Révolté : définition de révolté


Révolté : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RÉVOLTÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de révolter*.
II. − Adjectif
A. − [En parlant de qqn] Qui est en état de révolte.
1. Qui est en rébellion, qui s'est soulevé contre l'autorité établie. Synon. dissident, rebelle, séditieux.Vers l'an 400 après la fondation de Rome, des troupes mercenaires (...) s'établirent dans les fortes positions de la Calabre sous le nom de brutii, c'est-à-dire esclaves révoltés (Michelet,Hist. romaine, t. 1, 1831, p. 36).L'ancien chef révolté du Rif (...) paraissait rarement en public (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 2, col. 2).P. métaph. Pour calmer l'estomac révolté qui se venge, Ils souperont dans l'ombre en rentrant d'une orange (Lorrain,Modern., 1885, p. 101).
2. [En parlant de qqn ou d'une composante de la personnalité, du comportement]
a) Qui refuse d'obéir, de se soumettre à quelqu'un. Synon. contestataire.Anges révoltés. Au château même de la Wartbourg, le souvenir de Luther, de l'orgueil révolté et victorieux, a détrôné celui de l'humilité et de la charité d'Élisabeth (Montalembert,Ste Élisabeth, 1836, p. 110).
b) Qui est en opposition, sans violence extérieure; qui a une attitude de refus devant les événements, devant l'inéluctable. L'âme révoltée accuse le ciel (Staël,Allemagne, t. 5, 1810, p. 91).Qu'est-ce qu'un homme révolté? Un homme qui dit non. Mais s'il refuse, il ne renonce pas (...) ce non affirme l'existence d'une frontière (Camus,Homme rév., 1951, p. 25).
c) Indigné, outré. Vous avez eu cette idée abominable de me faire passer ma vie dans une perpétuelle grossesse, jusqu'au moment où je dégoûterais tous les hommes. (...) Vous vous en êtes vanté même à votre sœur (...) et elle a été révoltée de votre grossièreté de rustre (Maupass.,Contes et nouv., t. 1, Inutile beauté, 1890, p. 1148).
B. − [En parlant de qqc.] Qui exprime la révolte. Ton révolté. La tête d'Hugo en pleine lumière se trouve dans son cadre et a grand air. Il y a dans ses cheveux de belles mèches blanches révoltées, à la manière des prophètes de Michel-Ange (Goncourt,Journal, 1870, p. 664).V. nasiller B ex. de Verlaine.
III. − Substantif
A. −
1. Celui qui est en révolte, en rébellion, en soulèvement. Synon. factieux, insurgé, mutin, rebelle.Les dernières nouvelles [de l'Inde] apportent une liste effroyable de femmes violées et massacrées par les révoltés (Mérimée,Lettres Ctessede Montijo, t. 2, 1857, p. 85).
2. Celui qui refuse d'obéir, de se soumettre. Synon. contestataire.Je griffais les sœurs (...). Je commençais à passer pour un vaurien, un révolté, un paresseux, un âne enfin (Chateaubr.,Mém., t. 1, 1848, p. 34).De quoi? On n'admet pas la discipline? On veut faire son petit révolté? (Aymé,Tête autres, 1952, p. 154).
B. − Domaine métaphys. ou mor.Celui qui s'oppose, qui n'accepte pas. Les anges, les génies adverses, devinrent des révoltés, des ennemis (Volney,Ruines, 1791, p. 255).Ils ne réussissaient qu'à former des révoltés, des inadaptés sournois, de perpétuels scrupuleux, ou encore, en réaction, des orgueilleux durs et méfiants (Mounier,Traité caract., 1946, p. 101).
C. − Domaine esthét., intellectuel.Celui qui pense différemment, ne se conforme pas aux règles établies et heurte l'opinion. Il y avait alors des révoltés en littérature, de francs révolutionnaires et qui se permettaient sur Boileau, Racine et autres grands écrivains du XVIIesiècle, des impertinences à peu près aussi fortes que celles qu'on a pu ouïr depuis (Sainte-Beuve,Chateaubr., t. 2, 1860, p. 331).Chateaubriand, Lamennais, Renan, les plus beaux révoltés du siècle, les grandes figures taillées dans le granit, que balaie l'embrun de la gloire (L. Daudet,A. Daudet, 1898, p. 238).
Prononc.: [ʀevɔlte]. Étymol. et Hist. 1. 1564 « apostat » (Indice et rec. univ. [...] de la Bible, f o296 v o); 2. 1559 révolté de « en rebellion contre » (M. Du Bellay, Mém., L. III, f o75 r o, éd. 1569); 3. 1675 « indigné » (Mmede Sévigné, Lettre du 3 nov. ds Corresp., éd. R. Duchêne, t. 2, p. 149). Part. passé adj. de révolter*. Fréq. abs. littér.: 1 017. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 121, b) 1 238; xxes.: a) 1 929, b) 1 544. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 406.

Révolté : définition du Wiktionnaire

Adjectif

révolté \ʁe.vɔl.te\

  1. Qui est dans la révolte.
    • Un pays révolté.
    • Une province révoltée.

Nom commun

révolté \ʁe.vɔl.te\ masculin (pour une femme on dit : révoltée)

  1. Celui qui est entré en révolte
    • Les révoltés du Moyen-Âge
      L’ont arboré sur maints beffrois.
      Emblème éclatant du courage,
      Toujours il fit pâlir les rois.
      — (Paul Brousse, Le drapeau Rouge, 1877)
    • Les révoltés se sont rendus maîtres de cette place. — On envoya des troupes pour réduire les révoltés.

