La langue française

Conséquence

Définitions du mot « conséquence »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSÉQUENCE, subst. fém.

A.−
1. Suite logique à un principe. Synon. conclusion, corollaire, résultante.Ils n'en ont pas déduit toutes les conséquences qui en dérivent (Destutt de Tracy, Éléments d'idéologie,Grammaire, 1803, p. 364).La logique telle qu'elle a toujours été, n'était que l'art de tirer des conséquences légitimes de principes avoués (Destutt de Tracy, Éléments d'idéologie,Logique, 1805, p. 399):
1. Pour reprendre foi à la France, espérer dans son avenir, il faut remonter son passé, approfondir son génie naturel. Si vous le faites sérieusement et de cœur, vous verrez, de cette étude, de ces prémisses posées, la conséquence suivre infailliblement. De la déduction du passé, découlera pour vous l'avenir, la mission de la France; ... Michelet, Le Peuple,1846, p. 346.
P. méton. Qualité d'une personne qui dans sa conduite se montre conséquente, manifeste un esprit de suite :
2. Cette mauvaise foi puérile, ces trahisons pour le plaisir, ces atrocités, ces vengeances, cela n'est pas sérieux. Cela ne s'accorde ni avec la conséquence dans la conduite, ni avec la lucidité. Neuf fois sur dix, cela se retourne contre lui; il le sait, et il y persiste; c'est de la manie. Montherlant, Malatesta,1946, III, 4, p. 496.
2. Au sing. ou au plur. Il est facile de prévoir toutes les conséquences fatales qu'entraîneroient les dispositions dont je parle (Robespierre, Discours,Sur le marc d'argent et les journées d'ouvriers, t. 7, 1791, p. 171).L'inconséquence est une conséquence nécessaire des passions (Karr, Sous les tilleuls,1832, p. 164):
3. Cette cellule sociale où tout est à rebours est un défi aux lois de la vie. Il semble impossible que d'un tel porte-à-faux la chute ne naisse pas. On prévoit le jour où, par le seul jeu des causes et des conséquences, le père sera ruiné, la mère hâtera de dix ans sa mort, la fille se fera faire un gosse. Montherlant, Les Olympiques,1924, p. 244.
SYNT. a) Conséquence + adj. : conséquences directes, indirectes. Ils ne pesaient pas les conséquences directes ou indirectes de leur acte (Cocteau, Les Enfants terribles, 1929, p. 123); conséquences extrêmes, fâcheuses, matérielles, morales, naturelles, nécessaires. b) Subst. + de conséquence : complément, proposition, subordonnée de conséquence, complément, proposition exprimant la conséquence d'un fait déjà énoncé dans la phrase; conjonction de conséquence, conjonction introduisant une proposition subordonnée de conséquence (attesté ds Ac. 1932, Rob., Lar. encyclop., Dub.). c) Verbe + conséquence : le trouble dans l'État a pour conséquence inéluctable la désaffection des citoyens à l'égard des institutions (De Gaulle, Mémoires de guerre, 1959, p. 649); étendre une conséquence. Ce savant a étendu trop loin la conséquence qu'il a tirée des observations faites à ce sujet (Lamarck, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 292); pousser aux extrêmes conséquences. Les opinions de Wiclef et de Jean Huss, commentées par Luther, étendues par Calvin, et poussées aux plus extrêmes conséquences par nos philosophes (Bonald, Législ. primitive, t. 1, 1802, p. 80); tirer des conséquences, déduire des conséquences. L'amour est sujet à exagérer les nuances les plus légères, il en tire les conséquences les plus ridicules (Stendhal, La Chartreuse de Parme, 1839, p. 217).
Locutions
En conséquence. D'une manière logiquement conforme (à telle chose). Il pourrait choisir le moment où sa cote matrimoniale atteindrait le plus haut chiffre, et il se marierait en conséquence (Taine, Notes sur Paris,Vie et opinions de M. F. T. Graindorge, 1867, p. 172):
4. L'intérêt de notre manœuvre remontait vers le nord de cette ligne, et, dès le 21 juillet, je donnais au général Pétain des instructions en conséquence : ... pour faire produire à la bataille en cours tous les résultats dont elle est susceptible, il est nécessaire de pousser au plus haut point l'action de la 10earmée sur les plateaux nord de Fère-en-Tardenois; ... Foch, Mémoires,1929, p. 156.
En conséquence de. Je tiens à être informé dans le plus bref délai possible des dispositions que le gouvernement britannique compte prendre en conséquence des présentes observations (De Gaulle, Mémoires de guerre,1954, p. 365).
Par voie de conséquence. Partant, par suite. Il n'y a pas en le souverain pontife deux pouvoirs, mais un seul, qui se rapporte directement aux choses spirituelles, et, par voie de conséquence, aux choses temporelles (Maritain, Primauté du spirituel,1927, p. 196).
PARAD. Contrecoup, effet, fruit, résultat.
