La langue française

Tournant

Sommaire

  • Définitions du mot tournant
  • Étymologie de « tournant »
  • Phonétique de « tournant »
  • Citations contenant le mot « tournant »
  • Images d'illustration du mot « tournant »
  • Traductions du mot « tournant »
  • Synonymes de « tournant »

Définitions du mot tournant

Trésor de la Langue Française informatisé

TOURNANT1, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de tourner*.
II. − Adjectif
A. − Qui tourne, pivote sur soi-même ou autour d'un axe. Fauteuil, plateau tournant; porte tournante. Nous apercevons (...) des lumières de phares (...) un phare à éclat, un feu tournant, un feu fixe (A. Daudet, Contes lundi, 1873, p. 287).Et il avisa, dans une bibliothèque tournante, à portée de sa main, le premier tome de son long ouvrage (Bourget, Tapin, Fille-mère, 1927, p. 177).Plaque* tournante. Pont* tournant. Table* tournante.
P. métaph. Tels sont les feux tournants de la jalousie (Proust, Prisonn., 1922, p. 103).
ARMES. Fusil tournant. ,,Fusil à deux canons mobiles pouvant être amenés tour à tour devant la charge`` (GDEL).
PÊCHE. Leurre tournant. Leurre métallique pour la pêche au lancer conçu pour tourner rapidement sous la pression de l'eau et imiter ainsi un petit poisson (d'apr. GDEL). Moulinet à tambour tournant. Moulinet dans lequel le déroulement du fil s'obtient par rotation de la bobine. Relégués au rang des « vieilleries » par les tambours fixes, les moulinets à tambour tournant font actuellement un retour en force dans le domaine de la pêche aux leurres (J.-Cl. Chantelat, M. Fesnières, L'Agenda du pêcheur, Paris, France Loisirs, 1991 [1987], p. 27).
B. −
1. Qui contourne. Ces moulins par suite d'un mouvement tournant du chemin de fer, deviennent tout à fait visibles (Verlaine, Œuvres compl., t. 5, Quinze jours en Holl., 1893, p. 256).Sa main, d'un geste tournant recommencé vingt fois, assagit l'or envolé de sa nuque (Colette, Cl. ménage, 1902, p. 210).
ART MILIT. Mouvement tournant. Mouvement pour prendre l'ennemi à revers en le contournant et le couper de ses arrières. Avec une incompétence de Bouvard, je ne voyais que « crêtes mili-taires, mouvements tournants, zones dangereuses » (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1895, p. 249).
Au fig. Manœuvre, détour pour circonvenir quelqu'un. Tout entier à ses polémiques contre la presse chauvine allemande (...), il [Clemenceau] n'avait pas vu le mouvement tournant qui nous ramène par M. Rouirer, la politique de M. Delcassé (Jaurès, Guêpier marocain, 1914, p. 3).Ces mouvements tournants, que nous avons signalés dans l'ordre politique, que l'on nous signale dans la physiologie, nous les avons également rencontrés dans l'ordre moral (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p. 309).
MÉD., PATHOL. Panaris tournant. Synon. de panaris périunguéal (rem. s.v. unguéal).
2. Grève tournante. V. grève2A 1.
C. −
1. Qui suit une direction courbe ou circulaire, qui s'inscrit dans un cercle. La maison où Jean avait trouvé un petit garni se trouvait immédiatement devant le pont tournant de la rue Saint-Augustin (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 37).
Escalier tournant. Escalier hélicoïdal ou en colimaçon. Le bruit lent de ses bottes fortes retentissait sur les degrés de l'escalier tournant du corps de garde (Hugo, Han d'Isl., 1823, p. 37).
2. Qui fait des détours, tourne souvent, sinueux. Par une longue, tournante et dangereuse descente, pendant laquelle le conducteur ne perd pas une minute la route de vue, nous arrivons à la Dordogne, jaune, ou plutôt café clair, comme le Tarn et l'Aveyron (Michelet, Journal, 1835, p. 203).La Seine étroite, tournante, pittoresque (A. Daudet, Jack, t. 2, 1876, p. 182).
Prononc. et Orth.: [tuʀnɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Homon. et homogr. tournant2. Att. ds Ac. dep. 1762. Fréq. abs. littér.: 2 779. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 302, b) 4 906; xxes.: a) 5 117, b) 4 152. Bbg. Quem. DDL t. 20, 22, 25.

TOURNANT2, subst. masc.

