Lâche : définition de lâche


Lâche : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LÂCHE, adj.

A. −
1. [En parlant d'un inanimé] Qui n'est pas tendu, qui n'est pas serré. Synon. détendu; anton. serré.Ressort, ceinture, nœud, vêtement lâche. Deux sacs de faux cuir (...) les courroies lâches pendent le long des pieds de la chaise (Genevoix, Raboliot,1925, p. 233).On parvint à lier d'une corde un peu lâche chaque jambe de derrière à la jambe de devant; le cheval, à chaque fois qu'il ruait, était jeté rudement à genoux (Alain, Propos,1929, p. 878):
1. Assez lâche sur les hanches, la jupe à la mode du moment se rattrapait vers les genoux, au bas d'un empiècement à boutons roses descendant de la taille au milieu, par devant. Aragon, Beaux quart.,1936, p. 411.
En partic.
a) Écriture lâche. ,,Écriture dont les caractères sont mal formés et trop espacés`` (Ac. 1935).
b) Tissu lâche. ,,Toile, drap, étoffe dont la trame n'est pas assez battue ou la chaîne assez serrée`` (Ac. 1935).
c) MÉDECINE
Fibre, tissu lâche. Un tissu cellulaire, plus ou moins serré ou lâche, plus ou moins rempli de graisse (Cuvier, Anat. comp., t. 4, 1805, p. 69).Le tissu de la peau peut éprouver tous les degrés de resserrement, ou de dilatation : il est tantôt plein de ton et de vie, tantôt lâche et languissant (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 418).
Ventre lâche. ,,Ventre trop libre`` (Ac. 1935).
d) PHONÉT. Phonème lâche. ,,Phonème dont l'articulation s'accompagne d'une décharge d'énergie expiratoire plus faible, donc d'une tension musculaire moins forte`` (Ling. 1972; ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975). Synon. relâché; anton. phonème tendu.
2. Au fig., domaine artist. Qui manque de concision, de rigueur, de netteté. Style lâche. La composition du Moïse sauvé est languissante, le vers lâche et prosaïque, le style plein d'antithèses et de mauvais goût (Chateaubr., Génie, t. 1, 1803, p. 296).Un intolérable mélange de styles, qui va de la prose la plus lâche au poème régulier, de la fluidité effrénée à la netteté parfaite (Béguin, Âme romant.,1939, p. 273):
2. ... en effet, les artistes avilis s'étaient agenouillés, et ils mangeaient, ardemment, de baisers les pieds fétides des hauts maquignons et des bas satrapes dont les aumônes les faisaient vivre! C'était, en peinture, un déluge de niaiseries molles; en littérature, une intempérance de style plat et d'idées lâches... Huysmans, À rebours,1884, p. 292.
B. − [En parlant d'une pers.]
1. Qui manque de vigueur, d'énergie (physique ou morale). Synon. mou, flasque.L'homme est lâche dans la pose horizontale, dans le sommeil, dans le rêve, dans l'éveil, dans les pensées du matin (Goncourt, Journal,1863, p. 1246).Seuls les êtres de nature faible et lâche s'abandonnent à la douleur et (...) celle-ci dure peu quand nous ne nous y complaisons pas secrètement (Maurois, Ariel,1923, p. 252).
Lâche à + subst.Le père ayant essayé d'en garder un [des bessons] toute la journée avec lui, tandis que l'autre restait avec la mère, tous les deux furent si tristes, si pâles et si lâches au travail, qu'on les crut malades (Sand, Pte Fad.,1849, p. 17).
Emploi subst. ,,C'est un grand lâche, c'est un homme très mou, très paresseux`` (Ac. 1935).
2. Qui manque de courage. Synon. couard, craintif, peureux, froussard (fam.).La guerre se déchaîne quand un peuple dégénère et s'avilit, mais elle dévore les derniers justes, les derniers courageux, et sauve les plus lâches (Giraudoux, Électre,1937, I, 3, p. 41).Un chef a quelquefois le devoir d'être lâche. Mais à condition qu'il éprouve sa fermeté, à l'occasion (Camus, Justes,1950, III, p. 349).
Emploi subst. L'existentialiste, lorsqu'il décrit un lâche, dit que ce lâche est responsable de sa lâcheté (Sartre, Existent.,1946, p. 59).
3. Qui abuse de sa force ou de sa supériorité en maltraitant indignement de plus faibles que lui. La foule lâche et bête, qui résume par le cri de mort aux juifs! son respect de la liberté de conscience (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 260).
C. − [En parlant d'un inanimé abstr.] Qui porte la marque de la lâcheté. Lâche attentat; procédé lâche. Judas, froidement, hypocritement, avec un lâche calcul, livre son maître au supplice (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 231).Je vous accuserais d'être le complice du plus lâche des crimes (G. Leroux, Parfum,1908, p. 119).Le lâche égoïsme et la bassesse de ceux qui profitaient de la révolte des autres pour se pousser auprès des maîtres (Rolland, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1291).
Prononc. et Orth. : [lɑ:ʃ]. Ac. 1694, 1718 lasche, ensuite lâche. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1135 « qui manque de courage, poltron » (Couronnement de Louis, 2248 ds T.-L.); 2. ca 1200 « peu viril, faible » (1reContinuation de Perceval, éd. W. Roach, ms. T, 10710 : lasque cuer); 3. ca 1230 « impunément cruel avec les faibles » (Chevalier aux deux épées, 12074 ds T.-L.). B. 1. début xiiies. [ms.] « peu serré (d'une épée attachée à la ceinture) » (Chr. de Troyes, Perceval, éd. A. Hilka, 1184, var. T); 1263-70 chevauchier a lasche regne (Rutebeuf, Renart le Bestourné, 5, éd. E. Faral et J. Bastin, I, p. 532); 2. 1676, 22 mars style lâche (Sévigné, Lettres, éd. R. Duchêne, t. 2, p. 257). Déverbal de lâcher*. Fréq. abs. littér. : 2 597. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 597, b) 4 437; xxes. : a) 4 855, b) 3 177. Bbg. Brüch 1913, p. 80. - Grundt (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen-Oslo-Tromsø, 1972, pp. 294-295, 304-305. - Quem. DDL t. 10.

Lâche : définition du Wiktionnaire

Adjectif

lâche \lɑʃ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’est pas tendu, qui n’est pas serré comme il pourrait ou devrait l’être.
    • La traversée jusqu'à Cap Stewart, puis l'entrée dans l'Inlet furent facilitées par l'état très lâche des glaces. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Ce nœud, cette ceinture est trop lâche.
    • Il faut tenir cette corde un peu lâche.
    • Toile, drap, étoffe lâche, toile, drap, étoffe dont la trame n’est pas assez battue ou la chaîne assez serrée.
    • Ventre lâche, ventre mou.
    • (Par analogie) Style lâche, qui manque d’énergie et de concision.
    • Une écriture lâche, dont les caractères sont mal formés et trop espacés.
  2. (Familier) (Péjoratif) Mou et paresseux.
    • […] le père ayant essayé d’en garder un toute la journée avec lui, tandis que l’autre restait avec la mère, tous les deux furent si tristes, si pâles et si lâches au travail, qu’on les crut malades. — (George Sand, La Petite Fadette.)
    • Vie lâche et efféminée.
  3. (Péjoratif) Qui manque de courage.
    • Ce soldat est lâche.
  4. (Péjoratif) Vil et méprisable.
    • C’est être bien lâche que de trahir son ami.
    • Cette dénonciation est le fait d’une âme lâche.
  5. (Péjoratif) Indigne d’un homme d’honneur.
    • Il a fait là une action bien lâche.
    • Son procédé est lâche.
    • Que sa conduite est lâche!

Nom commun

lâche \lɑʃ\ masculin et féminin identiques

  1. (Injurieux) Poule mouillée, poltron.
    • C’est un lâche.
    • Il y a quelque chose que je ne saurais admettre, c’est que l'on m’accuse d’avoir tué une femme que j’aimais, [...] je suis un assassin soit, je ne suis pas un lâche. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 618)
  2. (Par extension) (Injurieux) Celui qui s’attaque à plus faible que lui.
  3. (Botanique) Synonyme de laitue vivace (Lactuca perennis L.) [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lâche : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LÂCHE. adj. des deux genres
. Qui n'est pas tendu, qui n'est pas serré comme il pourrait ou devrait l'être. Ce nœud, cette ceinture est trop lâche. Il faut tenir cette corde un peu lâche. Toile, drap, étoffe lâche, Toile, drap, étoffe dont la trame n'est pas assez battue ou la chaîne assez serrée. Ventre lâche, Ventre trop libre. Par analogie, Style lâche, Style qui manque d'énergie et de concision. Une écriture lâche, Une écriture dont les caractères sont mal formés et trop espacés.

LÂCHE signifie, au figuré, Qui manque d'énergie et d'activité. Cet ouvrier est lâche au travail. Vie lâche et efféminée. Fam., C'est un grand lâche, C'est un homme très mou, très paresseux. Il signifie aussi Qui manque de courage. Ce soldat est lâche ou, substantivement, est un lâche. Par extension, il se dit de Celui qui s'attaque à plus faible que lui. Il se dit encore, par extension, de Celui que le manque d'énergie rend capable d'actions viles et méprisables. C'est être bien lâche que de trahir son ami. Cette dénonciation est le fait d'une âme lâche. Il se dit également des Actions indignes d'un homme d'honneur. Il a fait là une action bien lâche. Son procédé est lâche. Que sa conduite est lâche!

Lâche : définition du Littré (1872-1877)

LÂCHE (lâ-ch') adj.
  • 1Qui n'est pas tendu, qui n'est pas serré. La corde de cet arc est lâche. Ces coques [des vers à soie]… sont d'une soie fort serrée, mais elles sont couvertes d'un certain duvet fort léger et fort lâche, Fontenelle, les Mondes, 1er soir. D'autres [fakirs] dansaient sur les mains, d'autres voltigeaient sur la corde lâche, Voltaire, Bababec. Il fallait couper des bois sur les hauteurs, où le froid et l'air rendent les arbres plus durs en resserrant leurs fibres ; on les prit constamment dans les marais ou sur le bord des rivières, où l'humidité leur donne un tissu gras et lâche, Raynal, Hist. phil. XVI, 17. Dès les premiers pas, leurs rangs desserrés [des régiments] s'allongeaient en files lâches et interrompues, Ségur, Hist. de Nap. VI, 6.

    Toile, drap, étoffe lâche, c'est-à-dire dont la trame n'est pas assez battue ou la chaîne assez serrée.

    Terme de botanique. Il se dit de quelques organes composés dont les diverses parties sont écartées les unes des autres. Épi lâche. Ombelle lâche.

  • 2Ventre lâche, ventre trop libre. Le raisin tient, rend le ventre lâche.
  • 3Temps lâche, temps mou.
  • 4 Terme de marine. Bâtiment lâche, bâtiment qui ne tient pas bien le vent, qui ne reste pas au plus près du vent.
  • 5 Fig. Style lâche, style qui manque d'énergie et de concision. Toutes ces expressions impropres, hasardées, lâches, négligées, employées seulement pour la rime, doivent être soigneusement bannies, Voltaire, Comm. Corn. Rem. Rodog. I, 7. La composition du Moïse [de St-Amand] est languissante, le vers lâche et prosaïque, Chateaubriand, Génie, II, I, 4.
  • 6 Fig. Qui manque de vigueur et d'activité. Cet ouvrier est lâche au travail.

    Substantivement et familièrement. C'est un grand lâche, c'est un homme très mou, très paresseux.

