Sédentaire : définition de sédentaire


Sédentaire : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SÉDENTAIRE, adj. et subst.

A. −
1. [En parlant d'un état, d'un comportement]
a) Relatif au fait d'être assis; qui nécessite la position assise. Jugeant d'ailleurs qu'il valait mieux qu'elle ne s'éternisât pas dans cette position sédentaire, je la pris par les mains pour la remettre debout (Toulet, Nane, 1905, p. 32).Les emplois sédentaires, les conducteurs de camions, les constipés chroniques, ou, au contraire, les diarrhéiques sont très fréquemment porteurs d'hémorroïdes secondaires à une irritation plus ou moins chronique de la région ano-rectale (Quillet Méd.1965, p. 171).
Empl. subst. masc., arg. Le postérieur, le derrière (d'apr. France 1907).
b) Qui ne nécessite ou n'entraîne pas de grands déplacements, qui s'exerce ou se passe dans un même lieu, dans un espace réduit. Vie, existence sédentaire; activité, loisir, métier, occupation sédentaire. Il distingue d'avec ce commerce actif et entreprenant, la routine sédentaire du boutiquier, qui se borne à débiter les biens que le marchand rassemble (Sismondi, Écon. pol., 1827, p. 19).Les montres et les pull-over américains ornèrent très vite les poignets et les torses des Français les mieux pourvus, ceux à qui un état sédentaire avait permis d'accumuler vivres et tabac (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 359).
2. [En parlant de pers.]
a) Qui se déplace peu, qui ne quitte guère son domicile, son lieu de travail. Synon. pot-au-feu (fam.), pantouflard (fam.), casanier.Me trouvant sans place et ayant appris que Monsieur Phileas Fogg était l'homme le plus exact et le plus sédentaire du Royaume-Uni, je me suis présenté chez monsieur avec l'espérance d'y vivre tranquille (Verne, Tour monde, 1873, p. 4).Grâce à lui [le cinéma], le citadin sédentaire s'initie à la géographie vivante et peut accomplir les randonnées les plus audacieuses, parcourir les mers, escalader l'Himalaya (Arts et litt., 1935, p. 78-5).
Empl. subst., rare au fém. Désirée tenait, comme tous les sédentaires, à l'horizon connu, et sa cour triste assombrie l'hiver dès quatre heures, lui semblait une amie (A. Daudet, Fromont jeune, 1874, p. 101).Le mépris qu'il sentait chez les sédentaires pour le vagabond, cette question posée chaque jour: « Pourquoi ne restez-vous pas chez vous? » (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Vagabond, 1887, p. 669).
Arg. des sports. Personne non sportive. Avec l'intransigeance du néophyte, le mordu se prit à considérer d'un œil torve la bedaine du sédentaire (Comment parlent sportifsds Vie Lang.1953, p. 175).
b) [Dans certaines professions, fonctions ou états] Qui n'effectue pas de déplacements. Anton. ambulant, mobile, navigant.Commerçant, troupe théâtrale, personnel sédentaire; corps d'armée, bataillon sédentaire. Les douanes (...) continuent à constituer une administration distincte comportant des services sédentaires (...) et des brigades de surveillance (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 310).
Empl. subst. Personne exerçant ce type de profession, de fonction. Quant à la commune, elle avait pour elle près de cent mille gardes nationaux mobilisés et presque autant de sédentaires (Zola,Débâcle,1892, p. 589).
B. −
1. GÉOGR. HUM., ETHNOL.
a) [En parlant de populations, de pers.] Qui est attaché de manière fixe permanente à un lieu, une ville, un pays. Anton. nomade.Éleveurs sédentaires; peuple, population sédentaire; Indiens, tribus sédentaires. Quand les Marocains sédentaires sont dépouillés par les nomades de leur bétail et de leurs femmes, ils sont tout à fait heureux de voir avancer l'ordre français (Maurois, Dialog. commandement, 1924, p. 138):
Les pasteurs de l'Asie centrale et de la Sibérie méridionale avaient besoin de vastes pâturages pour leurs troupeaux et entrèrent donc en conflit les uns avec les autres ou avec les agriculteurs sédentaires. Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 242.
