Butor : définition de butor


Butor : définition du Wiktionnaire

Nom commun

butor \by.tɔʁ\ masculin (pour une femme on dit : butorde)

  1. (Ornithologie) Nom courant d’oiseaux proches du héron qui vivent dans les marécages et qui forment le genre Botaurus, de la famille des ardéidés, en particulier le butor étoilé.
    • Un chapelet de petits étangs brillait entre le promeneur et la forêt, et des butors s'y disputaient aigrement. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Châtiment des Foyle, 1934)
    • Mais ni le lendemain, ni le surlendemain, je ne revis le butor et je décidai de l’abandonner à la solitude des Relongues. — (Freddy Tondeur, Camargue secrète, 1963)
  2. Individu mal élevé, grossier, brutal et stupide.
    • Mais voyez cette maladroite, cette bouvière, cette butorde, cette … — (Molière, La Comtesse d'Escarbagnas, 1671)
    • Arlequin.— Eh bien, monsieur, mon commencement va bien ; je plais déjà à la soubrette.
      Dorante.— Butor que tu es !
      — (Marivaux, Le Jeu de l’amour et du hasard, 1730)
    • Le Vicomte : Maraud, faquin, butor de pied plat ridicule !
      -Cyrano, ôtant son chapeau et saluant comme si le vicomte venait de se présenter : Ah ? Et moi, Cyrano-Savinien-Hercule de Bergerac.
      — (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, 1897)
    • La lettre était aimable. N'y pas répondre par le bonjour qu'elle demandait, ce serait d'un rustre, d'un butor.— (Jean Richepin, La Glu, édition de 2010 chez José Corti (originale de 1881), page 218)
    • Je lui offris une cigarette à bout doré. Il en accepta une. Son camarade, un butor au faciès polyédrique, au nez cassé, aux pommettes saillantes, tendit sa main velue vers mon étui, s’empara des onze cigarettes qui restaient et les glissa sans rien dire dans la poche de sa veste de cuir. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 153)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Butor : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BUTOR. n. m.
Espèce de héron qui vit dans les marécages. Fig. et fam., C'est un butor. C'est un homme grossier et stupide. C'est un vrai butor. On lui donne, populairement, un féminin, Butorde. C'est une grosse butorde.

Butor : définition du Littré (1872-1877)

BUTOR (bu-tor) s. m.
  • 1Oiseau de proie qui vit dans les marécages et qu'on ne peut dresser pour la chasse (ardea stellaris). Butor jaune, l'ardée jaune ; grand butor, l'ardée botaure ; petit butor, l'ardée de Marsigli.
  • 2 Familièrement, un homme stupide, grossier, maladroit. Furstemberg, à le voir et à l'entendre à l'ordinaire, paraissait un butor, Saint-Simon, 76, 239. Un gros butor de valet que j'aurais volontiers écrasé, Rousseau, Conf. III.

    Au fém. Butorde. Est-ce, madame, qu'à la cour une armoire s'appelle une garde-robe ? - Oui, butorde, on appelle ainsi le lieu où l'on met les habits, Molière, Escarb. 3. Voyez-vous cette maladroite bouvière, cette butorde ? Molière, ib. 10.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quant li butor a ce veü, Sachiez, grant duel en a eü, Fabliaux, Barbazan, t. IV, p. 95.

XIVe s. L'entremets eslevé : cine [cygne], paons, butors, herons et autres choses, Ménagier, II, 4. [Le faucon] doit avoir piedz semblans à piedz de butor, Modus, f° LXXVII, verso.