    Il se dit des choses. Souvenons-nous de tant de communions lâches, c'est-à-dire de tant de communions faites avec négligence et sans préparation, Bourdaloue, Instr. pour l'oct. du St-Sacrem. Exhort. t, II, p. 285. Sa retraite ne fut ni lâche ni oisive, Fléchier, le Tellier. Longtemps vil ouvrier, le rabot à la main, Ses beaux jours sont perdus dans ce lâche exercice, Voltaire, Pour et contre.

  • 7 Fig. Qui manque de courage. Tu m'estimes bien lâche, imprudente rivale, Corneille, Rodog. II, 1. Quoi qu'on t'ose imputer, je ne te crois point lâche, Corneille, Nicom. IV, 3. Qu'elle nous parut au-dessus de ces lâches chrétiens qui s'imaginent avancer leur mort quand ils préparent leur confession ! Bossuet, Duch. d'Orl. Peuple lâche en effet et né pour l'esclavage, Hardi contre Dieu seul ! Racine, Athal. III, 7. J'aimerais mieux périr encore une fois de la main du lâche Pâris, Fénelon, Dial. des morts anc. Achille, Chiron.

    Substantivement. Le lâche ! il vous flattait lorsqu'il tremblait dans l'âme, Corneille, Héracl. V, 6. Ah ! poltron ! dont j'enrage, Lâche, vrai cœur de poule ! Molière, Sgan. 21. Qu'est-ce qu'une armée ? c'est un corps animé d'une infinité de passions différentes… c'est un assemblage confus de libertins qu'il faut assujettir à l'obéissance, de lâches qu'il faut mener au combat, de téméraires qu'il faut retenir…, Fléchier, Turenne. Et nous pardonnerions à ce lâche d'Octave ! Voltaire, Triumv. IV, 2. Le lâche fuit en vain ; la mort vole à sa suite ; C'est en la défiant que le brave l'évite, Voltaire, ib. IV, 7.

  • 8Qui n'a que des sentiments vils et méprisables. Mon cœur, mon lâche cœur s'intéresse pour lui, Racine, Andr. V, 1. Ah lâche ! fais l'amour et renonce à l'empire, Racine, Bérén. IV, 4.

    Qui indique bassesse de cœur. Votre sang est trop bon, n'en craignez rien de lâche, Corneille, Hor. II, 6. Morbleu, c'est une chose indigne, lâche, infâme, De s'abaisser ainsi jusqu'à trahir son âme, Molière, Mis. I, 1. On lui dit mille fois que la franchise n'était pas une vertu de la cour… ces conseils lui parurent lâches, Fléchier, Duc de Mont. De mes lâches bontés mon courage est confus, Racine, Andr. IV, 3. Je vous avoue que ce procédé lâche m'est plus sensible que celui de Desfontaines, Voltaire, Lett. d'Argental, 5 fév. 1739.

SYNONYME

LÂCHE, POLTRON. Lâche indique une disposition faible et misérable qui ne peut résister à aucun péril ; aucune espèce de courage ne reste ; une idée de mépris y est jointe. Poltron est beaucoup moins profond, le courage peut n'être que masqué par la poltronnerie ; et l'idée de mépris n'y est pas nécessairement attaché. Aussi dit-on quelquefois de soi-même qu'on est poltron, mais on ne dira pas qu'on est lâche. Un enfant qui n'ose demeurer sans lumière ou descendre à la cave, est un enfant poltron ; mais cela ne veut pas dire qu'il soit lâche.

HISTORIQUE

XIIe s. Hé poures rois, lasches et assotez, Je te cuidai maintenir et tenser [défendre] Envers toz ceus de la crestienté, Li coronemens Looys, V. 2240.

XIIIe s. Et s'eles [les dames] font, par mal conseil, folage, à lasches gens et mauvais le feront, Quesnes, Romanc. p. 99. Si est tex [tel] lasches [de faible complexion] et petis, Qui en tous biens est aatis [doué], Fabliaux mss. de St-G. f° 63, dans LACURNE.

