La langue française

Matois, matoise

Sommaire

  • Définitions du mot matois, matoise
  • Étymologie de « matois »
  • Phonétique de « matois »
  • Citations contenant le mot « matois »
  • Traductions du mot « matois »
  • Synonymes de « matois »
  • Antonymes de « matois »

Définitions du mot matois, matoise

Trésor de la Langue Française informatisé

MATOIS, -OISE, subst. et adj.

I. − Subst., vx. Bandit, voleur:
1. ... le sentiment particulier de Gobinot Chevassut était (...) que l'on ne peut établir aucune qualité au-dessus de l'esprit et de l'adresse (...) et nulle part il ne trouvait ces qualités plus brillantes et mieux développées que chez la grande nation des tire-laine, matois, coupeurs de bourse et bohêmes... Nerval, Nouv. et fantais., 1855, p.185.
II. − Adj. Qui est capable de finesse, de ruse, malgré des dehors débonnaires. Synon. roué, rusé.Il écrit comme vit un bon propriétaire normand (...) Madré, matois, bon enfant (A. France, Vie littér., 1888, p.55).Racadot, matois comme un courtier véreux (Barrès, Déracinés, 1897, p.278).
[P. méton.] Air matois; bonhomie matoise. Leur gendre (...) envoya sa fille à Paris, chez son beau-frère, autant pour lui faire voir la capitale, que par une pensée matoise (Balzac, Rabouill., 1842, p.253).Ce sourire matois des paysans qui plisse les yeux en amincissant la lèvre un peu mauvaisement (A. Daudet, R. Helmont, 1874, p.134).
Emploi subst. M. du Poirier, qui mène la noblesse, est un fin matois, du premier ordre et d'une activité assourdissante (Stendhal, L. Leuwen, t.1, 1835, p.49).Plus d'un matois cherchait le moyen de ne pas partir. Tel se disait sourd, tel faisait le fou (Pourrat, Gaspard, 1922, p.224):
2. Le commissaire de police (...) se terminait par un crâne jaune, pauvre en cheveux, qui dénotait un matois égrillard, rieur, et pour qui la vie de Paris n'avait plus de secrets. Balzac, Cous. Bette, 1846, p.263.
REM. 1.
Mate, subst. fém.,arg. des voleurs. Lieu de Paris où se ressemblaient autrefois les filous. (Dict. xixeet xxes.). Loc. Enfant, suppôt de la mate. ,,Filou`` (Littré; dict. xixeet xxes.). Vx. Filouterie, tromperie. Découvrir la mate (Lar. Lang. fr.).
2.
Matoisement, adv.,rare. D'une façon matoise. Fait un bien joli temps, me cria-t-il en souriant matoisement, et comme si j'eusse été là pour l'agrément de la promenade (Toepffer, Nouv. genev., 1839, p.371).
Prononc. et Orth.: [matwa], [-ɑ], fém. [-wa:z], [-wɑ:z]. La prononc. avec [-ɑ] est ds DG. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Av. 1573 subst. «filou, bandit» (M. de L'Hospital, Reformat. de la Justice, 4epart. [IV, 223-224] ds Hug.); 2. a) 1609 adj. «qui a de la ruse sous des dehors de bonhomie» (M. Régnier, Satire XI, 8 ds Œuvres complètes, éd. G. Raibaud, p.129); b) 1611 subst. (Cotgr.). Mot de l'arg. des voleurs, dér. de mate «lieu de rendez-vous des voleurs» (2emoitié du xves., Villon, Ballades en jargon, éd. A. Lanly, I, 1), lui-même prob. empr. à l'alémanique Matte «prairie» et «lieu de réunion» dès le xvies. (FEW t.16, p.542b). Fréq. abs. littér.: 46.
DÉR.
Matoiserie, subst. fém.Qualité d'une personne matoise et, p. méton., action d'une personne matoise. Synon. fourberie, rouerie.Voilà une fine matoiserie (Ac.1835-1935).La matoiserie des paysans (Richepin, Miarka, 1883, p.6).Il y eut encore quelques manèges de matoiserie (...). À la fin des fins, l'affaire se conclut. Le coude en l'air, le Guillaume, échauffé, et les yeux noyés, topa trois fois dans la main de M. César. − Vous le voulez? En avant, portez armes! Vous aurez mon dernier carré de terre (Pourrat, Gaspard, 1930, p.167).P. anal. [En parlant d'un animal] Quelquefois les pièges sont détendus sans que le gibier y soit resté: cet accident est l'effet de la matoiserie des renards (Chateaubr., Voy. Amér. et Ital., t.1, 1827, p.220). [matwazʀi], [-twɑzʀi]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. a) 1610 «façon d'agir, tour matois» (Carabinage et matoiserie soldatesque [titre] ds DG), b) 1640 «caractère, qualité du matois» (Oudin Curiositez); de matois, suff. -erie*.
BBG.Esnault (G.). Qq. dates. Fr. mod. 1952, t.20, p.131. _ Quem. DDL t.19 (s.v. mate). _ Sain. Arg. 1972 [1907], passim; Sources t.1 1972 [1925], p.12, pp.351-352, p.364.

