Casanier : définition de casanier


Casanier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CASANIER, IÈRE, adj.

Souvent péj.
A.− [En parlant d'une pers.] Qui préfère habituellement rester chez elle, est attaché à un mode de vie sédentaire. Un bourgeois casanier. Casanier et un peu tâtillon, il se plaisait au logis (Theuriet, La Maison des deux barbeaux,1879, p. 8).L'on est d'autant plus apte à narrer des voyages, que l'on est plus sédentaire et plus casanier (Karr, Sous les tilleuls,1832, p. 187):
Un flâneur à qui l'on ordonnait de garder la chambre le plus possible, un errant des rues de Paris que l'on condamnait à devenir sédentaire et casanier, ne pouvait pas, d'abord, être de bien joyeuse humeur. Coppée, La Bonne souffrance,1898, p. 59.
Emploi subst. C'est un casanier, un vrai casanier (Ac. 1798-1878); c'est une casanière (Ac. 1932).
B.− [En parlant du genre de vie] Qui est propre aux gens casaniers. Synon. pantouflard (fam.), sédentaire.Existence, habitude, humeur, vie casanière. L'esprit casanier des Français (R. Rolland, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 694).
Rem. On rencontre ds la docum. casanerie, subst. fém. État d'une personne casanière. Je vous dirai seulement ce qui m'a jeté dans la paresse et dans la casanerie (G. Sand, Les Beaux Messieurs de Bois-Doré, t. 1, 1858, p. 73).
Prononc. et Orth. : [kazanje], fém. [-njε:ʀ]. Ds Ac. 1694, s.v. case et au masc. seulement. Ds Ac. 1718-1932 au masc. et au fém., en tant que vedette indépendante de case. Étymol. et Hist. 1. 1315 subst. casenier « prêteur d'argent italien établi en France » (Ord., I, 582 ds Gdf.) − 1587 (Fr. Perrin, Quatrains, fo36 ds Gdf. Compl.); 2. 1558 casanier « qui aime à rester au logis » (Du Bellay, Regrets, XXIX, 1). 1 empr. à l'ital. casaniere « prêteur d'argent » attesté en 1447-64 (ds Batt.) et lui-même dér. de casana terme d'Italie du nord (Lucques) « boutique d'un prêteur d'argent » attesté au xiiies. (DEI) issu, peut-être par croisement avec casa « maison » (Devoto), du vénitien casnà « monceau de deniers », lui-même empr. au turc ḫazna « trésor », de l'ar. khazīna « id. » (DEI; Devoto; Lok., no855). Le sens 2 s'explique prob. par le fait que les prêteurs italiens installés en France semblaient tenus à résider en un lieu précis, évolution favorisée par l'infl. de case* « maison », fréquent au xvies. (v. Gdf., s.v. casenier; cf. gentilhommes casanniers « gentilhommes du pays » chez Monluc ds Hug. et casaner « rester à la maison » chez Baïf, ibid.). L'esp. casañero, proposé comme étymon. par FEW t. 2, pp. 452-453 et Bl.-W.5, est prob., selon Cor., s.v. casa, empr. au français. Fréq. abs. littér. : 67. Bbg. Kohlm. 1901, p. 16. − Sar. 1920, p. 25. − Wind 1928, p. 4, 68, 141.

Casanier : définition du Wiktionnaire

Adjectif

casanier \ka.za.nje\ masculin

  1. Qui aime demeurer chez lui.
    • C’est l’homme le plus casanier du monde.
    • (Par extension)Mais alors la vie casanière des miens m’était insupportable et j'avais beau refréner mon premier mouvement de révolte, tout, aussitôt en moi, la dénonçait. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)

Nom commun

casanier \ka.za.nje\ masculin (pour une femme on dit : casanière)

