La langue française

Dédommager

Définitions du mot « dédommager »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉDOMMAGER, verbe trans.

A.− Emploi trans. Dédommager qqn de qqc.
1. [Le suj. désigne la pers. qui procède à l'indemnisation] Indemniser quelqu'un en lui donnant, en guise de compensation, l'équivalent d'un dommage, d'un préjudice subi ou d'un travail effectué. Dédommager (qqn) des frais, de la perte subie, d'un effort; dédommager (qqn) d'avoir attendu. Vous le dédommagerez par quelques écus (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 129).Quand il est reparti [un journaliste], pour le dédommager de sa course inutile, je lui ai conseillé d'aller interviewer Coppée (Léautaud, Journal littér.,1893-1906, p. 352):
1. Comme il avait dédommagé l'Autriche aux dépens des princes allemands, il dédommagea l'Angleterre aux dépens de nos alliés : Ceylan fut enlevé à la Hollande, la Trinité à l'Espagne. Bainville, Histoire de France,t. 2, 1924, p. 105.
SYNT. Dédommager amplement, faiblement, largement; dédommager d'une épreuve, de la fatigue; dédommager (qqn) par des poules, en poules.
Au fig. Offrir (à quelqu'un) une compensation, de manière à réparer un dommage moral. Dédommager (qqn) de la captivité, d'années difficiles, d'une privation, d'une contrariété. Il faut bien que je sois dédommagé un jour de tout ce que je souffre à présent (Hugo, Lettres fiancée,1821, p. 75).Mais ils [Léo et Otto] ont la mine heureuse et vermeille des garçons qu'une amitié robuste a dédommagée de l'amour (Colette, Jumelle,1938, p. 185).
2. [Le suj. désigne ce qui est offert en compensation] Si je périssais en perdant votre petite fortune, cet or vous dédommagerait (Balzac, E. Grandet,1834, p. 162):
2. « ... En plus de ta mensualité, tu trouveras donc ci-jointe la somme de deux cents francs pour te dédommager des frais causés par le séjour d'Armand à Paris et lui permettre de revenir à Sérianne... Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 369.
Rare. [Le compl. d'obj. désigne un élément de la pers.] :
3. J'avais toujours gardé au fond de ma malle un pantalon de toile, une casquette et une blouse bleue, en cas de besoin, dans la prévision de courses dans les montagnes. Je pus donc dédommager mes jambes du long engourdissement des jours et des nuits de griffonnage et des promenades en gondole, et je fis une grande partie du voyage à pied. Sand, Histoire de ma vie,t. 4, 1855, p. 198.
Au fig. L'approbation de ces quelques hommes vous dédommagerait amplement de la froideur des autres (Dumas père, Antony,1831, IV, 6, p. 211).Toutes ses plus glorieuses conquêtes ne sauraient le [l'homme] dédommager d'être le seul animal averti qu'il doit finir (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 132).Une existence enfin à mon échelle, qui se dédommagera de toutes mes humiliations, des dédains, des arrogances lâchement subies, de ma médiocrité et de tous mes déboires (Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 269).
B.− Emploi pronom. réfl. Se dédommager (de qqc.). Compenser, réparer soi-même un dommage que l'on a subi. Se dédommager de ses pertes, d'un long travail; se dédommager avec les cancans. Allons, à Paris maintenant! Avec un agent! Plus de gendarme : tu t'es dédommagé sur un agent! (Benjamin, Gaspard,1915, p. 129).Je viens de passer mon examen d'écriture à l'Hôtel de Ville. Aussi, je me dédommage, comme tu vois, en griffonnant comme un chat (Verlaine, Corresp.,t. 1, 1864, p. 12):
4. Mmede Sévigné n'est jamais plus en train de verve et de gaieté que quand elle parle de son fils et de ses fredaines, de ses mésaventures; on dirait que l'honnête femme se dédommage. Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 1, 1863-69, p. 294.
Rem. Comme le montrent les ex., le dommage subi, lorsqu'il est exprimé, l'est par un subst. ou un inf. précédé de la prép. de; ce qui sert de compensation s'exprime soit par le suj. (ex. de Mauriac et J. Rostand), soit par un compl. prép. (avec, dans, en, par, sur).
Prononc. et Orth. : [dedɔmaʒe], (je) dédommage [dedɔma:ʒ]. Ds Ac. 1694-1932. Conjug. Prend un e devant a et o pour conserver le son [ʒ] à g : je dédommageai(s), nous dédommageons. Étymol. et Hist. 1262 (25 juin d'apr. Jadart, Maître Robert de Sorbon, p. 48 ds Gdf. Compl.); 1665 fig. (La Rochefoucauld, Réflexions morales, éd. D. L. Gilbert, t. 1, 33, p. 44). Dér. de dommage*; préf. dé-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 356. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 035, b) 514; xxes. : a) 289, b) 177.

Wiktionnaire

Verbe

dédommager \de.dɔ.ma.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se dédommager)

  1. Indemniser en rendant l’équivalent du dommage souffert.
    • Il m’a amplement dédommagé de la perte qu’il m’avait causée.
    • Se dédommager d’un côté de ce qu’on a perdu de l’autre.
  2. (Figuré) Compenser un dommage, un mal, une affliction, etc.
    • Madame Duménil n'était pas d'un caractère à la dédommager de sa première amie : légère, étourdie, folle même, elle riait de tout, ne s'intéressait à rien. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
    • Le soir, au lieu du cous-cous traditionnel, Mohammed me sert un tâjin de lièvre que j'arrose d'une double ration de thé pour me dédommager de l'affreux breuvage que j'ai dû avaler hier. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 121)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉDOMMAGER. v. tr.
Indemniser en rendant l'équivalent du dommage souffert. Il m'a amplement dédommagé de la perte qu'il m'avait causée. Se dédommager d'un côté de ce qu'on a perdu de l'autre. Fig., Rien peut-il dédommager de la perte d'un ami? Il fut dédommagé de tant de sacrifices par l'estime publique.

Littré (1872-1877)

DÉDOMMAGER (dé-do-ma-jé. Le g prend un e devant a ou o : nous dédommageons ; je dédommageais) v. a.
  • 1Indemniser d'un dommage souffert. On l'a dédommagé de toutes ses pertes. Mélanchthon ne sait comment excuser les exactions énormes que fit le landgrave, toujours peu scrupuleux pour se faire dédommager d'un armement constamment et de son aveu fait mal à propos et sur de faux rapports, Bossuet, Var. déf. 1er disc. § 44. Indépendamment de l'importance de cette conquête en elle-même, le vainqueur trouva dans la Havane pour environ 45 millions d'argent ou d'autres effets précieux qui le dédommagèrent amplement des frais de son expédition, Raynal, Hist. phil. X, 16.

    Fig. Les bontés dont Votre Majesté me comble me dédommagent de cette injustice, D'Alembert, Lettre au roi de Prusse, 7 déc. 1779. Vous, demeurez, et que votre présence Me dédommage un peu d'une aussi longue absence, Chénier M. J. Fénelon, III, 2.

  • 2Se dédommager, v. réfl. Être dédommagé. Il se dédommagea, par un bon repas, de l'abstinence qu'il avait supportée. L'orgueil se dédommage toujours et ne perd rien, lors même qu'il renonce à la vanité, La Rochefoucauld, dans RICHELET. Il se dédommagera avec usure de la satisfaction volontaire qu'il attendait de leur part et qu'ils lui auront refusée, Bourdaloue, Serm. 24e dim. après Pentec. Dominic. Si tous mes soupirants pouvaient me négliger, Je ne vous prendrais pas pour m'en dédommager, Regnard, le Joueur, IV, 7.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et si requeroit qu'il fust desdamaciés des journées des ouvriers qu'il avoit loués pour le blé soier [scier], Beaumanoir, XLIV, 42. Nus pleges ne doit enriquir de ce dont il est pleges, el damace de celi qui en pleges le mist, mes tant solement estre desdamaciés et estre mis el point là ù il estoit quant il devint pleges, Beaumanoir, XXXIII, 2. Et se vous prenés du nostre, nous avons bien tant du vostre en Acre, que vous nous desdomagerés bien, Joinville, 250.

XVe s. Le dommaige sera visité par les maistres ; et se ils rapportent par serment que lesdits habiz soient empirez par le default du tailleur, il desdommagera cellui à qui ledit habit sera, Ordonn. févr. 1485.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dédommager »

(Siècle à préciser) Dérivé de dommager avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et dommage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dédommager »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dédommager dedɔmaʒe

Évolution historique de l’usage du mot « dédommager »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dédommager »

  • Quand un grand fait des bassesses, il compte bien s'en dédommager par des hauteurs. De La Baumelle
  • Les assurances sont un exemple de service conçu pour faire le plus souvent possible le contraire de ce pour quoi il est conçu, à savoir dédommager. De Jean Dion / Le Devoir - 4 Mars 1999
  • C’est une escroquerie qui n’a rien de nouveau mais qui fait toujours des victimes. Une arnaque bien huilée : l’escroc à bord de son véhicule cible un automobiliste (le plus souvent âgé), lui fait arrêter sa voiture en l’accusant d’avoir percuté son rétroviseur (ce qui est faux), il se fait passer pour un avocat pressé, lui propose de ne pas rédiger de constat et lui demande plusieurs centaines d’euros en liquide pour le dédommager. La Voix du Nord, Douaisis : l’arnaque au rétroviseur, c’était son gagne-pain
  • Il a demandé ET OBTENU un montant de 2000 $ donné par Fiston Trudeau pour dédommager les gens qui ont perdu leur emploi à cause de la COVID-19 ! Le Journal de Montréal, Pire que Les Bougon ! | Le Journal de Montréal
  • L'accord prévoit que les actionnaires injecteront 300 millions de dollars américains (267 millions d'euros) dans l'entreprise restructurée pour soutenir le redémarrage, dédommager en partie les employés et les partenaires du cirque, mais aussi rembourser les billets de spectacles annulés. La société d'État québécoise Investissement Québec avancera 200 millions (182 millions d'euros) sur cette somme, sous forme de prêt. Le Soir, Canada: le Cirque du Soleil se met à l'abri de ses créanciers pour se restructurer (2) - Le Soir
  • Les développeurs concernés ont été informés courant avril de l'annulation de leur contrat, sachant qu'Apple s'est engagé à dédommager les studios en leur fournissant le paiement correspondant au stade du développement de leur jeu. Apple a expliqué à ces développeurs que leur jeu ne possédait pas le niveau d'engagement que le géant de Cupertino recherche désormais. En somme, des titres capables de scotcher les joueurs suffisamment pour que ceux-ci s'abonnent au service (4,99 euros par mois) au-delà de l'essai gratuit d'un mois. , Apple Arcade : à la recherche d'un meilleur engagement, Apple change de stratégie - Actu - Gamekult

Traductions du mot « dédommager »

Langue Traduction
Anglais compensate
Espagnol compensar
Italien compensare
Allemand kompensieren
Chinois 补偿
Arabe تعويض
Portugais compensar
Russe компенсировать
Japonais 補償する
Basque konpentsatzeko
Corse cumpensà
Source : Google Translate API

Synonymes de « dédommager »

Source : synonymes de dédommager sur lebonsynonyme.fr

Dédommager

Retour au sommaire ➦

Partager