B.− Suite particulièrement importante d'un événement.
1. Au plur. Elle regarde comme une bassesse qui aurait des conséquences durant toute une vie de s'écarter un instant du naturel (Stendhal, De l'Amour,1822, p. 249).Ses interventions diplomatiques les plus grosses de conséquence (Proust, La Fugitive,1922, p. 636):
5. Tu as profité de ce que tu étais seule pour céder à tous les entraînements! ... « Est-ce en quelques jours qu'on prend une décision aussi grave, aussi lourde de conséquences? Une décision qui engage toute une vie? Et non seulement ta vie à toi, mais la nôtre... » R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 664.
SYNT. Subir, supporter les conséquences. Je ne me sens plus la vaillance d'en subir les conséquences (E. et J. de Goncourt, Journal, 1889, p. 898). Quand vous aurez la tête broyée, est-ce que c'est vous qui en supporterez les conséquences? Pas du tout! Ce sera la compagnie, qui devra vous faire des pensions (Zola, Germinal, 1885, p. 1177).
2. Au sing. (gén. dans des loc.). Porter à conséquence. Il pouvait se laisser aller à la maison, ça ne portait pas à conséquence (Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 574).Tirer à conséquence. Entraîner des suites graves. Pour elle, se donner ne tirait pas à conséquence (Zola, Son Excellence E. Rougon,1876, p. 189):
6. le pape. − On dit de votre seigneur qu'il est plus impie que jamais. (...) il [Sigismond] s'est divinisé lui-même! isotta. − C'est là une simple imagination poétique et qui ne tire pas plus à conséquence que, par exemple, lorsqu'il prétend qu'il descend en droite ligne de Scipion l'Africain. Ce sont des choses auxquelles il ne croit pas, ou ne croit qu'un peu, mais qui l'exaltent au moment où il lui faut accomplir des actions grandes et difficiles. Montherlant, Malatesta,1946, p. 502.
Locutions
De conséquence. D'une importance particulière. Sans doute il ne manquait point de maîtresses, mais elles n'étaient pour lui d'aucune conséquence, et, malgré son âge, on pouvait dire de lui qu'il ne connaissait point l'amour (Stendhal, La Chartreuse de Parme,1839, p. 124):
7. la sœur angélique. − Quel bruit vous faites en marchant, ma sœur, avec vos souliers qui craquent! Cela est peu de chose, mais tout est de conséquence dans une communauté. Montherlant, Port-Royal,1954, p. 986.
Sans conséquence [À propos d'une chose, d'un fait] Sans importance, n'entraînant aucune suite grave. Un recueil de chansons est et sera toujours un livre sans conséquence (Béranger, Chansons,t. 1, 1829, p. XLII).Un effort pour faire apparaître les choses comme toutes simples, sans conséquence, ne valant pas la peine d'être longuement pesées (Romains, Les Hommes de bonne volonté,La Douceur de la vie, 1939, p. 190).
[À propos d'une pers.] Qui est dépourvu de caractère, de crédit ou de pouvoir et avec qui on n'a pas à compter. Avec un caporal, il n'y a pas à se gêner, et c'est un être sans conséquence lorsque son escouade n'est pas là, baïonnette au bout du fusil, pour vous mener où vous n'avez pas envie d'aller (Mérimée, Colomba,1840, p. 9).Une personne sans conséquence, trop heureuse de faire tout ce qu'on veut (Proust, La Fugitive,1922, p. 439).
En partic. [À propos d'un homme] Qui, par son âge, son physique ou son caractère se trouve au-dessus de tout soupçon de relations intimes avec une femme. Francis achevait de coiffer Nana. Labordette se trouvait aussi dans le cabinet, avec sa familiarité d'ami sans conséquence (Zola, Nana,1880, p. 1364).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃sekɑ ̃:s]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1253 « suite qui entraîne un fait, une action » trere qqc. a consequence « faire valoir quelque chose pour obtenir quelque chose de pareil » (P. de Fontaines, Conseil ds Gdf. Compl.); spéc. a) 1539 cela est de grande consequence « cela est très important [par ses consequences] » (Est.); 1690 discours sans consequence (Fur.); b) 1644 homme de consequence (D'Ouville, Contes I, p. 48 ds Livet); 1694 un homme ... sans consequence (Ac.); 2. 1269-78 « lien logique nécessaire qui rattache, ou devrait rattacher la conclusion aux prémisses d'un syllogisme » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 12110); 3. 1681 loc. adv. en conséquence de (Bossuet, Hist. II, 13 ds Littré). Empr. au lat. class. consequentia « suite, succession » (TLL s.v., 402, 48); d'où en b. lat. « lien d'arguments dans une conclusion » et la loc. per consequentiam. Fréq. abs. littér. : 5 084. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 9 079, b) 5 056; xxes. : a) 5 209, b) 8 032. Bbg. Darm. Vie 1932, p. 193.