XVIe s. Son ventre sera tousjours lasche, et, s'il ne l'est naturellement, le sera par art, Paré, V, 14. J'avois l'esprit lent, l'invention lasche, Montaigne, I, 195. Estre lasche à la besogne, H. Estienne, Conform. du fr. avec le grec, 103.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lâche »

Étymologie de lâche - Littré

Provenç. lax, lasc ; espagn. et portug. laxo ; ital. lasco ; du lat. laxus, large, lâche. Laxus est un participe de languere, languir, comme taxus de tangere, car taxare montre que, outre tactus, taxus est aussi dans tangere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de lâche - Wiktionnaire

(1131) De l'ancien français lasche, ce n'est pas un adjectif déverbal de lascher, laschier « lâcher ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lâche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lâche laʃ play_arrow

Citations contenant le mot « lâche »

  • Mais lors du visionnage de la vidéo sur le geste d'Antoine Dupont, Ugo Mola s'oublie et se lâche discrètement... ou pas. "Ah mais il n'aime pas le rugby, c'est sûr !", "Ne regarde pas ce plan là !", "Allez, jamais il n'y a en-avant, allez !". L'entraîneur du Stade Toulousain estime que l'en-avant n'y est pas : "Tu peux le regarder 20 fois, il n'y aura pas plus en-avant !".  Le Rugbynistère, ''Mais il n'aime pas le rugby, c'est sûr !'', quand Mola se lâche sur Trainini [VIDÉO] - Le Rugbynistère
  • On commente ailleurs le fascisme possible de Trump et sa déconfiture, les abandons, les reniements. Seule m'intéresse ici sa lâcheté et ce crachat sur le corps d'Ashli Babbitt. Putschiste, Donald Trump l'a été, d'intention, de construction, de velléité. La justice et l'histoire démêleront les intentions et les complots, la construction d'un chaos qui aurait justifié la suspension de la démocratie. Des années à éteindre le sens moral de ses partisans, pourrir leur conscience de haines et de chimères, inverser la vérité et nier la réalité d'un vote, mentir et enflammer, et finalement lancer une foule vers le Capitole auquel on avait refusé la protection de la Garde nationale. Que sais-je des intentions d'un semi-illettré? Je devine sa tentative. La foule aurait-elle croisé le chemin du vice-président Pence, désigné comme traître, ou d'un Démocrate honni, la foule aurait-elle buté sur le feu nourri des défenseurs du Capitole, un lynchage ou un massacre aurait pavé le chemin de la loi martiale. Slate.fr, Le lâche Donald Trump a envoyé Ashli Babbitt à la mort, puis l'a reniée pour sauver sa peau | Slate.fr
  • Le plus lâche des assassins, c'est celui qui a des remords. De Jean-Paul Sartre / Les mouches
  • La sincérité est parfois une audace de grand mérite, parfois lâche facilité. De Pierre Dehaye
  • Tous jugements en gros sont lâches et imparfaits. De Michel de Montaigne / Essais
  • Le critique qui n'a rien produit est un lâche. De Théophile Gautier
  • On a pris pour braves des lâches qui craignaient de fuir. De Thomas Fuller
  • Le lâche craint la mort, et c'est tout ce qu'il craint. De Jean Racine
  • L’alcool est notre pire ennemi, fuir serait lâche ! De Anonyme
  • Du combat, seuls les lâches s'écartent. De Homère / Illiade
  • Beaucoup seraient lâches s'ils en avaient le courage. De Thomas Fuller
  • La réflexion fait de nous des lâches. De William Shakespeare
  • Quand on est lâche, il faut être lâche jusqu'au bout. De Curzio Malaparte / La peau
  • La différence entre un homme courageux et un lâche est très simple. C’est une question d’amour. Un lâche s’aime... un lâche ne se préoccupe que de son propre corps et il l’aime plus que tout. Un homme courageux aime les autres d’abord et lui-même en dernier. De Philipp Meyer / Le fils

Traductions du mot « lâche »

Langue Traduction
Corse scioltu
Basque solteak
Japonais 緩い
Russe свободный
Portugais solto
Arabe واسع
Chinois 疏松
Allemand lose
Italien sciolto
Espagnol suelto
Anglais loose
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires