Ganache : définition de ganache


Ganache : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GANACHE, subst. fém.

I.
A. − Partie latérale et postérieure de la mâchoire inférieure du cheval. Savoy [la jument], engagée entre deux chevaux dételés, dont l'un se cabrait, en secouant (...) le palefrenier bossu suspendu à sa ganache (Toulet, J. fille verte,1918, p. 105).Dans les agglomérations de chevaux, il faut au moins une fois par mois passer ce que l'on appelait autrefois la revue des ganaches (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 219).
Ce cheval est chargé de ganache, il a la ganache lourde, pesante. ,,Il a l'os de la mâchoire inférieure fort gros et garni de beaucoup de chair`` (Ac.).
1. P. ext.
a) ENTOMOL. Partie proéminente de la lèvre inférieure d'un insecte. Synon. menton (cour.).Ils [les carnassiers de l'ordre des coléoptères] ne diffèrent guère, entre eux, que par les figures de leur ganache et de leur langue, plus ou moins lobées (Cuvier, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 317).
b) Pop. Mâchoire de l'homme. Ni leur ganache britannique Ni l'aubergine de leur pif..., Rien n'a pu me les faire aimer [les Anglais de Paris] (Pommier, Paris,1866, p. 292).Et l'œil désossé! Et le tremblement dans la ganache! Un petit genre Chaliapine, quoi!... (Colette, Vagab.,1910, p. 152).Cf. banque ex. 4.
2. P. anal., MOBILIER. Fauteuil capitonné, sans bois apparent, très en vogue au dix-neuvième siècle. Dans la bibliothèque (...) on mit un grand bureau double (...) avec chacun notre lampe et notre fauteuil Voltaire, (...) puis, au coin de la cheminée, deux ganaches (Barrès, Homme libre,1889, p. 30).Comme meubles, des ganaches, des chauffeuses, des divans recouverts de tapis d'Orient (Goncourt, Journal,1894, p. 682).
En appos. Fauteuil ganache. Un bon fauteuil ganache à côté d'une chauffeuse (Balzac, Cous. Bette,1847, p. 385).Là, le major Carden, à demi-couché dans un voluptueux fauteuil ganache (Ponson du terr., Rocambole, t. 2, 1859, p. 85).
B. − Au fig., fam., péj.
1. Personne incapable et bornée. Synon. imbécile.Tu devrais consulter quelqu'un d'intelligent. Les ganaches qui te soignent (...) ne peuvent que te donner de mauvais conseils (Flaub., Corresp.,1853, p. 392).Ses notes écrites [d'un officier allemand] concernant la discipline faisaient notre joie, et il n'est pas douteux qu'en fin de compte cette ganache ne nous ait rendu la vie plus légère, (...) car le rire délivre et venge (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 110) :
... je crois qu'il n'y a que la République pour nous sauver, mais une République où on aurait mis Gambetta pour la couleur et où l'on aurait appelé les vraies et rares capacités du pays, et non une République composée exclusivement (...) de toutes les ganaches, vieilles et jeunes, de l'extrême-gauche. Goncourt, Journal,1870, p. 592.
Emploi adj. Au billard (...) s'il laisse un coup facile, (...) faut-il être ganache pour laisser des coups pareils (Poulot, Sublime,1872, p. 126).Sous mon air timide et ganache j'ai une violence au fond de moi (Rivière, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1906, p. 92).
2. En partic. Vieillard décrépit et radoteur. Vieille ganache. Synon. (vieille) baderne, (vieux) gâteux.Un tas de vieilles ganaches en gilet de flanelle (Flaub., MmeBovary, t. 1, 1857, p. 165).Ce vieillard n'est plus qu'une ganache (Péguy, Argent,1913, p. 1283).V. amoindri ex. 7, bajoue ex. 4.
THÉÂTRE. (Rôle du) barbon crédule. Il est curieux aussi que, dans Les Mariés de la Tour Eiffel, un public de répétition générale se soit scandalisé d'un type de ganache classique, placé dans le cortège de la noce au même titre que les lieux communs dans le texte (Cocteau, Les Mariés de la Tour Eiffel,1924, I, p. 44).
3. P. plaisant. Ta, votre vieille ganache; cette vieille ganache de (+ nom propre de la pers. ainsi désignée). Formule familière par laquelle, dans une conversation ou une lettre, une personne se désigne à un ami. Votre vieille ganache romantique et libérale vous embrasse tendrement (Flaub., Corresp.,1873, p. 8).
Rem. On rencontre chez Flaubert, les subst. masc. ganachard et ganachon, employés comme synon. dans des formules analogues. Ton vieux ganachon, ta vieille momie, ton vieux bonhomme en baudruche, (...) ton oncle qui t'aime (Corresp., 1866, p. 237). Amuse-toi bien dans la nouvelle Athènes. Ton vieux ganachard (ibid.).
II. − ART CULIN.
A. − Crème, à base de chocolat fondu et de crème fraîche, entrant dans la préparation de certaines pâtisseries ou confiseries. Imbibez de sirop chaque tranche de biscuit, tartinez-les de ganache, entassez-les l'une sur l'autre, puis tartinez tout le gâteau de ganache (Elle,30 nov. 1971).
[En constr. appos. avec valeur adj.] Crème ganache. Avec un couteau à bout rond, faites pénétrer à chaque extrémité des croquantes la valeur de 2 grosses noisettes de crème ganache (Les Recettes de Marie-Louise Cardillot, Paris, Flammarion, 1975, p. 799).
B. − Région. (lyonnais). Alcool à base d'eau de noix et d'arquebuse. L'eau de noix et l'arquebuse, dont le mariage donne la ganache, ce stomachique Lyonnais, ce réducteur des tripes lourdes à digérer (Arnoux, Rhône,1944, p. 108).
REM. 1.
Ganacherie, subst. fém.,rare. [correspond à I B 1] Caractère, attitude d'une ganache. Synon. imbécillité, incapacité, stupidité.Le talent de l'homme de lettres est autant fait de verve naturelle que de ganacherie routinière (Courteline, Vie mén., Hache, 1892, p. 208).
2.
Ganachisme, subst. masc.,rare. Synon. du précédent.Quelle imprévoyance, quel ganachisme! La société se meurt du suffrage universel (Goncourt, Journal,1871, p. 827).
Prononc. et Orth. : [ganaʃ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1642 ganaches « mâchoire inférieure du cheval » (Oudin); av. 1661 p. ext. pop. ganache « bouche de l'homme » (Saint-Amant, Les nobles triolets ds Œuvres, éd. Ch.-L. Livet, t. 1, p. 455); 2. 1690 (cheval) chargé de ganaches « qui a la mâchoire grosse et charnue » (Fur.); id. (homme) chargé de ganaches « qui a l'esprit lourd » (ibid.); d'où 1740 ganache « personne peu intelligente et incapable » (Ac.); av. 1815 spéc. vieille ganache « vieillard incapable et stupide » (ds Raban, Marco Saint-Hilaire, Mém. forçat, t. 2, p. 258); 3. 1837 ganache « fauteuil capitonné » (J. Lecomte, Les Lettres de Van Engelgom, p. 100 ds Quem. DDL t. 15). Empr. à l'ital.ganascia, attesté au sens « mâchoire des animaux » dep. début xvies. (Michelangelo Buonarroti ds Batt.), d'abord « mâchoire de l'homme » (dep. xiiies., ibid.), du b. lat. d'Italie ganathos (xes. ds CGL t. 3, p. 564), altération du gr. γ ν α ́ θ ο ς « mâchoire ». Le sens 3 s'explique par le fait que ce fauteuil était souvent réservé aux personnes âgées. Fréq. abs. littér. : 93. Bbg. Hope 1971, p. 287. - Mat. Louis-Philippe 1951, p. 75, 76; pp. 235-236. - Quem. DDL t. 7, 15.

ganache « personne sans intelligence ».

Ganache : définition du Wiktionnaire

Nom commun

ganache \ɡa.naʃ\ féminin

  1. (Anatomie) La partie inférieure et postérieure de la mâchoire inférieure des quadrupèdes.
    • La tête est débarrassée des longs poils couvrant la ganache, le toupet, les oreilles, pour la faire paraître plus dégagée. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
  2. (Figuré) (Familier) Visage.
    • Comme chaque fois que je nippais en milord, costume en cashmere, les pieds campés dans des Richelieu, j'avais une pensée pour le beau-père de mon ami P., un voyou de la vieille école, que je n'avais vu que trois fois dans ma vie, mais dont la ganache m'avait imposé le respect pour toujours. — (Jean Gab’1, Sur la tombe de ma mère, éd. Don Quichotte, 2013)
    • « Scientifique », « scientifique », est-ce que j'ai la ganache d'Albert Einstein ? Hein ? Vous faites chier, à pénave comme des branques tout l’temps ! — (Johann Zarca, Braquo sauce samouraï, Paris : Fleuve noir, 2019, chap. 15)
  3. (Figuré) (Familier) Personne sans intelligence et sans énergie.
    • Mais vous avez eu assez de jugement pour être d’une tristesse morne quand elle a, en quelque sorte, dit à son digne père : ─ Vous êtes une ganache. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Est-il tombé dans le panneau ! (...) Absurde crétin ! (...) Et comme il donnait dans mes platitudes ! Ça m'amusait. Je me disais : Ganache ! Va, je te tiens. Je te lèche les pattes ce matin ! Je te rongerai le cœur ce soir ! — (Victor Hugo, Les Misérables [III,8,xx], 1862)
    • Taillé en hercule, le visage rouge brique, couturé et planté de bouquets de poil gris, il comptait parmi les plus glorieuses ganaches de la Grande Armée. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1870)
    • Il y avait vraiment une malédiction du Ciel sur les ganaches de sacristie qui n’appréhendaient pas de manier une plume. Leur encre se muait aussitôt en une pâte, en un galipot, en une poix qui engluaient tout. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  4. (Pâtisserie) Garniture à base de chocolat et de crème fraîche.
    • La légende raconte qu’en 1850, un apprenti pâtissier renversa malencontreusement un pot de crème de lait dans une bassine de chocolat fondu. Pour dissimuler sa maladresse, il mélangea le tout, mais son patron avait l’œil vif, il s’aperçut rapidement de la supercherie et, après avoir qualifié son apprenti de ganache, goûta, curieux, le mélange. Il fut conquis et appela malicieusement cette découverte : ganache. — ([1])
  5. (Au théâtre) Vieillard stupide et crédule.
    • L’Héritier est en train de se faire un nom : il tâtonne et cherche à se caser ; je crois qu’il ne fera pas mal de se jeter dans les ganaches prématurées. — (Adolphe Poujol, Théâtres, acteurs et actrices de Paris, 1842, p. 88)
  6. Fauteuil capitonné (1837)
    • Edgard (à part) : – Eh bien, la voilà qui s’installe dans la ganache à maman ! — (Eugène Labiche et Marc- Michel, Edgard et sa bonne, 1852, scène 6)
  7. (Médecine vétérinaire) Cachexie dont un des symptômes est un gonflement sous la mandibule.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ganache : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GANACHE. n. f.
Mâchoire inférieure du cheval. Ce cheval est chargé de ganache, il a la ganache lourde, pesante, Il a l'os de la mâchoire inférieure fort gros et garni de beaucoup de chair. Il se dit aussi, figurément et populairement, d'une Personne sans intelligence et sans énergie. Cet homme n'est qu'une ganache, une vieille ganache.

Ganache : définition du Littré (1872-1877)

GANACHE (ga-na-ch') s. f.
  • 1La mâchoire inférieure du cheval.

    Écartement des ganaches, angle que forment l'une avec l'autre les deux branches de la ganache.

    La ganache est dite ouverte quand les branches sont très écartées ; et serrée quand elles sont très rapprochées.

    Région située au contour de l'os maxillaire inférieur chez le cheval, et se confondant en partie avec la portion supérieure de la joue.

    Cheval chargé de ganache, cheval chez qui cette région est épaisse.

    Fig. Il a la ganache pesante, il est chargé de ganache, se dit d'un homme qui a l'esprit pesant.

  • 2 Fig. et populairement. Une ganache, une personne dépourvue de talents et d'intelligence. Montesquieu toujours rabâche ; Corneille est un vieux barbon ; Voltaire est une ganache, Racine est un polisson, Vers insérés dans une pièce satirique faite vers 1826, contre les romantiques accusés de traiter ainsi ces grands hommes.

    On dit par une même figure : C'est une mâchoire.

  • 3 Terme de vétérinaire. Un des noms vulgaires de la cachexie aqueuse.
  • 4 Terme d'entomologie. La partie de la lèvre inférieure des insectes qui est avancée. On dit aujourd'hui menton.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GANACHE. Ajoutez :
5Sorte de fauteuil. Frankland mit la lettre dans sa poche, alluma un cigare et s'étendit dans une ganache, le véritable siége pour rêver ou dormir, Rev. Britann. mars 1875, p. 144.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Ganache : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

GANACHE, s. f. (Maréchallerie.) On appelle en général de ce nom l’os qui compose la mâchoire postérieure. Cet os est partagé en deux branches dans le poulain. Dans le cheval elles sont tellement unies, qu’il ne reste qu’une legere trace de leur jonction ; trace que l’on observe à la partie inférieure, & qui forme la symphise du menton. L’espace qu’elles laissent entr’elles contient intérieurement un canal dans lequel la langue est logée, & extérieurement un autre canal nommé proprement l’auge.

Celui-ci doit être tel, qu’il puisse admettre & recevoir une portion de l’encolure, dans le moment où l’animal est déterminé à se placer. S’il n’est point assez évidé, si supérieurement les deux branches sont trop rapprochées, si elles ont trop de volume & trop de rondeur aux angles de la mâchoire, ce qui rend d’ailleurs la ganache quarrée, & la tête difforme & pesante ; il est fort à craindre que l’animal ne se ramene point & porte constamment au vent.

Il importe donc d’examiner attentivement la conformation de cette partie, lorsque l’on achete un cheval, & de rechercher encore dans le canal extérieur, si les glandes maxillaires & sublinguales ne sont point sensibles au tact, c’est-à-dire si elles sont non-appercevables & dans leur état naturel. Lorsqu’elles se manifestent aux doigts, elles sont gorgées d’une lymphe épaissie ; & selon qu’elles sont plus ou moins dures, plus ou moins grosses, plus ou moins adhérentes ou mobiles, & que le cheval est plus ou moins âgé, elles présagent des maladies plus ou moins dangereuses & plus ou moins funestes. (e)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ganache »

Étymologie de ganache - Littré

Ital. ganascia ; du lat. gena, joue, avec le suffixe péjoratif ascia ; grec, γένυς, menton ; basbret. gen, joue ; kimry, gen, menton ; sanscr. hanus, mâchoire.

ÉTYMOLOGIE

Ajoutez : Il se pourrait, comme le remarque M. P. Paris, Journ. des sav. juin 1874, p. 424, que ganache, au sens d'imbécile, provînt d'un bouffon italien populaire en France dans le XVIe siècle ; ce que montrent ces vers de J. Vauquelin : Depuis la mort du chantre Espinevaux Sans pleurs n'ont point esté les bons frelaus… Le bon Ganasse et les comédiens De Tabarin et tous Italiens L'ont regretté. Ce Ganasse était venu en France, précédé d'une grande réputation conquise en Espagne dans les rôles de docteur et de Zani. Mais ce Ganasse était Italien ; et son nom, qui était sans doute Ganasso, provient de ganascia, mâchoire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de ganache - Wiktionnaire

(Anatomie) De l’italien ganascia (« mâchoire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ganache »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ganache ganaʃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « ganache »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ganache »

  • Là encore le pas à pas est simple comme bonjour. Mélangez le lait, le yaourt et le "sucre" dans un bol. Ajoutez le chocolat fondu et mélangez bien. Pour obtenir une texture optimale, placez le bol au réfrigérateur pendant une dizaine de minutes. Etalez ensuite la ganache sur le gâteau avec une maryse.  Cosmopolitan.fr, La recette du gâteau au chocolat à 50 calories - Cosmopolitan.fr
  • La ganache sert de base à de nombreux desserts (bûches, truffes, macarons, verrines…). On distingue la ganache traditionnelle de la ganache montée, de texture et d’usage différents. Femme Actuelle, Tout savoir sur la ganache montée : Femme Actuelle Le MAG
  • Tous les jours pendant l'été, à 6h56 et 8h43, Marion Sauveur vous livre une idée de recette pour égayer vos papilles. Aujourd’hui, une ganache framboise-chocolat. Europe 1, Une ganache frambroise-chocolat

Images d'illustration du mot « ganache »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ganache »

Langue Traduction
Corse ganache
Basque ganache
Japonais ガナッシュ
Russe ганаш
Portugais ganache
Arabe غاناش
Chinois 伽纳彻
Allemand ganache
Italien ganache
Espagnol ganache
Anglais ganache
Source : Google Translate API

Synonymes de « ganache »

Source : synonymes de ganache sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires