Aristocrate : définition de aristocrate


Aristocrate : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ARISTOCRATE, subst. et adj.

I.− Emploi subst. (qqf. sous la forme abrégée péj. pop. aristo).
A.− HIST., POL.
1. Partisan de l'aristocratie, en tant que forme de gouvernement :
1. Ce que disait Weiss : « Rousseau, Montesquieu nous feraient croire qu'il n'est au monde d'autres partis que les libres penseurs et les superstitieux, les démocrates et les aristocrates, les royalistes et les républicains. (...) » Barrès, Mes cahiers,t. 13, 1920-21, p. 8.
2. [Plus partic. et souvent péj.] Partisan, noble ou non, de l'Ancien Régime, à l'époque de la Révolution française :
2. ... [le commissaire de la Convention] − (...) Ce Léopold d'Auverney est un aristocrate, un contre-révolutionnaire, un royaliste, un feuillant, un girondin. Hugo, Bug-Jargal,1826, p. 269.
B.− Membre ou partisan de la noblesse héréditaire :
3. C'est singulier, je suis un aristo, et je trouve qu'il n'y a que moi qui, dans le roman peuple, ait eu de la tendresse, des entrailles pour la canaille. E. et J. de Goncourt, Journal,1879, p. 16.
4. Au demeurant, le divorce est plus grave que ne le dit Maurras, et ce n'est pas le seul aristocrate, mais tout aussi bien le bourgeois ou l'ouvrier qui lit depuis quelque cent ans et admire Feuillet, non Flaubert; Gustave Droz, non pas Bloy; ... Paulhan, Les Fleurs de Tarbes,1941, p. 19.
P. ext. Personne privilégiée en raison de la fortune, de la profession ou de certaines qualités propres; membre d'une minorité :
5. Il se décida, non sans angoisse, à mobiliser une partie de son argent, qui était en dépôt à la Nationalbank, sous la garantie d'aristocrates de la finance, tels que Henikstein, Geymüller, Arnstein, surtout Von Eskeles, que tous Beethoven connaissait personnellement. R. Rolland, Beethoven,t. 1, 1928, p. 41.
P. anal. ou métaph. [En parlant de choses concr. ou abstr.] :
6. Ce soir, chez la princesse, le vieux Franck, plaidant pro domo sua, se plaint que tout soit à la philologie, que le monde scientifique ne veuille plus que des noms, qu'il y ait une convention pour rejeter les idées, ces vieilles aristocrates, selon son expression. E. et J. de Goncourt, Journal,1883, p. 250.
7. On circule au milieu de pins élégants et droits, jeunes aristocrates élancés, au-dessous desquels les bizarres genévriers se livrent aux contorsions les plus maniérées. Barrès, Le Mystère en pleine lumière,1923, p. 125.
Pop. Faire l'aristo. Faire le malin (Ch.-L. Carabelli, [Lang. pop.]).
Arg. Aristo. ,,Prisonnier qui a les moyens de prendre sa nourriture à la cantine.`` (G. Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., 1896, p. 16).
II.− Emploi adj.
A.− HIST., POL. [En parlant d'une pers., d'un attribut de la pers. ou d'une collectivité] Qui est partisan du gouvernement aristocratique et, plus particulièrement à l'époque révolutionnaire, de l'Ancien Régime :
8. Mais les factions aristocrates ne sont pas les seules, on doit compter avec les républicaines, et avec tous ceux, en général, qui critiquent l'action de la Législative et de la Convention. Camus, L'Homme révolté,1951, p. 159.
B.− [En parlant d'une pers. ou d'une collectivité] Qui est membre ou partisan de la classe noble; p. ext. qui est privilégié en raison de la fortune, de la profession ou de certaines qualités propres :
9. Mes parents étaient métayers, leur ferme qui était bien sale appartenait au comte de Vigenève. Dès que j'eus atteint l'âge de cinq ans personne ne put plus douter que j'étais sa fille et que ma mère femme d'une petite taille avait fauté avec notre aristocrate patron. Queneau, Loin de Rueil,1944, p. 213.
