Errant : définition de errant


Errant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ERRANT1, ANTE, adj.

Qui marche, qui voyage sans cesse.
A.− Chevalier errant. Chevalier qui ne cesse de parcourir le monde à la recherche d'exploits à accomplir, de torts à redresser, notamment au service d'une dame ou d'une bonne cause. Jadis les chevaliers errants allaient, malgré les enchantements et les périls, à la conquête d'un talisman d'amour et d'immortalité (Du Camp, Mém. suic.,1853, p. 215):
1. le chevalier. − Je vois qu'on aime les chevaliers errants dans ces parages? auguste. − Nous les aimons mieux que les armées. Un chevalier errant, c'est signe que la guerre est finie. Giraudoux, Ondine,1939, I, 2, p. 20.
Chevalerie errante. On n'en était déjà plus en effet au règne des fabliaux naïfs et de la chevalerie errante (Sainte-Beuve, Tabl. poés.,1828, p. 263).
P. métaph.
1. [En parlant d'un personnage, utopiste mais décidé à tout pour défendre une bonne cause] Le chevalier errant d'aujourd'hui, c'est Garibaldi. Sa dame, c'est l'Italie (Mérimée, Lettres Mmede La Rochejacquelein,1870, p. 309).
2. [En parlant d'un trait du tempérament] Fort jeune, sans doute, et d'humeur errante, comme alors beaucoup de moines mendiants, il avait le goût des choses merveilleuses (France, J. d'Arc,t. 1, 1908, p. 256):
2. Il [un ancien camarade] avait dans sa jeunesse des yeux bleus, toujours riants, perpétuellement mobiles, en quête évidemment de quelque chose à quoi je n'avais pensé et qui devait être fort désintéressé, la Vérité sans doute, poursuivie en perpétuelle incertitude, avec une sorte de gaminerie, de respect errant pour tous les amis de sa famille. Or, devenu homme politique influent, capable, despotique, ces yeux bleus qui d'ailleurs n'avaient pas trouvé ce qu'ils cherchaient, s'étaient immobilisés, ce qui leur donnait un regard pointu, comme sous un sourcil froncé. Aussi l'expression de gaîté, d'abandon, d'innocence s'était-elle changée en une expression de ruse et de dissimulation. Proust, Temps retr.,1922, p. 941.
B.− Juif errant. Personnage légendaire condamné à marcher éternellement pour avoir outragé le Christ portant la croix :
3. le christ. − Pourquoi l'as-tu-dit, Ahasvérus? C'est toi qui marcheras jusqu'au jugement dernier, pendant plus de mille ans. Va prendre tes sandales et tes habits de voyage; partout où tu passeras, on t'appellera : le Juif errant. Quinet, Ahasvérus,1833, 2ejournée, p. 137.
P. compar. Il était comme le Juif errant : il ne pouvait demeurer en place (Rolland, J.-Chr.,Révolte, 1907, p. 588).
Race errante. Juif(s) de la Diaspora. Race toujours errante, et de partout bannie par son indépendance et son inquiétude (Rolland, J.-Chr.,Révolte, 1907p. 628).
Rem. 1. Sur le modèle de Chevalier errant et de Juif errant, errant sert à déterminer d'autres subst. évoquant des personnages que leur destin condamne à être itinérants, à voyager sans cesse. Antar, ce type de l'arabe errant (Lamart., Destinées poésie, 1834, p. 392). L'assassin errant, promenant sa misère (Ponsard, Lucrèce, 1843, V, 3, p. 94). Le métier peu récompensé d'écrivain errant, de batteur d'estrade littéraire sans compagnon (Bloy, Journal, 1904, p. 213). 2. Oiseau errant se rencontre avec le sens d'oiseau migrateur. Nous avions encore près d'une heure à attendre le réveil des oiseaux errants (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Amour, 1886, p. 739).
Prononc. et Orth. : [ε ʀ ɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Prononc. [rr] cf. errer. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1170 chevalier errant (cf. chevalier1); 1648 juif errant (Scarron, Virgile travesti, livre 1 ds Œuvres, éd. J. F. Bastien, t. 4, p. 16). Part. prés. adj. de l'a. fr. et m. fr. errer (edrer, esrer) « voyager; agir, se conduire » (2emoitié du xes. edrer « se conduire » [Saint-Léger, éd. J. Linskill, 114]), du b. lat. iterare « voyager » (fin du vies. ds Nierm.), par réfection (sur le rad. du nomin.-acc. iter « voyage ») du b. lat. itinerari (formé sur le rad. du génitif-datif itiner-), « id. » (Itala ds TLL).

