La langue française

Substantiel

Sommaire

  • Définitions du mot substantiel
  • Étymologie de « substantiel »
  • Phonétique de « substantiel »
  • Citations contenant le mot « substantiel »
  • Traductions du mot « substantiel »
  • Synonymes de « substantiel »
  • Antonymes de « substantiel »

Définitions du mot substantiel

Trésor de la Langue Française informatisé

SUBSTANTIEL, -ELLE, adj.

A. −
1. PHILOSOPHIE
a) [P. oppos. à accidentel] Qui est de la même nature que la substance, que la chose en soi, ou qui lui est propre. Forme* substantielle; réalité, vérité substantielle; fond substantiel d'une chose. Le temps, l'espace, l'identité personnelle, l'infini, toutes les existences substantielles (Cousin, Hist. philos. XVIIIes., 2, 1829, p. 478).Distinguer entre la durée substantielle des choses et le temps éparpillé en espace (Bergson, Évol. créatr., 1907, p. 360).V. accidentel1ex. 1, différence ex. 6.
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Cette sorte de renversement des valeurs qui dans tous les ordres fera primer le réel sur le mot, l'intime et le substantiel sur l'extérieur et l'apparent (Maritain, Human. intégr., 1936, p. 308).
b) [Le plus souvent dans des cont. relatifs à Dieu] Inhérent à la substance, à ce qui existe par soi ou qui est de la même nature. Amour substantiel; bonté substantielle; Dieu, être, moi substantiel; unité substantielle de l'âme et du corps. Je ne crois pas à l'âme humaine, substantielle et immortelle (Martin du G., J. Barois, 1913, p. 454):
... comment croire que la création s'arrête à nous, et qu'ayant par notre corps une parenté inférieure qui s'étend jusque dans la région de l'imperceptible, nous n'ayons point par notre esprit une parenté supérieure qui s'enfonce jusque dans la région de l'infini substantiel? Lacord., Conf. N.-D., 1848, p. 111.
2. P. anal., littér. Synon. de fondamental, essentiel.Hugo, à Paris, n'eût pas fait tourner des tables, et il eût intégré son idéal dans quelque chose de plus substantiel (Barrès, Cahiers, t. 14, 1923, p. 226).
[En parlant d'une œuvre écrite] Qui contient l'essentiel d'un sujet. Un résumé substantiel de tous les travaux des philosophes depuis deux siècles (P. Leroux, Humanité, 1840, p. 138).
B. − Littér. Qui possède une existence physique, qui se manifeste concrètement. Synon. palpable, réel, tangible.La révolution, c'est le réalisme. Tout ce qui est apparence pour les yeux, tout ce qui est idéal, non substantiel, n'existe pas pour le peuple. Il n'admet que le réel (Renan, Drames philos., Caliban, 1878, iv, 4, p. 421).L'art moderne d'où toute réalité substantielle a été retirée (Claudel, Corresp. [avec Gide], 1905, p. 52).
C. −
1. Riche en éléments nutritifs. Synon. consistant, copieux, nourrissant, riche.Aliment, mets, potage, régime, repas substantiel; nourriture substantielle. La cuisine de la grande taverne à la fois simple, substantielle et raffinée (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 14).V. bourgeois ex. 6, défaillant ex. 2.
P. anal., PÉDOL. [P. oppos. à maigre] Il lui faut [à la vigne] un sol sec qui s'égoutte, profond, substantiel, riche en fer s'il se peut (Pesquidoux, Livre raison, 1925, p. 159).
2. [Le plus souvent en parlant d'un texte ou de paroles; p. oppos. à vide, creux] Qui contient beaucoup de substance, qui a du fond, des idées. Synon. enrichissant, riche.Conversation, étude, lecture, œuvre substantielle; enseignement, entretien, propos, récit substantiel. Fini le livre de Bory de Saint-Vincent sur l'Espagne,un livre substantiel, savant, méthodique, bien fait et écrit avec une rare élégance (Barb. d'Aurev., Memor. 1, 1836, p. 18).Causerie fort intéressante et substantielle de Léger (Gide, Journal, 1933, p. 1166).
P. méton., rare. [En parlant d'un écrivain] Dont l'œuvre est enrichissante. M. Zeller, avec son bon et droit esprit, a résolu le problème assez délicat d'être court, substantiel toutefois et complet (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 9, 1965, p. 281).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. On arrive (...) à mettre dans le même sac Fustel de Coulanges et Frédéric Masson (...); l'excellent et le médiocre, le substantiel et l'insignifiant (L. Daudet, Vers le roi, 1920, p. 155).