[En parlant d'un inanimé] Qui appartient à une pers. ou au monde noble :
10. Le chaos augmentait : il suffisait de porter un nom aristocrate pour être exposé aux persécutions : plus votre opinion était consciencieuse et modérée, plus elle était suspecte et poursuivie. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 241.
11. Ainsi, ce jour-là, il me demanda, étant un peu compositeur aussi, et capable de mettre quelques vers en musique, si je ne connaissais pas de poète ayant une situation importante dans le monde « aristo ». Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 265.
C.− Au fig. [En parlant d'un animé ou d'un inanimé] Fin, distingué, supérieur comme ce qui est le propre d'un noble :
12. Tout animal qui a un trait admirable est ridicule par un autre. L'albatros, divin dans les airs, marche comme Charlie Chaplin; le paon, aristocrate par le vêtement, est faubourien par la voix... Maurois, Mes songes que voici,1933, p. 144.
Péjoratif :
13. Je me le représente [Gourmont] ce soir, en pensée, couché là-bas dans cet amphithéâtre d'hôpital, lui si aristocrate, si distant, si dédaigneux. P. Léautaud, Journal littér.,t. 3, 1910-21, p. 196.
Rem. Empl. comme adj., aristocrate est souvent synon. de aristocratique, mais avec une réf. plus directe à la noblesse hist. et/ou une nuance nettement péj. (soulignée parfois par l'antéposition expr., cf. ex. 9).
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [aʀistokʀat]. Dub. transcrit la 3esyllabe du mot par [o] fermé : [-sto-]. Quant à l'abréviation pop. aristo : elle est notée par Passy 1914 qui donne 2 possibilités de prononc. avec [ɔ] ouvert ou [o] fermé (cf. abricot), et par Barbeau-Rodhe 1930 qui transcrit [o] (cf. aussi Mart. Comment prononce 1913, p. 100). 2. Forme graph. : un aristo, des aristos.
ÉTYMOL. ET HIST. A.− Subst. 1550 « membre de l'aristocratie » (Fr. Bonivard, Chron. de Genève, 2epart., t. 2, p. 128 éd. 1831 ds R. Hist. litt. Fr., t. 13, 1906, p. 342 : Tous finalement disent que la chose publique laquelle veult florir et prospérer se doict gouverner par estat de tous troiz attemporé. C'est assavoir premierement par ung monarche ou homme seul qui soit superintendant des aultres deuls : afin que les aristocrates ne fassent leur prouffit entre eulx du bien public, sans avoir regard aux aultres parties du corps politique); repris au xviiies. subst. 1778 (Linguet, Annales, IV, p. 12 ds Proschwitz Beaumarchais, p. 216); 1785, 18 nov. « partisan de l'aristocratie » (Cour. de l'Europe, [XVIII, p. 325] de la Haye, ibid. : Les dissensions entre les aristocrates et les démocrates continuent plus vivement que jamais). B.− Adj. 1836 « qui appartient à l'aristocratie » (Stendhal, Vie de Henry Brulard, p. 45 : Mon aristocrate famille se serait crue deshonorée si le flambeau n'avait pas été d'argent); 1844 « qui a le caractère d'un aristocrate » (Balzac, La Muse du département, p. 240 : Adolphe est un fils de bonne maison, un cœur aristocrate qui veut rentrer dans la voie des honneurs). Dér. régressif de aristocratie*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 543. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 116, b) 968; xxes. : a) 812, b) 348.
BBG. − Barb. Misc. 18 1936-38, p. 403. − Bruant 1901. − Dub. Pol. 1962, p. 52; pp. 61-63. − Éd. 1967. − Esn. 1966. − France 1907. − Frey 1925, p. 160. − Larch. 1880. − Sain. Lang. par. 1920, p. 68, 98.