Wiktionnaire

Nom commun

conséquence \kɔ̃.se.kɑ̃s\ féminin

  1. Suite qu’une action ou un évènement peut avoir.
    • Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes. — (Bossuet, Extrait d’un Sermon)
    • Entre un mauvais et un bon Économiste, voici toute la différence : l’un s’en tient à l’effet visible ; l’autre tient compte et de l’effet qu’on voit et de ceux qu’il faut prévoir.
      Mais cette différence est énorme, car il arrive presque toujours que, lorsque la conséquence immédiate est favorable, les conséquences ultérieures sont funestes, et
      vice versa. — (Frédéric Bastiat, Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, Introduction, 1850)
    • La masse croit qu'elle souffre parce qu'elle subit une inique conséquence d'un passé qui était plein de violences, d'ignorance et de méchanceté ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.227)
    • Les difficultés, les mécomptes, les conséquences de la guerre et de la révolution même se font sentir de plus en plus vivement. — (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l'édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
    • Tout ce qui a été dit, […], sur les conséquences funestes des lois successorales imposées par le code Napoléon s'applique exactement à cette autre portion du pays gascon […]. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Des prêtres prêchaient que les malheurs du pays étaient la conséquence des hérésies et de la négligence des devoirs religieux. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Par métonymie) Qualité d'une personne qui dans sa conduite se montre conséquente, manifeste un esprit de suite.
  3. Importance.
    • Un homme de peu de conséquence. - Une affaire de nulle conséquence. - Cela n’est d’aucune conséquence, est sans conséquence.
    • J’ai des choses de la dernière conséquence à lui dire.
    • Pauvres rois, pharaons ! Pauvre Napoléon !
      Pauvres grands disparus gisant au Panthéon !
      Pauvres cendres de conséquence !
       — (Georges Brassens, Supplique pour être enterré à la plage de Sète, 1966)
  4. (Logique) Conclusion tirée d’une ou plusieurs propositions et, en général, ce qui dérive, ce que l’on déduit d’un principe, d’un fait, etc.
    • Tirer une conséquence. - La conséquence est fausse. - Suivre toutes les conséquences d’un principe, en admettre toutes les conséquences. - Les conséquences qui découlent, qui résultent d’un principe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSÉQUENCE. n. f.
Suite qu'une action ou un événement peut avoir. Un exemple de dangereuse conséquence. Cela peut avoir de graves conséquences. Il m'en fit entrevoir toutes les conséquences. Prévoir les conséquences d'une démarche. Si j'ai commis une erreur, je suis prêt à en subir toutes les conséquences. Cela tire à conséquence, On pourrait s'en autoriser, s'en prévaloir à l'avenir pour quelque chose de pareil. C'est une grâce que vous pouvez lui accorder d'autant plus facilement qu'elle ne peut tirer à conséquence. Je lui accorderai ce qu'il demande, mais sans que cela tire à conséquence, sans que cela doive tirer à conséquence. Il se prend encore pour Importance. Un homme de peu de conséquence. Une affaire de nulle conséquence. Cela n'est d'aucune conséquence, est sans conséquence. J'ai des choses de la dernière conséquence à lui dire. Ce qu'il dit, ce qu'il fait est sans conséquence, On ne doit point s'en fâcher, on ne doit point y faire attention. C'est un homme sans conséquence, se dit d'un Homme dont les opinions, dont les actions importent peu. En termes de Logique, il signifie Conclusion tirée d'une ou plusieurs propositions et, en général, Ce qui dérive, ce que l'on déduit d'un principe, d'un fait, etc. Tirer une conséquence. La conséquence est fausse. Suivre toutes les conséquences d'un principe, en admettre toutes les conséquences. Les conséquences qui découlent, qui résultent d'un principe. Quelle conséquence déduisez-vous de ce fait, de cette observation? En termes de Grammaire, Proposition de conséquence. Conjonction de conséquence, Qui indique qu'une action ou un état est la conséquence du fait exprimé par la proposition principale.

