Nomade : définition de nomade


Nomade : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

NOMADE, adj. et subst.

A. − [En parlant d'une pers. ou d'un groupe de pers., de son mode de vie] Qui n'a pas de demeure, d'établissement fixe. Synon. itinérant; anton. sédentaire.Cavaliers, guerriers, indigènes nomades; monde, peuple(s), population(s), race(s), tribu(s) nomade(s). La première révolution humaine, le passage de la vie nomade à l'état sédentaire, demeure inachevée (Comte,Catéch. posit., 1852, p.316).Une tignasse noire (...), en boucles emmêlées, sans peignes ni épingles, comme c'est l'usage chez les gitanes nomades (T'Serstevens,Itinér. esp., 1933, p.181).
Emploi subst. Nomades et chasseurs; pasteurs, campements, chariots, tentes des nomades; cortèges, passages de nomades. Je préfère le nomade qui s'enfuit éternellement et poursuit le vent, car il embellit de jour en jour de servir un seigneur si vaste (Saint-Exup.,Citad., 1944, p.571).Vivant surtout de leurs ruches, cylindres d'écorce qu'ils transportent en nomades, à dos de mulet, pour trouver de nouveaux terrains de fleurs (T'Serstevens,Itinér. esp., 1963, p.251):
1. L'habitant du k'sour cultive, à titre de fermier, le jardin du nomade; de son côté, le nomade se charge des troupeaux communs, les mène aux pâturages d'hiver; et, l'été, c'est lui qui va chercher, sur les marchés du Tell, les grains dont l'un et l'autre ont un besoin égal. Fromentin,Été Sahara, 1857, p.38.
DR. CIVIL. Personne qui circule en France sans domicile ni résidence fixe, mais qui est rattachée légalement à une localité considérée comme son domicile (d'apr. Cap. 1936, Réau-Rond. 1951, cida 1973, Barr. 1974, Jur. 1971 et 1974). Terrain interdit aux nomades.
B. − [En parlant d'un animal] Qui ne reste pas attaché à un même lieu suivant les saisons. Synon. migrateur.Il est des goujons sédentaires et des goujons nomades. Les premiers se reproduisent sur place, les autres montent, pour frayer, des rivières vers les cours d'eau qui s'y jettent et se dispersent dans les terres (Pesquidoux,Chez nous, 1923, p.239).
Emploi subst. fém. Insecte hyménoptère, assez commun en France, de la famille des Mellifères, qui ne vit pas en société, est de taille moyenne et de couleur orangée (d'apr. Privat-Foc. 1870).
C. − P. anal. [En parlant d'une pers. ou de son activité, de son mode de vie] Qui ne reste pas longtemps au même endroit, qui est caractérisé par des déplacements continuels. Synon. errant, itinérant; anton. casanier.Avoir un état, un instinct, une vie nomade. Au-dessus des fontaines (...) les tréteaux nomades du baladin portaient des spectateurs (Nodier,Smarra, 1821, p.93).Le feu de bois vert sous la cabane nomade du charbonnier (Lamart.,Confid., 1849, p.366):
2. Je trouve qu'il n'y a que des lieux de passage. Rien n'est habitable plus de quinze jours. Et nous sommes si peu nomades, au fond!!!... Gide,Corresp.[avec Valéry], 1892, p.145.
Au fig. Synon. de volage.Je n'ai plus pour lui [le marquis de Montauran] qu'une douloureuse amitié, je le vois séparé de la gloire par le coeur nomade d'une fille d'Opéra (Balzac,Chouans, 1829, p.286).
Emploi subst. Un audacieux explorateur qui, vingt fois, parcourut le monde entier, un nomade, un bohémien de la science, un Anglais, Earle (Verne,Enf. cap. Grant, t.3, 1868, p.22).M. Sari (...) lui aussi, est un merveilleux nomade dans ses goûts (Mallarmé,Dern. mode, 1874, p.824).
REM.
Nomadique, adj.,géogr., ethnol. Qui a les caractéristiques du nomade ou du nomadisme; qui est relatif aux nomades, au nomadisme. Le peuplement ne pouvait qu'être intermittent, puisqu'il était nomadique; et il faut aussi se le représenter comme sporadique, c'est-à-dire avec des lacunes, des intervalles habituellement vides (Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum., 1921, p.277).
Prononc. et Orth.: [nɔmad]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. Subst. 1. a) 1540 «peuple qui n'a pas d'habitation fixe» (Ch. Richer, Des Coustumes et manieres de vivre des Turcs [...], p.7 ds Mél. Dauzat, p.28); en partic. 1847 désigne les Bohémiens (Mérimée, Carmen, p.74); b) 1832 «personne qui ne demeure pas longtemps au même endroit» (Sand, Valentine, p.206: ... préserver sa vie de nomade des embarras domestiques); 2. 1799 entomol. subst. plur. (Boudon de St Amans, Philos. entomol. (...) pour servir d'introd. à la connaissance des insectes, p.138). Adj. 1. a) 1730 «qui n'a pas d'habitation fixe» les Scythes nomades (Rollin, Hist. anc., OEuvr., t.II, p.620 ds Pougens ds Littré); b) 1829 fig. coeur nomade (Balzac, loc. cit.); 2.1799 «qui est propre aux personnes qui n'ont pas d'habitation fixe» habitudes nomades (Senancour, Rêveries, p.232); 3. 1874 «(d'un animal) qui change de lieu selon les saisons» (Lar. 19e). Empr. au lat. d'époque impériale nomas, -adis «membre de tribu de pasteurs itinérants», surtout au plur. pour désigner des peuplades errantes d'Afrique du Nord, empr. au gr. ν ο μ α ́ ς, -α ́ δ ο ς «qui change de pâturage, qui erre à la façon des troupeaux ou des conducteurs de troupeaux d'un pâturage à l'autre» dér. de ν ε ́ μ ε ι ν «faire paître»; le sens 2 subst. est empr. au lat. sc. nomada, de même étymon, att. en 1770 (Scopoli, Annus 4, 44 ds Neave t.3 1940). Fréq. abs. littér.: 284. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 254, b) 571; xxes.: a) 466, b) 404. Bbg. Quem. DDL t.7 (s.v. nomadique).