Forme de verbe

révolté \ʁe.vɔl.te\

  1. Participe passé masculin singulier de révolter.

Nom commun

révoltée \ʁe.vɔl.te\ féminin

  1. Personne (de sexe féminin) révoltée.
    • Mais la figure de la quarante-huitarde en culottes partage dans l’imagination des humoristes la place avec des révoltées enjuponnées, montrant sans pudeur leurs jambes. — (Christine Bard, Une histoire politique du pantalon, éd. du Seuil, 2010, p. 137)

Forme d’adjectif

révoltée \ʁe.vɔl.te\

  1. Féminin singulier de révolté.

Forme de verbe

révoltée \ʁe.vɔl.te\

  1. Participe passé féminin singulier de révolter.

Nom commun

révoltée \ʁe.vɔl.te\ féminin

  1. Personne (de sexe féminin) révoltée.
    • Mais la figure de la quarante-huitarde en culottes partage dans l’imagination des humoristes la place avec des révoltées enjuponnées, montrant sans pudeur leurs jambes. — (Christine Bard, Une histoire politique du pantalon, éd. du Seuil, 2010, p. 137)

Forme d’adjectif

révoltée \ʁe.vɔl.te\

  1. Féminin singulier de révolté.

Forme de verbe

révoltée \ʁe.vɔl.te\

  1. Participe passé féminin singulier de révolter.

Nom commun

révoltée \ʁe.vɔl.te\ féminin

  1. Personne (de sexe féminin) révoltée.
    • Mais la figure de la quarante-huitarde en culottes partage dans l’imagination des humoristes la place avec des révoltées enjuponnées, montrant sans pudeur leurs jambes. — (Christine Bard, Une histoire politique du pantalon, éd. du Seuil, 2010, p. 137)

Forme d’adjectif

révoltée \ʁe.vɔl.te\

  1. Féminin singulier de révolté.

Forme de verbe

révoltée \ʁe.vɔl.te\

  1. Participe passé féminin singulier de révolter.

Nom commun

révoltée \ʁe.vɔl.te\ féminin

  1. Personne (de sexe féminin) révoltée.
    • Mais la figure de la quarante-huitarde en culottes partage dans l’imagination des humoristes la place avec des révoltées enjuponnées, montrant sans pudeur leurs jambes. — (Christine Bard, Une histoire politique du pantalon, éd. du Seuil, 2010, p. 137)

Forme d’adjectif

révoltée \ʁe.vɔl.te\

  1. Féminin singulier de révolté.

Forme de verbe

révoltée \ʁe.vɔl.te\

  1. Participe passé féminin singulier de révolter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Révolté : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉVOLTER. v. tr.
Soulever, porter à la révolte. C'est lui qui a révolté ces provinces. Révolter des troupes contre leur général. Tout le pays s'est révolté. Se révolter contre son supérieur. Elliptiquement, C'est lui qui a fait révolter toute la province. Il s'emploie aussi figurément. La chair s'est révoltée contre l'esprit. Quand la nature se révolte. Il signifie encore Choquer excessivement, indigner. Cet homme, par ses manières, par son procédé, par ses discours, a révolté tous les esprits contre lui. La proposition qu'il fit révolta toute l'assemblée, révolta tout le monde. Cela révolte le bon sens. Cet ouvrage, ce système révolte la raison par son absurdité. Quelle âme ne se révolterait contre pareille injustice? Le bon sens se révolte contre une telle absurdité. Le participe passé

RÉVOLTÉ s'emploie adjectivement. Un pays révolté. Une province révoltée. Il s'emploie aussi comme nom. Les révoltés se sont rendus maîtres de cette place. On envoya des troupes pour réduire les révoltés.

Révolté : définition du Littré (1872-1877)

RÉVOLTÉ (ré-vol-té, tée) part. passé de révolter
  • 1Qui est mis en révolte. Un pays révolté par un chef ambitieux. La piété affaiblie dans vos frères par vos exemples ; leur docilité révoltée par vos murmures, Massillon, Carême. Voc.

    Qui est en révolte. Une province révoltée. Moi qui, contre l'amour fièrement révolté, Aux fers de ses captifs ai longtemps insulté, Racine, Phèd. II, 2. Ils étaient révoltés contre l'insolente autorité du ministre, Hamilton, Gramm. 8.

    Substantivement. Réduire les révoltés.

  • 2Choqué, indigné, soulevé. Elle [Mme de Vins] m'a écrit une lettre fort vive et fort jolie …elle est jalouse de ce que j'écris à d'autres… je n'ai jamais vu un fagot d'épines si révolté, Sévigné, 3 nov. 1675. L'Académie en corps a beau le censurer [le Cid], Le public révolté s'obstine à l'admirer, Boileau, Sat. IX. Révolté de voir un homme plus jeune que moi vouloir à toute force me gouverner comme un enfant, Rousseau, Confess. IX. Comme il [Las Cases] était plus homme que prêtre, il fut plus révolté des barbaries qu'on exerçait contre eux [les Américains] que de leurs folles superstitions, Raynal, Hist. phil. VII, 15.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « révolté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
révolté revɔlte play_arrow

Images d'illustration du mot « révolté »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « révolté »

Langue Traduction
Corse rivolta
Basque matxinada
Japonais 反乱
Russe восстание
Portugais revolta
Arabe تمرد
Chinois 反叛
Allemand revolte
Italien rivolta
Espagnol revuelta
Anglais revolt
Source : Google Translate API

Synonymes de « révolté »

Source : synonymes de révolté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « révolté »


Mots similaires