EN CONSÉQUENCE, loc. adv. Conséquemment. J'ai reçu votre lettre et j'agirai en conséquence.

EN CONSÉQUENCE DE, loc. prép. Conséquemment à, par suite de. En conséquence de vos ordres, de vos avis, etc.

Littré (1872-1877)

CONSÉQUENCE (kon-sé-kan-s') s. f.

Terme de logique.

  • 1Conclusion déduite d'une proposition, d'un principe, d'un fait. Les prémisses et la conséquence d'un syllogisme. D'où l'on peut tirer une conséquence infaillible, Corneille, Ex. de Pompée. Du premier principe il tire cette conséquence, Bossuet, Déf. Le marquis de Villeroy a eu ordre de se retirer de la cour pour sa mauvaise conduite ; voilà tout ce qu'a dit Sa Majesté ; on tire plusieurs conséquences ; on s'en prend à des gens…, Sévigné, 118. Vous verrez les conséquences qu'il en tire, Pascal, Prov. 9. Ils tirent de leur conduite des conséquences pour l'innocence de M. Arnaud, Pascal, ib. 3. Pour en tirer des conséquences qui la déshonorent, Pascal, ib. 13. Tirant une conséquence de ce qu'ils voyaient à ce qu'ils ne voyaient pas, Pascal, Pesant. de l'air, Conclusion. Ce principe : qu'il ne faut pas imputer les conséquences à qui les nie, Bossuet, 3e avertissement aux protestants. C'est une maxime certaine que les conséquences de l'être sont aussi conséquences de la cause de l'être, Boullainvilliers, Réfut. de Spinosa, p. 171. Les superstitieux et les hypocrites qui l'entouraient l'ont amené de conséquence en conséquence à rejeter les propositions avantageuses des religionnaires du nouveau monde, Raynal, Hist. phil. des Indes, XVI, 9.

    Tirer une chose à conséquence, lui faire produire une conséquence. L'exemple de St-Mathias ne doit pas être tiré à conséquence, Bossuet, Var. X.

    Fig. Tirer à conséquence, avoir des suites, être de quelque importance (ici tirer est pris d'une façon neutre). Sans que cela pût tirer à la moindre conséquence, Hamilton, Gramm. 9. Je ne sais si un besoin extrême ou une violente passion ou un premier mouvement tirent à conséquence, La Bruyère, XII. Combien de sortes de ridicules répandus parmi les hommes, mais qui, par leur singularité, ne tirent point à conséquence et ne sont d'aucune ressource pour l'instruction et la morale ! La Bruyère, XI. Rien n'est plus vrai ; cet aveu ne tire pas à conséquence, Fontenelle, Hélène, Fulvie. Cet accord n'est pas assez sûr pour tirer à conséquence, Rousseau, Hél. VI, 10. On dit que, si j'avais de l'argent, cela tirerait à conséquence, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg.

    En conséquence, loc. adv. Conséquemment, conformément à. J'ai reçu votre lettre et j'agirai en conséquence.

    En conséquence de. J'agirai en conséquence de vos ordres, de vos avis. Agir en conséquence de cette loi, Bossuet, Hist. II, 13.

    En termes d'astronomie, le mouvement d'une planète est en conséquence, quand elle se meut ou paraît se mouvoir d'occident en orient.

  • 2Suites qu'une chose entraîne. Ne m'en faites point craindre les conséquences, Rotrou, Vencesl. III, 2. Tout risquer, sans avoir égard aux conséquences, Hamilton, Gramm. 5. Ses moindres fautes sont d'une conséquence infinie, Fénelon, Tél. XIX. Les moindres choses ont de grandes conséquences, Fénelon, ib. XI. L'erreur d'un seul homme a des conséquences affreuses, Fénelon, ib. XXIII. Les fautes qu'on y peut faire sont, selon notre maître Hippocrate, d'une dangereuse conséquence, Molière, Am. méd. II, 5. Voilà un doute d'une terrible conséquence, Pascal, Préf. Var. Un simple récit qui n'aurait aucune conséquence, Pascal, Prov. 13. Quoique cette matière n'ait peut-être pas d'abord de quoi frapper vos esprits, vous en comprendrez néanmoins bientôt toute la conséquence, Bourdaloue, Car. II, Observat. de la loi, 176.

