Considération : définition de considération


Considération : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONSIDÉRATION, subst. fém.

A.− Action d'examiner avec attention quelque chose ou quelqu'un :
1. L'imagination est une des plus belles facultés de l'homme : elle ennoblit toutes ses pensées, les élève, l'empêche de se traîner dans la considération de petites choses, de menus détails... Lamarck, Philos. zool.,t. 2, 1809, p. 415.
1. Attention portée à quelque chose ou à quelqu'un :
2. Tu n'a pas le droit de t'arrêter à des considérations de naissance, qui ne sont plus rien dans la situation où nous sommes réduits. Aymé, Clérambard,1950, I, 5, p. 32.
Cela mérite considération. Mais il a l'air de savoir ce qu'il veut... Ça mérite considération (R. Martin du Gard, Un Taciturne,1932, I, 2, p. 1268).
Locutions
Prendre en considération. Tenir compte de :
3. Pour bien suivre mon récit, je ne veux pas prendre en considération les quelques heures − que dis-je? − les innombrables heures infernales que j'ai consumées sur ce canapé. G. Duhamel, Confession de minuit,1920, p. 49.
En considération de; par considération pour. Compte tenu de; en raison de. Vous auriez pu (...) ne fût-ce que par considération pour mon âge, m'écrire (Proust, Le Côté de Guermantes 2,1921, p. 557):
4. ... il lui était vraiment bien facile, en considération du fait que je ne publie pas mon livre, d'aller dire à notre ami Paulhan de ne pas publier les lettres et de donner quelque chose d'autre à la place... Du Bos, Journal,1928, p. 170.
2. P. méton. Fait constaté; élément d'appréciation ou de décision résultant d'un examen attentif :
5. Dans tout projet d'offensive basé sur une invasion immédiate de la Belgique, cette considération essentielle ne devait pas être perdue de vue... Joffre, Mémoires,t. 1, 1931, p. 157.
P. ext., gén. au plur.
a) Motif, raison. J'allais vous le proposer, dit le prêtre froidement. Je me rends compte des considérations de famille (A. Daudet, La Petite paroisse,1895, p. 291).Il cède facilement à des considérations d'hygiène et de santé (A. France, L'Orme du mail,1897, p. 140).
b) Observations précises tirées d'un examen attentif des données et généralement formulées pour elles-mêmes avec ou sans la visée d'un exposé systématique :
6. Il résulte de ces considérations : que tout animal qui possède un système nerveux, n'est pas nécessairement muni d'un cerveau... Lamarck, Philos. zool.,t. 2, 1809, p. 225.
Réflexions quelque peu aléatoires.
Entrer dans des considérations. Il est évident que l'on ne saurait entrer dans les considérations qui vont suivre (Durkheim, De la Division du travail soc.,1893, préf. de la 1reéd., p. XLII).
Se laisser aller à des considérations. Je me suis laissé aller à des considérations dont il ne faut retenir que ceci (Valéry, Variété V,1944, p. 283).
B.− Estime, égards que l'on témoigne à quelqu'un après avoir pu apprécier sa valeur. Témoigner une grande considération à qqn; avoir de la considération pour qqn. On le traitait d'ailleurs avec la considération méritée par sa conduite exemplaire (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, L'Assassin, 1887, p. 591).
Avoir de la considération. Être estimé. Onze enfants, c'est une belle famille et mes parents, à cause de cela, avaient bien de la considération, jusque dans les pays d'alentour (Frapié, La Maternelle,1904, p. 269).
Spéc. [Formule de politesse] J'ai l'honneur d'être, messieurs, avec toutes les considérations qui vous sont dues, « Votre très humble et très soumis admirateur, (...) » (P. Borel, Champavert,Passereau, l'écolier, 1833, p. 199).Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'assurance de ma haute considération (De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 646).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃sideʀasjɔ ̃]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin xiie-début xiiies. « attention portée à quelque chose; examen attentif » (Job, 341, 10 ds T.-L.); 2. xives. « constatation motivant une décision » (Froissart, I, I, 311 ds Littré); 3. « importance, égard accordé à quelque chose après examen » 1310 considéreson (G. du Bus, Fauvel, éd. Långfors, I, 209); 1396 pour consideration de (document ds Gdf. Compl.); 1591 tenir (qqc.) en considération (ibid.); av. 1648 n'avoir aucune considération pour qqn (Voiture ds Rich. 1680). Empr. au lat. class. consideratio « examen attentif (par les yeux, par l'esprit) » puis « égard, estime (pour quelque chose, quelqu'un) ». Fréq. abs. littér. : 3 109. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 6 906, b) 2 976; xxes. : a) 2 699, b) 4 109. Bbg. Giraud (J.). Le « Boulevard des Riens ». Vie Lang. 1973, p. 94. − Gohin 1903, p. 334. − Quem. Fichier.Rigaud (A.). Considérations distinguées. Vie Lang. 1968, pp. 775-777.