  1. Substantif de l’adjectif : personne casanière.
    • A l’opposé du sédentaire, le casanier choisit et décide de ce qu’il entreprend, même s’il ne fait rien ! — (Franck Michel, Routes: éloge de l’autonomadie : une anthropologie du voyage, du nomadisme et de l’autonomie, 2009)
    • Je suis un nomade, ne me dites pas qu'on est bons qu'à stagner,
      Casse-toi, moi, je ne me sens pas casanier — (Nekfeu, Nique les clones Part. II, Feu, 2015)

Adjectif

casanier [kazaˈnje] (graphie normalisée)

  1. (Provençal) Casanier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Casanier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CASANIER, IÈRE. adj.
Qui aime à demeurer chez lui. C'est l'homme du monde le plus casanier. Par extension, Mener une vie casanière. Être d'humeur casanière. Avoir des goûts casaniers. Il s'emploie aussi comme nom. C'est un casanier, une casanière.

Casanier : définition du Littré (1872-1877)

CASANIER (ka-za-nié, niè-r' ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : des gens ka-za-nié-z et paisibles) adj.
  • 1Qui aime à demeurer chez soi, et, en parlant des choses, qui appartient aux gens aimant à demeurer chez eux. Toute profession casanière ne lui plaît ni ne lui convient, Rousseau, Ém. III. Les gens casaniers et sédentaires, Rousseau, ib. II. Il n'est point d'assemblage plus bizarre que l'aspect guerrier de l'Allemagne entière et le genre de vie casanier qu'on y mène, Staël, Allem. I, 2, Mœurs. Crois-moi, suis plutôt l'exemple De tes amis casaniers, Et reviens goûter au Temple L'ombre de tes marronniers, Rousseau J.-B. Odes, II, 8.
  • 2 Substantivement. Il nous vaut mieux vivre au sein de nos lares, Et conserver, paisibles casaniers, Notre vertu dans nos propres foyers, Gresset, Vert-Vert, I.

HISTORIQUE

XIVe s. Comme li casenier italien demourans en nostre royaume…, Du Cange, casana.

XVIe s. Si vous me laissez ici, j'estime la condition des casanieres de village meilleure que la mienne, Yver, 564. Il voulut bien montrer qu'il avoit vu du pays, et s'amusa à faire le casanier [courir les festins, les danses], disant qu'estudier estoit à faire à ceux qui ne savent rien, Yver, 631. Et environ huict ou dix mille bons chevaulx des arrierebans de la noblesse casaniere de mon royaume, Carloix, IV, 10. Qu'un roy casannier s'amuse à affiner ceste drogue en son escurial, Sat. Mén. Vertu du cathol. 3. Je hay plus que la mort un jeune casanier, Qui ne sort jamais hors, sinon aux jours de feste, Du Bellay, J. VI, 11, verso. Consumant, casanier, le plus beau de ton age En ta pauvre maison ou dans un froid vilage, Ronsard, Bocage roy. 1re partie, Dialogue entre les muses. Voyez, aux provinces esloignées de la court, le train, les subjects, les officiers, les occupations, le service et cerimonie d'un seigneur retiré et casanier, nourry entre ses valets, Montaigne, I, 333.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « casanier »

Étymologie de casanier - Littré

Bas-lat. casana, dérivé de casa, maison (voy. CASE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de casanier - Wiktionnaire

Vraisemblablement de l’italien casaniere, de casa, « maison ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « casanier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
casanier kazanje play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « casanier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « casanier »

