Connerie : définition de connerie


Connerie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONNERIE, subst. fém.

Fam., vulg. Bêtise. Dire, écrire, faire une connerie, des conneries. Où ai-je écrit que La Fontaine « rimait chichement », ou quelque connerie semblable? (Gide, Journal,1944, p. 273).Nous aussi nous avons fait des conneries à son âge (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 280):
« San-Antonio, te v'là encore parti pour gagner le canard. Quand tu restes dix minutes sans faire une connerie, tu te mets à racler le sol comme un taureau qui a repéré l'Ursula Andress des vaches... » San Antonio, J'ai bien l'honneur de vous buter,Paris, Fleuve Noir, 1971, p. 168.
Prononc. : [kɔnʀi]. Étymol. et Hist. 1865 conn'ri' (Chanson de Mouchebœuf, manuscrit ds L. Larchey, Dict. hist., étymol. et anecdotique de l'arg. parisien, 1873, p. 101). Dér. de con*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 58.

Connerie : définition du Wiktionnaire

Nom commun

connerie \kɔn.ʁi\ féminin

  1. (Vulgaire) Fait d’être con, état de celui qui est con.
    • J’ai parfois le sentiment que la connerie est d’essence divine. — (Yvan Audouard, Lettre ouverte aux cons, 1974)
    • Tous les chemins mènent à la connerie. — (Roland Martin, Le fils interdit, 1993)
    • On parle toujours de la connerie. On discute, on gamberge tant et plus à propos de la connerie, et en définitive on n’arrive pas à savoir quoi c’est en quoi ça consiste, la connerie. — (Jean Cassou, Le voisinage des cavernes, 1971)
    • La connerie elle est un peu mieux partagée en Wallonie qu’'ailleurs… — (Pol Vandromme, La singularité d'être wallon, 1983)
    • La connerie c’est comme ça, c’est incurable ! observa Antoine. — (Alain Paul Aimable, Ganja)
    • Difficile, bien sûr, de définir la connerie ! Elle tient certes du mal, de l’aliénation… Certes, je n’oserais dire que la connerie est « universelle ». — (Jacques Ellul, Didier Nordon, L'homme à lui-même, 1992)
    • « La psychanalyse ne guérit pas de la connerie », ajoutait Lacan. — (Michel Pouquet, Initiation à la psychopathologie: des gens comme vous et moi’', 1996)
    • La connerie, c’est la décontraction de l’intelligence. — (Serge Gainsbourg)
  2. (Populaire) Erreur ; acte stupide.
    • Comment doit-on agir avec un enfant qui fait toujours des conneries ? Que lui dire ? — (Lise Bourbeau, Les relations parent-enfant, 1993)
    • — Pour une fois que je tiens un artiste de la Renaissance, je ne veux pas le paumer à cause d’une bévue ancillaire.
      — Une quoi ?
      — Une connerie de ta bonniche !
      — (Michel Audiard, ’'Le cave se rebiffe, 1962)
  3. (Populaire) Invraisemblance.
    • Donc elle est restée à la campagne, donc elle n'est pas allée chez Jeanne Landre qui l'avait convoquée aujourd'hui pour lui remettre sa conférence afin qu'elle la lût à sa place, donc tout ça c'est de la connerie. — (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 100, p. 80, 28 avril 1919)
    • « Boniface, quelle est cette connerie de larme-du-Seigneur dans le naze de mon moutard ? »
      La prière s’interrompit instantanément. Tout le monde regardait papa.
      — (Emmanuel Boundzéki Dongala, Les petits garçons naissent aussi des étoiles, page 76, Serpent à plumes, 1998)
    • Au nom de l’égalité des sexes, que de conneries ! Une femme se doit de rester une femme, elle ne sera jamais un homme, c’est physiologique — (Brigitte Bardot, Un cri dans le silence)
    • Car écrire des conneries, filmer des conneries, c’est tout un art. — (Les images en sophrologie : du corps propre au fantasme)
    • Il y en a qui racontent des conneries grosses comme eux. — (Jean-Paul Sartre, La mort dans l'âme)
  4. (Populaire) Objet sans importance, petite chose.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « connerie »

Étymologie de connerie - Wiktionnaire

 Dérivé de con avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « connerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
connerie kɔnri play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « connerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « connerie »

  • Une connerie sans nom vs avec nom L'Obs, Akhenaton : « Interdire les concerts et autoriser les TGV ? C’est d’une connerie sans nom »
  • « C’est une connerie » : Emmanuel Macron, ses proches très critiques sur sa stratégie Gala.fr, « C’est une connerie » : Emmanuel Macron, ses proches très critiques sur sa stratégie - Gala
  • "J'ai halluciné en apprenant ça, je trouve que c'est une grosse connerie. Je ne sais pas pourquoi il fait ça. C'est peut-être pour flatter son égo mais il ne devrait pas, il va y laisser des plumes le pauvre", confie-t-il. Europe 1, Bigard candidat en 2022 ? Pour Elie Semoun, "c'est une grosse connerie"
  • Devant une telle étendue de bêtise et d’ignorance, devant un tel océan de connerie, devant un tel étalage de vide, un tel bloc d’abîme, pour reprendre la belle expression d’Annie Le Brun, même la personne la plus intelligente devient humble.  Le Journal de Montréal, Éloge de la bêtise | Le Journal de Montréal
  • Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. De Jacques Rouxel / Les Shadoks
  • L'humour, c'est lorsque l'on rit d'une connerie. La connerie, c'est lorsque l'on se sent concerné par cet humour ! De Franck Somkine
  • Le bon sens est la chose la mieux partagée du monde... La connerie aussi. De Jacques Rouxel / Les Shadoks
  • Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c’est leur connerie, pas leurs différences... De Anna Gavalda / Ensemble, c’est tout
  • Dieu est peut-être éternel, mais pas autant que la connerie humaine. De Pierre Desproges / Fonds de tiroir
  • La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ! De Serge Gainsbourg
  • La majorité n’a pas le droit d’imposer sa connerie à la minorité. De Georges Wolinski
  • L'expérience c'est une connerie par jour mais jamais la même... De Anonyme
  • La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie. De Jacques Lacan
  • Si la connerie était de l'essence, on pourrait se passer des Arabes. De Jean Vautrin
  • L’humour est une tentative pour décaper les grands sentiments de leur connerie. De Raymond Queneau / Journal
  • Certains ne sont jamais seuls, ils sont toujours accompagnés de leur connerie. De Arletty
  • La civilisation occidentale combat le bêtise mais cultive la connerie. De Paul Carvel / Jets d’encre
  • On appelle charme féminin le cache-sexe de la connerie. De Julien Torma / Euphorismes
  • Je trouve que la plus stupide, la plus connasse des bonnes femmes n'est pas aussi con qu'un homme. La connerie, la vraie connerie, la connerie rutilante, la connerie superbe, c'est l'homme. De Frédéric Dard / Je le jure

Images d'illustration du mot « connerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « connerie »

Langue Traduction
Corse stazzunaru
Basque bullshit
Japonais でたらめ
Russe чушь собачья
Portugais besteira
Arabe هراء
Chinois 废话
Allemand bullshit
Italien cazzate
Espagnol mierda
Anglais bullshit
Source : Google Translate API

Synonymes de « connerie »

Source : synonymes de connerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « connerie »



mots du mois

Mots similaires