Considération : définition du Wiktionnaire

Nom commun

considération \kɔ̃.si.de.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de considérer, d’examiner d’une façon particulière.
    • […] ; ce ne sont pas des considérations sur l’harmonie de l’Univers (même en personnifiant l’Univers), qui pourront donner aux hommes ce courage que Renan comparait à celui que possède le soldat montant à l’assaut. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.332)
    • Cette considération le plongea dans une sorte d’hébétude douloureuse. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Cela mérite considération, demande une longue considération, beaucoup de considération.
    • Cela est de peu de considération, cela est de peu d’importance, n’est guère à considérer.
    • Cette circonstance doit être de peu de considération pour vous.
  2. Réflexions, observations orales ou écrites. — Note : On ne l’emploie guère que dans les cas indiqués par les exemples suivants :
    • Présenter des considérations à une assemblée, à une commission.
    • Il est entré dans de longues considérations sur ce sujet.
  3. Circonspection ; attention dans la conduite.
    • C’est un homme qui agit sans considération.
  4. Résultat de l’action de considérer, les raisons, les motifs qui, après examen, vous portent à agir de telle ou telle manière.
    • Il adapta ses ambitions à des considérations plus terre à terre comme trouver un petit boulot pour se nourrir. — (Grégoire Nguédi, Voyage entre ciel et terre, page 39, L’Harmattan, 2011)
    • Diverses considérations l’ont porté à cette démarche.
    • Pesez bien toutes ces considérations.
    • Aucune considération ne saurait le retenir.
    • Mettre, faire entrer, prendre quelque chose en considération, en tenir compte.
    • On prendra vos services en considération, on fera entrer vos services en considération.
  5. Estime qu’on a pour quelqu’un.
    • Si l’Allemagne n’a point conquis encore la place qui devrait lui revenir dans le monde économique […], cela tient à ce que, pendant longtemps, ses fabricants crurent qu'il était habile d’inonder le marché avec de la camelote ; bien que la production allemande se soit fort améliorée depuis quelques années, elle ne jouit point encore d’une très haute considération. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.356)
    • Le cryobiologiste se caressa le menton. Il trouvait que son adjoint n'avait aucune considération pour les volontaires. Or, sans volontaires, il n'existerait pas d’expériences. — (Max-André Rayjean, Le Monde noir, Éditions du Fleuve Noir, 1981, chap. 2)
  6. Marques d’attention particulières qu’obtiennent les talents, les vertus, ou que les dignités et les charges attirent. Elles s'utilisent en particulier dans les formules de politesse par lesquelles on termine les lettres qu’on écrit.
    • C’est un homme de grande considération, qui s’est acquis une grande considération.
    • Il est en haute considération.
    • Cet homme ne jouit d’aucune considération.
    • On n’a nulle considération pour lui.
    • C’est un homme de peu de considération, de nulle considération, sans considération dans le monde.
    • Je suis avec considération, avec une parfaite considération, avec une considération distinguée, avec une haute considération, etc.
    • Veuillez agréer l’expression, recevez l’assurance de ma parfaite considération.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Considération : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSIDÉRATION. n. f.
Action de considérer, d'examiner d'une façon particulière. Cela est digne de considération. Cela mérite considération, demande une longue considération, beaucoup de considération. Cela est de peu de considération, Cela est de peu d'importance, n'est guère à considérer. Cette circonstance doit être de peu de considération pour vous.