    Faire des conséquences, avoir des suites. Néanmoins, le prince n'eut point d'imitateurs, et son action ne fit point de conséquence, Guez de Balzac, 1re histoire. Un homme mort n'est qu'un homme mort, et ne fait point de conséquence, Molière, Amour méd. II, 3.

    De conséquence, en parlant des choses, qui a des suites, de l'importance. Il sera difficile d'en proposer aucunes qui soient de conséquence, Descartes, Préf. Ces faits et les autres sont de la dernière conséquence, Bossuet, Relat. Des choses de peu de conséquence, Bossuet, Exp. avert. Ce sera de très grande conséquence pour les Huguenots de ce pays, Bossuet, Lett. 112. Si vous chargiez l'un de vos gens d'une affaire de conséquence, Sévigné, 329. Je sais bien qu'un bienfait de cette conséquence Ne saurait demander trop de reconnaissance, Molière, D. Garc. V, 5. Un service, seigneur, de cette conséquence, Aura bien le pouvoir d'effacer votre offense, Molière, ib. IV, 11. Il s'agit d'une chose de conséquence que l'on m'a proposée, Molière, Mar. f. 2. Des affaires de la dernière conséquence vous ont obligé à partir, Molière, Festin de P. I, 3. Ce procès m'est d'une conséquence tout à fait grande, Molière, l'Av. II, 6. Je viens de me souvenir que j'ai une affaire de conséquence, qui ne me permet pas d'attendre, Dancourt, le Cheval. à la mode, II, 10. Je laisserai beaucoup de petites choses où il fit paraître la vivacité de son esprit ; elles sont de trop peu de conséquence pour en informer la postérité, La Fontaine, Vie d'Ésope. J'ai pensé que le sujet des disputes de la Sorbonne était d'une extrême conséquence pour la religion, Pascal, Prov. 1. Une affaire qui n'est d'aucune conséquence pour l'Église, Pascal, ib. 18. En voici une que, par avance, je vais vous écrire, parce qu'elle me paraît plus de conséquence que les autres, Boileau, Lett. à M. de Maucroix. En des choses graves et de conséquence, La Bruyère, IV. Comme les rois de Macédoine ne pouvaient pas entretenir un grand nombre de troupes, le moindre échec était de conséquence, Montesquieu, Rom. ch. 5. Cette île était d'une conséquence extrême pour Charles, Voltaire, Charles XII, liv. VIII.

    De conséquence, en parlant des personnes. C'est un prélat de conséquence, prêchant avec dignité, Sévigné, 419. C'est un ami de conséquence, Sévigné, 602. C'est un ami de grande conséquence, Sévigné, 288. Il s'était trouvé dans une compagnie de grande conséquence, Sévigné, 142. Prépare-toi désormais à vivre dans un grand respect avec un homme de ma conséquence, Molière, Méd. m. lui, III, 11. Comment aurais-je pu, après cela, ne pas me croire un homme de conséquence ? Lesage, Gil Blas, VIII, 5. Il ne faut pas s'imaginer qu'Aristophane fût un homme de peu de conséquence dans sa république, comme le sont ici les poëtes qui fournissent des pièces comiques au théâtre, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. XI, p. 589, dans POUGENS. Sans conséquence, sans qu'on doive faire attention à… Ils se voyaient tant qu'ils voulaient, sans conséquence, Hamilton, Gramm. 7. En disant tout ce qu'on pouvait dire sans conséquence, il [Télémaque] savait s'arrêter aux choses qui pouvaient donner quelque soupçon, Fénelon, Tél. XVI. On peut, sans conséquence et sans honte, ignorer beaucoup de choses hors de son état, Diderot, Correspond.