Empl. subst. Le soleil couchant faisait roses les petits canaux stagnants où s'irriguent les pauvres cultures des sédentaires noirs (Benoit, Atlant., 1919, p. 19).Même si nous en faisons remonter l'idée [de l'étrier] aux peuples de la steppe, nous devons reconnaître qu'elle ne put être réalisée que par des gens capables de travailler le métal, donc à des sédentaires déjà expérimentés en sidérurgie (P. Rousseau, Hist. transp., 1961, p. 81).
b) P. méton. Qui appartient à ces populations, à leur culture. L'Inde à part, où la révolution ethnique est trop ardente et répétée pour permettre à un art sédentaire de s'y développer complètement, c'est là que nous avons trouvé des populations agricoles tirant de leurs impératifs vitaux un art évoluant avec lenteur et se développant durant des siècles (Faure, Espr. formes, 1927, p. 89).Le peuplement de l'Allemagne du sud en villages sédentaires daterait d'une période de sécheresse relative, à la charnière de l'âge de la pierre polie et des métaux (Meynier, Paysages agraires, 1958, p. 106).
2. ZOOLOGIE
a) [En parlant de certaines espèces en partic. d'oiseaux] Qui reste toute l'année dans sa région d'origine même s'il effectue des déplacements locaux. Anton. migrateur, voyageur.Ramier sédentaire. Ici j'aperçois, sur un banc de sable couvert de veaux marins sédentaires, des flamants couleur de feu, des aigrettes, des pélicans et d'autres oiseaux voyageurs de la zone torride (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 198).À côté d'eux, il y a des canards sédentaires ou quasi sédentaires − et ils sont nombreux − qui ne quittent pas notre pays (Vidron, Chasse, 1945, p. 72).
b) Subst. fém. plur. Ordre d'annélides polychètes. Sédentaires (...). Annélides vivant dans un tube plus ou moins bien confectionné et dont elles ne sortent que rarement (Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 453).
REM.
Sédentairement, adv.,littér. [Corresp. à supra A 2] De manière sédentaire, sans se déplacer. Vivre sédentairement. Je voyage beaucoup, mais sédentairement, emballé dans le sleeping ou l'avion (Arnoux, Zulma, 1960, p. 11).
Prononc. et Orth.: [sedɑ ̃tε:ʀ]. Ac. 1694, 1718: sedentaire; dep. 1740: sé-. Étymol. et Hist. 1. a) 1492 « qui se tient toujours au même endroit » (cité ap. La Fons, Gloss., ms. Bibl. Amiens ds Delb. Notes mss: on bannit plusieurs filles de joie sedentaires); b) 1611 « fixe, attaché à un endroit » iuges sedentaires (Cotgr.); 1812 en parlant des troupes (Mozin-Biber t. 2); 1841 empl. subst. « soldat qui fait partie de ces troupes » (Boiste); 2. 1555 « qui se passe au même endroit » vie sedentaire (Vidius, Anciens aucteurs de la médecine, 1075 ds Fonds Barbier); 3. 1775 entomol. « qui se tient immobile (d'une araignée) » (Valm. t. 1, p. 196); 1817 les fileuses sedentaires (Cuvier Règne animal t. 3, p. 79); 1824 subst. plur. (Raymond). Empr. au lat.sedentarius « à quoi on travaille assis; qui travaille assis », dér. de sedere « être assis ». Fréq. abs. littér.: 285. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 403, b) 444; xxes.: a) 254, b) 476.
DÉR.
Sédentarisme, subst. masc.a) [Corresp. à supra A] Le fait de ne pas se déplacer, d'être fixé en quelque endroit. Si la jeunesse française se prend à voyager en France, elle risque de perdre un sédentarisme qui la faisait paresseuse mais clairvoyante (Colette, Pays. et portr., 1954, p. 108).b) [Corresp. à supra B] Géogr. hum., ethnol. État, vie sédentaire (opposé à nomadisme). Le nomadisme pastoral peut constituer et constitue souvent un progrès sur le sédentarisme passif et humilié (L. Febvre, La Terre et l'évolution hum., Paris, Albin Michel, 1970 [1922], p. 289).[sedɑ ̃taʀism̭]. 1reattest. 1911 (Macaigne, Précis hyg., p. 198); dér. sav. de sédentaire, suff. -isme*.
BBG.Dub. Dér. 1962, p. 36 (s.v. sédentarisme). − Gohin 1903, p. 253 (s.v. sédentairement). − Vaganay (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 161.

Sédentaire : définition du Wiktionnaire

Adjectif

sédentaire \se.dɑ̃.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui demeure ordinairement assis.
    • Cet homme ne prend pas assez d’exercice, il est trop sédentaire.
    • Déjà tout blanc, alourdi par sa vie sédentaire, il avait une figure molle, effacée, comme usée au reflet de l’argent qu’il comptait sans relâche. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
  2. Qui reste presque toujours dans son lieu d’habitation.
    • Il est devenu, depuis quelque temps, fort sédentaire.
  3. Fixe, attaché à un lieu.
    • Philippe le Bel rendit le parlement sédentaire.
    • Vie sédentaire, emploi, profession sédentaire, Vie qui se passe, emploi, profession qui s’exerce dans un même lieu.
  4. (Sociologie) (Histoire) Se dit d’un peuple qui a un lieu d’habitation fixe.
  5. (Militaire) Se dit des troupes qui ne changent pas de garnison, qui ne se mettent jamais en campagne.
  6. (Zoologie) Se dit d’un animal qui demeure à un seul emplacement (comme les coraux), ou ne migre pas (particulièrement pour les oiseaux).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sédentaire : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SÉDENTAIRE. adj. des deux genres
. Qui demeure ordinairement assis. Cet homme ne prend pas assez d'exercice, il est trop sédentaire. Il signifie, par extension, Qui se tient presque toujours chez lui. Il est devenu, depuis quelque temps, fort sédentaire. Il signifie encore Qui est fixe, attaché à un lieu. Philippe le Bel rendit le parlement sédentaire. Vie sédentaire, emploi, profession sédentaire, Vie qui se passe, emploi, profession qui s'exerce dans un même lieu.

SÉDENTAIRE se dit particulièrement, en termes d'Administration militaire, des Troupes qui ne changent pas de garnison, qui ne se mettent jamais en campagne. Troupes sédentaires.

Sédentaire : définition du Littré (1872-1877)

SÉDENTAIRE (sé-dan-tê-r') adj.
  • 1Qui demeure ordinairement assis. Cet homme ne fait point assez d'exercice, il est trop sédentaire. Ces barbares sédentaires qui, du fond de leur cabinet, ordonnent, dans le temps de leur digestion, le massacre d'un million d'hommes, et qui ensuite en font remercier Dieu solennellement, Voltaire, Microm. 6.

    Os sédentaire, la tubérosité ou protubérance de l'ischion, tubérosité sciatique.

  • 2 Par extension, qui se tient presque toujours chez soi. M. de la Rochefoucauld était sédentaire ; aussi cet état les rendait [lui et Mme de la Fayette] nécessaires l'un à l'autre : rien ne pouvait être comparé à la confiance et aux charmes de leur amitié, Sévigné, 413. Des Maiseaux a écrit sa vie [de Bayle] en un gros volume ; elle ne devait pas contenir six pages ; la vie d'un écrivain sédentaire est dans ses écrits, Voltaire, Louis XIV, Écriv. Bayle. Tout est paradoxe ou roman pour un homme sédentaire ; la vérité n'est que pour ceux qui la cherchent ; il faut voir la nature, qu'on ne peut deviner, Bailly, Atlantide, p. 435.

    Fig. Vrai papillon, difficile à saisir, De tous les dieux c'est le moins sédentaire, Millevoye, la Fantaisie.

  • 3Qui se fait, se passe sans sortir de la maison. Elle appelle cela des divertissements paresseux et sédentaires, Guez de Balzac, liv. VII, lett. 43. Vous savez assez que la vie sédentaire fait bien du mal aux tempéraments secs et délicats, Voltaire, Lett. Damilaville, 2 avr. 1764. Qu'il fallait laisser aux ennemis des meubles [les bibliothèques] si propres à les détourner de l'exercice militaire, et à les amuser à des occupations oisives et sédentaires, Rousseau, Disc. Rétabl. des sc. La vie sédentaire et obscure de la plupart des gens de lettres offre pour l'ordinaire peu d'événements, surtout quand leur fortune n'a pas répondu à ce qu'ils avaient mérité par leurs travaux, D'Alembert, Éloges, Dumarsais.

    Il se dit aussi de ce qui se fait, s'exerce sans sortir d'un même lieu. Emploi, profession sédentaire.

  • 4Fixe, attaché à un lieu, par opposition à ambulatoire. Philippe de Valois rendit le parlement tout à fait sédentaire à Paris, régla le nombre des conseillers, et ordonna qu'ils travailleraient toute l'année, Choisi, Hist. de Phil. de Valois, liv. II, dans RICHELET. Le saint-siége était toujours sédentaire à Avignon, Voltaire, Ann. Emp. Charles IV, 1355.
  • 5Il se dit, en termes de législation et d'administration militaire, des troupes qui ne changent point de garnison, qui ne se mettent jamais en campagne. Troupes sédentaires. La garde nationale mobile et la garde nationale sédentaire.
  • 6 Terme d'entomologie. Qui se tient immobile.
  • 7 Terme de pêche. Se dit de lignes attachées à des corps fixes au lieu d'être tenues à la main.

HISTORIQUE

XVIe s. S'amuser à des occupations sedentaires, Montaigne, I, 153.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Sédentaire : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SÉDENTAIRE, adj. (Gram.) qui est ordinairement assis, renfermé, & en repos. On dit que la vie sédentaire des gens de lettres, les expose à des maladies particulieres à leur état. Ce fut Philippe de Valois qui rendit le parlement sédentaire à Paris ; il y a des rits qu’on appelle sédentaires.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sédentaire »

Étymologie de sédentaire - Littré

Lat. sedentarius, de sedere, être assis (voy. SEOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de sédentaire - Wiktionnaire

Du latin sedentarius, dérivé de sedeo (« être assis »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sédentaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sédentaire sedɑ̃tɛr play_arrow

Citations contenant le mot « sédentaire »

  • Un fort dimorphisme sexuel permet de différencier facilement le mâle de la femelle. Chez les oiseaux, lorsque différence d’aspect il y a, ce sont toujours les mâles qui arborent des couleurs vives pour se mettre en valeur, marquer leur territoire par leur présence et leur chant et séduire les femelles. Ces dernières ont davantage besoin de passer inaperçues, surtout durant la période de reproduction. Le nid fait d’herbes et de mousses est construit très bas dans un buisson, parfois même au sol. Très vulnérable donc. Il est vital pour les parents d’être discrets. La femelle ne quitte le nid que quelques minutes de temps en temps pour se dégourdir, entretenir son plumage et se baigner. C’est toujours le mâle qui assure le ravitaillement. Les 5 à 6 petits prennent leur essor au bout de 12 jours et se dissimulent au sol en appelant leurs parents afin que ceux-ci continuent leur nourrissage. Après l’envol de la première nichée d’avril, une seconde est souvent possible, comme chez beaucoup de petits oiseaux, en mai/juin. Insectivore, le tarier pâtre reste néanmoins majoritairement sédentaire, mais il peut être erratique en automne et en hiver. Dans ce cas, il se déplace vers des régions au climat plus doux afin de pouvoir encore débusquer ses proies qui sont moins dissimulées que dans les contrées froides. , Insolite | Le tarier pâtre : de l’art de la discrétion
  • Caroline Gélébart a profité du confinement pour créer des petites Bigoudènes Commerçante non sédentaire, Caroline Gélébart a une âme d’artiste. Qu’elle a traduit en créant de sympathiques petites poupées bigoudènes, exposées au Fil O Bar à Brest. , Nos idées de sorties à Brest pour ce week-end des 1er et 2 août | Côté Brest
  • Les chercheurs ont tout d’abord confirmé la tendance actuelle des sociétés modernes vers une plus grande sédentarité : en moyenne, les participants de l’étude avaient passé environ 13 heures sur les 16 heures d’éveil en position assise ou inactive. Malgré tout, un certain pourcentage des volontaires étaient moins sédentaire, ce qui a permis aux chercheurs de comparer les taux de mortalité par cancer entre les plus actifs (11 heures ou moins par jour en position assise) et les plus sédentaires (assis 13 heures ou plus par jour). Et les résultats obtenus sont sans équivoque : comparativement aux personnes les plus actives, les personnes très sédentaires avaient 82 % plus de risque de décéder d’un cancer durant la période de suivi.  Le Journal de Montréal, Quand sédentaire rime avec cancer | Le Journal de Montréal
  • Avec une télécommande et une chasse d'eau, l'homme est un animal sédentaire qui vit heureux. De Bernard Pivot / Le Métier de lire
  • Les amoureux fervents et les savants austères Aiment également, dans leur mûre saison, Les chats puissants et doux, orgueil de la maison, Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires. De Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal
  • Nos pères furent sédentaires. Nos fils le seront davantage car ils n'auront, pour se déplacer, que la terre. De Paul Morand / Rien que la terre
  • Je n'aime pas les sédentaires du coeur. Ceux-là qui n'échangent rien ne deviennent rien. De Antoine de Saint-Exupéry / Citadelle

Images d'illustration du mot « sédentaire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sédentaire »

Langue Traduction
Corse sedentariu
Basque sedentario
Japonais 座りがちな
Russe сидячий
Portugais sedentário
Arabe مستقر
Chinois 久坐的
Allemand sitzend
Italien sedentario
Espagnol sedentario
Anglais sedentary
Source : Google Translate API

Synonymes de « sédentaire »

Source : synonymes de sédentaire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sédentaire »



mots du mois

Mots similaires