelligent que n'importe quel adulte et n'importe quelle créature de cet univers magique, les fées, les gobelins, les nains… Ça m'a paru si différent, si original. En plus de tout ça, je suis tombé follement amoureux du personnage de Mulch Diggums, cette espèce de solitaire qui s'attire toujours des ennuis jusqu'à devenir un allié d'Artemis Fowl, ou du moins c'est ce que l'on croit. , Josh Gad : "Artemis Fowl est l'antithèse de Harry Potter" [Interview]
  • Dès sa nomination, « on a attendu beaucoup de lui, parce qu’il incarne l’antithèse d’Agnès Buzyn, la technocrate bourgeoise issue de l’élite médicale, confie le Dr Jérôme Marty, médecin généraliste et président de l’Union française pour une médecine libre (UFML). Contrairement à elle, il est resté un médecin proche du terrain ». Car avant d’être député de l’Isère puis ministre, le Grenoblois Olivier Véran est d’abord neurologue, et fait ses armes au CHU de Grenoble. Choisi par Emmanuel Macron pour construire le volet santé de son programme présidentiel aux côtés de Jérôme Salomon, l’actuel directeur général de la santé, l’ex-socialiste devenu marcheur est élu rapporteur général de la Commission des affaires sociales à l’Assemblée, et défend notamment l'expérimentation du cannabis thérapeutique. « C’est un provincial et un médecin reconnu. Son parcours fait de lui un ministre qui maîtrise ses dossiers, qui sait de quoi il parle », analyse Jocelyn Raude, enseignant-chercheur en psychologie sociale à l’École des hautes études en santé publique (EHESP) et spécialiste des maladies infectieuses émergentes. Décrit comme « une boule de nerfs » et un « travailleur acharné » par son entourage, Olivier Véran l’ambitieux aime être dans l’action. Pressenti dès 2017 au poste de ministre de la Santé, c’est finalement Agnès Buzyn qui le coiffe au poteau. Avant de lui céder à contrecœur sa place moins de trois ans plus tard. , « Il a fait le job » au cœur d’une crise inédite… Olivier Véran, le « médecin de terrain » devenu atout du gouvernement
  • Nombre d’observateurs qui ont relayé cette information, semblent s’étonner d’un supposé « revirement » de la Banque des banques. Or, rappelons que les CBDCs sont l’exacte antithèse de cryptomonnaies décentralisées comme Bitcoin qu’elle a, c’est vrai, longtemps méprisé ou ignoré. De plus, si la numérisation des systèmes de paiement n’était pas son fort comme nous l’observerons plus avant, voilà un moment qu’elle a changé son fusil d’épaule. CryptoActu, La Banque des banques plaide en faveur des monnaies numériques et revisite un peu l'histoire - CryptoActu
  • Face à la pandémie, elle a fait ce qu’elle pouvait avec ce Frankenstein technocratique. Visiblement déçue d’être mutée à l’Enseignement supérieur, sa réaction fut d’une grande élégance. En cela et bien d’autres choses, Mme McCann restera l’antithèse respectée de Gaétan Barrette. Le Journal de Montréal, Un remaniement vital | Le Journal de Montréal
  • De 2006 à 2011, à l’exception de 2009, absent en raison d’une blessure au genou, nous avons assisté un joueur électrique, phénomène naturel auquel le ballon sonne comme les champions de Wimbledon devraient sonner. Le numéro 2 mondial actuel montre qu’il sait jouer les petits runs, le pied sur la ligne et les mains en avant. L’herbe, sol exigeant qui vous oblige à jouer fléchi et à mettre votre poignet sous la balle pour la rediriger ou bien la balle ne traverse pas le filet, l’antithèse de l’argile, trouve un Rafa dévastateur et affamé. Breakingnews.fr, Rafael Nadal et son histoire avec Wimbledon
  • Quelle que soit l'issue de la procédure lancée par l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU), la réputation de Coleman est d'ores et déjà lourdement écornée et un halo de doute entoure sa trajectoire fulgurante et la consécration obtenue aux Mondiaux de Doha l'année dernière. Le premier sport olympique se cherchait une star et un successeur à Sa Majesté Usain Bolt au CV sans tache? Il n'aura finalement eu droit qu'à la parfaite antithèse du charismatique Jamaïcain. Les Echos, Athlétisme: Christian Coleman, le récidiviste | Les Echos
  • Il parle comme il dit. À moins que cela ne soit l’inverse. À mots pesés. Posés aussi. Ne cherchez pas chez Jan de Nadau de mécaniques roulants par-dessus les épaules d’éphémères stars. Lui, dont la notoriété croissante dépasse les cercles avertis, ne changera pas une virgule à sa manière d’être. Comme une antithèse. "Nous changeons très lentement de spectacle", s’amuse-t-il. La seule certitude collant aux basques du Béarnais est bien, pour lui, que l’Aveyron demeure un lieu à part. "Cela fait longtemps qu’on vient et nous avons toujours de plus en plus de monde." Et de lancer : "en Aveyron, on fait partie de la famille…" Car pour lui, il n’y a pas un autre département, autre que ses Pyrénées-Atlantiques natales, où la musique du groupe est ressentie de la sorte. Malgré la différence de langue. Car entendre le Gascon quand on parle le Rouergat n’a rien de simple. Sauf que de l’un à l’autre, c’est toujours la langue d’oc. "Il y a le respect de la différence", suggère Jan. ladepeche.fr, Crespin. Nadau sur les terres de Boudou - ladepeche.fr

Traductions du mot « antithèse »

Langue Traduction
Anglais antithesis
Espagnol antítesis
Italien antitesi
Allemand antithese
Portugais antítese
Source : Google Translate API

Synonymes de « antithèse »

Source : synonymes de antithèse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « antithèse »

Antithèse

Retour au sommaire ➦

Partager