CONSIDÉRATIONS, au pluriel, signifie Réflexions, observations orales ou écrites. On ne l'emploie guère que dans les cas indiqués par les exemples suivants : Présenter des considérations à une assemblée, à une commission. Il est entré dans de longues considérations sur ce sujet.

CONSIDÉRATION signifie aussi Circonspection, attention dans la conduite. C'est un homme qui agit sans considération. Il désigne encore le Résultat de l'action de considérer, les raisons, les motifs qui, après examen, vous portent à agir de telle ou telle manière. Diverses considérations l'ont porté à cette démarche. Pesez bien toutes ces considérations. Aucune considération ne saurait le retenir. Mettre, faire entrer, prendre quelque chose en considération, En tenir compte. On prendra vos services en considération, on fera entrer vos services en considération.

EN CONSIDÉRATION DE, loc. prép. En tenant compte de. Cette place lui fut accordée en considération des services que sa famille avait rendus à l'État. Il se dit aussi de l'Estime qu'on a pour quelqu'un. C'est à votre considération qu'il en a usé si bien. C'est en votre considération qu'il l'a fait. Il n'a de considération pour personne. Si l'on vous pardonne, c'est par considération pour votre père. Il se dit pareillement des Marques d'attention particulières qu'obtiennent les talents, les vertus, ou que les dignités et les charges attirent. C'est un homme de grande considération, qui s'est acquis une grande considération. Il est en haute considération. Cet homme ne jouit d'aucune considération. On n'a nulle considération pour lui. C'est un homme de peu de considération, de nulle considération, sans considération dans le monde. Je suis avec considération, avec une parfaite considération, avec une considération distinguée, avec une haute considération, etc. Veuillez agréer l'expression, recevez l'assurance de ma parfaite considération. Formules de politesse par lesquelles on termine les lettres qu'on écrit.

Considération : définition du Littré (1872-1877)

CONSIDÉRATION (kon-si-dé-ra-sion ; en poésie, de six syllabes) s. f.
  • 1Action par laquelle on considère, on pèse quelque chose. Tout ce qui tombe sous la considération des géomètres, Descartes, Géom. 3. Il [St Paul] entre dans une profonde considération de ce que doit devenir un peuple honoré de tant de grâces, Bossuet, Hist. univ. II, 7. Entrez en considération de ce que vous êtes, Bossuet, Nol. 2. La considération de son excellence [il s'agit d'un ouvrage], Pascal, dans COUSIN. L'exemple du chancelier n'a été de nulle considération, Sévigné, 127. Ne mettant jamais votre santé en aucune sorte de considération, Sévigné, 383. Philippicus, général de Maurice, qui, étant près de donner une bataille, se mit à pleurer dans la considération du grand nombre de gens qui allaient être tués, Montesquieu, Rom. ch. 22.

    Cela est de peu de considération, cela est de peu d'importance.

    Mettre, faire entrer, prendre en considération, tenir compte de.

  • 2Vision. Malachie est élevé à une plus haute considération, et, à l'occasion des offrandes immondes des Juifs, il voit l'offrande toujours pure et jamais souillée qui sera présentée à Dieu non plus seulement comme autrefois dans le temple de Jérusalem, mais par les gentils, parmi lesquels il prédit que le nom de Dieu sera grand, Bossuet, Hist. II, 4.

    Rare en ce sens.