Nomade : définition du Wiktionnaire

Adjectif

nomade \nɔ.mad\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est errant ; qui n’a pas d’habitation fixe, surtout en parlant des nations, des tribus, des peuplades.
    • Il connaissait les procédés violents de ces chasseurs nomades, et il pensait que mieux valait, en tout cas, se mettre à l’abri d’un coup de main. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Les habitants passagers des garnis qui constituent la population nomade de Paris ne représentent malheureusement pas à eux seuls la population misérable. — (Paul-Gabriel d’Haussonville, L’Enfance à Paris, 1879, Calmann-Lévy, p.231)
    • Les marchands nomades, notamment, cherchent à circonvenir par tous les moyens, tous ceux faisant métier de vérifier les animaux. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • L’origine de cette espèce asiatique a été très discutée : suivant De Candolle [Augustin Pyrame de Candolle] et divers auteurs, elle serait originaire des pays caspiens et aurait suivi en Europe les migrations des tribus nomades des Zingaris. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 187)
  2. (Par extension) Relatif aux nomades et au nomadisme.
    • Je me rendis avec les chefs militaires aux tentes de Si Saïd, où on nous servit une collation de dattes et de lait de chamelle, une vieille tradition nomade sans doute. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 132)
  3. (Plus rare) Qualifie les animaux qui changent de lieu suivant les saisons.

Nom commun

nomade \nɔ.mad\ masculin et féminin identiques

  1. Membre d’un peuple qui n’a pas d’habitation fixe.
    • Les nomades gardaient des troupeaux de yaks et de moutons appartenant en grande partie aux classes privilégiées. — (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)
  2. (Figuré) Celui ou celle qui change souvent de pays, d’habitation.
  3. (Par hyperbole) Celui ou celle qui se déplace souvent.
    • Les éléments du tableau semblent saisis par l'agitation vibrionnaire des nomades de la nuit. Rien n’est concerté, personne ne se rencontre, tous retournent à leur errance, le tableau demeure. — (« Du graffiti à l'art hiératique des musées », dans L'imaginaire urbain et les jeunes: La ville comme espace d'expériences identitaires et créatrices, sous la direction de Pierre-Wilfrid Boudreault & ‎Michel Parazelli, Presses de l'Université de Québec, 2004, chap. 13)
  4. (Entomologie) Abeille coucou d’apparence vespiforme appartenant au genre Nomada.
    • Parmi les premières, il en est qui, parasites, ne travaillent point d’elles-mêmes, mais savent mettre à profit le travail des autres ; tels sont la plupart des abeilles nomades, quelques abeilles mégachiles et entr’autres l’abeille conique noire, qui dépose ses œufs dans le nid d’autres abeilles. — (Charles Athanase Walckenaer, Faune parisienne, Insectes, 1802, tome I.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Nomade : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NOMADE. adj. des deux genres
. Qui est errant, qui n'a point d'habitation fixe, surtout en parlant des Nations, des tribus, des peuplades. Nation nomade. Peuple nomade. Tribu nomade. Ces peuples sont à l'état nomade. Substantivement, C'est un peuple de nomades. C'est un nomade se dit de Quelqu'un qui change souvent de pays, d'habitation. Il se dit aussi des Animaux qui changent de lieu suivant les saisons.