Aristocrate : définition du Wiktionnaire

Nom commun

aristocrate \a.ʁis.tɔ.kʁat\ masculin et féminin identiques

  1. Membre d’une aristocratie, noble.
    • Pendant un instant, les deux aristocrates modernes et perfectionnés considérèrent ce difficile problème qu’est le citoyen anglo-saxon, ce citoyen ambigu qui, obéissant à quelque loi mystérieuse de son être, refuse de s’enrégimenter et de se démocratiser. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 341 de l’éd. de 1921)
    • Cette épaisseur, cette lourdeur de la démarche, un certain air rogue, les vestes de chasse à boutons historiés qu’il portait, et qui ménageaient une grande poche dans le dos, deux ou trois chiens galopant autour de lui qu’il sifflait brusquement, c’est bien ainsi que j'imaginais l’aristocrate aux champs. — (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 44.)
    • Un système complexe de taxes permettait au gouvernement, aux aristocrates et aux religieux de profiter du travail de la plus grande partie de la population. — (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)
  2. (Politique) Partisan de l’aristocratie.
    • Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
      Les aristocrates à la lanterne
      Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
      Les aristocrates on les pendra.
      (La Carmagnole -1792)
  3. Celui, celle qui en a adopté le genre de vie et les habitudes.

Adjectif

aristocrate \a.ʁis.tɔ.kʁat\ masculin et féminin identiques

  1. Aristocratique.
    • Cet homme est fort aristocrate.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Aristocrate : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARISTOCRATE. n. des deux genres
. Membre d'une aristocratie. Il signifie aussi Partisan de l'aristocratie ou Celui, celle qui en a adopté le genre de vie et les habitudes. Adjectivement, Cet homme est fort aristocrate.

Aristocrate : définition du Littré (1872-1877)

ARISTOCRATE (a-ri-sto-kra-t') s. m.
  • 1Membre d'une aristocratie. Un aristocrate ; une aristocrate.
  • 2Partisan de l'aristocratie.
  • 3 Adj. Qui a le caractère d'un aristocrate. Cet homme est très aristocrate.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aristocrate »

Étymologie de aristocrate - Littré

Voy. ARISTOCRATIE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de aristocrate - Wiktionnaire

(1550) Dérivé régressif de aristocratie attesté deux siècles auparavant. L’adjectif date de 1836.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aristocrate »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aristocrate aristɔkrat play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « aristocrate »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aristocrate »

  • Le mot « aristocrate » venant du grec aristos, signifie « meilleur », « excellent », et kratos : le pouvoir, l’autorité. L’aristocratie étant par là une forme de gouvernement dans laquelle le pouvoir serait exercé par les meilleurs, les plus méritants, les plus aptes. Le Rouge & le Noir, Le paradoxe de l’aristocrate | Le R&N
  • Le destin de ce fils du philosophe et écrivain Marcel Clément, proche de la fraction traditionaliste du clergé, l'a conduit dans la Loire, d'où est originaire Laure de Choiseul Praslin, magistrat et descendante d'une famille d'aristocrate, avec qui il aura quatre enfants. À la fois craint et respecté localement, Pascal Clément n'avait pas hésité à mettre à l'écart le gaulliste Lucien Neuwirth, en 1994, pour s'emparer du pouvoir à la tête de ce département. Il y fut le mentor d'Yves Nicolin (LR), devenu député-maire de Roanne, qui a réagi à son décès en saluant « l'artisan de la réalisation du dernier maillon de l'A89, synonyme de désenclavement de notre territoire ». Les Echos, Décès de l'ancien ministre de la Justice Pascal Clément | Les Echos
  • Ce drame ne fait que conforter le couple Allan dans sa résolution de prendre soin du petit Edgar, désormais orphelin. Le voici élevé comme un aristocrate virginien, apprenant le latin, les bonnes manières du Sud et la boxe dans une école privée. , Edgar Allan Poe (1809 - 1849) - Le poète maudit de l'Amérique - Herodote.net
  • Quelques jours avant la sortie officielle de son livre à scandales, Harry et Meghan: The real story, dans lequel elle promet de dire toute la vérité sur Meghan et Harry, l'aristocrate, Lady Colin Campbell multiplie les apparitions télévisées pour promouvoir son livre. RTL People, Harry et Meghan sommés de quitter l'anniversaire de Charles? Que s'est-il passé lors de cette "garden party" (vidéo) - RTL People
  • Après avoir accompli pour la dernière fois son devoir électoral, dans son fauteuil roulant où l’a contraint en 2008 un accident vasculaire cérébral, Henry de Seguins-Cohorn s’en est allé, à 93 ans, de sa terre de l’Uzège qu’il aura servi en aristocrate de la pensée. Une notoriété due à la fois à son passé, son esprit et son implication. midilibre.fr, Aristocrate de la pensée, Henry de Seguins-Cohorn s’en est allé - midilibre.fr
  • Se faire des amis est une occupation de paysans, se faire des ennemis est une occupation d’aristocrates. De Proverbe russe
  • Démocrate par nature, aristocrate par moeurs, je ferais très volontiers l'abandon de ma fortune et de ma vie au peuple, pourvu que j'eusse peu de rapports avec la foule. De François René de Chateaubriand / Mémoires d'outre-tombe
  • On reconnaît l'aristocrate à la pudeur, au respect qu'il a pour la pudeur d'autrui. De Félix Leclerc / Carcajou ou le diable des bois
  • Se fabriquer des ennemis est une occupation d'aristocrate. De Jacques Chancel / Le temps d'un regard

Traductions du mot « aristocrate »

Langue Traduction
Corse aristocrata
Basque aristokrata
Japonais 貴族
Russe аристократ
Portugais aristocrata
Arabe ارستقراطي
Chinois 贵族
Allemand aristokrat
Italien aristocratico
Espagnol aristócrata
Anglais aristocrat
Source : Google Translate API

Synonymes de « aristocrate »

Source : synonymes de aristocrate sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « aristocrate »



mots du mois

Mots similaires