XVIe s. … Comme on oit dans un bois Près le bord de la mer une confuse vois Des palles et butors, quand un larron ils trouvent Qui remarque leurs nids et leurs femmes qui couvent, Ronsard, 842. J'oy d'autre part le piverd jargonner, Siffler l'ecouffle, et le butor tonner, Marot, Eglogue au roi.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Butor : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BUTOR, s. m. (Hist. nat. Ornith.) butorius, botaurus, ardea stellaris ; oiseau aquatique que l’on a aussi appellé héron paresseux. Il est de la grosseur du héron gris ; il a environ trois piés de longueur depuis la pointe du bec jusqu’au bout des ongles, & près de deux piés & demi jusqu’à l’extrémité de la queue : la tête est petite, étroite, c’est-à-dire, applatie par les côtés ; le sommet est noir ; il y a de chaque côté auprès des coins de la bouche une tache noire ; la gorge & les côtés du cou sont roussâtres, & marqués de petites bandes transversales de couleur noire ; le cou est couvert de grandes plumes, de sorte qu’il paroît plus court & plus gros qu’il ne l’est en effet : les plus longues plumes de la poitrine sont noires dans le milieu ; la face intérieure des cuisses & le bas-ventre, sont d’un blanc mêlé de roux, & la face extérieure est parsemée de taches noires ; le dos est marqueté de roux pâle & de noir, avec un peu de cendré, & des taches noires qui sont plus larges & plus grandes que sur toute autre partie du corps ; le bas des plumes de la gorge est blanc ; les grandes plumes des ailes sont plus courtes que dans le héron gris ; la pointe des grandes plumes est noirâtre ; le reste est marqueté de taches transversales, rousses & noires ; les petites plumes qui recouvrent les grandes sont d’un roux foncé ; la queue est courte, petite, composée de dix plumes qui sont de même couleur que les grandes plumes des ailes ; les raies & les taches noires qui se trouvent entre les épaules, sont larges & inclinées en-bas : le bec est droit & fort ; il est gros à sa racine ; il diminue insensiblement de grosseur jusqu’à son extrémité qui est pointue ; il est tranchant par les côtés, & entierement de couleur verdâtre ; les côtés de la piece inférieure du bec entrent dans la piece supérieure : la langue est pointue ; elle ne s’étend pas jusqu’au milieu du bec : l’iris des yeux est de couleur jaune, mêlée de couleur de noisette ; on l’a vûe rougeâtre dans un autre oiseau de cette espece : l’ouverture de la bouche est fort grande ; elle s’étend jusqu’au-delà des yeux, de sorte qu’ils paroissent être dans le bec : il y a sous les yeux un petit espace qui est dégarni de plumes, & de couleur verte : les oreilles sont grandes ; les jambes sont dégarnies de plumes au-dessus de l’articulation ; les piés sont verts ; les doigts allongés, & les ongles longs & forts : le doigt extérieur tient au doigt du milieu à sa naissance : l’ongle du doigt du milieu a le côté intérieur dentelé, comme tous les autres oiseaux de ce genre ; ils se servent de ces pointes pour retenir les anguilles, & les autres poissons glissans : l’ongle du doigt de derriere est le plus gros & le plus long. On dit qu’à chaque ponte les petits du butor sont en nombre impair, comme trois ou cinq. Les œufs sont arrondis & blanchâtres, avec quelques teintes de cendré ou de verd. Le nid est fait en terre. On a comparé le cri de cet oiseau au mugissement d’un bœuf ou d’un taureau ; d’où vient le nom de botaurus, butor. Il se cache dans les joncs des marais : souvent il se tient dans des buissons la tête levée. Willughby. Voyez Oiseau.

L’oiseau que l’on nomme grand butor rougeâtre, est une espece moyenne entre le butor & le héron gris, de sorte que l’on pourroit dire que c’est un héron gris, dont la poitrine & les côtés sont roux.

Le butor hupé, ardea hæmatopus, seu Cirris Virgilii Scaligero Ald. est presque le plus petit de tous les oiseaux de ce genre ; il a le cou fort & court ; sa couleur dominante est roussâtre, plus foncée sur le dessous de l’oiseau, plus pâle sur le dessus & sur les ailes ; la queue est si petite qu’elle ne paroît pas ; l’iris des yeux est jaune & environné d’un cercle rouge, qui est dans un autre cercle de couleur noire. Il y a sur la tête une aigrette, qui est renversée en arriere & formée par des plumes en partie jaunes & en partie noirâtres. Le bec est long, pointu, fort, & mi-parti de deux couleurs. La base est verte ou bleuâtre, & la pointe est noire ; les jambes & les piés sont d’un rouge foncé, & les ongles noirs ; les doigts sont fort longs & joints par une petite membrane. Willughby. Voyez Oiseau. (I)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Butor : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « butor » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « butor »

Étymologie de butor - Littré

Bas-lat. bitorius, butorius ; ancien liégeois, puttoir ; flam. putoor ; angl. bittern ; ancien angl. buteor. On le dérive de bos taurus, à cause de la force de son cri ; mais cette étymologie ne peut se soutenir devant les formes ici réunies, qui d'ailleurs remontent à un radical inconnu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de butor - Wiktionnaire

(XIIe siècle) Probablement du latin buteo (« buse ») et taurus (« taureau ») du fait de son cri qui rappelle un mugissement. Le mot buteo avait déjà le sens péjoratif d’« homme stupide » dans l’Antiquité. Le mot ne semble pas avoir de rapport avec buté.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « butor »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
butor bytɔr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « butor »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « butor »

  • "Un monde s’effondre devant nos yeux. Un vertige." Dans la nuit du 8 au 9 novembre 2016, l’ambassadeur de France aux États-Unis, Gérard Araud, s’affranchissait de son devoir de réserve pour livrer son sentiment devant la victoire stupéfiante du milliardaire républicain Donald Trump sur la favorite démocrate Hillary Clinton. Depuis, c’est bien une présidence vertigineuse à laquelle assistent le monde et les Américains, plus divisés que jamais trois ans après l’arrivée de Trump à la Maison Blanche. Sur la forme comme sur le fond, le butor de Washington a redéfini tout ce que l’on connaissait de la démocratie et de ses règles dans la première puissance économique mondiale. ladepeche.fr, Un butor à Washington - ladepeche.fr

Traductions du mot « butor »

Langue Traduction
Portugais botauro
Allemand rohrdommel
Italien villano
Espagnol avetoro
Anglais bittern
Source : Google Translate API

Synonymes de « butor »

Source : synonymes de butor sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « butor »


Mots similaires