Wiktionnaire

Adjectif

matois \ma.twa\ ou \ma.twɑ\ masculin

  1. Rusé sans le laisser paraître.
    • Puis il ajouta avec l’hypocrisie matoise d’un ancien bonnetier de la rue Saint-Honoré : […] — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1871)
    • Une expression matoise parcourut le visage de l’homme aux lunettes noires sans qu’il me fût possible d’en deviner la cause. — (Francis Carco, Les Hommes en cage, Éditions Albin Michel, Paris, 1936, p. 79)
    • Comme je suis un gars pratique, prudent et fièrement pacifique, pour éviter la tentation d’un ramponneau vengeur et ses emmouscaillements collatéraux, je me fais rare dans les parages.
      D’autres, moins matois, se sont fait épingler.
      — (Pascal Jahouel, Un temps de chien !, Éditions Lajouanie, 2016, chap. 8)

Nom commun

matois \ma.twa\ ou \ma.twɑ\ masculin (pour une femme on dit : matoise) singulier et pluriel identiques

  1. Individu rusé sans le laisser paraître.
    • C’est un matois, un fin matois.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MATOIS, OISE. adj.
Qui est rusé. Il est très matois. Elle est plus matoise que vous ne pensez. Substantivement, C'est un matois, un fin matois.

Littré (1872-1877)

MATOIS (ma-toî, toî-z') adj.
  • 1 Terme familier. Qui a, comme le renard, la ruse et la hardiesse. Souvent le plus matois ne passe que pour dupe, Régnier, Sat. X. Un vieux coq adroit et matois, La Fontaine, Fabl. II, 15.

    Il se dit aussi des choses. Le chat dit au renard : fouille en ton sac, ami ; Cherche en ta cervelle matoise Un stratagème sûr, La Fontaine, Fabl. IX, 14. Une femme grande, âgée, maigre, pâle, vêtue en femme du commun, mais proprement pourtant, qui avait un air posé et matois, Marivaux, Pays. parv. part. 5. Jamais physionomie n'exprime mieux que la physionomie matoise de Vespasien la nature d'un personnage historique, habile, prosaïque, ironique, qui savait administrer et mépriser les hommes, Ampère, Hist. rom. à Rome, Introd. p. LI.

  • 2 Substantivement. Un matois, une matoise. Nous sommes une cabale De plus subtils que Dédale, Plus dissimulés et plus fins Que l'énigmatique Sphynx ; Nous avons vu plus qu'Ulyssès, De sirènes et de Circés ; Le Gange au languide pas, L'Ob et le Nil à sept bras, Hâtant leur course animée, Fiers de notre renommée, Rechantent en leur patois Ce que c'est que des matois, La cabale des matois, V. 13, dans FR. MICHEL, Argot. Les bibliophiles connaissent parfaitement le matois ou le marchand meslé propre à tout faire, (Paris, Anthoine du Breuil, 1614, in-8°), FR. MICHEL, Argot. Rosen était un matois rusé qui n'avait garde de se blesser [de s'offenser], Saint-Simon, 25, 32. Il est bien vrai que je me représentai aussi que ce pouvait être une matoise des plus raffinées, Lesage, Gil Blas, III, 5.

HISTORIQUE

XVIe s. On a beau estre agile et subtil de la main comme un basteleur ou un matois à couper une bourse, Brantôme, Cap. franç. t. III, p. 385, dans LACURNE. Le capitaine Lachambe, bon soldat et bon matois, ib. p. 181. Ils furent chargez de gayeté de cœur par treize mattois armez de jacques de mailles, D'Aubigné, Vie, XXX.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « matois »

Mate ; wallon mat', rusé. Voy. cependant : Ribler, tromper soir et matois, COQUILLART, Monol. des perruques. Matois paraît ici signifier matin ; et en effet quelques-uns ont prétendu que la mate signifiait ceux qui se levaient de grand matin pour faire leurs mauvais coups. Fr. Michel y voit un dérivé de matto, fou ; mais rien n'appuie cette étymologie. La finale ois, qui indique souvent extraction d'un pays, d'un lieu, favorise la dérivation de la mate, place de Paris.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) A pour sens premier « qui vient de la matte ». En argot des voleurs du XVe siècle, la matte ou mathe désigne un lieu de rendez-vous des voleurs, probablement du bas allemand Matte (« prairie »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « matois »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
matois matwa