  • 3Circonspection dans ce qu'on dit ou dans ce qu'on fait. Il agit sans considération. La considération avec laquelle il a agi dans cette affaire.
  • 4Égard, estime que l'on a pour quelqu'un. Si l'on vous pardonne, c'est par considération pour votre père, Académie. N'avoir aucune considération pour les gens, Voiture, Lett. 23. On a bien peu de considération pour elle de lui dire cette nouvelle, Sévigné, 6.

    Égard, estime dont jouit quelqu'un. Cet homme a perdu toute sa considération. Jugeant que c'était quelque officier de considération, Hamilton, Gramm. 5. Cet habit me met en considération, Molière, Fest. III, 1. Il ne faut pas vous cacher ce que m'a dit un homme de considération, Bossuet, Lett. quiét. 111. Leurs richesses les mettent en considération dans le monde, Bossuet, Fr. d'Ass. 2. Un théatin qui ne dirigeait que des femmes de la première considération, Voltaire, Jeannot. Thalès fut pendant toute sa vie dans une considération fort distinguée, Fénelon, Thalès. J'ai passé quelques jours dans une maison de campagne auprès de Paris chez un homme de considération qui est ravi d'avoir de la compagnie chez lui, Montesquieu, Lett. pers. 48. Celui qui veste assis dix heures par jour obtient précisément la moitié plus de considération qu'un autre qui n'en reste que cinq, Montesquieu, ib. 78. Cette considération personnelle, qui ne s'accorde ni au rang ni au génie même, mais à la vertu seule, et dont on doit être d'autant plus jaloux qu'on est plus exposé par ses talents ou par ses dignités au jugement de ses contemporains, D'Alembert, Éloges, abbé de Choisi.

    À la considération de par égard pour. Je vous donne ma parole, seigneur Don Piètre, qu'à votre considération, je m'en vais le traiter du mieux qu'il me sera possible, Molière, Sicilien, sc. 19.

    En considération de, même sens. On ne l'a conservé dans sa place qu'en considération de son père.

    De considération, d'importance, en parlant des choses. Fondée sur des raisons de quelque considération, Pascal, Prov. 5. Je sais que le bien est de moindre considération, Pascal, ib. 7. Le bien est de nulle considération devant Dieu, Pascal, ib. 9. Elles se rendirent avec trente autres villes de moindre considération, Perrot D'Ablancourt, Arrien, I, 8, dans RICHELET.

    Vauban l'a employé au pluriel dans le sens d'estime, d'égard : Je dis de la meilleure foi du monde que ce n'a été ni l'envie de m'en faire accroire ni de m'attirer de nouvelles considérations qui m'a fait entreprendre cet ouvrage, Dîme, p. 1.

  • 5En style épistolaire. Je suis avec considération, avec une parfaite considération, avec une considération distinguée, etc. formules polies par lesquelles on termine certaines lettres.
  • 6Motif que chacun considère pour se diriger. Diverses considérations l'ont porté à cette démarche. Je ne puis entrer dans ces considérations. La considération qui l'a fait agir. Je vois que, le danger de sa fille effaçant toute autre considération, elle ne serait pas fâchée de vous voir ici, Rousseau, Hél. I, 27. Ces considérations ne sont pas, je l'avoue, d'une grande importance ; aussi ne les donné-je que comme des accessoires, Rousseau, Dissert. sur la musique mod.
  • 7 Au plur. Considérations, titre qu'on donne à quelques ouvrages où l'on considère un sujet sous diverses faces. Il a écrit des considérations sur l'histoire de France.
  • 8Espèce de panier rempli de crin et fait de fer, que portaient les femmes.

SYNONYME

1° CONSIDÉRATION, RÉPUTATION. La considération vient de l'effet que nos qualités personnelles, notre crédit, nos richesses, nos places font sur les autres ; aussi est-elle beaucoup moins étendue que la réputation qui, elle, est la connaissance, parmi un public plus ou moins nombreux, du nom, des actions, des œuvres d'un homme. Tel homme peut avoir de la considération sans avoir de la réputation, la considération étant bornée ou pouvant l'être à un cercle restreint.