A. −
1. Endroit où une voie de communication tourne, prend une nouvelle direction; p. méton., partie plus ou moins courbe de cette voie. Synon. virage.Tournant dangereux, serré, en épingle à cheveux; tournant relevé; suivre jusqu'au tournant; manquer un tournant; s'engager dans un tournant. La seule vue des jupes d'Emilia, rencontrée au tournant d'une rue, avait bouleversé le jeune homme (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p. 181).Je revois un grand ormeau qui était mon ami. (...) Sa présence, au tournant d'une route, gênait, paraît-il, les charretiers qui revenaient des champs (J. Bousquet, Trad. du sil., 1936, p. 84).
Prendre un tournant. Se mettre en position, manœuvrer son véhicule pour passer un tournant. Bien, mal prendre son tournant; prendre un tournant à la corde. Ayant pris son tournant un peu de court, elle [une jument] accrocha une brouette de linge (Toulet, J. fille verte, 1918, p. 104).
P. anal. Synon. angle.Elle aurait pu distinguer à distance les maisons blanches groupées au tournant que fait la Seine à cet endroit (A. Daudet, Évangéliste, 1883, p. 194).J'ai fait semblant d'accompagner Georges, mais au tournant de l'escalier, je me suis caché (Gide, Journal, 1890, p. 17).Le cortège, titubant, clapotant dans les flaques, se redressa et disparut au tournant du couloir (Martin du G., Thib., Mort père, 1929, p. 1284).
Loc. fig.
Attendre (qqn) au tournant (fam.). Attendre pour surprendre quand l'occasion se présentera. Que les riches se débrouillent tout seuls! Nous les attendons au tournant, ainsi que l'État (Bernanos, Enf. humil., 1948, p. 91).
Avoir (qqn) au tournant (fam.). Surprendre quelqu'un au moment où il ne s'y attend pas (ou plus). Je t'aurai au tournant! La mort t'as toujours au tournant (Queneau, Si tu t'imagines, 1952, p. 266).
Prendre, poirer (arg.), pincer (pop., fam.), rattraper (qqn) au tournant (fam.). Atteindre quelqu'un au moment propice. Y a bien Morache qu'a essayé de me poirer au tournant, mais comment que j'en ai joué (Dorgelès, Croix de bois, 1919, p. 110).M. Thureau-Dangin ne se serait pas risqué de rien refuser à votre oncle, qui l'aurait repincé au tournant (Proust, Sodome, 1922, p. 1057).
2. P. méton. Action de tourner, de prendre un tournant. Tournant rapide. (Rob. 1985).
SKI. Tournant sauté. Brusque changement de direction effectué en sautant, généralement vers l'aval (d'apr. Gautrat Ski 1969).
B. − Au fig.
1. Moment où une chose qui peut évoluer change de nature, d'aspect, de direction, se transforme. Être à un tournant de sa carrière, de son existence. J'ai bien observé la vie et ses tournants dangereux (Balzac, Mém. jeunes mariées, 1842, p. 347):
Au dernier tournant de la vie, la curiosité qui nous penche sur les livres devient rétrospective. Il nous importe alors de savoir si notre image, dès maintenant fixée dans des attitudes et dans une œuvre, s'oppose ou correspond à celle des maîtres qui nous ont précédés. Mauriac, Mém. intér., 1959, p. 123.
2. Fait, événement constituant un changement plus ou moins important ou plus ou moins radical. Tout changement important de nos structures constituerait un tournant décisif dans les esprits et dans les faits (Le Monde, 1erfévr. 1969 ds Gilb.1971).
[Le suj. désigne une chose] Marquer un tournant. Être l'indice, le signe d'un changement. Sauf pour quelques individus privilégiés, la quarantaine marque un tournant décisif (L'Express, 12 sept. 1966ds Gilb. 1971).
Prendre le/un/son tournant
[Le suj. désigne une pers.] Modifier sa conduite, changer de façon opportune en fonction des événements. Rien ne prépare plus mal la France à prendre le tournant nécessaire que la politique suivie par ses gouvernements depuis 15 ans (L'Express, 3 déc. 1973ds Gilb. 1980).
[Le suj. désigne une chose] Opérer une adaptation, une mutation. L'enseignement français est en train de prendre un tournant décisif. La réforme est en cours (Le Monde, 17 janv. 1965ds Gilb. 1971).
C. − TECHNOLOGIE
1. Vx. Roue motrice d'un moulin à eau. La rivière est barrée par un autre pont sur lequel s'élèvent les hautes constructions en bois d'un moulin à plusieurs tournants (Balzac, Député d'Arcis, 1847, p. 331).
2. HYDRAULIQUE. Obturateur conique, cylindrique ou sphérique, percé transversalement d'orifices, qui en tournant dans le corps d'un robinet permet le passage ou l'arrêt d'un fluide (d'apr. GDEL).
REM.
Tournante, subst. fém.,arg. Clé. (Ds Car. Argot 1988).
Prononc. et Orth.: [tuʀnɑ ̃]. Homon. et homogr. tournant1. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1279 tournant de le rue (C'est Jehan Colepin de Gausaing, Chirog., A. Tournai ds Gdf. Compl.); b) 1690 (Fur.: Ce cocher a pris son tournant trop court); c) 1837 (Hugo, Voix intér., p. 219: O calamités embusquées Au tournant des prospérités); d) 1843 tournant de la conversation (Balzac, Honorine, p. 315); e) 1891 repincer au tournant (Gyp, M. Fred, p. 118); f) 1918 avoir qqn au tournant « se venger de quelqu'un » (Dauzat, Arg. guerre, p. 286); 2. ca 1260 « endroit où un corps présente une courbure (p. ex. l'épaule) » (Menestrel de Reims, 131 ds T.-L.); 3. 1385 « système qui, dans un moulin, fait tourner une paire de meules » (Arrentem., Echevinage, S.-Brice, chirog., A. Tournai ds Gdf. Compl.); 4. 1798 (Ac.: Tournant, se dit aussi au figuré, pour signifier Un moyen adroit et détourné pour réussir). Part. prés. subst. de tourner*. Fréq. abs. littér.: 506. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 448, b) 897; xxes.: a) 925, b) 727. Bbg. Quem. DDL t. 36.

