Roturier : définition de roturier, roturière


Roturier, roturière : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ROTURIER, -IÈRE, subst. et adj.

I. − Substantif
A. − HIST., subst. masc. plur. Classe sociale composée d'hommes libres qui ne sont ni clercs ni nobles et comprenant les bourgeois et les vilains (d'apr. Lep. 1948). Synon. roture.L'État, les communautés, les seigneurs et les roturiers se partageaient la province dans une proportion que nous n'avons trouvée nulle part indiquée rigoureusement (Guyot,Agric. Lorr., 1889, p. 12).
B. − Personne appartenant à cette classe; plus gén., personne qui n'est pas noble. Le roturier, accablé de tailles et de corvées, était harcelé sans relâche tantôt par les percepteurs du roi, tantôt par ceux des seigneurs et du clergé (Proudhon,Propriété, 1840, p. 151).La mort de la petite roturière met en deuil toutes les familles princières de l'Europe (Proust,Fugit., 1922, p. 671).
II. − Adjectif
A. − [En parlant d'une pers.] Qui appartient à la classe des roturiers; plus gén., qui n'est pas noble. [Supprimer] le franc-fief que payaient leurs détenteurs roturiers [de fiefs] (Lefebvre,Révol. fr., 1963, p. 183).
B. − [En parlant d'un ensemble de pers.] Qui appartient à la roture; qui est composé de roturiers. Notre jeune baron est entré dans une riche famille roturière (Sandeau,Mllede La Seiglière, 1848, p. 331).
C. − [En parlant d'une chose]
1.
a) Propre à la roture, aux roturiers, à une personne qui n'est pas noble. Origine, profession roturière. Quand il travaille de ses mains, un noble doit quitter son nom. − Il [M. de Rubempré] a effectivement quitté le sien, qui était roturier, dit Zizine, mais pour prendre celui de sa mère qui est noble (Balzac,Illus. perdues, 1837, p. 96).Elle était inquiète de ce que sa fille pensait d'elle et du sang roturier qui peut-être circulait dans ses veines (Green,Malfaiteur, 1955, p. 123).
b) Souvent péj. Qui a certaines caractéristiques qu'on prête à la roture, aux roturiers. Synon. bas (v. bas1), commun, grossier, populaire, vulgaire.Des façons roturières. Vous allez voir une femme qui n'a pas un mouvement roturier (...) c'est le type du bon ton (Kock,Cocu, 1831, p. 106).Le roman de mœurs (...) risque fort d'être plat (...). Si Balzac a fait de ce genre roturier une chose admirable, toujours curieuse et souvent sublime, c'est parce qu'il y a jeté tout son être (Baudel.,Art romant., Th. Gautier, 1859, p. 473).V. bonnet ex. 9.
2. HIST. [En parlant d'un bien, d'une terre] Qui est soumis à diverses redevances; qui appartient à une personne qui n'est pas noble. Les conseils de paroisse, avec le sieur syndic, estimaient la part [d'impôt] de chaque héritage roturier (Erckm.-Chatr.,Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 414).V. fouage ex. de Chateaubriand.
REM.
Roturièrement, adv.a) α) À la manière des roturiers. [J']étais (...) simplement, roturièrement Grandaye (...) Je m'appelle maintenant baron Grandaye de... (D'Esparbès,Demi-soldes, 1899, p. 201). β) Conformément aux lois qui concernent la roture. Posséder une terre roturièrement. Il n'y avait ni fief, ni seigneurie à cette terre, elle devait se partager roturièrement (Ac.1798-1878).b) Vx. D'une manière basse et ignoble. Cet homme-là pense roturièrement (Ac.1798-1878).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɔtyʀje], fém. [jε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. a) 1271-72 La Rochelle roturer masc. « non noble » en parlant d'une personne (Chartes et doc. poitevins, 388, 13, éd. M. S. La Du, t. 2, p. 267); 1495 enfans roturiers (Coutumes de Sens, CXLVII ds Nouv. coutumier gén., éd. Bourdot de Richebourg, t. 3, p. 495a); b) 1312 Angoulême fém. choses censives et rupturieres (AN JJ 48, fol. 32 v ods Gdf. Compl.); 1462, 16 janv. [concerne Nevers] (Ordonnances des rois de Fr. 3erace, t. 15, 1811, p. 37: Ez tailles [...] ny autres choses roturieres). B. Subst. 1306 masc. « paysan » Poitiers (abbaye de Pinus) [affaire portée devant le Parlement de Paris] (Olim, éd. Beugnot, t. 3, 1repart., p. 212: ab illis qui vocantur Roturiers, et ab illis mercatoribus vendentibus bladum apud Pictavium); ca 1447 « celui qui n'est pas noble » (Coutume d'Anjou, 459, Liger d'apr. K. Baldinger ds Z. rom. Philol. t. 67 1951, p. 42); 1507 fém. (Coutume de Touraine, XXIX, VI ds Nouv. coutumier gén., t. 4, p. 618b). Dér. de roture* (v. ce mot A); suff. -ier*. Cf. le lat. médiév. rupturarius « paysan » 1072 Absie, Deux-Sèvres ds Du Cange, s.v. rotulare, v. aussi Baldinger ds R. ling. rom. t. 26 1962, p. 313, note 3. Apparu dans les provinces de l'ouest, le mot se répand vers l'est, gagne Paris vers le mil. du xves. (après y avoir été att. comme terme région. en 1306, supra) et, de là (cf. Sens 1495 supra), à travers la lang. littér., s'étend à tout le domaine d'oïl au xvies., v. K. Baldinger, loc. cit., pp. 309-330, spéc. cartes 1, 2, 8, 9. Fréq. abs. littér.: 165. Bbg. Baldinger (K.). Die Arbeiten des Instituts für Romanische Sprachwissenschaft. Das Institut für deutsche Sprache und Literatur. Berlin, 1954, pp. 171-177. − Dub. Pol. 1962, p. 411. − Gohin 1903, p. 233. − Militz (H.-M.). Bürger im Frz. Berlin, 1979, p. 75, 77, 80, 92, 96, 114, 141, 149, 152.

