La langue française

Débat

Sommaire

  • Définitions du mot débat
  • Étymologie de « débat »
  • Phonétique de « débat »
  • Évolution historique de l’usage du mot « débat »
  • Citations contenant le mot « débat »
  • Images d'illustration du mot « débat »
  • Traductions du mot « débat »
  • Synonymes de « débat »
  • Antonymes de « débat »

Définitions du mot débat

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBAT, subst. masc.

Action de débattre; discussion généralement animée entre interlocuteurs exposant souvent des idées opposées sur un sujet donné. Débat agité; le débat est clos :
... Lucrèce, le poète matérialiste, loue son maître Épicure d'avoir tué l'âme, comme s'il suffisait, pour ne plus craindre la mort, d'être assuré de mourir tout entier. (...). Dans l'autre parti on dit, au contraire, que la religion sert au moins à nous adoucir et à nous consoler. Le débat est ouvert encore; ... Alain, Propos,1932, p. 1064.
SYNT. Débat ardent, brûlant, passionné, public; clôture, conclusion, issue d'un débat; le fond, le nœud, le point capital d'un débat; animer, conduire, élargir, élever, engager, suspendre, trancher le débat; prendre position, parti dans un débat; au cours du débat; c'est une question sujette à débat.
Spécialement
DR. CIVIL. Débats de compte (vieilli). Pour désigner les contestations faites par une partie à propos d'un compte rendu en justice (d'apr. Cap. 1936).
Rem. Attesté ds Ac. 1835, 1878.
DR. CONSTITUTIONNEL. Examen d'une question par les assemblées parlementaires. Débats de l'Assemblée nationale, de la Chambre; débats constitutionnels, législatifs, parlementaires.
Journal des débats. Journal paru entre 1789 et 1944 et qui rendait compte des discussions de l'Assemblée nationale. Débats parlementaires. Partie du Journal officiel qui donne le compte rendu des discussions du Sénat et de l'Assemblée nationale.
DR. PÉNAL. ,,Phase orale d'un procès au cours de laquelle sont prononcées les plaidoiries et les conclusions du Ministère public`` (CIDA 1973). Ouvrir les débats d'une affaire; suivre les débats de la cour d'assises. Son client [de l'avocat] s'était montré intraitable, et voulait courir les chances d'un débat judiciaire (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 215).
LITT., Moy. Âge. Dialogue entre des personnages souvent allégoriques. Débat entre l'hiver et le printemps; débat du croisé et du décroisé (de Rutebeuf); débat du clerc et du chevalier.
Au fig. Conflit intérieur. Débat de conscience; débat intérieur. Bichat (...) est, (...) de plus en plus sombre. Est-il déchiré dans un débat cornélien? (Abellio, Pacifiques,1946, p. 233).
P. ext. Querelle, différend. Il s'y joint cette fois [à mes affaires de finances] l'histoire de la maison de la rue Saint-Dominique, et de mes débats avec le propriétaire (Chateaubr., Corresp. gén.,t. 2, 1789-1824, p. 63).
Rem. ,,Débat, deuxième élément de plusieurs substantifs composés. Il signifie qu'un débat, une discussion organisée, ont lieu pendant, ou aussitôt après l'événement (concert, conférence, déjeuner, etc.) auquel se réfère le premier élément. Le genre grammatical de ces composés est celui du premier élément. Causerie-débat, déjeuner-débat, dîner-débat, émission-débat, enquête-débat, gala-débat, journée-débat, rencontre-débat; assemblées-débats, conférences-débats, soirées-débats`` (Gilb. 1971).
Prononc. et Orth. : [deba]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) xiiies. « controverse, querelle » (Rutebeuf, Dit de l'Herberie, 72, éd. E. Faral et J. Bastin, t. 2, p. 275); b) 1580 « tiraillement, dilemne » en débat d'esprit (B. Palissy. Discours Admirables, p. 328, éd. A. France ds IGLF); 2. 1283 plur. « discussions, délibérations dans un procès » (Ph. de Beaumanoir, Coutumes de Beauvoisis, éd. A. Salmon, t. 1, II, § 83); 3. 1627 pol. au sing. « délibération des députés (au Parlement) » (Camden, Hist. d'Elisabeth, p. 45 ds Mack. t. 1, p. 71); 1704 plur. débats parlementaires (Clarendon, Hist. de la Rébellion et des guerres civiles d'Angleterre, I, 91, ibid., p. 158); 1789 en parlant de l'Assemblée nationale (Journal des débats et décrets) Déverbal de débattre*. Employé dans le vocab. parlementaire (3), débat correspond à l'angl. debate employé au sing. avec l'art. ind. ou au plur. pour désigner les délibérations officielles dans une institution publique, notamment au Parlement (ca 1500 ds NED) et représentant le subst. formé sur le verbe (to) debate issu de l'a. fr. débattre. Fréq. abs. littér. : 1 893. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 396, b) 2 040; xxes. : a) 2 643, b) 3 322. Bbg. Franolić (B.). Linguistics. La Haye. 1973, no113, p. 112.

Wiktionnaire

Nom commun

débat \de.ba\ masculin

  1. Action de débattre.
    • Cette déclaration provoqua un fort tapage à la Chambre; tous les députés qui se piquent de philosophie intervinrent dans le débat; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La morale des producteurs, 1908, p.315)
    • Ainsi la télévision publique est-elle un thème de débat, une posture obligée, une rhétorique de salon qui mériterait de figurer dans les mythologies des couches cultivées. — (Monique Dagnaud, L’État et les Médias: Fin de partie, Éditions Odile Jacob, 2000)
  2. (Par extension) Contestation, altercation.
    • La réal-politique peut donc, par cet exécutoire linguistique, banaliser le débat ou tout au moins le dépassionner. — (Nadir Marouf, Le fait colonial au Maghreb: ruptures et continuités, 2008, p. 245)
    • Apaiser un débat.

débats \de.ba\ masculin

  1. (Au pluriel) (Politique) Discussion, en parlant des assemblées politiques.
    • Les débats du Parlement d’Angleterre.
  2. (Droit) Discussion publique.
    • Ouvrir, fermer les débats. — La clôture des débats. — Les débats ont duré plusieurs jours.
    • Débats publics. — Les débats ont lieu quelquefois à huis clos.

Forme de verbe

débat \de.ba\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de débattre.
    • Les amateurs de la chasse prétendent que le lièvre est en proie à une agonie plus terrible pendant la poursuite des lévriers que lorsqu’il se débat entre leurs griffes. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBAT. n. m.
Action de débattre. Être en débat sur une question. Mettre quelque chose en débat. Il signifie, par extension, Contestation, altercation. Vider un débat. Apaiser un débat.

DÉBATS, au pluriel, signifie spécialement Discussion, en parlant des Assemblées politiques. Les débats du Parlement d'Angleterre. Il signifie, en termes de Jurisprudence civile et criminelle, Discussion publique. Ouvrir, fermer les débats. La clôture des débats. Les débats ont duré plusieurs jours. Débats publics. Les débats ont lieu quelquefois à huis clos.

Littré (1872-1877)

DÉBAT (dé-ba ; le t se lie : un dé-ba-t éloquent ; au pluriel, l's se lie : des dé-ba-z éloquents ; débats rime avec pas, appats, etc.) s. m.
  • 1Différend dans lequel de part et d'autre on allègue des paroles au des raisons. Le débat fut violent. Du crime glorieux qui cause nos débats, Corneille, Cid, II, 9. Afin d'être témoin comme, après nos débats, Je chéris sa mémoire et venge son trépas, Corneille, Pomp. III, 4. Il veut sur nos débats conférer avec moi, Corneille, Sertor. I, 1. Mais il est temps qu'un mot termine ces débats, Corneille, ib. III, 4. Petits princes, videz vos débats entre vous ; De recourir aux rois vous seriez de grands fous ; Il ne les faut jamais engager dans vos guerres, Ni les faire entrer sur vos terres, La Fontaine, Fabl. IV, 4. Vous avez bien d'autres affaires à démêler, que les débats Du lapin et de la belette ; Lisez-les, ne les lisez pas ; Mais empêchez qu'on ne nous mette Toute l'Europe sur les bras, La Fontaine, Fab. VIII, 4. N'entends-tu point comme ils sont en débat ? La Fontaine, Berc. Vainqueurs de nos débats, nous marchons réunis, Voltaire, Brutus, II, 2. Et quand ces longs débats qui troublèrent nos jours…, Voltaire, Tancr. I, 3. Je m'attendais à des débats, à des objections sans nombre ; et je la trouve juste, bonne, généreuse, Beaumarchais, Mère coup. III, 9.