Citations contenant le mot « matois »

  • Qu'il est sympa, lou Castexou. Pour sa première interview télévisée en tant que Premier ministre, ce mercredi 8 juillet sur BFMTV, Jean Castex, matois, a forcé jusqu'à la caricature son identité de gascon cordial et chaleureux. Possédant tous les codes de la haute administration, le diplômé de Sciences Po, énarque, ancien directeur de cabinet de Xavier Bertrand et ex secrétaire général adjoint de l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, s'est plu à donner l'image d'un chef de village conciliateur armé d'un solide bon sens, à la manière d'un Abraracourcix occitan. Marianne, Plein de bon sens, authentique et rassembleur : voici le Premier ministre Abrara-Castex
  • Cet édito drôle et décapant est placé sous le signe des Tontons flingueurs. Juste avant son départ en vacances, Denis Robert imagine le nouveau Garde des Sceaux en bagarreur fatigué d’avaler des couleuvres et jouant du bourre-pif avec une partie du nouveau gouvernement : Le truc, c’est que malin et matois comme il est, la place Vendôme et le pouvoir qui va avec vont lui donner des idées… Va falloir lui laisser le temps de s’acclimater, mais en débat, Dupont Moretti c’est Lino Ventura dans les Tontons flingueurs. Ça va finir façon puzzle. Après avoir taillé un costard pour l’été et sur mesure à Gérald Darmanin, Roseline Bachelot et Emmanuel et Brigitte Macron, Denis Robert regarde vers les étoiles et plonge dans une mélancolie qu’on ne lui connaissait pas pour évoquer son oncle Aldo disparu récemment dans un Ehpad : Je n’aurais jamais imaginé qu’en France, on puisse encore aujourd’hui mourir ainsi. Alors, quand je vois que tous les 157 jours, nous arrivent depuis dix ans, de l’espace, un signal lumineux, je me dis que c’est peut-être jusque vers là-bas que leurs âmes damnées se sont envolées et réunies. Et qu’ils nous font signe d’arrêter nos conneries. Allez Salut et bonnes vacances. BELLACIAO - FR, MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS - joclaude - BELLACIAO
  • Malheureusement pour Liverpool, la suite a donné raison à l'Ecossais matois: les Reds ont alors enchaîné trois nuls, redonnant l'ascendant à Manchester, et malgré 10 victoires sur leurs 11 derniers matches, dont un 4-1 à Old Trafford, ils ont fini à quatre points des Red Devils. Site-Sportmagazine-FR, Liverpool et la couronne nationale, une histoire contrariée - Foot international - Sportmagazine
  • En l'ouvrant, lors du dîner à l'Elysée où les Rocard sont exceptionnellement conviés pour l'occasion, Mitterrand semble content. Semble? On ne sait jamais avec ce président matois. « Méfie-toi de lui quand il devient aimable, ça veut dire qu'il te prépare un mauvais coup », l'avait prévenu Jacques Chirac, son vieux copain de Sciences-Po, en lui passant les rênes de Matignon, le 10 mai 1988, au terme d une cohabitation à couteaux tirés. leparisien.fr, Remaniement : le jour où François Mitterrand a viré Michel Rocard - Le Parisien
  • Contrairement au matois Griveaux, Villani est issu de la société civile. Tout au long de la campagne, son profil atypique a séduit les médias. Sur le terrain, les passants prenaient volontiers son tract électoral. Un jour, un communiste fossile qui vendait l’Humanité m’a même dit: «Je voterai Villani s’il le faut pour contrer Griveaux.» Presque pas de commentaires haineux non plus sur les réseaux sociaux. Villani a du charisme, il a su donner envie à des gens de qualité de s’engager pour lui, puis les faire coopérer. Il a rassemblé derrière sa candidature des centaines de militants enthousiastes. Son projet, bâti par des experts et des citoyens, est réellement visionnaire et approfondi. Alors, quoi? Le Figaro.fr, Municipales à Paris: «Griveaux et Villani sont les deux pans de l’échec de LREM»

Traductions du mot « matois »

Langue Traduction
Anglais matois
Espagnol matois
Italien matois
Allemand matois
Chinois matois
Arabe ماتوا
Portugais matois
Russe matois
Japonais マトワ
Basque matois
Corse matois
Source : Google Translate API

Synonymes de « matois »

Source : synonymes de matois sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « matois »

Partager