Roturier, roturière : définition du Wiktionnaire

Adjectif

roturier \ʁɔ.ty.ʁje\ masculin

  1. (Histoire) Qui n’est ni noble, ni ecclésiastique.
    • Ses parents, originaires de Marnoz, village situé à une lieue de Salins, appartenaient à l'une des plus vieilles familles roturières du pays. — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p. 10)
  2. (Vieilli) Qui tient du prolétaire, du paysan, qui n’est pas noble, qui est grossier.
    • Cet homme a l’air roturier, la mine roturière, les manières roturières.

Nom commun

roturier \ʁɔ.ty.ʁje\ masculin (pour une femme on dit : roturière)

  1. (Histoire) Personne qui, sous l’Ancien Régime, n’était ni aristocrate ni ecclésiastique et appartenait au tiers état.
    • Lorsque la constitution française reconnaissait un ordre de noblesse privilégiée, la femme noble qui épousait un roturier dérogeait à la noblesse et devenait roturière. — (L’Institut : Journal des académies et sociétés scientifiques de la France & de l’Étranger, 2e section, 5e année, janvier-février 1840, no 49-50, p. 6)
    • Il y avait vraiment de quoi maudire toutes les particules des noms de famille ! Dubucquoy, disais-je, serait un roturier…, et le titre du livre le qualifie comte de Bucquoy ! — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • Les filles de nobliaux seront absorbées par les roturiers enrichis… et les fils des hobereaux démocratiseront leur nom et s’associeront à leurs beaux-pères industriels, s’excusant dans les réunions d’être « nés nobles. » — (Henri Louatron, À la messe noire ou le Luciférisme existe, Mamers (Sarthe) : à compte d’auteur, s.d. (vers 1918-1920), p. 31)
  2. (Par analogie) Prolétaire dans un système féodal.
    • Ce roturier se haussait du col au point d'estimer qu'il avait, lui aussi, accès au suicide, cette marque de courage et de prestige réservée aux âmes bien nées ! — (Frédéric Lenormand, Les nouvelles enquêtes du Juge Ti : Diplomatie en Kimono, Éditions Fayard, 2009, chap. 1)

Nom commun

roturière \ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : roturier)

  1. (Histoire) Femme qui, sous l’Ancien Régime, n’était ni aristocrate ni ecclésiastique et appartenait au tiers état.
    • Lorsque la constitution française reconnaissait un ordre de noblesse privilégiée, la femme noble qui épousait un roturier dérogeait à la noblesse et devenait roturière. — (L’Institut : Journal des académies et sociétés scientifiques de la France & de l’Étranger, 2e section, 5e année, janvier-février 1840, n°49-50, p. 6)
    • Quoique roturière, elle frayait avec la noblesse à laquelle elle s’était souvent alliée, — (Honoré de Balzac, La Vieille Fille, 1836)

Forme d’adjectif

roturière \ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\

  1. Féminin singulier de roturier.

Nom commun

roturière \ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : roturier)

  1. (Histoire) Femme qui, sous l’Ancien Régime, n’était ni aristocrate ni ecclésiastique et appartenait au tiers état.
    • Lorsque la constitution française reconnaissait un ordre de noblesse privilégiée, la femme noble qui épousait un roturier dérogeait à la noblesse et devenait roturière. — (L’Institut : Journal des académies et sociétés scientifiques de la France & de l’Étranger, 2e section, 5e année, janvier-février 1840, n°49-50, p. 6)
    • Quoique roturière, elle frayait avec la noblesse à laquelle elle s’était souvent alliée, — (Honoré de Balzac, La Vieille Fille, 1836)

Forme d’adjectif

roturière \ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\

  1. Féminin singulier de roturier.

Nom commun

roturière \ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : roturier)

  1. (Histoire) Femme qui, sous l’Ancien Régime, n’était ni aristocrate ni ecclésiastique et appartenait au tiers état.
    • Lorsque la constitution française reconnaissait un ordre de noblesse privilégiée, la femme noble qui épousait un roturier dérogeait à la noblesse et devenait roturière. — (L’Institut : Journal des académies et sociétés scientifiques de la France & de l’Étranger, 2e section, 5e année, janvier-février 1840, n°49-50, p. 6)
    • Quoique roturière, elle frayait avec la noblesse à laquelle elle s’était souvent alliée, — (Honoré de Balzac, La Vieille Fille, 1836)

Forme d’adjectif

roturière \ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\

  1. Féminin singulier de roturier.

Nom commun

roturière \ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : roturier)

  1. (Histoire) Femme qui, sous l’Ancien Régime, n’était ni aristocrate ni ecclésiastique et appartenait au tiers état.
    • Lorsque la constitution française reconnaissait un ordre de noblesse privilégiée, la femme noble qui épousait un roturier dérogeait à la noblesse et devenait roturière. — (L’Institut : Journal des académies et sociétés scientifiques de la France & de l’Étranger, 2e section, 5e année, janvier-février 1840, n°49-50, p. 6)
    • Quoique roturière, elle frayait avec la noblesse à laquelle elle s’était souvent alliée, — (Honoré de Balzac, La Vieille Fille, 1836)

Forme d’adjectif

roturière \ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\

  1. Féminin singulier de roturier.

Nom commun

roturière \ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : roturier)

  1. (Histoire) Femme qui, sous l’Ancien Régime, n’était ni aristocrate ni ecclésiastique et appartenait au tiers état.
    • Lorsque la constitution française reconnaissait un ordre de noblesse privilégiée, la femme noble qui épousait un roturier dérogeait à la noblesse et devenait roturière. — (L’Institut : Journal des académies et sociétés scientifiques de la France & de l’Étranger, 2e section, 5e année, janvier-février 1840, n°49-50, p. 6)
    • Quoique roturière, elle frayait avec la noblesse à laquelle elle s’était souvent alliée, — (Honoré de Balzac, La Vieille Fille, 1836)

Forme d’adjectif

roturière \ʁɔ.ty.ʁjɛʁ\

  1. Féminin singulier de roturier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Roturier, roturière : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROTURIER, IÈRE. adj.
Qui n'est pas noble. Homme roturier, de condition roturière. Famille roturière. Biens roturiers. Il signifie aussi Qui tient du roturier, qui n'a rien de noble, qui est grossier. Cet homme a l'air roturier, la mine roturière, les manières roturières. Ce sens a vieilli. Il s'emploie aussi substantivement. Un roturier. On soumit les roturiers à la taille.

Roturier, roturière : définition du Littré (1872-1877)

ROTURIER (ro-tu rié, riè-r') adj.
  • 1Qui n'est pas noble. Homme roturier. Femme roturière. Biens roturiers. Le diable cependant doit être roturier, Hauteroche, Deuil, sc. 4. L'on a trouvé le moyen de distinguer les naissances illustres d'avec les naissances viles et vulgaires, et de mettre une différence infinie entre le sang noble et le roturier, comme s'il n'avait pas les mêmes qualités, et n'était pas composé des mêmes éléments, Bossuet, Gornay.

    Fig. Qu'on ne méprise plus la pauvreté et qu'on ne la traite plus de roturière ; il est vrai qu'elle était de la lie du peuple ; mais le roi de gloire l'ayant épousée, il l'a ennoblie par cette alliance, Bossuet, Sermons, Septuag. 3.