Wiktionnaire

Adjectif

tournant \tuʁ.nɑ̃\

  1. Qui tourne.
    • L’escalier tournant, à marches de bois vermoulues, gémissait et craquait sous nos pas. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 176, 2012)
    • Il en va de même pour les lames de votre tondeuse à gazon ! Les lames tournantes qui se trouvent sous votre tondeuse finissent avec le temps par s’émousser. — (Guy Delœuvre, Tout savoir sur son jardin, chez l'auteur / Éditions Laurent Poret, 2018)
  2. (Militaire) Qualifie un mouvement fait pour tourner une position, un corps ennemi.
    • Un mouvement tournant.

Nom commun

tournant \tuʁ.nɑ̃\ masculin

  1. Endroit où un chemin, un cours d’eau, ou tout autre type de voie, change de direction.
    • L'endroit, que l'un de ces oiseaux fréquente le plus souvent, étant bien connu, c'est en général près d'un tournant d’eau, on y fiche un pieu pour y attacher et tendre le piège nommé sauterelle, avec quoi il est bientôt pris. — (« L'Alcyon, ou Martin Pêcheur », dans le Manuel de l'amateur des oiseaux de volière, par Johann Matthäus Bechstein, traduit de l'allemand, avec additions du traducteur, 2e édition, Bruxelles : Société belge de Librairie, 1838, p. 85)
    • À certains tournants, quelques quinquets rougeoyaient indiquant le circuit que l’on décrivait dans ces atermoiements de lumière et d’ombre. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. Fait de modifier sa trajectoire lors d’un déplacement.
    • Ce chauffeur n’a pas bien pris son tournant, a mal pris son tournant.
    • À la prochaine intersection, faire un tournant à gauche.
  3. (Figuré) Moment capital, décisif.
    • En 2020, le marché du sex-toy devrait peser quelque 50 milliards d'euros, et c'est un excellent argument pour que le « green business » s'y intéresse. Ainsi huiles de massage bio, lubrifiants naturels à la sève d'arbre de kiwi, préservatifs « éthiques », dont le latex est issu de forêts indiennes gérées durablement, et ce dans le cadre du processus de commerce équitable : l'industrie du sexe sait donc prendre son tournant écologique ! — (Emmanuel Pierrat, L'Erotisme pour les Nuls, Éditions First, 2017)
    • Au tournant de sa carrière.
    • Nous sommes à un tournant de l’histoire.
  4. (Figuré) Moyen détourné employé pour réussir.
    • Je prendrai un tournant pour arriver jusqu’à lui.
  5. (Poker) Tirage de la quatrième carte du tableau, après le flop et avant la rivière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TOURNANT. n. m.
Endroit où une rue, un chemin, une rivière fait un coude. Il fut attaqué au tournant de telle rue, au tournant d'un chemin. Tournant dangereux. Au tournant d'une rivière. Fig., Au tournant de sa carrière, À un moment capital, décisif de sa carrière. On dit à peu près dans le même sens : Nous sommes à un tournant de l'histoire. Fig. et fam., Je le rattraperai au tournant, Je lui revaudrai cela.

