La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « finaud »

Finaud

Variantes Singulier Pluriel
Masculin finaud finauds
Féminin finaude finaudes

Définitions de « finaud »

Trésor de la Langue Française informatisé

FINAUD, AUDE, adj.

A.− [En parlant d'une pers.] Qui dissimule de la ruse, de la rouerie sous des apparences de bonhomie. Synon. madré, matois, roublard (fam.).C'était un brave et gros garçon, finaud pourtant, peu élégiaque (Goncourt, Journal,1855, p. 195).Tu es finaude, ma mignonne, mais vois-tu, cette fois, tu te trompes (Bernanos, Joie,1929, p. 661).
Emploi subst. Voyez-vous, le finaud! Il a flairé qu'il y avait quelque chose pour lui là-dedans (A. Daudet, Arlésienne,1872, I, 1ertabl., 3, p. 370).Il était à la fois un gros finaud et un grossier personnage (Rolland, J.-Chr.,Foire, 1908, p. 678).
Faire le finaud. Ne faites pas le finaud, Eugène! (Zola, E. Rougon,1876, p. 199).Synon. faire le malin (fam.).
Rem. Le mot se rencontre, au xixes., sous la forme finot. Voilà Danglars, qui est un finot, un malin, un Grec (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 39).
B.− [En parlant d'un comportement] Qui décèle une rouerie dissimulée. Regard finaud. Cernuschi a la flamme à la fois spirituelle et finaude de l'œil (Goncourt, Journal,1875, p. 1072).À quoi ça vous servirait? demanda d'un air à la fois irrité et finaud le prince Von qui ne pouvait pas souffrir les Anglais (Proust, Guermantes 2,1921, p. 527).
REM. 1.
Finaudement, adv.D'une manière finaude. Saint-Germain détaille le rôle de l'usurier Gruchet d'une façon remarquable. Sa malice est naturelle et sa rouerie bien paysanne, finaudement maladroite (A. Daudet, Crit. dram.,1897, p. 12).
2.
Finauder, verbe intrans.User de finauderies. Lerouge se montra excessivement difficile, dur à convaincre, réticent, méfiant, disant oui et non, finaudant, faisant l'idiot, têtu, buté (...) bien que brûlant d'envie de voir son œuvre portée à l'écran (Cendrars, Homme foudr.,1945, p. 182).
Prononc. et Orth. : [fino], fém. [-o:d]. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1762 (Ac.). Dér. de fin*; suff. -aud*. Fréq. abs. littér. : 90.
DÉR.
Finauderie, subst. fém.a) Rouerie dissimulée sous des dehors de bonhomie. Finauderie de normand. Contemplez surtout le profil [de Buffon] : une finauderie narquoise, l'attrait de la bonne chère, l'habitude du plaisir, paraissent en traits inoubliables (Estaunié, Rom. et prov.,1942, p. 98).b) P. méton. Procédé, manière d'agir d'une personne finaude. Ah! ça, mon garçon, pas de finauderies? Nous jouons franc jeu! (Balzac, Martyr calv.,1841, p. 256).Rem. On trouve qqf. la forme finoterie (cf. Id., Illus. perdues, 1843, p. 498). [finodʀi]. Ds Ac. 1932. 1reattest. 1841 (Balzac, loc. cit.); de finaud, suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 1.

finaud .« Qui cache de la finesse sous un air de simplicité »

Wiktionnaire

Adjectif - français

finaud \fi.no\ masculin

  1. Qui est fin, rusé et cache son jeu sous un air de simplicité.
    • Le silence un peu finaud de Dumay rendit Modeste inquiète sur les résultats du voyage à Paris, […]. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Il se montrait fort correct, d’une diplomatie finaude, n’ayant gardé que son rire goguenard qui avait l’air de se ficher du monde. — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893, chapitre III)
    • Et comme ils sont pas finauds
      Ils finiront par se faire pécho
      Et se prendront un TIG d’un mois
      À tailler des ronces dans un bois
      — (Monsieur Roux, Le bouffon de la cité, extrait de l’album Ah si j’étais grand et beau…, 2005)

Nom commun - français

finaude \fi.nod\ féminin (pour un homme, on dit : finaud)

  1. Personne fine, rusée, qui cache son jeu sous un air de simplicité.
    • Elle veut jouer à la finaude, mais comme je sais déjà que je vais lui en apprendre bien plus qu’elle ne m’en apprendra elle-même, je peux me permettre de brusquer un peu les choses. — (Martin Lussan, Haru: Les cinq saisons du senseï, 2017)

Nom commun - français

finaud \fi.no\ masculin (pour une femme, on dit : finaude)

  1. Personne qui fait preuve de finesse, de ruse et qui cache son jeu sous un air de simplicité.
    • Charles Mignon, […], eut, dans son père, un finaud qui voulut sauver des griffes de la Révolution la terre de la Bastie, un joli fief du Comtat. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • — Oui, oui, vieux finaud, pense-t-elle, je vois clair dans ton jeu. Tu veux te retirer indompté de la lutte. Mais rira bien qui rira le dernier !… — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 363)
    • Le pays des terribles Cadets de Gascogne, le pays de madrés, des malins, des finauds, des habiles, […], ce pays là ne serait plus qu’un pays de hongres, voué à la décadence et à la destruction ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • — C’est bien de toi, ça.
      — Oui, dit Maillat, c’est même tellement de moi que je ne le pense pas tout à fait.
      — Je m’en doutais un peu.
      — Petit finaud.
      — Au fond, tu es fier de ne croire à rien.
      — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, page 150)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FINAUD, AUDE. adj.
Qui est fin, rusé et cache son jeu sous un air de simplicité. Substantivement, Un finaud, une finaude.

Littré (1872-1877)

FINAUD (fi-nô, nô-d') adj.
  • Terme familier et en mauvaise part. Qui a une finesse dont il est bon de se défier. Un paysan finaud.

    Substantivement. C'est un finaud.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « finaud »

Dérivé de fin 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de fin, avec le suffixe -aud.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « finaud »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
finaud fino

Évolution historique de l’usage du mot « finaud »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « finaud »

  • Parmi toutes ces définitions, où situe-t-on le jeu malin ? La première définition correspondrait assez bien au Jungle Speed... Quant à la seconde il s'agirait bien évidemment du Monopoly ou autres Petits Chevaux et Jeux de l'Oie. Mais trêve de mauvaise foi, bien entendu un jeu malin est le plus couramment un jeu fin, rusé, astucieux, finaud, futé. Ah ! C'est tout de suite plus clair n'est-ce pas ? Tric Trac, Les Mots de Jeux #3 : Malin comme un Saint jeu - Actualités - Tric Trac

Traductions du mot « finaud »

Langue Traduction
Anglais shrewd
Espagnol perspicaz
Italien scaltro
Allemand klug
Chinois 精明
Arabe داهية
Portugais astuto
Russe проницательный
Japonais 抜け目がない
Basque shrewd
Corse strintu
Source : Google Translate API

Synonymes de « finaud »

Source : synonymes de finaud sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « finaud »

Combien de points fait le mot finaud au Scrabble ?

Nombre de points du mot finaud au scrabble : 10 points

Finaud

Retour au sommaire ➦

Partager