2° CONSIDÉRATIONS, OBSERVATIONS, RÉFLEXIONS, PENSÉES. Le terme de considérations exprime cette action de l'esprit qui envisage un objet sous les différentes faces dont il est composé. Celui d'observations sert à exprimer les remarques que l'on fait sur les ouvrages. Le terme de pensées est plus vague et marque indistinctement les jugements de l'esprit. Les Considérations de Montesquieu sur les causes de la grandeur et de la décadence des Romains. Les Observations de l'Académie sur le Cid. Les Pensées de Pascal. Beauzée.

HISTORIQUE

XIIe s. Lo mantel mettre sur lo viaire est covrir la pense [la pensée] de la consideration de sa floibeteit, que ele haltes choses n'oset encerchier, Job, 488.

XIVe s. Il appert que la consideration et la cognoissance de telle fin appartient à ceste science civile, Oresme, Eth. 111. Une [partie de l'âme] est vers laquelle l'en a speculacion et contemplacion ou consideracion vers les choses de quoy les ymages sont necessaires, Oresme, ib. 170. Enquerir de ceste chose parfaitement est plus propre à autre consideration, Oresme, ib. 20. Cest exemple n'est pas à passer sans consideration, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVe s. Et eut là certains articles de traités faits, jetés et accordés sur grands considerations et alliances, et toutes promises et jurées à tenir, Froissart, I, I, 311.

XVIe s. Pourtant il n'y a plus de consideration de Juif ne de Grec, de circoncision ne de prepuce ; Mais Christ est en tous, Calvin, Instit. 349. Je n'y ai eu nulle consideration de ton service, ny de ma gloire, Montaigne, Au lecteur, p. X. En consideration de cela, Montaigne, I, 16. Exemple remarquable, pour cette consideration, Montaigne, I, 6. Ces considerations ne destournent pas un homme d'entendement de…, Montaigne, I, 120. En leur consideration, je diray encores cecy, car je desire de contenter chascun, Montaigne, III, 375. M. l'Admiral, qui estoit homme de grande consideration [prudence], Lanoue, 650. Le dit seigneur meu de bonnes et grandes considerations, Condé, Mémoires, p. 670.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CONSIDÉRATION.
4Ajoutez à l'exemple de Vauban, où considération est dit au pluriel dans le sens d'égards, celui-ci de Mme de Sévigné : Il est impossible de rien ajouter aux honnêtetés, aux confiances et aux extrêmes considérations de M. de Lavardin pour moi, Sévigné, Lett. à Mme de Grignan, 24 sept. 1675.

REMARQUE

Bouhours condamne avoir de la considération dans le monde, pour : s'attirer de la considération : " Avoir de la considération signifie proprement considérer les choses, et non pas être considéré des autres ; un homme qui a de la considération, c'est un homme qui prend garde à ce qu'il fait, " Entretiens d'Ariste et d'Eugène, éd. 1671, p. 119. Malgré cette condamnation, la locution a prévalu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Considération : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONSIDÉRATION, ÉGARDS, RESPECT, DÉFÉRENCE, (Gramm.) termes qui désignent en général l’attention & la retenue dont on doit user dans les procédés à l’égard de quelqu’un.

On a du respect pour l’autorité, des égards pour la foiblesse, de la considération pour la naissance, de la déférence pour un avis. On doit du respect à soi-même, des égards à ses égaux, de la considération à ses supérieurs, de la déférence à ses amis. Le malheur mérite du respect, le repentir des égards, les grandes places de la considération, les prieres de la déférence.

On dit, j’ai des égards, du respect, de la déférence pour M. un tel ; & on dit passivement, M. un tel a beaucoup de considération.

