La langue française

Liesse

Définitions du mot « liesse »

Trésor de la Langue Française informatisé

LIESSE, subst. fém.

Vieilli, littér.
A. − Phénomène collectif de joie débordante. Jour de liesse. Il y avait liesse générale dans la direction : un camarade allait être humilié (Dumas père, Comment je devins auteur dramatique,1833, introd., p. 20).Le port était pavoisé et le soir une étrange liesse emplissait la ville illuminée (Gide, Si le grain,1924, p. 553).
B. − Rare
1. Joie sans ombre, complète et intense :
1. Dieu seul avait le pouvoir de gorger ainsi une âme, de la faire déborder et ruisseler en des flots de joie; et, lui seul pouvait aussi combler la vasque des douleurs, comme aucun événement de ce monde ne le savait faire. Durtal venait de l'expérimenter; la souffrance et la liesse spirituelles atteignaient, sous l'épreinte divine, une acuité que les gens les plus humainement heureux ou malheureux ne soupçonnent même pas. Huysmans, En route, t. 2, 1895, p. 214.
2. Emploi plur. Qu'importe, au loin, la vie, et les appels des cors! Les liesses du cuivre énamouré sont brèves (Rodenbach, Règne silence,1891, p. 156):
2. C'était leur contraste avec de hauts bonheurs impossibles qui donnait précisément à ces liesses immédiates, simplettes et sans désir, une valeur de consolation, absente de leur nature et qu'elles n'eussent d'elles-mêmes jamais eue. Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 194.
C. − Expressions
1. Être en liesse. Manifester publiquement, extérioriser de manière sensible une allégresse générale. Foule en liesse. Omer aussi gardait à la mémoire le spectacle de la foule en liesse sur l'esplanade des Invalides (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 397):
3. Tout y respirait la joie; l'hilarité de mon oncle était inépuisable. Il avait trois filles (...) et un fils, le comte de La Bouëtardais (...) qui partageaient son épanouissement de cœur. Monchoix était rempli des cousins du voisinage; on faisait de la musique, on dansait, on chassait, on était en liesse du matin au soir. Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 38.
2. Fam. Vivre en joie et en liesse (Ac.1798-1878).
P. anal. M. Bernard chassant, vivant en liesse, menant grand train sur vos terres (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 118).
Prononc. et Orth. : [ljεs]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1050 ledece (Alexis, éd. Chr. Storey, 142); 1remoitié du xiies. lëece (Psautier Cambridge, 15, 11 ds T.-L.); xiiies. lïesce (Isopet de Lyon, 646 et 723, ibid.). Du lat. laetitia « allégresse, joie débordante et collective ». La forme liesse est due à l'infl. de l'adj. lié « joyeux » (fin xes. ds T.-L. et Gdf.), lat. laetus, qui ne survit que dans la locution chère lie (chère*), lie étant une contraction de liée, d'origine picarde. Fréq. abs. littér. : 81. Bbg. Bourguignon (J.). Qq. arch. dans les Fables de La Fontaine. In : [Mél. Gamillscheg (E.).]. München, 1968, p. 87. - Delb. Matér. 1880, p. 190. - Gohin 1903, p. 308.

Wiktionnaire

Nom commun

liesse \ljɛs\ fémininNote d’usage : Il est rare au pluriel.

  1. Joie débordante et collective.
    • Il y avait dans le mois certains jours de splendeur, où l’on ne serait pas descendu dans la rue sans gants, jours de liesse, où l’on dînait toute la journée.  — (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)
    • Et maintenant on exigeait de lui, accablé, des chants, de la joie, une communion avec l'aveugle liesse populaire. — (Georges Rodenbach, Le carillonneur, 1917)
    • Pourtant, le Roi des Rois n’est pas heureux. De la tour de son palais, à sept étages, tandis que la nuit tombe, il regarde avec colère la liesse de Babylone, la capitale du monde. — (Renée Dunan, Ces Dames de Lesbos, 1928)

Nom commun 1

liesse \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de leece.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun 2

liesse \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de lice.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LIESSE. n. f.
Joie débordante et collective. Il ne s'emploie qu'avec la préposition En. Un peuple, une foule en liesse.

Littré (1872-1877)

LIESSE (li-è-s') s. f.
  • Terme vieilli. Allégresse. Notre-Dame de Liesse. Aux noces d'un tyran tout le peuple en liesse Noyait son souci dans les pots, La Fontaine, Fabl. VI, 11. Voyez les liesses, les transports, les chants de cette cité triomphante, Bossuet, Sermons, Danger des plaisirs des sens, 2. Aux premières nouvelles de son apparition [du bœuf Apis], tous les Égyptiens en liesse mirent leurs plus beaux vêtements, Courier, Trad. d'Hérodote.

HISTORIQUE

XIIIe s. Lors s'en issirent et alerent encontre leur amis, si menerent grant liesce li uns aus autres, Villehardouin, CLXII. Jolis, gais et plains de leesce, la Rose, 107.

XVe s. …La gloire et joye de soubtil et bon entendement precelle toutes autres leesses, Christine de Pisan, I, 13. Ne doit trop hault chanter qui au cueur a liesse ; Aulcune fois peu dure, Perceforest, t. II, f° 16.

XVIe s. Ils appelloient Antonius en leurs cantiques Bacchus pere de liesse, doulx et bening, Amyot, Anton. 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « liesse »

(Date à préciser) Du latin laetitia (« allégresse »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, guiesse ; provenç. leticia ; ital. letizia ; du lat. lætitia, de lætus, joyeux (voy. LIE 2).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « liesse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
liesse ljɛs

Citations contenant le mot « liesse »

  • Que devrait être le corps ? Un objet de pur plaisir et de pure liesse. De Amélie Nothomb / Le Sabotage amoureux
  • Tout au long de la journée du 4 juillet, plusieurs centaines de partisans du Printemps marseillais ont patienté jusqu’au dénouement heureux : l’élection de Michèle Rubirola au mandat de maire de Marseille après deux tours de scrutin. La nouvelle maire et les conseillers de la nouvelle majorité sont sortis à la rencontre de leurs supporters après le conseiller municipal. Retour en vidéo sur ce moment de liesse. Gomet, [Vidéo] Scène de liesse devant l'hôtel de ville après la victoire de Michèle Rubirola - Gomet

Traductions du mot « liesse »

Langue Traduction
Anglais jubilation
Espagnol jubilación
Italien giubilo
Allemand jubel
Chinois 欢腾
Arabe ابتهاج
Portugais júbilo
Russe ликование
Japonais 歓喜
Basque jubilation
Corse giubilazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « liesse »

Source : synonymes de liesse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « liesse »

Liesse

Retour au sommaire ➦

Partager