ERRANT2, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de errer*.
II.− Adjectif
A.− Vx, littér. Qui se trompe, qui est, qui s'égare dans l'erreur (v. errer A). Les catholiques sont tous occupés de damner leurs frères errants (Lamennais, Indifférence, t. 2, 1817-23, p. 33).
Emploi subst. :
1. Les guerres des Albigeois, les persécutions contre les vaudois, les cathares, les bogomiles (...) ne me choquent pas plus que les croisades : c'étaient là réellement des errants, sortant de la grande forme de l'humanité... Renan, Avenir sc.,1890, p. 346.
B.− Usuel (avec souvent interférence de sens avec errant1). Qui va çà et là sans direction ni but précis, sans se fixer nulle part (v. errer B).
1. [Le mot déterminé désigne un animé]
a) [En parlant d'une pers., d'un animal ou d'une collectivité] Chiens errants. Les routes sont encombrées de familles errantes qui fuient au hasard et sans savoir où (Gide, Journal,1940, p. 26):
2. ... les hordes errantes le sont parce qu'elles abandonnent chaque matin la place occupée chaque soir, qu'elles déplient et replient leurs tentes sans rien fertiliser alentour, ajoutant en les piétinant à la stérilité des déserts, parce qu'elles ne savent jamais que faire halte. Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 129.
Esprit, âme errante. Âme en peine, spectre, fantôme. L'âme de ce mort sortait de sa demeure paisible et devenait une âme errante qui tourmentait les vivants (Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 18).
Emploi subst. :
3. ... jamais elle [Lydie] n'avait pu voir un chemineau s'arrêter le soir à ce croisement de routes (...) sans songer que cet errant avait été tout petit, bercé, choyé par une mère tendre... A. Daudet, Pte paroisse,1895, p. 71.
b) [En parlant d'un attribut de la pers.]
α) [d'un élément de sa morphol.] Leurs mains errantes cherchaient sur leur visage (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1390).À peine effleurent-ils de doigts errants ta vie [d'Anne] Tout leur sang les accable aussi lourd que la mer (Valéry, Alb. vers anc.,1900, p. 56).
[d'une activité, d'un comportement] Le regard errant va chercher ses visions à côté et comme derrière nous toujours (Alain, Beaux-Arts,1920, p. 29).
[P. hypallage, d'une pers. errante]. Au cours de notre promenade errante (Alain-Fournier, Meaulnes,1913, p. 278).Sa course errante à travers les taillis dans la grande colère du vent et le flagellement de la pluie (Bernanos, Mouchette,1937, p. 1301).
Mener une vie errante. Se déplacer beaucoup, voyager sans cesse. « L'Univers est une espèce de livre dont on n'a lu que la première page, quand on n'a vu que son pays. » Il vécut donc une vie errante (Bourget, Essais psychol.,1883, p. 234).P. métaph. Les griots sont les gens du monde les plus philosophes et les plus paresseux; ils mènent la vie errante et ne se soucient jamais du lendemain (Loti, Spahi,1881, p. 156).
β) [d'un élément de sa vie intérieure] Imagination errante. Les caractères excessifs et les cœurs errants (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 13, 1863-69, p. 199):
4. En somme, quand je la voyais, je remarquais qu'elle avait un grain de beauté, mais ma mémoire errante le promenait ensuite sur la figure d'Albertine et le plaçait tantôt ici tantôt là. Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 876.
2. [En parlant d'un inanimé] Qui se déplace en tous sens sans se fixer nulle part.
a) [d'un inanimé concr.] Le ciel immense, où passaient lentement des brumes errantes (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 233).La barque errante, symbole immémorial de la destinée humaine (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 336):
5. les jeunes filles. − Si tu peux saisir en ta main close l'ombre errante des nuages, alors; essaie de fixer sur toi l'amour des hommes. Giono, Esq. mort Hélène,1943, p. 356.
Vx. Astres, étoiles errantes. Les planètes, par opposition aux étoiles fixes. Tu n'es point l'habitant d'une planète errante (Saint-Exup., Terre hommes,1939, p. 148).
b) [d'un inanimé du domaine des sens] Cette névralgie errante (Michelet, Journal,1843, p. 512).La lumière errante des falots (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 34):
6. Un parfum subtil, errant, inidentifiable, offrait juste le début d'une prise floue, puis s'évanouissait dans l'air redevenu neutre. Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 20.
Prononc. et Orth. Cf. errant1.
STAT. − Errant1 et 2. Fréq. abs. littér. : 1 670. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 373, b) 2 492; xxes. : a) 2 233, b) 1 544.