3. [Le plus souvent en parlant de choses matérielles] Important, considérable, appréciable, conséquent quantitativement et qualitativement. Les terribles épreuves de 1916 (...) empêchaient le peuple de voir les résultats substantiels acquis au cours de cette même année (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 411).Des profits suffisamment importants pour verser aux déposants un intérêt substantiel (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p. 39).V. abondamment ex. 4, majoration A 2 ex. de De Gaulle.
SYNT. Augmentation, baisse, économie, majoration substantielle; accroissement, allégement, apport, avantage, bénéfice, crédit, pourboire, pourcentage, profit, progrès, revenu substantiel; réformes substantielles; services substantiels.
Prononc. et Orth.: [sypstɑ ̃sjεl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1265 « essentiel, fondamental » (Brunet Latin, Trésor, éd. F.-J. Carmody, p. 389); b) 1377 forme substanciele (des éléments) (Oresme, Ciel et Monde, éd. A.-D. Menut, p. 58); c) 1580 « réel » (Montaigne, Essais, II, XII, éd. P. Villey, p. 592); 2. 1560 philos., théol. (Calvin, Instit. chrét., I, XIII, éd. J.-D. Benoît, t. 1, p. 173: il attribue déité substantielle non seulement à noz âmes, mais à toutes choses créées); 3. a) 1600 « plein de suc, nourrissant » (Olivier de Serres, Théâtre d'agric., VIII, 5 ds Gdf. Compl.); b) 1753 extrait substantiel et raisonné (d'un ouvrage) (D'Alembert, Encyclopédie, t. 3, p. IX). Empr. au lat. tardifsubstantialis « concernant la substance, l'être » et « matériel » (iiies., v. Blaise Lat. chrét.), dér. de substantia, v. substance; l'a. m. fr. a empl., parallèlement à substantiel, l'adj. substantieux (dep. le xiiies., v. Gdf. et T.-L., att. jusqu'au xvies., v. Hug. et relevé jusqu'à Trév. 1771). Fréq. abs. littér.: 408. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 483, b) 420; xxes.: a) 480, b) 808.
DÉR.
Substantiellement, adv.a) α) Philos. Sur le plan de la substance, de ce qui existe en soi, de manière permanente. C'est dans ce fonds [de l'homme intérieur] que nous trouvons ce qui est et ce que nous sommes réellement ou substantiellement, tout autre que ce qui paraît (Maine de Biran, Journal, 1815, p. 86). β) Relig. chrét. [Dans le sacrement d'Eucharistie] Notre-Seigneur reprend le pain et le vin (...) pour les transformer substantiellement en Lui-même (Claudel, Poète regarde Croix, 1938, p. 21). γ) Littér. Pour l'essentiel. Par le culte proprement dit, auquel l'enfant sera progressivement initié dès le plus bas âge (...), on rompt avec la routine d'un catéchisme substantiellement le même pour tous (Philos., Relig., 1957, p. 50-2).b) De façon importante, conséquente quantitativement ou qualitativement. Il a des millions par-dessus la tête, et une admiration sans bornes pour Samazelle: heureuse combinaison qui l'amène à aider très substantiellement le S. R. L. (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 139).On doute qu'il soit vraiment au pouvoir des groupes de pression de modifier substantiellement le comportement des membres de la direction du budget ou des régies fiscales (Meynaud, Groupes pression en Fr., 1958, p. 207).−[sypstɑ ̃sjεlmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. −1resattest. a) α) 1486 substanciellement « quant à la substance, essentiellement » (Raoul de Presles, Cité de Dieu, livre XX, chap. 14, Exposicion, foffiii vo), β) 1560 spéc. théol. (Calvin, Instit. chrét., éd. J. D. Benoît, I, XIII, 22, t. 1, p. 172: le mesme Esprit estant substantiellement en nous), b) 1845 « sommairement » (Besch.), c) α) 1909 (Martin du G., Devenir, p. 85: combien lui manquait ce cénacle d'intelligences fraternelles où la sienne s'alimentait si substantiellement!), β) 1964 manger substantiellement (Lar. encyclop.); de substantiel, suff. -ment2*. −Fréq. abs. littér.: 46.

