La langue française

Accommodé

Sommaire

  • Définitions du mot accommodé
  • Phonétique de « accommodé »
  • Citations contenant le mot « accommodé »
  • Traductions du mot « accommodé »
  • Antonymes de « accommodé »

Définitions du mot accommodé

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCOMMODÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de accommoder*.
II.− Emploi adj.
A.− (Avec une idée d'arrangement)
1. Arrangé, préparé.
a) Vx. [En parlant de l'aspect extérieur (vêt., coiffure, visage) d'une pers.] :
1. ... ma tignasse se hérisse comme une broussaille. Oh! Je suis bien laide, n'est-ce pas? − Non, chère petite, répondit Isabelle, que cette admiration naïve touchait malgré elle, tu as ta beauté aussi; il ne te manque que d'être un peu accommodée pour valoir les plus jolies filles. − Tu crois : pour être brave, je volerai de beaux habits, et alors Agostin m'aimera. » T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 387.
2. Devant l'apparition de beauté, rehaussée par toutes les élégances de la toilette, Marie se sentit condamnée, si chétive, à son propre jugement, que toute velléité de lutte l'abandonna. Elle eut un regard navré sur elle-même, dans la glace où elle se vit passer, avec sa pauvre petite robe de chez Madame Lafargue, la bonne faiseuse, avec sa coiffure accommodée selon les principes d'Eauze, de M. Mamousse, le coiffeur de la grand-rue. E.-M. de Vogüé, Les Morts qui parlent,1899, p. 406.
3. Voici le point de vue raisonnable d'une correspondante : « Eh! monsieur, si le maquillage, en France, a tant de ferventes, c'est parce qu'il plaît aux hommes. Que deux personnes, l'une « nature », l'autre accommodée à la Jézabel, se présentent pour solliciter un emploi... c'est celle qui est camouflée qui aura le plus de chance de réussir. » (G. de La Fouchardière). L'Œuvre,30 mars 1941.
Loc. (vx). Être mal accommodé. Être mal coiffé, mal vêtu.
P. ext. Blessé :
4. Les journaux m'apprennent qu'on a lancé une bombe en pleine chambre législative. Une cinquantaine de blessés, dont le plus mal accommodé est un prêtre, l'abbé Lemire, nouveau député, qui aurait mieux fait de s'occuper des âmes. L. Bloy, Journal,1893, p. 97.
P. antiphrase. Bien, proprement accommodé. Blessé :
5. − Au bras! Ce n'est rien; et l'autre? − Je crois l'avoir touché. (...) − Voilà, dit-il, ce que j'appelle un homme proprement accommodé. − Vit-il encore? demanda Orso respirant avec peine. − Oh! Il s'en garderait, il a trop de chagrin de la balle que vous lui avez mise dans l'œil. Sang de la Madone, quel trou! P. Mérimée, Colomba,1840, p. 138.
b) Vieilli. [En parlant d'une demeure] :
6. Elle se tenait dans une chambre, qui, pour être de construction à peu près européenne, n'en était pas moins meublée et accommodée à la tatare. À la vérité on voyait pendre sur les murailles, blanchies à la chaux, des cadres dorés contenant des gravures coloriées (...); mais à part ces emprunts à un luxe exotique, le tapis jeté sur le sol était persan, et le long des murs s'étendaient des petits matelas étroits... J.-A. de Gobineau, Nouvelles asiatiques,La Danseuse de Shamakha, 1876, p. 32.
7. C'était trop loin pour qu'il pût distinguer les bâtiments pressés là-haut, la ferme où gîtaient cette nuit Berlaisier et Sarcelotte, la maison des gardes, et celle du comte de Remilleret, une ancienne ferme vaste comme une caserne, accommodée en demeure de maître. M. Genevoix, Raboliot,1925, p. 71.
c) [En parlant d'un mets] :
8. ... ces oiseaux écorchés, et accommodés avec une sauce piquante, étaient à peu près aussi bons que les macreuses qu'on mange en Europe. Voyage de La Pérouse autour du monde,t. 2, 1797, p. 45.
9. Il aime les fleurs, les friandises, les anguilles en gelée, mangées dans un bol sur le trottoir, le colin frit, les gros morceaux de viande et repousse les restes accommodés économiquement en ragoût, qu'il traite de « mess », de sale bouillie. P. Morand, Londres,1933, p. 84.
Au fig. :
10. ... puisque nous sommes dans la salle des C, voyons les Benjamin Constant, de l'Orient ensoleillé à Batignolles-Clichy et accommodé à grand ragoût de teintes vives pour en masquer la saveur fade. J.-K. Huysmans, L'Art moderne,1883, p. 87.
11. ... quel beau scandale s'il était jamais convaincu de faux témoignage! Accommodé à la sauce gaulliste ou à la sauce communiste, ça ferait un plantureux ragoût. S. de Beauvoir, Les Mandarins,1954, p. 476.