Il ne faut point, dit un auteur moderne, confondre la considération avec la réputation : celle-ci est en général le fruit des talens ou du savoir-faire ; celle-là est attachée à la place, au crédit, aux richesses, ou en général au besoin qu’on a de ceux à qui on l’accorde. L’absence ou l’éloignement, loin d’affoiblir la réputation, lui est souvent utile ; la considération au contraire est toute extérieure, & semble attachée à la présence. Un ministre incapable de sa place a plus de considération & moins de réputation qu’un homme de lettres, ou qu’un artiste célebre. Un homme de lettres riche & sot a plus de considération & moins de réputation qu’un homme de mérite pauvre. Corneille avoit de la réputation, comme auteur de Cinna ; & Chapelain de la considération, comme distributeur des graces de Colbert. Newton avoit de la réputation, comme inventeur dans les Sciences ; & de la considération, comme directeur de la monnoie. Il y a telle nation où un chanteur est plus considéré qu’un philosophe ; parce que les hommes aiment mieux être desennuyés qu’éclairés. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « considération »

Étymologie de considération - Littré

Provenç. consideracio ; espagn. consideracion ; ital. considerazione ; du latin considerationem, de considerare, considérer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de considération - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin consideratio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « considération »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
considération kɔ̃siderasjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « considération »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « considération »

  • Dans un communiqué, Défi note « que ces trois partis déclarent ‘ne pas privilégier’ la formule de gouvernement minoritaire proposée par MM Magnette et Rousseau – ce qui revient, en réalité, à ne pas l’exclure. » Pour le parti francophone, « la formule minoritaire présentée par Paul Magnette et Conner Rousseau présente l’avantage de préserver l’échelon fédéral de la gestion de la N-VA. Toute coalition qui va dans ce sens mérite considération », estime son président François De Smet. Le Soir, Pour Défi, la coalition minoritaire proposée par les socialistes mérite considération - Le Soir
  • Deux semaines après une journée de manifestation très suivie à Bordeaux, le personnel soignant est descendu une nouvelle fois dans la rue ce mardi. Ils étaient environ 200 manifestants rassemblés place Pey-Berland à Bordeaux. Ils demandent une meilleure considération de leur travail. France Bleu, Le personnel soignant une nouvelle fois dans la rue à Bordeaux
  • Mardi 16 juin, jour du mouvement national des soignants, une quinzaine de salariées de l’ADMR du Haut-Léon se sont réunies devant les locaux de l’association pour « dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail, les salaires gelés ainsi que le manque réel de considération de la part du Gouvernement envers leur profession ». Les SAAD agissent sur le terrain en collaboration avec les hôpitaux et les soignants afin d’assurer le maintien à domicile des plus vulnérables. Durant la crise sanitaire, elles ont continué à travailler avec professionnalisme et en respectant les gestes barrières. Le Telegramme, Le personnel de l’ADMR dénonce un manque de considération - Saint-Pol-de-Léon - Le Télégramme
  • Les gens ont soif de considération bien plus que de mérite. De Hervé Bazin
  • Avoir de la considération pour soi vous attire quelquefois celle des autres. De Chamfort
  • A tout niveau, partout dans le monde, ceux qui se disent puissants consacrent un temps considérable à tenter de faire croire qu'ils ont de l'influence sur les nominations afin d'attirer sur eux attentions, faveurs, considérations d'autres puissants. De Jacques Attali / Verbatim III (1988-1991)
  • De la considération des obstacles vient l'échec. De la considération des moyens la réussite. De Anonyme / Pantcha-Tantra
  • Nous sommes plus jaloux de la considération des autres que de leur estime. Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, La Vie de Marianne

Images d'illustration du mot « considération »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « considération »

Langue Traduction
Corse cunsiderazione
Basque kontuan
Japonais 考慮
Russe рассмотрение
Portugais consideração
Arabe الاعتبار
Chinois 考虑
Allemand erwägung
Italien considerazione
Espagnol consideración
Anglais consideration
Source : Google Translate API

Synonymes de « considération »

Source : synonymes de considération sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « considération »


Mots similaires