La langue française

Aménager

Définitions du mot « aménager »

Trésor de la Langue Française informatisé

AMÉNAGER, verbe trans.

A.− [Le compl. désigne une construction] Installer de manière à rendre habitable. Aménager un appartement, une maison; aménager un navire :
1. Membre du club des yachts, le jeune lord se permettait de temps à autre le caprice d'une excursion sur son léger bâtiment appelé Puck, construit en bois de teck, aménagé comme un boudoir et conduit par un équipage peu nombreux, mais composé de marins choisis. T. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 153.
2. Les rez-de-chaussée étaient aménagés en immenses ateliers, fermés par des vitrages noirs de poussière : la forge d'un serrurier y flambait; on entendait plus loin des coups de rabot d'un menuisier... É. Zola, L'Assommoir,1877, p. 415.
3. Ces anciens communs, que la dureté des temps a fait aménager, peu à peu, en petits meublés, sont recherchés aujourd'hui par les dames seules, les jeunes ménages pauvres, les moins de trente ans... P. Morand, Londres,1933, p. 178.
Emploi pronom., vx ou région. (Canada et Anjou). Emménager (d'apr. Canada 1930) :
4. Le terme étant venu, M. Bergeret quittait avec sa sœur et sa fille la vieille maison ruinée de la rue de Seine pour s'aménager dans un moderne appartement de la rue de Vaugirard. A. France, Crainquebille, Putois, Riquet,1904, p. 79.
B.− [Le compl. désigne un lieu naturel] Équiper en vue d'un certain type d'exploitation. Aménager un fleuve, une vallée.
Aménager une forêt, un bois. En organiser l'exploitation :
5. Il était entendu à aménager ses bois. Il savait reconnaître quels sont les arbres vieux et langoureux qui ne grossiront plus et empêchent leurs voisins de croître, et voyait du premier coup d'œil (...), quels abatages il convenait de pratiquer. (...) il connaissait les temps propres à la coupe. H. Pourrat, Gaspard des montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 131.
Aménager les eaux. Les distribuer rationnellement :
6. On peut dire de même que ce n'est pas dans les basses contrées deltaïques que s'est développé l'art d'aménager les eaux en vue du maximum de production des rizières. P. Vidal de La Blache, Principes de géographie humaine,1912, p. 146.
Spéc. [Le compl. désigne un milieu socio-économique] :
7. ... les secteurs modernes, toutefois, ne peuvent plus être des corps étrangers croissant aux dépens de l'environnement immédiat. La nécessité d'aménager rationnellement le milieu de propagation a été rendue sensible, par des accidents graves. F. Perroux, L'Économie du XXesiècle,1964, p. 254.
C.− P. ext.
1. [Avec un compl. d'obj. abstr.] Adapter (une chose) de manière à la rendre plus commode, plus efficace. Aménager l'horaire; aménager les intérêts économiques (É. Durkheim, De la Division du travail social, préf., 1893, p. XXXI); aménager l'enseignement laïque (M. Barrès, Mes cahiers, t. 12, 1919-1920, p. 189); aménager la formule et les modalités (Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre, L'Appel, 1954, p. 14).
En partic. Organiser rationnellement. Aménager les transitions nécessaires (F. Perroux, L'Économie du XXesiècle, 1964, p. 589).
2. Vx, région. Préparer (une chose), la mettre au point ou en place en vue de l'utilisation. Aménager (un) piège (P. Claudel, La Ville, 2eversion, 1901, II, p. 463); aménager (des) herbes (J.-K. Huysmans, L'Oblat, 1903, p. 104) :
8. Il n'y a pas la moitié des élèves qui déjeunent à l'école. Soupçonne-t-on pourquoi? Parce que c'est trop d'aria d'aménager le panier, c'est-à-dire d'y mettre un chiffon de serviette, un morceau de pain et une bouteille bouchée. L. Frapié, La Maternelle,1904, p. 184.
Aménager un arbre. Le débiter en bois de charpente ou en bois de chauffage.
Rem. Les dict. du xixes. considèrent aménager (et aménagement) comme terme techn. « d'Eaux et Forêts ». Ac. 1835, 1878, Besch. 1845, Littré n'enregistrent que les signif. appartenant à la sylvic. Littré Suppl. 1877 est le premier à noter que ,,le mot s'est étendu au langage général : disposer un local pour un usage quelconque. Aménager une maison pour en faire une auberge.``
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [amenaʒe], j'aménage [ʒamena:ʒ]. Harrap's 1963 transcrit : amε-. 2. Forme graph. − J'aménage, nous aménageons; j'aménageais; j'aménageai; aménageant. Pour les verbes en -ger, cf. abroger.
Étymol. ET HIST. − 1. fin xiies. « héberger, loger » (Jourdain de Blaye, ms. Ars. 3144, fo164 rods Gdf. : Qu'a Gadres avera son ost amanagiet Et devant le citet son pavillon dreciet). − 1587 pronom. « s'établir dans une maison » (La Noue, Disc. polit. et milit. ds Hug.); 2. 1312 inf. substantivé « bois de construction » (Richart, Cart. de St-Jean-en-l'entrée d'Arras, 111 ds Quem. t. 1 1959 : Pour mesurages de grains, pour portages, amenager), même emploi en 1394 ds Gdf.; 1327 dr. « pourvoir (de bois) de manière à faire des réparations, des constructions » (Arch. nat., JJ 64, fo435vods Gdf. : Et pource que ladite mansion n'est mie amesnagie soufisament, ladicte prieuresse en son couvent s'obligerent [sic] audit abbé a paier soixante livres tornois pour faire l'amesnagement qui leur y faudra a faire); 1339 id. « id. » (Arch. nat., JJ 72 fo419 ro, ibid. : Nous lui otroions a tousjours deux charretees de boys chascune sepmaine ... pour son usage a chaufer et a amesnager son dit manoir). − 1460, Bayeux ds Gdf.; prolongé dans l'usage mod. comme terme techn. au sens de « régler les coupes d'une forêt »; d'où 3. « pourvoir, garnir (une maison) pour un certain usage » (Reg. du Chât., II, 260 ibid. : Et avoit leissiee sa chambre, bien et competenment ordonnee et amesnagee de biens meubles, utenciles d'ostel, armeures et autres biens). Dér. du m. fr. mesnagier (ménager*), attesté au sens de « habiter » dep. 1309 ds Gdf., d'où 1; préf. a-1*; mesnagier n'étant attesté au sens de « administrer » qu'au xvies. (Amyot ds Hug.), le sens 2 est plus prob. dér. de mesnage (ménage*) attesté au sens de « ensemble des ustensiles domestiques » dep. la 2emoitié du xives., E. Deschamps, au sens de « travaux de construction » dep. 1376 ds Gdf.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 259. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 13, 157; xxes. : a) 501, b) 697.
BBG. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Barr. 1967. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Canada 1930. − Caput 1969. − Dup. 1961. − Lav. Diffic. 1846. − Noter-léc. 1912. − Soé-Dup. 1906. − Thomas 1956.

Wiktionnaire

Verbe

aménager \a.me.na.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Disposer pour un usage déterminé ou précis.
    • La promenade fut aménagée pour le bonheur des promeneurs : piste cyclable, crottoirs pour toutous à sa mémère, bancs nombreux et propres permettant de s'extasier devant l’ire des marées. — (José Herbert, Signé la grande faucheuse: Un roman déjanté !, éd. Delambre, 2016)
    • Aménager un magasin, une maison, un bois, une forêt.
    • Seul au début de cette aventure, il se trouve des partenaires lorsque dʼautres résidants du quartier se joignent à lui pour aménager un jardin communautaire. — (David Rolland, Diane-Gabrielle Tremblay, La nouvelle économie: où ? quoi ? comment ?, 2003)
  2. (Exploitation forestière) Régler une coupe; en débiter le bois.
    • Aménager un arbre, le débiter en bois de charpente ou autrement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMÉNAGER. v. tr.
Disposer pour un usage déterminé, précis. Aménager un magasin, une maison. Aménager un arbre, Le débiter en bois de charpente ou autrement. En termes d'Eaux et Forêts. Aménager un bois, une forêt, En régler les coupes.

Littré (1872-1877)

AMÉNAGER (a-mé-na-jé) v. a.
  • 1Régler les coupes d'une forêt, d'un pré.
  • 2S'aménager, v. réfl. Être aménagé. Des prés qui sont regardés communément comme le bien qui rend le plus et qui s'aménage avec le moins de frais, Vauban, Dîme, p. 193.
  • 3Débiter en bois de charpente. Aménager un arbre.

    ge devant a et o : aménageant.

HISTORIQUE

XVe s. Le suppliant amesnagié [pourvu] de chevaux, bestiaux, Du Cange, auctorabilis. Quand messire Jean de Vienne, qui capitaine estoit de Calais, vit que le roi d'Angleterre se ordonnoit et amenageoit pour là tenir le siege…, Froissart, I, I, 297.

XVIe s. S'il retourne s'amesnager chez soy, et qu'il ait donné forme à une famille complete, il ne prisera pas, comme il doist, sa femme et ses enfans, ni le revenu de sa maison, Lanoue, 149.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AMÉNAGER. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Pour amenager des fols [soufflets], H. Caffiaux, le Beffroi et la cloche des ouvriers, p. 16.

SYNONYME

AMÉNAGER, EMMÉNAGER. C'est aux forestiers et à l'agriculture qu'appartient le mot aménager, qui, là, signifie : régler les coupes d'un bois, d'un pré. Depuis il s'est étendu au langage général, où il signifie : disposer un local pour un usage quelconque : aménager une maison pour en faire une auberge, une ambulance, etc. Emménager a le sens de mettre un ménage dans un logis ; c'est transporter les meubles et objets d'un appartement dans un autre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aménager »

 Dérivé de ménager avec le préfixe ab-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

À (voy. À) et ménage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aménager »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aménager amenaʒe

Évolution historique de l’usage du mot « aménager »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aménager »

  • Il est inélégant de se plaindre de la vie tant qu'on peut s'aménager une heure de solitude par jour. De Emil Michel Cioran / Cahiers 1957-1972
  • Dans la vie, il faut essayer d'aménager les cycles qui vont de la lassitude à l'enthousiasme. De François Mitterrand / Actuel - Décembre 1987
  • Choisie ou forcée, transitoire ou définitive, la solitude est de plus en plus préférée au lien forcé. On apprend à l'aménager et à profiter de son égoïsme. De Elisabeth Badinter / L’Un est l’autre
  • Plus facile évidemment d'accorder ce genre de privilège à ses salariés quand on est une plate-forme collaborative de partage de fichiers à distance ! Mais ça ne fait pas tout. « Quand le télétravail a été généralisé dans l'entreprise, début mars, on ne pouvait pas se contenter de dire aux 2 900 employés (dont une trentaine en France NDLR) : Prenez votre ordinateur portable chez vous et travaillez comme d'habitude avec nos outils », insiste Thibaut Champey. Chacun s'est donc vu accorder une allocation de 250 $ (230 €) pour aménager son espace de travail à la maison. Y a été ajouté un forfait de 40 € pour les connexions Internet. Des efforts qu'Héloïse a appréciés. « J'ai ainsi pu acheter un routeur wi-fi, qui multipliait mon débit par 4 », raconte-t-elle. « C'était fondamental pour mener des appels vidéo de qualité et télécharger du contenu rapidement. J'ai également investi dans un casque Bluetooth avec réduction de bruit pour ne plus entendre les cris des enfants du dessus. » leparisien.fr, Dropbox aide ses salariés à aménager l’espace de travail - Le Parisien
  • Pour pousser les citadins à monter en selle, la ville de Paris tente d'aménager de nombreuses pistes cyclables longues, qui permettent de rallier différents points de la capitale. Franceinfo, Comment aménager les pistes cyclables pour encourager les citadins à se déplacer en vélo ?

Images d'illustration du mot « aménager »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « aménager »

Langue Traduction
Anglais develop
Espagnol acondicionar
Italien sistemare
Allemand gestalten
Portugais adaptar
Source : Google Translate API

Synonymes de « aménager »

Source : synonymes de aménager sur lebonsynonyme.fr

Aménager

Retour au sommaire ➦

Partager