  • 2Qui appartient à la roture. Gardez votre petite réflexion roturière, et servez-nous, si vous voulez être de nos amis, Marivaux, Fauss. confid. I, 10. Les vrais gentilshommes ce sont les honnêtes gens, il n'y a que le vice de roturier, Boissy, Français à Lond. 8. Des vertus roturières, L'égalité d'humeur, la modeste bonté, Lanoue, Coquette corr. III, 3. Qu'il [le drapeau tricolore] prouve encore aux oppresseurs Combien la gloire est roturière, Béranger, V, drap.
  • 3Qui tient du roturier, qui est grossier (emploi vieilli). Cet homme a l'air roturier. Des façons roturières.
  • 4 S. m. et f. Un roturier, une roturière. Toutes les personnes qui habitent le royaume sont ou gens d'épée, ou de robe longue ou courte, ou roturiers, Vauban, Dîme, p. 67. Les roturiers sont ou bourgeois vivant de leurs biens et de leurs charges quand ils en ont, ou marchands, ou artisans, ou laboureurs, ou manouvriers et gens de journée, Vauban, ib. p. 67. Ceux qui n'ont eu pour père ni échevin, ni conseiller, ni homme anobli, ont été désignés par des noms qui sont devenus des outrages ; ce sont les noms de vilain et de roturier, Voltaire, Mœurs, 98.

HISTORIQUE

XIVe s. Roturiers [qui semble pris dans le sens de routiers, ceux qui font commerce], Du Cange, rotulare.

XVe s. Aussi je laisse la biere Aux Anglois et Allemans Et Flamans, Qui ont l'ame roturiere, Basselin, XXIX.

XVIe s. Les roturiers sont bourgeois ou vilains, Loysel, 26. Toutes les autres rentes sont roturieres, ores [encore] qu'elles soient vendues et constituées sur fief, Loysel, 517. Quand, balançant d'une main equitable Le droit douteux, juge non corrompable, Faisois justice, et sans esgard d'aucun Rendois la loy roturiere à chacun, Ronsard, 692. Tout vieil roturier de prudence et de conseil qu'il [le cardinal de Tournon] estoit, ma foy, la reyne [Catherine de Médicis] en sçavoit plus long que lui, Brantôme, Dames ill. p. 58, dans LACURNE. Six ans roturiers [six ans consécutifs, ainsi dit parce qu'il s'agissait de terres de roture], Nouv. coust. gen. t. II, p. 129.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Roturier, roturière : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ROTURIER, autre terme de Droit, dérivé du précédent, se dit tant des personnes qui vivent dans l’état de roture, que des biens qui sont tenus à titre de roture. Voyez ci-dessus Roture.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « roturier »

Étymologie de roturier - Littré

Roture. Ce qui confirme encore l'étymologie de roture, c'est que, comme on voit par l'exemple de Brantôme, on a confondu roturier et routier, qui vient de ruptarius.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de roturier - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) Dérivé de roture avec le suffixe -ier[1], en latin médiéval rupturarius.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « roturier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
roturier rɔtyrje play_arrow

Citations contenant le mot « roturier »

