La langue française

Strict, stricte

Sommaire

  • Définitions du mot strict, stricte
  • Étymologie de « strict »
  • Phonétique de « strict »
  • Citations contenant le mot « strict »
  • Images d'illustration du mot « strict »
  • Traductions du mot « strict »
  • Synonymes de « strict »
  • Antonymes de « strict »

Définitions du mot strict, stricte

Trésor de la Langue Française informatisé

STRICT, STRICTE, adj.

A. −
1. [En parlant de devoirs, d'instructions, de consignes] Qui prescrit des limites étroites, qui impose la rigueur. Synon. sévère; anton. élastique, lâche.Directives, discipline, loi, règle, réglementation stricte(s); horaire, règlement, régime strict; selon la stricte étiquette. Les devoirs de parenté sont plus stricts chez les Grecs que chez nous (About, Grèce, 1854, p. 210).Il y a des obligations professionnelles, purement morales, et qui sont pourtant très strictes (Durkheim, Divis. trav., 1893, p. 193).
PHILOS. Devoirs stricts. ,,Devoirs qui déterminent jusqu'aux détails l'action qu'ils prescrivent`` (Lal. 1968). Anton. devoirs larges*.
[En parlant de règles ou du mode de vie que l'on s'impose] L'épargne la plus stricte (...) présidait à leurs dépenses de ménage (Verlaine, Œuvres compl., t. 4, L. Leclercq, 1886, p. 95).Un homme tel que vous, jeune et qui ne craint pas d'aller partout, et à la vie duquel tant de grands intérêts sont liés, est sans cesse exposé, même lorsqu'il garde le plus strict incognito (Larbaud, Barnabooth, 1913, p. 162).
2. [En parlant de l'observance ou de l'application de ces règles et règlements] Qui se réalise avec rigueur, qui est tout à fait conforme à ce qui est exigé. Synon. exact, rigoureux; anton. approximatif.Application stricte de statuts; stricte observance des lois, des règlements. Il se réfugiait dans la stricte exécution des ordres reçus (Zola, Germinal, 1885, p. 1450).La réalisation des performances réclame des dispositions physiques peu communes, elle est subordonnée en outre à une observance stricte des règles de l'hygiène, de l'alimentation et de l'entraînement (M. Bourgat, Techn. danse, 1959, p. 21).V. observance ex. de Huyghe.
RELIG. Stricte observance*.
3. [En parlant d'une qualité] Qui est parfaitement observé, respecté, sans écart. Synon. absolu, total.Garder une stricte discrétion. On la connaissait pour sa rage de dépense, sans force devant la tentation, d'une honnêteté stricte, incapable de céder à un amant, mais tout de suite lâche et la chair vaincue, devant le moindre bout de chiffon (Zola, Bonh. dames, 1883, p. 447).Cette opération exige le plus grand soin et la plus stricte attention, car, de sa bonne exécution dépend le rendement du tannage (Bérard, Gobilliard, Cuirs et peaux, 1947, p. 37).
La (plus) stricte vérité. L'exacte vérité, la plus totale vérité. Moi, Simon de Bourneval, je déclare que cet écrit ne renferme que la stricte vérité (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Testam., 1882, p. 666).J'aurais peur, dans une pareille histoire, d'ajouter un mot qui ne fût point l'expression de la plus stricte vérité (G. Leroux, Myst. ch. jaune, 1907, p. 79).
[Dans une démarche sc.] Rigoureux, sans écart possible. Quelque utile que pût être cette stricte rigueur scientifique (Comte, Philos. posit., t. 4, 1839, p 302).Les phénomènes humains font partie de la nature au même titre que les faits physiques ou chimiques; simplement ils sont plus difficiles à appréhender dans une stricte objectivité (Hist. sc., 1957, p. 1547).