Errant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

errant \ɛ.ʁɑ̃\ ou \e.ʁɑ̃\ (France)

  1. Qui ne cesse de voyager ; vagabond.
    • Quelques chiffres donneront l'idée des prises que la police peut faire sur les chiens errants des grandes villes et montreront combien son action peut être efficace à diminuer, par une chasse régulière, le nombre des chiens errants qui peuvent devenir les propagateurs de la rage. — (Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, dirigé par A. Dechambre, Paris: chez P. Assalin & chez G. Masson, 1878, 3e série/tome 2 (RAD-RED), page 178)
    • Ils retraçaient la vie glorieuse des anciens chevaliers errants toujours au service du faible contre le fort . — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. (Figuré) Qualifie une imagination vagabonde, sans frein, qui se porte rapidement sur un grand nombre d’objets.
    • Combien de fois ai-je tenté vainement de rassembler tes pensées errantes, dispersées ! — (Sophie Swetchine, Choix de méditations et de pensées chrétiennes, Tours : Alfred Mame & fils, 1867, page 113)
    • Autrefois mon imagination errante et vagabonde se portait à toutes les choses étrangères; aujourd'hui mon esprit se ramène au corps , et s'y réunit davantage. — (Jean-François de La Harpe, Lycée, ou Cours de littérature ancienne et moderne, Paris : chez Depelafol & chez Mame et Delaunay-Vallée, 1825, vol.7, p.343)

Nom commun

errant \ɛ.ʁɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : errante)

  1. Personnage qui erre, qui déambule.
    • La rue promène un flot d’errants sur ses trottoirs, les éparpille, les laisse aller… Pourquoi sortir ? — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
  2. (En particulier) (Religion) Celui qui erre dans la foi.
    • Redresser, ramener les errants.

Forme de verbe

errant \ɛ.ʁɑ̃\ ou \e.ʁɑ̃\ (France)

  1. Participe présent de errer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Errant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ERRANT, ANTE. (On prononce les deux R dans ce mot et dans les suivants.) Participe présent
de l'ancien verbe français Errer, voyager. Qui ne cesse de voyager. Juif errant. Chevalier errant. Voyez JUIF, CHEVALIER.

Errant : définition du Littré (1872-1877)

ERRANT (è-rran, rran-t') adj.
  • 1Qui erre, qui n'est pas fixé. Peuples errants. Hordes errantes. La vie errante que je mène depuis quarante ans et plus, m'ayant donné occasion de voir et de visiter, plusieurs fois et de plusieurs façons, la plus grande partie des provinces de ce royaume…, Vauban, Dîme, 3. Dans maint auteur de science profonde, J'ai lu qu'on perd à trop courir le monde ; Très rarement en devient-on meilleur ; Un sort errant ne conduit qu'à l'erreur, Gresset, Vert-vert, I. Ces traits de sang, ce spectre et ces errantes ombres, Voltaire, Fanat. IV, 4. Lorsqu'on voit les peuplades qui erraient commencer à se fixer, ce changement doit être moins regardé comme les premiers temps des sociétés civiles que comme les derniers de la vie errante, Condillac, Hist. anc. I, ch. 14. Voir, c'est avoir, allons courir, Vie errante Est chose enivrante, Béranger, Bohémiens.

    Fig. Mener une vie errante, vivre au hasard, sans but.

    Étoiles errantes, les planètes, par opposition aux étoiles fixes.

  • 2 Poétiquement. Qui flotte. Et mon âme déjà sur mes lèvres errante, Racine, Phèd. III, 1.
  • 3 Par extension, qui ne se fixe pas. Imagination errante. Et ainsi que mon corps, mon esprit est errant, Régnier, Élég. II. De nos désirs errants rien n'arrête le cours ; Ce qui plaît aujourd'hui déplaît en peu de jours, Saint-Évremond, dans RICHELET. Que je raffermirai votre fortune errante, Tristan, M. de Chrispe, II, 3. Ses yeux creux sont pleins d'un feu âpre et farouche ; ils sont sans cesse errants de tous côtés, Fénelon, Tél. III.
  • 4Qui se trompe, qui erre dans la doctrine, dans la religion. Ceux qui se laisseraient tromper ne seraient qu'un troupeau errant, Bossuet, Var. 1er avert. § 49. Il [St Louis] tâcha de les ramener comme errants, il les dompta comme rebelles, Fléchier, Panégyr. St Louis.

    S. m. plur. Ceux qui errent dans la foi. S'il arrivait miracle du côté des errants, on serait induit à erreur, Pascal, Mir. 10. Saint Augustin, que j'aime à citer comme celui dont le zèle pour le salut des errants a égalé les lumières qu'il avait reçues pour les combattre, Bossuet, Var. 1re instr. pastor. § 49. Les hommes ne peuvent donc se passer d'un culte extérieur qui les réunisse, qui les discerne des infidèles et des errants, Massillon, Car. Vérit. culte. Cette multitude effroyable d'infidèles, d'errants, de pécheurs, Massillon, Prof. rel. Serm. 1.