2. Accommodé à, sur. Adapté à.
a) Emplois techn. [En parlant d'un syst. ou d'un organe] Approprié aux conditions les plus favorables à son fonctionnement.
[En parlant d'un syst. mécan.] :
12. Un système de barrages et d'appareils démontables, accommodé aux crues périodiques, adapté aux pentes, assez puissant et assez souple à la fois pour diviser l'eau en rigoles et la distribuer en gradins : telle est l'œuvre minutieuse qui, probablement accomplie vers le iiiesiècle avant notre ère, transforma de vastes grèves de sables et de cailloux en une des plus fertiles et des plus populeuses plaines du monde. P. Vidal de La Blache, Principe de géographie humaine,1921, p. 146.
[En parlant des organes des sens, et plus particulièrement de l'œil] :
13. ... c'est l'acte même du mouvement qui donne originairement à l'animal une perception de l'espace, assortie aux fonctions qu'il doit remplir. L'animal a de l'espace une perception plus ou moins obscure et imparfaite, mais non pas fausse : sa perception étant, dans une mesure convenable, conforme à la réalité extérieure, et de plus accommodée à la nature des actes qu'il doit effectivement accomplir dans l'espace, d'après sa perception. A. Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 219.
14. Elle se heurtait alors, ainsi voguant au fil de ses souvenirs, à des pensées incommunicables, sans doute, car elle s'arrêtait soudain, la bouche ouverte, le regard accommodé sur quelque objet lointain, obscur et douloureux. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Le Désert de Bièvres, 1937, p. 68.
15. Le Dr Pasquier arrêta sur Laurent un regard pâle, azurin, dont les pupilles étaient accommodées à l'infini. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Cécile parmi nous, 1938, p. 101.
Absolument :
16. Maintenant notre œil, plus sensible et mieux accommodé, arrive à discerner le même motif, toujours le même, sous des formes de plus en plus immatérielles et prochaines. P. Teilhard de Chardin, Le Phénomène humain,1955, p. 246.
b) Au fig. :
17. Non plus, la coutume morale issue de cette foi ancienne, accommodée au moyen de mille compromis ingénieux au tempérament de la race, ne pourra être remplacée par une coutume morale dérivée d'une forme religieuse différente et apprêtée par le tempérament d'une autre race. J. de Gaultier, Le Bovarysme,1902, p. 237.
3. Accommodé en. Transformé en :
18. ... tout son bien émis est le résultat d'une pression de souffle accommodé et transformé en son par le larynx, renforcé de multiples manières par les cavités de résonance. J. Arger, Initiation à l'art du chant,1924, pp. 143-144.
B.− (Sans idée d'arrangement)
1. Litt. ou région. Accommodé de. [En parlant d'une pers. ou d'une demeure] Pourvu de :
19. Fille d'une ravaudeuse quelconque et d'un père inconnu, elle s'était trouvée, à dix-huit ans, soudainement accommodée d'une petite fortune et mariée presque aussitôt à un respectable industriel de la rue Saint-Antoine. L. Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 19.
20. Tout a dans ces cantons un air de montagne, rude, pauvre et fort. Mais les Escures sont agréables à habiter, étant en bonne exposition et en lieu accommodé d'eau et de bois, avec la santé de l'air. H. Pourrat, Gaspard des montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 119.
Vx. ,,Être peu accommodé des biens de la fortune.`` (Ac. 1798-1932). Fam. N'être pas riche.
Rem. Besch. 1845 note la même expr. sans adv.
2. Absol. Riche, aisé :
21. ... il buvait toujours sans paraître jamais gris, et quoiqu'on ne lui connût point de tailleur, il était mieux fourni de manteaux que le courtisan le plus accommodé. T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 317.
22. − Vous voilà de quoi frire, allons, dit le maître. Mais vous êtes chez du monde qui n'est guère accommodé. Cherchez votre vie comme vous pourrez, on vous laisse avec la vieille. − Portez pas peine. Quand il y a du pain et du vin, le roi peut venir. H. Pourrat, Gaspard des montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 236.
Rem. − Assoc. paradigm. fréq. a) Synon. adapté, aisé, ajusté, apprêté, approprié, arrangé, assaisonné, assorti, composé, conforme, conformé (à), cuisiné, facile (à vivre), fourni (de), meublé, mis au point, pourvu, rehaussé, riche, transformé. b) Anton. maltraité.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 160.