    Fig. À eux, entre eux le débat, c'est-à-dire je ne me mêle pas de leur contestation, qu'ils s'arrangent entre eux. Je laisse entre vous ce débat, Sévigné, 9 août 1671.

  • 2Action de débattre, de discuter. Le peuple en corps avait le débat des affaires, Montesquieu, Espr. II, 6.

    Débat de compte, discussion entre deux intéressés sur un article de compte.

  • 3 Au plur. Discussions des assemblées politiques. Les débats du parlement anglais. Cet orateur était l'aigle de nos débats.

    Terme de palais. La partie de l'instruction judiciaire qui est publique, y compris les plaidoiries. Ouvrir, fermer les débats. Le président a résumé les débats avec beaucoup d'impartialité.

    Au sing. Consultez-vous ; demain, si le débat commence… Moi-même du forfait j'établirai la preuve, Chénier M. J. Tibère, III, 3.

    Ce mot est employé comme titre de journaux. Le Journal des Débats politiques et littéraires, ou, simplement, les Débats.

HISTORIQUE

XIIIe s. Noz avons veu plusors debas de cix [ceux] qui estoient ajorné, par devant lor segneur, à requeste d'autrui, Beaumanoir, 54. Noz avons veu moult de debas, es bones viles, des uns contre les autres, si comme des povres contre les rices, Beaumanoir, L, 15. Quant nous feumes là et les Turs s'en furent partis, les Sarrazins qui estoient en la cité, se desconfirent et lesserent la ville à nostre gent sans debat, Joinville, 276.

XIVe s. Le jour que li mesquiés [méchef] fu pour vous aparans, Ou palais à Nimaie, où li debas fu grans, Je me mis en la mer…, Baud. de Seb. IV, 615.

XVe s. Au commandement du comte [de Flandre] couvertement Jean Lyon prit paroles et debat à lui [un homme de Gand ennemi du comte] et l'occit, Froissart, II, II, 52.

XVIe s. … Là où on oit, par maniere d'esbat, Sur les beautez chacun jour maint debat, Marot, IV, 107. Qui cherche argent cherche debat, La farce du poulier, dans LEROUX DE LINCY, t. II, p. 489. Il leur semble faire bien les moderez et les entendus, quand ils quittent aux adversaires aulcuns articles de ceulx qui sont en debat, Montaigne, I, 204.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉBAT, s. m. (Jurispr.) signifie en général une contestation que l’on a avec quelqu’un, ou la discussion par écrit de quelque point contesté. (A)

Débats de compte, sont les contestations que forme l’oyant sur les articles du compte, soit en la recette, dépense ou reprise, qu’il veut faire rayer ou réformer.

On entend aussi par le terme de débats de compte, des écritures intitulées débats, qui contiennent les observations & moyens tendans à débattre le compte : ces sortes d’écritures peuvent être faites par les avocats ou par les procureurs concurremment, suivant le réglement du 17 Juillet 1693.

Les réponses aux débats sont appellées soûtenemens. Voyez Soutenemens & Compte. (A)

Débat de tenure, est la contestation qui se meut entre deux seigneurs pour la mouvance d’un héritage, soit en fief ou en censive.

On entend aussi quelquefois par débat de tenure, un mandement donné au vassal ou censitaire par le juge royal, à l’effet d’assigner les deux seigneurs qui contestent sur la mouvance pour s’accorder entr’eux. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « débat »

Déverbal sans suffixe de débattre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. DÉBATTRE ; provenç. debat ; espagn. et portug. debate ; ital. dibatto.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « débat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débat deba

Évolution historique de l’usage du mot « débat »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débat »