HISTORIQUE

XVIe s. Les calamités des errants au desert, Marot, Ps. CVII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « errant »

Étymologie de errant - Littré

Errer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de errant - Wiktionnaire

(Adjectif) Du participe présent du verbe errer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « errant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
errant ɛrɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « errant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « errant »

  • Un petit garçon qui a été trouvé errant dans la rue a conduit la police au corps de sa mère, tuée au couteau. , Un enfant errant dans la rue conduit la police à sa mère poignardée à mort
  • Sur Facebook, l’École du chat libre indique avoir fait appel à une association allemande, spécialisée en chiens et chats errants. Des bénévoles doivent se déplacer dans le Bas-Rhin pour installer une caisse plus grosse et suivre les mouvements du chat depuis un camion avec contrôle vidéo. , Bas-Rhin. Des bénévoles se mobilisent pour sauver un chat errant dont la tête est coincée dans - La Roche sur Yon.maville.com
  • Déshydraté et fatigué, le marsupial errant de Saint-André s’était reposé à l’infirmerie. , La nouvelle vie de Zou, le wallaby retrouvé errant près de Saint-Nazaire | L'Écho de la Presqu'île
  • Attaquée par un chien errant lors d’une visite familiale dans la ville de Boujniba au Maroc, une fillette de six ans est morte des suites de ses blessures au visage et au dos, informe Hespress Arabic. Un sit-in a été organisé par des habitants pour exiger l’intervention des autorités face l’ampleur du phénomène des chiens errants. , Blessée au visage par un chien errant, une fillette de 6 ans meurt au Maroc - Sputnik France
  • Sans l’intervention des vétérinaires, ses jours étaient comptés. La ville de Matamata, en Nouvelle-Zélande, a été le théâtre, ces derniers jours, d’une chasse au félin de grande ampleur, pour la bonne cause. Il y a un peu plus de deux semaines en effet, un chat errant avait été repéré en mauvaise posture. , VIDEO - Un chat secouru après avoir passé deux semaines la tête coincée dans un pot en verre
  • Madeleine et Françoise nourrissent une quinzaine de chats errant aux abords de la gare maritime Orsetti, à Sète. Plusieurs fois par semaine, elles leur apportent à boire et à manger. Rencontre. midilibre.fr, Sète : elles nourrissent les chats errants de la gare maritime Orsetti - midilibre.fr
  • Le geste du chien errant partait d’une très bonne intention, cela ne fait aucun doute. Il montre aussi que lui et ses congénères sont tout à fait capables d’avoir de l’empathie. Woopets, Errant, ce chien tente par tous les moyens de rendre la liberté à un congénère attaché !
  • Voilà un mois qu’un chien errant a été repéré du côté de Courcelles-lès-Montbéliard, rue de l’Aérodrome. C’est que l’animal brille par la régularité de sa présence aux abords de la forêt. Problème, il prend un malin plaisir à disparaître dès qu’un automobiliste ou un passant essaie de l’approcher. , Insolite | Forte mobilisation pour sauver un chien errant
  • Le vin, c'est mettre des mots sur des sensations... Sensibilité errante, c'est le sentiment qui existe. Le vin, c'est le diable ! A chaque bouteille vient une âme dedans. De Plume Latraverse / Contes gouttes ou le pays d'un reflet
  • Le malheur ne distingue pas et dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. De Eschyle
  • L'animal, c'est de l'ombre errant dans les ténèbres ; On ne sait s'il écoute, on ne sait s'il entend ; Il a des cris hagards, il a des yeux funèbres ; Une affirmation sublime en sort pourtant. De Victor Hugo / L'Art d'être grand-père
  • L'harmonica est un objet à rêver, c'est l'instrument du voyageur, de l'errant... Il génère un imaginaire qui va bien au-delà des possibilités qu'on lui prête. De Jean-Jacques Milteau
  • L'horloge, c'est le Juif errant. Écoutez ce pas boiteux, et lent, et fatigué, qui ne s'arrête jamais. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • L'homme n'est pas un animal social, c'est un esprit errant, dont on ignore heureusement la nature. De Philippe Sollers / Passion fixe
  • La légende du Juif errant est le symbole des plus hautes aspirations de l'humanité, condamnée à marcher toujours sans connaître le repos. De Georges Sorel
  • L'alcoolique est un être errant qui recherche dans les vignes du Seigneur son paradis perdu. De André Pronovost / Les Marins d'eau douce
  • Un homme est aussi un chien errant en quête perpétuelle de sa nourriture. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages

Images d'illustration du mot « errant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « errant »

Langue Traduction
Corse errante
Basque dabiltzan
Japonais さまよう
Russe блуждающих
Portugais errante
Arabe تجول
Chinois 徘徊
Allemand wandern
Italien vagare
Espagnol errante
Anglais wandering
Source : Google Translate API

Synonymes de « errant »

Source : synonymes de errant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « errant »



mots du mois

Mots similaires