Wiktionnaire

Adjectif

substantiel

  1. Qui est succulent, nourrissant, rempli de substance.
    • Il faut pour ce convalescent des aliments plus substantiels.
    • Une nourriture substantielle.
  2. (Figuré) Qui en fait le corps, la substance, l’essentiel, en parlant des ouvrages de l’esprit.
    • On a extrait de ce livre, de ce discours ce qu’il y a de plus substantiel.
    • Ces façons de procéder ne valent toutefois que pour les modifications d’ampleur limitée. Pour les modifications substantielles, il convient de procéder à une saisine rectificative ou complémentaire, qui est de la compétence exclusive du secrétariat général du Gouvernement. — (Secrétariat général du gouvernement et Conseil d’État, Guide de légistique, 3e version, La Documentation française, 2017, ISBN 978-2-11-145578-8 → lire en ligne)
  3. (Philosophie) Qui est inhérent à la substance, forme qui détermine l’essence de chaque être.
    • Descartes admet donc véritablement la création, c'est-à-dire l'existence substantielle ou séparée des êtres finis ; …. — (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUBSTANTIEL, ELLE. adj.
Qui est succulent, nourrissant, rempli de substance. Il faut pour ce convalescent des aliments plus substantiels. Une nourriture substantielle. Il se dit figurément en parlant des Ouvrages de l'esprit. On a extrait de ce livre, de ce discours ce qu'il y a de plus substantiel. En termes de Philosophie, Forme substantielle, Forme inhérente à la substance, forme qui détermine l'essence de chaque être.

Littré (1872-1877)

SUBSTANTIEL (sub-stan-si-èl, è-l) adj.
  • 1 Terme de philosophie. Qui appartient à la substance. La sainteté substantielle et incarnée, Bourdaloue, Myst. Passion de J. C. t. I, p. 162.

    Terme de l'ancienne école. Formes substantielles, ce qui détermine la matière à être une certaine chose. Les scolastiques, au lieu de génie ou intelligence, se servent des mots forme substantielle, vertu plastique, etc. mais les mots n'y font rien, Anal. de Bayle, t. IV, p. 264.

  • 2Qui est rempli de substance succulente, nourrissante. Il fallut donner aux hommes une nourriture plus substantielle dans la chair des animaux, Bossuet, Hist. II, 1. Assis sur l'herbe sous un berceau de bananiers qui leur fournissait à la fois des mets tout préparés dans leurs fruits substantiels, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie.
  • 3 Fig. Essentiel, important. Il en avertira diligemment Sa Majesté comme d'un point substantiel qui importe plus à son État que autre qui se présente à ce moment, Mém. de Bellièvre et de Sillery, p. 502, dans LACURNE. Un billet pour moi très galant, mais très substantiel, du comte de Fuensaldagne, Retz, Mém. t. I, liv. II, p. 393, dans POUGENS. À mesure qu'il [Vaugelas] rebutait une foule de tours naïfs, qu'on ne retrouve plus que dans la Fontaine, un grand nombre de tours vigoureux et concis, et de phrases substantielles qui sont perdues depuis Montaigne…, Marmontel, Œuv. t. x, p. 426.