B. − [En parlant d'une pers.]
1. Qui, dans l'application des règles et des principes ou dans les relations avec autrui, ne tolère aucun écart, aucun relâchement. Synon. exact, rigide, rigoureux, sévère.Être strict avec soi; être strict sur la discipline. Un commissaire de police des plus stricts, guindés et raides (Verlaine, Œuvres compl., t. 4, Prisons, 1893, p. 375).M. L... me dit qu'il [Rimbaud] était strict en affaires (Tharaud, Passant Éthiopie, 1936, p. 196).En partic. Qui respecte scrupuleusement l'horaire. Je reçois votre lettre à l'instant et serais heureux de vous voir jeudi, de 1 à 3, heure réglementaire. (Et l'on est très strict ici) (Verlaine, Corresp., t. 3, 1890, p. 285).Je suis correct et strict. On me demande six heures par jour, je les offre; mais six heures ne sont pas six heures et quart (Estaunié, Ascension M. Baslèvre, 1919, p. 14).
2. Postposé. Qui appartient entièrement et sans alternative possible à un groupe, à un mouvement, ou qui suit leur influence. L'artiste nous fait assister, sans que nous nous en doutions souvent, à un véritable remaniement du réel, dont il respecte pourtant les éléments. Aussi passera-t-il parfois pour un réaliste strict (Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p. 258).Les cubistes stricts, Braque, Picasso, Juan Gris, ne sont-ils pas demeurés inébranlablement fidèles à la figuration? (Dorival, Peintres XXes., 1957, p. 118).
C. − Sobre, dépourvu d'ornements.
1. [Dans la description d'un lieu, de l'habill.] Synon. austère, sévère.Décoration, robe, tenue stricte; tailleur strict. Hors du paysage, le cycle de la peinture me semble fermé. Intérieur sec, sobre, vide, comme inhabité; c'est le strict appartement du travail. La chambre, avec son petit lit, est une cellule (Goncourt, Journal, 1866, p. 310).On sent très bien que c'est à vous qu'elle pense. Elle s'habille pour vous Florence! (...) Elle veut être parfaite. Vous allez la voir. Elle a la [robe] bleue stricte, avec le renard (Giraudoux, Cantique des Cantiques, 1938, 2, p. 30).
2. [En parlant d'un genre artist.] C'est merveille de voir [dans les quatuors à cordes comme] (...) [Mozart] sait doser les éléments: la mélodie proprement dite, ariette, romance, rondeau, le contrechant, l'imitation, l'écho, le libre contrepoint, la fugue stricte (Ghéon, Prom. Mozart, 1932, p. 208).
D. − [P. oppos. à large (v. ce mot I B)]
1. Restreint. Expliquer pourquoi le français s'est emparé du Midi avec l'irrésistible élan d'un mouvement de masse, et, précisément, de 1450 à 1600, dates larges; de 1500 à 1550, dates strictes (L. Febvre, Conq. du Midi par la lang. fr., [1924] ds Combats, 1953, p. 176).Même du point de vue strict de la linguistique, il est important pour le comparatiste de savoir ce que le sujet parlant lui-même pense de son mot (Griaule, Méth. ethnogr., 1957, p. 67).
En partic. Pour lequel on ne tolère, qui ne tolère aucune exception. Synon. seul.Pour le strict usage personnel, professionnel. Avec un peu d'encre soigneusement économisée d'après un encrier prêté par l'administration pour de stricts usages épistolaires, (...) j'écrivis (...) les quelques récits diaboliques qui parurent dans mon livre Jadis et Naguère (Verlaine, Œuvres compl., t. 4, Prisons, 1893, p. 382).
[En parlant du langage, de la signification des mots] Dans l'acception stricte, étymologique et forte des deux termes (Du Bos, Journal, 1928, p. 161).Loc. Au sens strict. Au sens propre, originel (d'un mot, d'une expression). Synon. stricto sensu; anton. au sens large (v. large I B 2 ling.).Le terme d'échiquier ne doit pas être pris au sens strict. Dans l'échiquier véritable, toutes les cases sont des carrés. Ici, les blocs d'habitation peuvent offrir les rapports de dimensions les plus variées (Lavedan, Urban., 1926, p. 64).
Empl. adv., peu usuel. De façon stricte. Tora, à parler strict, c'est le pentateuque, les cinq livres dits de Moïse. Mais la compréhension de ce terme, qui signifie « doctrine » plutôt que loi, s'est élargie parfois dans la tradition jusqu'à englober toute la littérature religieuse qui s'y rattache (Weill, Judaïsme, 1931, p. 69).
2. DR. En droit strict. V. droit3I C 2 e.
3. MATH., LOG. Inégalité stricte (Chamb. 1972). Inégalité qui exclut l'égalité. Inclusion stricte. ,,Un ensemble E est strictement inclus dans un ensemble F s'il est inclus dans F, tout en étant différent de F: E ⊂ F et E ≠ F`` (Chamb. 1972). Une classification unidimensionnelle n'utilise qu'une seule sorte de relation analytique (par exemple la relation d'inclusion stricte dans quelques taxinomies) (Coyaud, Introd. ét. lang. docum., 1966, p. 23).
E. − Qui constitue la limite inférieure d'une quantité, d'un ensemble quantifiable, qui est réduit à sa valeur la plus faible. Synon. minimal.Si l'on veut déterminer la quantité qui nous en est nécessaire, il suffit de chercher quelles sont les exigences strictes de l'organisme en calories (Macaigne, Précis hyg., 1911, p. 210).
Loc. (Réduire au) strict minimum, strict indispensable, strict nécessaire; se limiter au strict minimum. Dès la première division, chaque cellule n'a reçu que le strict nécessaire pour former une moitié d'être (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p. 39).« Il va falloir écrire », songea-t-il, avec impatience. (Dès la mobilisation, il avait réduit la correspondance au strict indispensable...) (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p. 767).Dans tous mes livrets, je suis parti d'une anecdote simple que j'ai développée en réduisant au strict minimum le nombre des épisodes accessoires (Lifar, Traité chorégr., 1952, p. 44).
Expr. Dans la plus stricte intimité V. ce mot C 1 loc.C'est mon (ton, etc.) droit strict, le plus strict. C'est un droit incontestable, le plus légitime, le plus élémentaire. (Dict. xxes.).
Prononc. et Orth.: [stʀikt]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. a) 1752 prendre (des paroles) dans un sens strict et rigoureux (Calmet ds Trév.); b) 1762 [de personnes] (Diderot, Lettres à S. Volland, t. 1, p. 261); c) 1768 (Linguet, Hist. impart. des Jésuites, p. 170: l'obéissance des Jésuites était plus stricte); d) 1787 au strict nécessaire (Volney, Voy. en Syrie et en Égypte, p. 396). Empr. au lat.strictus (part. passé de stringere « étreindre, serrer ») « concis, laconique; rigoureux, sévère ». Fréq. abs. littér.: 734. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 622, b) 603; xxes.: a) 1 102, b) 1 603. Bbg. Gohin 1903, p. 324.

Wiktionnaire

Adjectif

strict \stʁikt\ masculin

  1. Qui est rigoureux, étroit.
    • Obligation stricte.
    • Devoir strict.
    • Sens strict et rigoureux.
  2. Qui est exact, sévère (pour les personnes).
    • Il est strict en affaires.

Adjectif

strict \strɪkt\

  1. Strict, rigoureux.
    • In this department, we must follow strict guidelines.
    • She had a very strict father.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

STRICT, ICTE. adj.
Qui est rigoureux, étroit. Obligation stricte. Devoir strict. Sens strict et rigoureux. Il se dit des Personnes et signifie Qui est exact, sévère. Il est strict en affaires.

Littré (1872-1877)

STRICT (strikt', stri-kt') adj.
  • 1Qui ne laisse aucune latitude, étroit, rigoureux. Une obligation stricte. Une stricte probité. Un sens strict et absolu. La stricte vérité. Tout irait assez bien, sans un certain nombre de gens qu'on appelle assidus, exacts, remplissant rigoureusement leur devoir strict, Diderot, Neveu de Rameau.
  • 2En parlant des personnes, exact, sévère. Il est strict en affaires.

REMARQUE

Strict n'est dans le Dictionnaire de l'Académie que depuis l'édition de 1762.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

STRICT, adj. (Gramm.) exact, rigoureux. On dit d’un terme, qu’il faut le prendre dans un sens strict.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « strict »

Du latin strictus (« serré, étroit, rigoureux »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin strictus (« serré, étroit, rigoureux, strict »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. strictus, de stringere, serrer (voy. ÉTROIT, qui est le même mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « strict »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
strict strikt

Citations contenant le mot « strict »

  • Exiger simplement et strictement des choses les qualités qu'elles ont la prétention d'avoir : tout le sens critique tient là-dedans. De Georges Courteline / La Philosophie de Georges Courteline
  • La difficulté n'est pas d'aimer son prochain comme soi-même, c'est de s'aimer soi-même assez pour que la stricte observation du précepte ne fasse pas tort au prochain. De Georges Bernanos / Les Enfants humiliés
  • Pour mes obsèques, je ne veux que le strict nécessaire, c'est-à-dire moi. De Georges Clemenceau
  • Le prélèvement d’impôts au-delà du strict nécessaire constitue un vol légalisé. De Calvin Coolidge
  • La guerre est, au sens le plus strict, la sanctification de l'homicide. De Miguel de Unamuno / Le sentiment tragique de la vie
  • Tout homme qui est un peu spécialiste est, dans le sens strict du mot, un idiot. De George Bernard Shaw
  • La création est de toute façon un mythe puisque personne au sens strict n'invente jamais rien. De Gérard Bessette / Le Semestre
  • Logique. Art de penser et de raisonner en strict accord avec les limitations et les incapacités de l'humaine incompréhension. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Intellectuels : ils sont plutôt le déchet de la société, le déchet au sens strict, c'est-à-dire ce qui ne sert à rien, à moins qu'on ne les récupère. De Roland Barthes / Le grain de la voix - Entretiens 1962-1980
  • Un pardon qui conduit à l'oubli, ou même au deuil, ce n'est pas, au sens strict, un pardon. Celui-ci exige la mémoire absolue, intacte, active - et du mal et du coupable. De Jacques Derrida / Antoine Spire - Le Monde de l'éducation - septembre 2000
  • L'initiative consiste dans la stricte exécution des ordres reçus. De Anonyme
  • La contrainte n'est pas un désir de limiter son univers, mais bien l'inverse, strictement. De Régine Detambel
  • Personne n'est exactement à sa place, Dieu merci ; une stricte justice serait intolérable. De Jacques Chardonne
  • Le burlesque exige une psychologie plus stricte que n'importe quel autre registre au cinéma. De Charlie Chaplin / Ma vie
  • Les idéaux ont de curieuses qualités, entre autres celles de se transformer brusquement en absurdité quand on essaie de s'y conformer strictement. De Robert von Musil / L'homme sans qualités
  • Le territoire du Victoria sera par ailleurs soumis à des règles plus strictes : les restaurants et les cafés vont devoir se limiter à un service take-away, l’enseignement à distance redevient la norme, les sports de groupe ne sont plus autorisés et quasi toutes les activités de détente et centres de loisirs ferment boutique. Le Soir, Melbourne impose un couvre-feu strict pour contrer la flambée de Covid-19 - Le Soir
  • À Liège, la police locale avait annoncé sa décision de renforcer ses moyens et de verbaliser de manière plus stricte. Place donc désormais, après une phase d’information et de sensibilisation, à la répression, le nombre de patrouilles ayant été augmenté. DH Les Sports +, Une politique de verbalisation plus stricte - DH Les Sports+
  • À moins d'une semaine de la fête de l'Aïd, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé, samedi, à un strict respect des gestes barrières à l'occasion de l'événement prévu vendredi 31 juillet alors que les autorités sanitaires constatent une « nette augmentation » de la circulation du Covid-19 en France. Le Point, Coronavirus : le culte musulman appelle au strict respect des gestes barrières avant l'Aïd - Le Point
  • Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a décrété un couvre-feu et réinstauré un reconfinement strict. Les voix dissidentes ont été jetées en prison.  Franceinfo, Coronavirus au Zimbabwe : couvre-feu, reconfinement strict et arrestation des opposants

Images d'illustration du mot « strict »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « strict »

Langue Traduction
Anglais strict
Espagnol estricto
Italien rigoroso
Allemand streng
Chinois 严格
Arabe صارم
Portugais rigoroso
Russe строгий
Japonais 厳格
Basque zorrotz
Corse strettu
Source : Google Translate API

Synonymes de « strict »

Source : synonymes de strict sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « strict »

Partager