Wiktionnaire

Forme de verbe

accommodé \a.kɔ.mɔ.de\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe accommoder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACCOMMODER. v. tr.
Donner, procurer de la commodité. Cette pièce de terre l'accommoderait bien, accommoderait fort son parc. Cette place l'accommoderait parfaitement. Il est habile à s'accommoder.

S'ACCOMMODER signifie aussi Accommoder ses affaires. Il devient riche, il s'est accommodé. Je l'ai vu pauvre, mais il s'est bien accommodé. Ce sens a vieilli. Il signifiait autrefois Ranger, agencer. Il a bien accommodé sa maison, son jardin. Accommoder une viande, des légumes, Les apprêter. Que voulez-vous qu'on vous accommode pour votre dîner? Il signifie aussi Coiffer, arranger des cheveux. Accommoder des cheveux, une perruque. Il est vieux. Ironiq. et fam., Il l'a bien accommodé d'importance, comme il faut, Il l'a maltraité; il l'a traité durement comme il le méritait. Fam., Il est étrangement accommodé, se dit d'un Homme qui est en désordre. On dit de même Vous voilà accommodé d'une étrange manière. Il est tout couvert de boue, le voilà bien accommodé.

ACCOMMODER se dit encore en parlant des Affaires qu'on termine à l'amiable et des Personnes que l'on met d'accord. Il faut accommoder cette affaire, ce différend, cette querelle. Ils étaient près de se battre, on les a accommodés. S'ils ne s'accommodent pas, ils se ruineront en procès. Il se dit aussi en parlant de Certaines choses dont on convient, dont on traite ensemble dans le commerce de la vie. Vous avez un beau cheval, voulez-vous m'en accommoder? Je vous accommoderai de ma maison, si vous voulez l'acheter. Vous avez un bois près de mon domaine, j'ai un pré qui tient au vôtre, nous nous accommoderons si vous voulez. Il est vieux.

ACCOMMODER signifie aussi Conformer, approprier à, etc. Les courtisans savent accommoder leur goût, leur humeur, leurs discours à ce qui plaît au prince. Il accommode son langage aux circonstances. Il faut s'accommoder à l'usage. S'accommoder au temps. Il n'est pas difficile, il est complaisant, il s'accommode à tout. S'accommoder de tout, Être d'un facile accommodement, d'un commerce aisé dans toutes les choses de la vie. Il n'est point difficile, point délicat, il s'accommode de tout. S'accommoder d'une chose, S'en arranger, consentir à l'acheter, à la recevoir en échange. Donnez-moi pour l'argent que vous me devez ce cheval, ce fusil : je m'en accommoderai. S'accommoder d'une chose signifie quelquefois, dans le langage familier, Se servir d'une chose sans y avoir droit, comme si l'on en était le propriétaire. Il s'accommode de tout ce qu'il trouve sous sa main. On dit aussi Je m'accommoderais bien de cela, en parlant d'une Chose que l'on trouve à son goût, à sa convenance. Être peu accommodé des biens de la fortune, N'être pas riche, n'être pas à son aise.

Littré (1872-1877)

ACCOMMODÉ (a-ko-mo-dé, dée) part. passé.
  • 1Ajusté, arrangé.
  • 2Apprêté, en parlant d'un mets. Ce bœuf est bien accommodé.
  • 3Terminé à l'amiable. Querelle accommodée.
  • 4Conformé à. Cette pièce a été refaite et accommodée au goût du public. Une religion accommodée est propre à durer, Pascal, Pensées, Prov. 3. Pensées ou réflexions sensibles, familières, instructives, accommodées au simple peuple, qu'il n'est pas permis de négliger, La Bruyère, Prologue.
  • 5Pourvu de. Les magasins pleins, les particuliers accommodés de toutes choses, Sarasin, Siége de Dunk. 10.

    Être peu accommodé des biens de la fortune. Un homme assez accommodé des biens de la fortune. Quoique peu accommodé des biens de la fortune, Socrate se tint dans les termes d'un désintéressement parfait, Fénelon, Socr.

    Absolument. À l'aise, riche. J'ai découvert sous main qu'elles ne sont pas fort accommodées, Molière, l'Av. I, 2. Le seigneur Anselme est… un gentilhomme qui est noble, doux, posé, sage et fort accommodé, Molière, ib. I, 7. Mon père était des premiers et des plus accommodés de son village, Scarron, Rom. Com. I, 13. M. et Mme de Ventadour ne voulaient pas ouïr parler d'un cadet fort peu accommodé, Saint-Simon, 21, 250. Les ouvriers en avaient encore construit un grand nombre d'autres [échafauds pour un spectacle], qu'ils avaient loués aux familles les plus riches et les plus accommodées, Vertot, Rév. IX, p. 250.

REMARQUE

Accommodé a un peu vieilli dans ce dernier sens, et, pour l'employer, il faudrait quelque précaution, c'est-à-dire que l'emploi en fût tel, qu'aucun doute sur le sens ne pût s'élever.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « accommodé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accommodé akkɔmɔde

Citations contenant le mot « accommodé »

  • Une vérité accommodante est une vérité accommodée. De Louis Veuillot
  • En quatre ans d'exil, le jeune Soudanais Mashou s'était accommodé de tout: la violence, la rue, la faim... Mais "l'enfer" de Calais, ses démantèlements policiers, sa frontière ultra-surveillée, en un mot son "impasse", il ne les supporte plus. France 3 Hauts-de-France, "On vous propose de rentrer chez vous" : à Calais, l'argent comme alternative à l'expulsion des migrants
  • Mais, en quelques décades, tout a bien vite changé et les mets se sont diversifiés et enrichis de raffinements, rejoignant ceux de la classe bourgeoise d’autrefois. Le confit d’oignons doux des Cévennes accompagne le foie gras, disposé sur des tranches de pain d’épices. Les fruits de mer sont eux aussi devenus les banalités des fêtes avec huîtres, langoustes et autres oursins. Pour les viandes, ce sont surtout les volailles qui tiennent le haut du panier, même si des Cévenols avertis leur préfèrent une pièce de veau ou de bœuf, accommodé avec des châtaignes, une fricassée de cèpes et de haricots verts. midilibre.fr, Cévennes : comment le foie gras a détrôné le bajana - midilibre.fr

Traductions du mot « accommodé »

Langue Traduction
Anglais accommodated
Espagnol acomodado
Italien accomodato
Allemand untergebracht
Chinois 容纳
Arabe استيعاب
Portugais acomodado
Russe приспособленный
Japonais 収容
Basque egokitu
Corse accodatu
Source : Google Translate API

Antonymes de « accommodé »

Partager