    C'est un homme sans conséquence, c'est un homme auquel on ne doit pas faire attention, soit parce qu'il est étourdi, sans gravité, soit parce qu'il a pris certaines habitudes de sans-gêne, soit parce que son âge ou son caractère écartent tout soupçon. Il vous est utile qu'un homme sans intérêt et sans conséquence vous parle en secret un langage dur, Fénelon, Tél. XI. Rire des gens d'esprit, c'est le privilége des sots ; ils sont dans le monde ce que les fous sont à la cour, je veux dire sans conséquence, La Bruyère, V. Personnes commodes, agréables, riches, qui prêtent et qui sont sans conséquence, La Bruyère, VIII.

  • 3Suite dans les idées, dans la conduite. Il faut que la vie d'un homme ait de la conséquence, et pour cela chacun doit toujours considérer son passé.

REMARQUE

Des grammairiens ont affirmé que conséquence ne peut jamais se dire pour importance ; qu'autrement important pourrait se dire pour conséquent ; ce qui est, comme on sait, une grosse faute. Ils ont raison. Conséquence ne veut jamais dire que suite plus ou moins grave. Mais, de là, les anciens ont tiré la locution de conséquence qui, signifiant proprement ayant des suites, a pris facilement le sens de l'importance et s'est appliqué non-seulement aux choses, mais aux personnes.

SYNONYME

CONSÉQUENCE, CONSÉQUENT. Ces deux mots se prennent indifféremment pour la conclusion d'un raisonnement. Cependant les logiciens font une distinction fondée. Le conséquent est la proposition même qui découle des prémisses ; la conséquence est la liaison qui s'y rattache. Si le principe est faux, le conséquent sera nécessairement faux, sans que la conséquence le soit. Exemple : Toutes les cartes sont noires ou vertes ; or l'as de cœur n'est pas noir ; donc il est vert. La conséquence est très exacte. Le conséquent est faux, puisque l'as de cœur est rouge. Cela vient de ce que la majeure est fausse. Les cartes sont noires ou rouges, et non pas noires ou vertes.

HISTORIQUE

XIIIe s. Escheete [héritage] qui vient de pere au fiz, c'est li premiers, et est li plus près à avoir le que nus de la lignie ; et emprès, li fiz de fiz, c'est li nevoz ; et emprès li soz-nevoz, et emprès li fiz au soz-nevoz, et issint en coinsiguance jusques à sept degrés, Liv. de just. 231.

XVe s. [Le corps ressuscitera] Pour recevoir la consequence De ses maulx et de ses merites, Deschamps, Poésies mss. f° 433, dans LACURNE.

XVIe s. Un faict de grande consequence, qui estoit tel, Montaigne, I, 38. C'est une hardiesse dangereuse et de consequence, Montaigne, I, 204. En toutes entreprinses de consequence, Montaigne, III, 170. Ce sont actions particulieres, qui ne doyvent estre tirées en consequences [qu'on ne doit pas suivre], Lanoue, 68. Grace [le Havre] et quelque bicoque de moindre consequence. - Tant à cause de son assiette que de sa consequence, D'Aubigné, Hist. III, 403. Choses de très grande consequence, Amyot, Thém. 49. La chose tire une telle consequence après soy, que la fin n'en peut estre que deplorable, Condé, Mém. p. 650.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CONSÉQUENCE.
3Ajoutez :

Par opposition à inconséquence. M. Buffet l'autre jour en appelait à votre conséquence, il vous disait : Il faut que ce qui a été décidé soit décidé, - je ferai le même appel à la conséquence de l'assemblée, Thiers, à l'Assembl. nation. Journ. offic. 26 juin 1872, p. 4319, 3e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONSÉQUENCE, CONCLUSION, (Gramm. synon.) termes qui désignent en général une dépendance d’idées, dont l’une est la suite de l’autre.

On dit la conclusion d’un syllogisme, la conséquence d’une proposition, la conclusion d’un ouvrage, la conséquence qu’on doit tirer d’une lecture. Voyez Syllogisme, voyez aussi Conséquent. (O)

* Conséquence, s. f. (Logiq.) c’est dans un raisonnement la liaison d’une proposition avec les prémices dont on l’a déduite : ainsi il est indifférent que les prémisses soient vraies ou fausses pour que la liaison soit bonne, & pour que la conséquence soit accordée ou niée. Exemple. Si les bons étoient suffisamment récompensés dans ce monde par les plaisirs de la vertu, & les méchans suffisamment punis par les suites fâcheuses du vice, il n’y auroit aucune récompense ni aucune peine à venir, sans qu’on pût accuser Dieu d’injustice : or les bons sont suffisamment récompensés dans ce monde par les plaisirs de la vertu, & les méchans suffisamment punis par les suites du vice ; donc il n’y auroit aucune récompense ni aucune peine à venir, sans qu’on pût accuser Dieu d’injustice. On peut avoüer ce donc, sans convenir des prémisses auxquelles il a rapport. La conséquence est bien tirée, mais il est de foi que la mineure est fausse. Il est évident que le conséquent peut être distingué, mais non la conséquence : on nie ou l’on accorde qu’il y a liaison. Voyez Conséquent.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « conséquence »