  • Ce dont l’accuse le tabloïd britannique ? Son mariage avec Harry, le 19 mai 2018, aurait coûté quelque 30 millions de livres aux contribuables. Sécurité, réception, fleurs… les Anglais auraient, selon le journal, grandement participé au conte de fées entre la roturière et le Prince. Réponse des avocats de Meghan : leur union royale ne leur aurait pas fait perdre de l’argent, elle aurait rapporté la somme monstrueuse d’un milliard de livres au pays, notamment grâce au tourisme et au merchandising. Quant à la cérémonie, elle « n’a pas été financée avec de l’argent public, mais des fonds privés, notamment ceux de Sa Majesté le Prince de Galles », peut-on lire dans les documents épluchés par le Daily Mail. Des cabinets indépendants, eux, avancent plutôt la somme, plus modique, de 300 millions de livres… La maman d’Archie surestime-t-elle le « Meghan effect » ? parismatch.be, Attaquée, Meghan Markle estime avoir rapporté une somme hallucinante à l’Angleterre
  • On dirait que Kate fait exprès de porter des robes si hideuses pour qu'on parle d'elle. Même la reine a plus de classe et s'habille plus jeune. Kate c'est tout dans la communication. heureusement pour elle que William l'a sortie dans son trou pour que la lumière soit sur elle. autrement avant personne ne connaissait c'est qui cette fille banale roturière Closermag.fr, Kate Middleton : ce cadeau trop mignon reçu lors d'une visite à l'hôpital avec le prince William - Closer
  • L’ironie n’empêche pas une certaine élégance dans le dérisoire. La vision que le photographe propose de ce monde des plages est en effet attendrissante. S’y créent une circulation, une germination spatiale. Les structures deviennent des tensions provisoires, non définitives. De la sorte, Jacques de Backer se fait maître du comique et de la grâce roturière. À l’inverse d’un Bresson ou de certains cinéastes belges, le photographe n’affecte aucune posture théologique : ses prises sont des contes où les postures comiques créent une beauté fulgurante. Le créateur met en exergue des « imperfections » qui jettent un doute, dérangent les repères ; entre l’immense et le petit, là où la plage offre un répit avant que nous ne retombions dans notre clôture. Rien n’est là pour rassurer : pourtant de ces images émane une sorte d’unité conquise. Le monde redevient perceptible, et même par moments lisible – même si le photographe, comme Tati, touche par l’humour à la coïncidence toujours défaite. Il arrive qu’un de ses modèles traverse le miroir vide, dans un mélange entre comique et merveilleux, entre maniérisme et « nature », entre éloignement et feinte proximité, entre méfiance et rapprochement. , Les bords de mer du photographe Jacques de Backer - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
  • Entre une BMW Série 1 qui passe à la traction pour devenir moins chère et une Golf qui tente de se différencier des généralistes pour se rapprocher du premium, la lutte des classes fait rage parmi les chouchoutes des Belges. Alors que préférer entre la roturière qui se rêve princesse et la princesse aux velléités populaires ? Gocar.be, ESSAI BMW 118i vs VW Golf 1.5 eTSI : Abolition des privilèges ?
  • Au cours de cette visite guidée, l’histoire du domaine profondément liée à l’Histoire des Marches Bretagne sont abordées. Vous aurez des détails sur le château médiéval qui a précédé le château édifié au début du XVIIe siècle par Gilles Ruellan, personnage atypique à l’ascension sociale remarquable : roturier, il devient un des proches de la couronne de France puisqu’il côtoie Henri IV, Richelieu et Louis XIII » , Cet été il est possible de visiter le château de La Ballue, entre Fougères et Saint-Malo | La Chronique Républicaine
  • Je l’ai rencontré dans les années 2000, il donnait ses rendez-vous et petits déjeuners dans les salons prestigieux de l’Hotel George V à Paris où il disposait d’une suite. Visiblement, le jeune roturier de province a su vite prendre les codes de la bonne société parisienne. Il étudiait déjà les boîtes à reprendre. Je me souviens qu’on avait évoqué la reprise de la chaîne de distribution La Bagagerie. Citizen Courbit a aussi constitué un holding diversifié, LOV Group, puissant dans les jeux et paris sportifs (Betclic, Everest…) et le tourisme haut-de-gamme. Sa chaîne d’hôtellerie grand luxe « les Airelles » a repris récemment coup sur coup le Chateau d’Estoublon en Provence et le célèbre palace de Saint-Tropez, le Domaine de la Messardiere qui dispose d’une vue panoramique éblouissante sur la baie de Pampelonne en dessous de Ramatuelle. Un temps éclaboussé par le financement de Madame Bettencourt (L’Oreal), le self made man sut relever la tête et montrer que son parcours n’était pas dû au simple hasard. Pas ingrat, on dit même qu’il n’hésite pas à réinvestir dans le village de ses parents où il aurait , ce n’est pas une blague, ouvert une pizzeria. Why Not, il a pris aussi des actions de la chaîne branchée parisienne Big Mamma. On est loin de l’investissement du patron de presse Michel Hommel (Échappement..) qui n’a pas hésité à racheter et redonner vie aux commerces d’un village breton, à Loheac (Ille-et-Vilaine) où il avait installé son musée de l’automobile, le Manoir de l’automobile. Entreprendre.fr, En rachetant Endemol Shine, Stephane Courbit (Banijay) devient le premier producteur audiovisuel mondial
  • Les hommes sont les roturiers du mensonge, les femmes en sont l'aristocratie. De Abel Hermant
  • Il est malheureusement bien vrai que, sans le loisir et l'argent, l'amour ne peut être qu'une orgie de roturier ou l'accomplissement d'un devoir conjugal. De Charles Baudelaire / Le Peintre de la vie moderne
  • Trois sortes de personnes ne tirent rien de trois autres ; le noble du roturier, le bon du méchant, ni le sage de l'ignorant. De Proverbe oriental
  • On ne naît plus roturier. On le devient. A titre exceptionnel. N'est pas roturier qui veut. De Pierre Daninos / Snobissimo

Traductions du mot « roturier »

Langue Traduction
Corse cumunu
Basque comunero
Japonais 平民
Russe незнатного происхождения
Portugais plebeu
Arabe عامة
Chinois 平民
Allemand bürger
Italien cittadino comune
Espagnol plebeyo
Anglais commoner
Source : Google Translate API

Synonymes de « roturier »

Source : synonymes de roturier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « roturier »



mots du mois

Mots similaires