  • Je ne sais pas vraiment quelle race pourrait vous convenir mais je vais juste éclairer un peu ces deux races. L'épagneul tibétain est un chien plus casanier et moins sportif que le cocker. C'est un chien à qui ça ne pose pas de problème de vivre en appartement mais il faut néamoins (comme pour tous les chiens) le sortir qu'il puisse se balader. Le cocker est plus sportif et actif et peut être plus "foufou". Il est plus adapté à vivre à la campagne mais tant qu'il a assez d'espace et qu'il bénéficie de longues promenades, il peut parfaitement s'adapter à la vie en appartement. Woopets, choix entre cocker et épagneul tibétain
  • Les modes de vie et d’action des moustiques locaux et du moustique-tigre sont très différents. « Il existe seize espèces de moustiques locales différentes sur le territoire de Bordeaux Métropole, raconte Christophe Courtin, toutes ne piquent pas l’Homme, mais celles qui piquent sont capables depuis leur point d’émergence de faire plusieurs centaines de mètres voire plusieurs kilomètres. Le moustique-tigre, lui, est casanier, et ne fait au maximum que 150 mètres. » Par ailleurs, « les moustiques locaux ont une préférence pour piquer en fin d’après-midi ou en matinée, le tigre lui est un moustique diurne. Enfin, on reconnaît très bien le tigre, qui est un moustique tout petit, de l’ordre de 5 mm, alors que les autres moustiques classiques atteignent un centimètre. » , Bordeaux : Pourquoi la métropole subit-elle une invasion de moustiques (et de moustiques-tigres) en ce moment ?
  • Quand bien même, à lire la suite du sondage, on sent qu’une majorité de citoyens du pays, vont modifier profondément leurs habitudes, en tout cas à court terme, optant pour un mode de vie, disons plus casanier. D’aucuns parlent de « syndrome de la cabane ». D’autres, comme la psycho-traumatologue Yveline Josse, lui préfèrent l’appellation « syndrome de l’escargot ». « Psychologues et psychiatres savent que les personnes longtemps confinées, peuvent éprouver des difficultés à renouer avec le quotidien et présenter des troubles spécifiques liés à leur relaxe », explique-t-elle. Mais à l’instar d’autres psychologues, elle préfère substituer la maison de l’escargot à la cabane : « C’est plus judicieux parce que cet exemple reflète l’envie de rentrer dans une coquille rassurante et de se recroqueviller. » Le Soir, Grand Baromètre: malgré le déconfinement, les Belges aiment rester dans leur coquille - Le Soir
  • Les femmes Taureau sont connus pour être très terre à terre et très attachées à leurs valeurs et leurs principes. Elles accordent beaucoup d’importance à leurs racines, et sont souvent considérés comme étant renfermés. Ceci est dû à leur côté très casanier, et à leur routine très bien huilée. Cependant, elles font preuve de beaucoup de vivacité, et cachent très bien leur jeu. Ces femmes ont appris à gérer leurs émotions et font donc preuve de beaucoup de stabilité et de détermination lorsqu’elle souhaite réaliser leurs rêves. Très fortes mentalement, elles savent trouver le temps de se laisser aller, mais savent surtout quand il faut avoir de la force pour gérer leur vie quotidienne.  Gossip Room, Les femmes du zodiaque de la plus forte mentalement à la plus faible
  • Et si le fait d’être pantouflard ou casanier était enfin vu comme une qualité? Et s’il ne fallait plus culpabiliser de préférer le canapé à la randonnée? Un changement de paradigme que le confinement a permis et qui a libéré certains. Le Huffington Post, Pas de déconfinement en vue pour les plus casaniers trop attachés à leur parenthèse enchantée | Le Huffington Post LIFE
  • C'est ce qui peut paraître le plus simple mais ça reste un choix déterminant qui peut s'avérer délicat. Il faut bien vérifier que le caractère et les habitudes de votre futur colocataire correspondent avec vous. Il est important de demander avant le début de la colocation s'il est plutôt casanier ou fêtard, ordonné ou désordonné... , Magazine Lifestyle | Bail, assurance... Les cinq conseils pour bien réussir sa colocation

Images d'illustration du mot « casanier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « casanier »

Langue Traduction
Portugais caseiro
Allemand häuslich bist
Italien casalingo
Espagnol hogareño
Anglais homebody
Source : Google Translate API

Synonymes de « casanier »

Source : synonymes de casanier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « casanier »



mots du mois

Mots similaires