(1253) Emprunté au latin consequentia (« suite, succession »), dérivé de consequi (« suivre, venir après »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. consequencia, consequenssa ; espagn. consecuencia ; ital. consequenza ; du latin consequentia, de consequens, conséquent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « conséquence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conséquence kɔ̃sekɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « conséquence »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conséquence »

  • L'ignorance des faits n'en limite pas moins les conséquences. De Anonyme
  • L'infidélité n'a pas de prix, elle n'a que des conséquences. De Radji Lanrey
  • Rien n'est jamais sans conséquence, En conséquence, rien n'est jamais gratuit. De Confucius
  • Dis-toi d’abord qui tu veux être, puis fais en conséquence ce que tu dois faire. De Epictète
  • Même lorsque l'acte ne nous ressemble pas, les conséquences, elles, nous ressemblent. Louis Carette, dit Félicien Marceau, Chair et cuir, Gallimard
  • Quel homme peut prévoir les conséquences de ses actes ? Simone de Beauvoir, Tous les hommes sont mortels, Gallimard
  • On démontre qu’une chose est conséquence d’une autre. Pour cela, on construit la conséquence avec l’hypothèse. De Edmond Goblot
  • La psychologie comme science a ses limites, et de même que la conséquence logique de la théologie est le mysticisme, ainsi la conséquence ultime de la psychologie est l'amour. De Erich Fromm
  • Le succès est une conséquence et non un but. De Gustave Flaubert
  • La haine est la conséquence de la peur. De Cyril Connolly / The Unquiet Grave
  • Les grandes guerres modernes sont la conséquence des études historiques. De Friedrich Nietzsche / Aurore
  • Tout change continuellement. Vous devez l'accepter et agir en conséquence. De Swami Prajñanpada
  • La conscience est la conséquence du renoncement aux pulsions. De Sigmund Freud / Malaise dans la civilisation
  • Nous subissons les événements, mais notre volonté en achève les conséquences. De Sandrine Mura
  • Barcelone s'est incliné sur le fil (87-86) face à Tenerife lors de la cinquième journée du tournoi final du Championnat espagnol. Une défaite sans conséquence puisque Barcelone est déjà qualifié pour les demi-finales. Dans les rangs de Tenerife, Lahaou Konaté s'est illustré avec 18 points et finit meilleur marqueur. Du côté du Barça, Thomas Heurtel s'est montré plus discret avec 2 points et 3 rebonds. L'Équipe, Liga : défaite sans conséquence pour Barcelone - Basket - ESP - L'Équipe
  • Mais les mesures mises en place pour lutter contre le coronavirus ont durablement fragilisé les systèmes économiques dans de nombreux pays. La crise économique qui s’annonce pourrait toucher des millions de personnes, et avoir, elle aussi de graves conséquences sanitaires. Certaines analyses laissent même penser que les conséquences sanitaires de la crise économique pourraient être plus graves que celles de la maladie Covid-19. Tentons de comprendre. Youmatter, Et si les conséquences sanitaires de la crise économique étaient pires que celles du coronavirus ?
  • L'été s'installe dans le département, conséquence la chaleur augmente, nous vous donnerons quelques conseils pour mieux la supporter. Autre conséquence, avec le réchauffement de l’eau, les poissons sur nos étals changent également. www.maritima.info, L'été sera-t-il à risque sur le front des feux de forêt? Réponse dans ce JT - Maritima.Info

Images d'illustration du mot « conséquence »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « conséquence »

Langue Traduction
Anglais result
Espagnol resultado
Italien risultato
Allemand ergebnis
Chinois 结果
Arabe نتيجة
Portugais resultado
Russe результат
Japonais 結果
Basque emaitza
Corse u risultatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « conséquence »

Source : synonymes de conséquence sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « conséquence »

Conséquence

Retour au sommaire ➦

Partager