TOURNANT se dit aussi de l'Espace où l'on fait tourner une voiture, un véhicule. Ce chauffeur n'a pas bien pris son tournant, a mal pris son tournant. Il signifie, figurément, Moyen détourné employé pour réussir. Je prendrai un tournant pour arriver jusqu'à lui.

Littré (1872-1877)

TOURNANT (tour-nan) s. m.
  • 1Coin de rue, de chemin. Tous deux, par un cas surprenant Se rencontrent en un tournant, La Fontaine, Fabl. VIII, 10. Le carrosse où se trouvait Mlle de Roquelaure s'arrêta à un tournant de la première rue où le prince de Léon attendait, Saint-Simon, 199, 158. Les chars embarrassés dans les tournants des routes, Hugo, Chants du crép. Prélude.

    Par extension. Il [Portocarrero] voulut être enterré dans le tournant d'un bas côté de son église de Tolède, Saint-Simon, 249, 59.

    Fig. Ô calamités embusquées Au tournant des prospérités ! Hugo, Voix intér. 2.

  • 2Endroit où le cours d'une rivière fait un coude. Au tournant d'une rivière.
  • 3Espace où l'on fait tourner une voiture. Il n'y a pas assez de tournant. Quand les quarante-huit bœufs eurent pris leur tournant dans la grande cour du palais, Comte de Caylus, Féeries, Pimprenelle, Œuv. t. VIII, p. 371, dans POUGENS.

    Le cocher n'a pas bien pris son tournant, a mal pris son tournant, il n'a pas bien pris ses mesures pour tourner.

    Sur le turf, point où tournent les chevaux qui courent.

  • 4Endroit dangereux dans la mer ou dans une rivière, où l'eau tournoie continuellement. Le bateau fut pris par le tournant.
  • 5Moulin à deux tournants, moulin à deux roues qui font tourner deux meules.
  • 6 Terme d'eaux et forêts. Arbre qui sert de borne à la vente d'une coupe et qui se trouve dans un angle rentrant.
  • 7 Terme de navigation. Pieu enfoncé sur le rivage et portant un rouleau à pivot, sur lequel les bateliers font passer une corde, afin de tirer leurs bâtiments dans les détours d'une rivière.
  • 8 Terme de peinture. La partie d'un objet qui approche du contour, et que l'on fait ordinairement de couleurs rompues. Il est plus difficile de concevoir la suite et le tournant des parties pour les réduire sur une superficie, que d'imiter une chose inanimée, Noel Coypel, Disc. sur la peint.
  • 9 Fig. Moyen détourné. On ne pouvait avoir plus d'esprit [que le prince de Léon], de tournant, d'intrigues, Saint-Simon, 189, 29. Ces occupations [de la conduite de la famille du roi] étaient utiles [à Mme de Maintenon] à prendre de loin des tournants auprès du roi sur bien des choses qu'elle y savait faire entrer de droite et de gauche, Saint-Simon, 414, 213.

HISTORIQUE

XVe s. Le suppliant fery d'un coustel ledit hoste un seul coup assez près du tournant de l'espaule senestre, Du Cange, tornatura.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TOURNANT, s. m. (Marine.) nom qu’on donne à un mouvement circulaire des eaux, qui forme un gouffre dans lequel périssent presque tous les vaisseaux qui ont le malheur d’y tomber. Il y en a entre autres un à la côte de Norwege, qui est très-dangereux.

Tournant, on appelle ainsi un pieu enfoncé en terre, qui porte un rouleau, avec des pivots placés dans des traverses liées à ce même pieu, & sur lequel les bateliers, passant leur corde, tirent leur bâtiment, ou le font tirer sans discontinuer ; par cette manœuvre ils passent les contours & les angles d’un canal ou d’une riviere, sans avoir la peine de se remorquer à force de crocs, de gaffes & d’avirons.

Tournant, (Eaux & Forêts.) ce terme des eaux & forêts, signifie les arbres qui sont aux angles rentrans, & qui doivent être marqués du marteau du roi, comme les piés corniers, & les arbres de lisiere ; c’est la disposition de l’article xj. du titre 15. de l’ordonnance des eaux & forêts. (D. J.)

Tournants, terme de Perruquier, ce sont des bouts de tresse de cheveux qui vont depuis les temples jusqu’à la nuque du col ; ce sont les premieres tresses que le perruquier attache sur la coeffe quand il monte une perruque.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tournant »

(Siècle à préciser) Participe présent de tourner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tournant 2 ; bourg. tornant, tournant, détour

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tournant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tournant turnɑ̃

Citations contenant le mot « tournant »

  • Tout vient à point à qui sait bien attendre ce qui l’attend au tournant et qui lui pend au nez sans savoir d’où ça vient. De Pierre Dac / Pensées
  • Le grand tournant de l'histoire sera le moment où l'homme prendra conscience que le seul Dieu de l'homme est l'homme lui-même. De Ludwig Feuerbach / L'essence du christianisme
  • L'honnêteté est plus inébranlable que la loi. L'une, personne ne pourra jamais l'ébranler par la parole ; l'autre, en la tournant et la retournant souvent, un rhéteur la met à mal. De Euripide / Fragments
  • Le tournant peut surgir de façon subite. Une force fait signe, un soutien survient, une alliance qu'on n'attendait plus se décide, rien n'est fatal ni définitif. De Philippe Sollers / Passion fixe
  • Si tu persistes en tournant le dos à la réalité, le bonheur et le malheur glisseront sur ton coeur comme l'eau du torrent sur les galets. Or l'homme a besoin du bonheur et du malheur pour marcher en équilibre. De Gilbert Sinoué
  • Yannick Przeszlo, éleveur laitier du Nord, a modifié son système, déjà basé sur l'herbe, pour le rendre encore plus performant. Il est passé d'une gestion au fil au pâturage tournant dynamique. Moins de refus et d'astreinte, mais également une meilleure marge et productivité de l'herbe : la stratégie est gagnante. Web-agri, Reportage pâturage tournant dynamique, agriculture biologique, tout herbe
  • Ce n’est pas en tournant le dos aux choses qu’on leur fait face. De Pierre Dac
  • C'est en leur tournant le dos que l'on triomphe des monstres qui nous habitent. De Francis Lalanne / Les Carnets de Lucifer
  • On ne se découvre qu'en se tournant vers ce que l'on n'est pas. De Paul Auster / Moon Palace
  • Moi, tout le monde m’attend au tournant, voilà pourquoi j’ai décidé d’aller tout droit. De Philippe Geluck / Ma langue au chat
  • Le remplisseur de formulaire est un exhibitionniste qui autorise tout, y compris et surtout l'incontournable croisement des données qui permettra de le prendre au tournant. De Jean Dion / Le Devoir - 4 Mars 1999
  • « La décision d’aujourd’hui marque un tournant historique pour les droits humains et la responsabilité des entreprises en Asie du Sud-Est. La décision reconnaît, à juste titre, que les frontières nationales ne doivent pas donner carte blanche aux entreprises pour agir en toute impunité, et qu’elles ne doivent pas non plus faire obstacle aux personnes qui cherchent à obtenir justice pour des atteintes présumées aux droits humains. , Cambodge / Thaïlande. La décision de justice dans l’affaire Mitr Phol marque un tournant décisif pour la responsabilité des entreprises en Asie du Sud-Est | Amnesty International
  • Et cette finale face aux hommes de Thomas Tuchel s’annonce déjà comme un tournant dans la suite de la carrière de l’attaquant. Et pour cause : l'ancien mancunien a en ligne de mire l'Euro 2021, dans un petit peu moins d'un an. Et même si Memphis est quasiment assuré d’être du voyage avec la sélection néerlandaise, l'attaquant aura sans doute à coeur de disputer une compétition européenne la saison prochaine pour être compétitif. Ce qui est, pour le moment, loin d’être acquis avec l’Olympique Lyonnais. Eurosport, Coupe de la Ligue : 229 jours plus tard : Déjà un tournant pour Memphis et l'OL - Coupe de la Ligue 2019-2020 - Football - Eurosport
  • Editorial du « Monde ». Eclipsées médiatiquement par le résultat du sommet européen de Bruxelles, les conclusions du Ségur de la santé, rendues publiques mardi 21 juillet, n’en marquent pas moins un tournant dans la politique hospitalière. Au terme d’une concertation de cinquante jours engagée avec les professionnels de la santé sous l’égide de Nicole Notat, ancienne secrétaire générale de la CFDT, le ministre de la santé, Olivier Véran, a annoncé une série de mesures visant à remettre à flot l’hôpital public. Le Monde.fr, Le Ségur de la santé, un tournant dans la politique hospitalière

Images d'illustration du mot « tournant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tournant »

Langue Traduction
Anglais turning
Espagnol torneado
Italien svolta
Allemand drehen
Chinois 转弯
Arabe يدور
Portugais girando
Russe превращение
Japonais 旋回
Basque inflexio
Corse girannusi
Source : Google Translate API

Synonymes de « tournant »

Source : synonymes de tournant sur lebonsynonyme.fr
Partager