  • Le théâtre est toujours le lieu d'un débat moral. De Michel Deutsch / Petit dictionnaire du théâtre
  • L'interminable débat sur la peine de mort n'est pas juste à l'égard de celui qui prémédite un meurtre. De Lord Fischer
  • Même une poule, aussi docile soit-elle, quand elle est attachée, se débat. De Lao She / Quatre générations sous un même toit
  • La plupart des pièces que nous considérons comme les chefs-d'oeuvre tragiques ne sont que des débats et des querelles de famille. De Jean Giraudoux
  • Vérité révélée contre vérité argumentée, le débat est l'un des plus difficiles qui soit, précisément parce que la révélation exclut en principe l'idée même de débat. De Mireille Delmas-Marty / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • La femme se débat comme la mouche dans le petit-lait, personne ne la voit. De Proverbe kabyle
  • Les débats politiques se résument trop souvent à des "dialogues de sourds pour pensées muettes". De Frédéric Deville / Caractères
  • A ronde table, il n'y a débat pour être plus près du meilleur plat. De Proverbe français
  • N’engage pas de débat lors d’un dîner car celui qui n’a pas faim aura le dernier mot. De Richard Whately
  • Elever très haut le débat est une façon élégante de le perdre de vue. De Grégoire Lacroix / Les Euphorismes de Grégoire - 2
  • Ceux qui ont des idées mais ne savent pas les présenter sont, peu à peu, exclus des débats. De Bernard Werber / La Révolution des fourmis
  • Politique. Lutte d'intérêts déguisés en débat de grands principes. Conduite d'affaires publiques pour un avantage privé. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • La réalité ne peut être saisie au moyen de mots, d'enseignements, de débats ou de spéculations intellectuelles. Pour l'atteindre, il faut transcender toute question et toute réponse. Voilà comment on fait l'expérience directe de la réalité. De Monjushiri
  • Le débat religieux n'est plus entre religions, mais entre ceux qui croient que croire a une valeur quelconque, et les autres. De Paul Valéry / Tel Quel
  • De fait, alors que les universités n’ont pas encore le droit d’ouvrir leurs portes aux étudiants, qu’il faut parvenir à boucler l’année universitaire tout en préparant, dans l’incertitude, la rentrée de septembre, le calendrier s’est brusquement accéléré. Comme si cette réforme, issue du monde d’avant, était urgente au point de devoir renoncer au débat public. Le Monde.fr, « Un débat public au sujet de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche nous semble plus que jamais nécessaire »
  • Tribune. La crise sanitaire, à travers les débats qu’elle a provoqués sur la connaissance en science médicale représente une opportunité féconde d’initiation citoyenne à l’épistémologie. Comme le définit l’historien des sciences Etienne Klein, l’épistémologie est l’analyse de la validité des connaissances. Les spécialistes historiques de cette discipline, Gaston Bachelard, Karl Popper ou Jean Piaget, ont forgé des principes épistémologiques qui ont pris un relief singulier durant cette crise. Ces principes, accessibles si on les explique, sont importants afin que les citoyens, spectateurs d’un débat scientifique médiatisé, puissent mieux appréhender les connaissances médicales et, au-delà, débusquer d’éventuelles « vérités alternatives » ou « fake news ». Nombre de controverses publiques renvoyaient en effet à des questions épistémologiques sur la qualité des connaissances invoquées, concernant, par exemple, l’efficacité de l’hydroxychloroquine contre le Covid19, le port du masque grand public, la fermeture puis l’ouverture des écoles, la célérité du confinement puis du déconfinement. Le Monde.fr, « Il est vain de rendre opaques des débats scientifiques lorsqu’ils portent sur un sujet universel comme la santé »
  • Belle émission. Enthoven c'est quand même un autre calibre que B.H.L. Je dirais match nul entre les 2 débatteurs. Valeurs actuelles, Pourquoi le débat Zemmour-Enthoven promet d’être chaud | Valeurs actuelles
  • « 20 ans c’est une génération. Quel avenir et quel territoire voulons-nous pour les jeunes d’aujourd’hui et de demain ? » Bruno Fontaine a confié à Philippe Mixe (pdg de la mutuelle Just) le débat sur Grand Hainaut 2040, qui devra associer les jeunes justement. La Voix du Nord, Valenciennois: horizon 2040, la CCI veut associer les jeunes au débat

Images d'illustration du mot « débat »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « débat »

Langue Traduction
Anglais debate
Espagnol debate
Italien discussione
Allemand debatte
Chinois 辩论
Arabe النقاش
Portugais debate
Russe обсуждение
Japonais ディベート
Basque eztabaida
Corse dibattitu
Source : Google Translate API

Synonymes de « débat »

Source : synonymes de débat sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « débat »

Partager