    Il se dit, dans le même sens, des ouvrages d'esprit. Je vous dirai ce qu'il y a de substantiel dans ce livre. Le reste est un extrait substantiel et raisonné de l'histoire de la philosophie par Brucker, D'Alembert, Préf. 3e vol. Encycl. Œuv. t. I, p. 381.

HISTORIQUE

XIIIe s. Les unes branches sont si substancielz que l'on ne puet riens dire se par eles non, si comme est le fait et la demande, Latini, Trésor, p. 573.

XVIe s. Ailleurs il attribue deité substantielle non seulement à nos ames, mais à toutes choses creées, Calvin, Instit. 91. Le repos et la santé, qui sont biens effectuels et substantiaux, Montaigne, I, 320. Le greffier lui va lire cette sentence et ces mots substantiels [en substance], Despériers, Contes, LXIII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « substantiel »

Provenç. et espagn. substancial ; ital. sostanziale ; du lat. substantialis, de substantia, substance. Au XVe et au XVIe siècle on disait aussi substancieux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin substantialis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « substantiel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
substantiel sypstɑ̃sjɛl

Citations contenant le mot « substantiel »

  • Un être humain, comme n'importe quel animal ou végétal, reçoit de ses parents un certain héritage substantiel, un certain patrimoine héréditaire. De Jean Rostand / L’homme
  • Pourquoi est-ce qu’en matière d’impôts une légère augmentation vous coûte 500 francs alors qu’une réduction substantielle vous fait gagner 20 balles ? De Peg Bracken
  • Chacun de nous peut représenter une différence réelle et substantielle sur cette planète. En vous engageant personnellement dans une quète de la conscience, vous assumerez vraiment un rôle marquant dans la transformation du monde. De Shakti Gawain / La Transformation intérieure
  • Chacune de ces limites va peser sur les résultats des entreprises surendettées encore de longs mois. Et, malgré la reprise effective, il faut s'attendre à un manque à gagner très substantiel qui, forcément, jouera sur les investissements des entreprises et donc sur l'emploi. L'un des baromètres de cette... Marianne, Crise : "Malgré la reprise, il faut s'attendre à un manque à gagner très substantiel"
  • - "Coût substantiel" - LaProvence.com, France - Monde | L'Arabie saoudite se prépare à un pèlerinage très réduit | La Provence
  • Arrêtons de mettre sur le dos de RNO la somme des pertes RNO-Nissan. On y verra plus clair car la perte côté RNO est entre 25 et 30% de celle de NISSAN. Arrêtons aussi de faire du "CG bashing" car les pertes sont bien postérieures à son époque et elles ne cessent d'empirer. Ce-ci devrait suffire pour faire comprendre que les gens qui critiquent ici CG le font pour d'autres raisons et vu l'ancienneté actuelle de la mise hors jeu de CG par les proc Jap il faut vraiement être payé cher pour passer son temps raconter pas grand chose de substantiel mais pis que pendre sur CG à partir des calomnies du premier Japonais à en avoir profité, et qui fut éjecté un an après. , Renault, au fond du trou, affiche une perte abyssale de 7,3 milliards
  • « Lorsque le pays de départ et celui d’arrivée ont le même taux de transmission du virus, il n’y a pas de risque substantiel », mais « lorsque le pays de départ a un taux de transmission plus élevé que celui d’arrivée, le risque est plus élevé », écrit l’OMS. sudinfo.be, «Pas de risque zéro en ce qui concerne l’importation potentielle de cas»: priorité aux déplacements internationaux essentiels, recommande l’OMS

Traductions du mot « substantiel »

Langue Traduction
Anglais substantial
Espagnol sustancial
Italien sostanziale
Allemand erheblich
Chinois 充实的
Arabe حقيقي
Portugais substancial
Russe существенный
Japonais 実質的
Basque nabarmenak
Corse sostanziali
Source : Google Translate API

Synonymes de « substantiel »

Source : synonymes de substantiel sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « substantiel »

Partager