Nomade : définition du Littré (1872-1877)

NOMADE (no-ma-d') adj.
  • 1Qui n'a point d'habitation fixe, en parlant de peuples. Longtemps avant Solon, les Scythes nomades étaient en grande réputation pour leur simplicité, leur frugalité, leur tempérance et leur justice, Rollin, Hist. anc. Œuvr. t. II, p. 620, dans POUGENS. Il [Abraham] est représenté au sortir de l'Égypte comme un pasteur nomade, errant entre le mont Carmel et le lac Asphaltide, Voltaire, Mœurs, introd. De grandes conquêtes, de grands renversements, voilà les œuvres des hommes nomades ; de grands établissements, des travaux consacrés à l'immortalité, voilà les œuvres des hommes policés, Lévesque, Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. I, p. 246.

    Par extension, une population nomade, certaine classe de gens qui n'ont pas de résidence et qui se déplacent suivant les besoins.

  • 2 S. m. pl. Les nomades, les peuples qui n'ont pas d'habitation fixe. Les nomades n'ont bergerie, Qu'il ne suffise à désoler, Malherbe, III, 3.
  • 3 Terme de zoologie. Genre d'hyménoptères communs aux environs de Paris.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nomade »

Étymologie de nomade - Littré

Νομὰς, de νομὸς, pâture (voy. NOME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de nomade - Wiktionnaire

Du latin Nomades (« Pasteurs itinérants, peuples pastoraux, peuplades pastorales d’Afrique du Nord »), pluriel de Nomas.
Du grec odos (« la route »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nomade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nomade nɔmad play_arrow

Citations contenant le mot « nomade »

  • « Je ne suis pas fou, je suis nomade depuis neuf ans grâce à vos dons. » C’est ce message qui est inscrit sur la petite roulotte de Sunshine Freeman, 38 ans ne roulotte qu’il tire avec son vélo, et qui ne passe pas inaperçue sur l’aire de camping-cars de Stenay. Avec lui, sa fille Emma 2 ans. , Insolite | Le belge Sunshine mène une vie de nomade
  • Après l’e-résidence – qui permet d’installer une activité dans le pays –, l’Estonie propose depuis le mois de juin des visas spéciaux pour les nomades numériques. “Ils créent une valeur ajoutée importante à travers la consommation de biens et de services et ont une influence positive sur le milieu entrepreneurial”, assure ERR, le média public. Courrier international, L’e-Estonie attend les travailleurs nomades
  • La plupart des gens ne font pas attention. Ils voient les mots comme des rocs, de grands objets impossibles à déplacer et sans vie, des nomades qui ne changent jamais. De Paul Auster / Cité de verre
  • La Terre est un objet vivant parcouru de nomades de plus en plus nombreux. De Jacques Attali / Lignes d'horizon
  • Média nomade par excellence, émancipée de toute contrainte spatiale, la radio bouge, la radio n'est que mouvement. Sa seule voie, la voix. De Michel Field / Les Dossiers de l’audiovisuel
  • Une île est par définition fragile, nomade. Tout le monde a peur qu'elle se dissolve à un moment donné ou parte à la dérive. De Erik Orsenna / Lire - Juin 1997
  • Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver. De Jacques Attali / Fraternités - Une nouvelle utopie
  • Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau. De Proverbe tzigane
  • Il faut être nomade, traverser les idées comme on traverse les villes et les rues. De Francis Picabia / Ecrits II

Images d'illustration du mot « nomade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nomade »

Langue Traduction
Corse nomadi
Basque nomada
Japonais 遊牧民
Russe кочевой
Portugais nômade
Arabe بدوي
Chinois 游牧的
Allemand nomaden
Italien nomade
Espagnol nómada
Anglais nomadic
Source : Google Translate API

Synonymes de « nomade »

Source : synonymes de nomade sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « nomade »



mots du mois

Mots similaires