Scandaliser : définition de scandaliser


Scandaliser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SCANDALISER, verbe trans.

A. − Qqn/qqc. scandalise qqn
1. Paraître incompréhensible à, dérouter la raison. Jésus (...) scandalise toujours, il décourage la chance, il s'expose, il se ridiculise, il se ferme les portes, il se crucifie (Cocteau, Poés. crit. II, 1960, p. 62).
2. RELIG. Être une cause de scandale pour quelqu'un, inciter à pécher. [Le faux Démétrius] scandalisa les dévots et les bons patriotes (...) il manquait à saluer les images des saints; il donnait des bals et des mascarades, il avait sa musique; il mangeait du veau (Mérimée, Débuts aventur., 1853, p. 268):
... quand Jésus a dit: « Si l'un de vous scandalise un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui avoir une pierre au cou et être jeté dans le fond de la mer, » il a voulu parler de ce qui est le mal, et il l'a entendu d'une manière absolue toute conforme à sa doctrine. Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 343.
3. Susciter la réprobation, l'indignation, le blâme. Synon. choquer, offusquer.
a) Qqn scandalise qqn (par qqc.).Mon gendre est un malheureux; il maltraite sa femme, il scandalise la ville, il se met de toutes les sales affaires (Zola, Conquête Plassans, 1874, p. 1115).
b) Qqc. scandalise qqn.Sa mère (...) fut scandalisée d'apprendre que son fils s'affichait avec une chanteuse (France, Révolte anges, 1914, p. 247).Fait notable, elle fumait, ce qui scandalisait les petites gens de la maison (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 82).
4. Surprendre par sa nouveauté, son originalité, son absence de conformisme. Nous rencontrons des propositions qui scandalisent tout-à-fait notre raison, et qui cependant se trouvent ensuite démontrées par les raisonnemens les plus solides (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 2, 1821, p. 155).Merveilleux dès l'enfance comme Pascal, au point de scandaliser ses maîtres par sa prodigieuse précocité (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 288).
Empl. abs. Dans Le Spectre de la Rose où il [Nijinsky] se résumait, il apporta de la mauvaise grâce à partir de 1913. Car la chorégraphie du Sacre scandalisait et il supportait mal qu'on acclamât l'une et sifflât l'autre (Cocteau, Diff. d'être, 1947, p. 58).
B. − Qqn se scandalise de/de ce que/que
1. RELIG. Voir un scandale dans quelque chose. Qui est-ce qui se scandalisoit, à cause des malades qu'il guérissoit le jour du Sabbat? Les scribes et les pharisiens (Lamennais, Paroles croyant, 1834, p. 202).Paul recommande aux Corinthiens d'avoir égard aux faibles. Ceux-ci se scandalisent de voir certains de leurs frères dans la foi participer aux repas sacrificiels dans les temples païens (Friest. 41967).
2. Ressentir le scandale de. Synon. se formaliser, s'indigner, s'offusquer.Bournisien se scandalisait d'une telle audace; Homais s'émerveillait d'une telle bêtise (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 187).Mon esprit scientifique se scandalise tous les jours de ce que mes congénères croient être la vérité absolue (Le Dantec, Savoir!1920, p. 33).Il est si timoré, si guindé, il se scandalise de tout. Si j'entre dans un bistro avec un trou à mon bas, il me fait la gueule! (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 202).
Empl. abs. Ah! on avait bien tort de pincer les lèvres et de se scandaliser, il n'y avait pas de quoi! (Mille, Barnavaux, 1908, p. 266).
REM.
Scandalisé, -ée, part. passé en empl. adj.Qui manifeste le scandale. Jouques tira de sa poche un paquet de cigarettes et en offrit. Il y eut un étonnement scandalisé (Estaunié, Empreinte, 1896, p. 20).Empl. subst. Personne scandalisée. Parce que le héros d'une pièce ou d'un roman est bizarre, compliqué (...) les gens refusent de comprendre, ou font les scandalisés (Léautaud, Théâtre M. Boissard, 1926, p. 27).
Prononc. et Orth.: [skɑ ̃dalize], (il) scandalise [-i:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. scandelisier « provoquer du scandale » (Sermons St Grégoire sur Ezechiel, éd. K. Hofmann, p. 52, 5: li Phariseu sunt scandeliziet de la parolle que tu disis); ca 1393 scandaliser (Ménagier de Paris, éd. G. E. Brereton et J. M. Ferrier, I, 3, § 42, p. 25, ligne 21); 2. fin xiiies. scandalizer « mettre en danger de péché » (Jean de Meun, Testament, éd. M. Méon, var. ms. Vatican 1492, t. 4, p. 105). Empr. au b. lat. eccl.scandalizare « faire tomber dans le péché, être une occasion de chute pour quelqu'un » 1remoit. iiies. ds Blaise Lat. chrét., « heurter, choquer, irriter » ives., ibid., également en lat. médiév. « abaisser, humilier » ixes. ds Nierm., « jeter dans le désarroi » 833, ibid., du gr. σ κ α ν δ α λ ι ́ ζ ω « inciter au mal, scandaliser » LXX, NT et au passif « être offensé » (Chantraine), de σ κ α ́ ν δ α λ ο ν, v. scandale. Fréq. abs. littér.: 797. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 701, b) 1 054; xxes.: a) 1 321, b) 1 428.

Scandaliser : définition du Wiktionnaire

Verbe

scandaliser transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se scandaliser)

  1. (Religion) Mettre en danger de chute, de péché.
    • Scandaliser un enfant par ses propos, par son exemple.
  2. (Plus courant) Choquer par l’éclat du mauvais exemple ; causer, provoquer du scandale.
    • Votre vie scandalise tout le monde.
    • Ces discours licencieux le scandalisèrent.
  3. (Pronominal) S’indigner, se choquer, s’offenser.
    • Il se scandalise de tout.
    • Ne vous scandalisez pas de ce qu’il dit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Scandaliser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SCANDALISER. v. tr.
Mettre en danger de chute, de péché. Scandaliser un enfant par ses propos, par son exemple. Il signifie plus ordinairement Choquer par l'éclat du mauvais exemple; causer, provoquer du scandale. Votre vie scandalise tout le monde. Ces discours licencieux le scandalisèrent.

SE SCANDALISER signifie S'indigner, se choquer, s'offenser. Il se scandalise de tout. Ne vous scandalisez pas de ce qu'il dit.

Scandaliser : définition du Littré (1872-1877)

SCANDALISER (skan-da-li-zé) v. a.
  • 1Être une cause de chute, de péché. Dieu dit dans ses Écritures, que, si notre œil, notre pied ou notre main nous scandalise, nous devons les arracher et les couper, c'est-à-dire que, si les choses mêmes qui nous sont les plus chères, nous sont occasion de chute et de péché, il faut nous en séparer, Fléchier, Sermons, 3e dim. de l'avent.

    Scandaliser Jésus-Christ, commettre un péché scandaleux. Malheureux est celui qui scandalise Jésus-Christ même, en scandalisant le prochain, Bourdaloue, Sur le scandale, 1er avent, p. 92.

  • 2Donner, exciter du scandale. Votre vie scandalise tout le monde. Scandalisant Paris de ses vieilles tendresses, Arcas, sultan goutteux, veut avoir vingt maîtresses, Gilbert, le XVIIIe siècle. Qu'on chante et qu'on dise Quelque gaillardise Qui nous scandalise En nous égayant, Béranger, Cocag.
  • 3Ressentir une irritation comparée, par exagération, à celle que cause un scandale. Mme de Grignan vous fait les siens [compliments] de très bonne grâce ; je ne suis point accoutumée à la voir grosse, j'en suis scandalisée aussi bien que vous, Sévigné, Lett. à Bussy, 17 juin 1670. Cette indifférence scandalisa tous ceux qui la remarquèrent, Rousseau, Conf. VIII.
  • 4Se scandaliser, v. réfl. Se rendre soi-même un objet de scandale. On veut qu'il puisse demeurer dans cette occasion [de pécher], ou du moins qu'on ne puisse l'obliger à en sortir sans se scandaliser lui-même, Bourdaloue, Carême, Sur les tentations.

    Prendre du scandale, s'offenser. L'année dernière je ne m'aperçus point qu'on se scandalisât de voir, dans le Sertorius, Pompée mari de deux femmes vivantes, dont l'une venait chercher un second mari aux yeux mêmes de ce premier, Corneille, Sophon. Examen. Une telle action ne saurait s'excuser, Et tout homme d'honneur s'en doit scandaliser, Molière, Mis. I, 1. Il est bien ridicule de se scandaliser de la bassesse de Jésus-Christ, comme si cette bassesse était du même ordre duquel est la grandeur qu'il venait faire paraître, Pascal, Pens. XVII, 1, édit. HAVET. Il [le monde] se scandalise de leurs libertés les plus innocentes, Massillon, Avent, Conc.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quant Diex commanda que li destres oil qui escandalisast fust ostez et gitez hors, Latini, Trésor, p. 459.

XVe s. Telles aventures sont tantôt eschandalisées et sçues, Froissart, III, IV, 35. Icelle femme tint vie dissolue et deshonneste avecques plusieurs hommes, tellement qu'elle en estoit moult diffamée et scandalisée, Du Cange, scandalizare.

XVIe s. Il ne faut point craindre à scandaliser [déshonorer] ceux qui scandalisent les autres, Marguerite de Navarre, Nouv. XLI. J'ay ouy parler d'une dame fort sujette à songer et rever toutes les nuits, disant la nuict tout ce qu'elle faisoit le jour ; si bien qu'elle mesme se scandalisa [se fit connaître] à l'endroit de son mary, qui se mit à l'ouyr parler, Brantôme, Dames gal. t. II, p. 431, dans LACURNE. Cleomenes, oyant un rhetoricien haranguer de la vaillance, s'en print fort à rire ; et l'autre s'en scandalisant…, Montaigne, III, 141.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SCANDALISER.
5Anciennement, calomnier. Je craignais que cet homme [un gazetier]… ne m'eût scandalisé dans cette cour [la cour de Turin], les Aventures de M. d'Assoucy, t. II, p. 82, 2 vol. Paris, 1677.

Cette acception inusitée aujourd'hui se trouve au XVIe siècle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « scandaliser »

Étymologie de scandaliser - Littré

Provenç. escandalisar ; espagn. escandalizar ; ital. scandalizzare ; du lat. scandalizare, de σϰανδαλίζειν, de σϰάνδαλον, scandale. On a dit aussi escandalir et scandaler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de scandaliser - Wiktionnaire

Du latin scandalizare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « scandaliser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
scandaliser skɑ̃dalize play_arrow

Conjugaison du verbe « scandaliser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe scandaliser

Citations contenant le mot « scandaliser »

  • Meghan Markle en guerre contre la presse : Ces propos vont scandaliser la famille royale ! Public.fr, Meghan Markle en guerre contre la presse : Ces propos vont scandaliser la famille royale !
  • Dès lors, par exemple, on n’hésite plus à voir le grand roi David comme un adultère et un meurtrier, alors que Calvin interprète sa vie en lien avec les Psaumes (notamment les Psaumes de repentance). On prend aussi au pied de la lettre la notion de charité, engageant à tout donner, ou l’idée de polygamie. Si tous les patriarches ont eu plusieurs femmes, y a-t-il lieu de se scandaliser parce que tel ou tel aurait une maîtresse? Bref, si les Réformateurs n’interdisent pas la lecture personnelle de la Bible, ils ne la privilégient pas non plus et tentent, dans tous les cas, de l’encadrer. Pour Calvin tout passage biblique peut être lu, à condition qu’un pasteur soit présent pour en guider la compréhension. Reforme.net, Assemblée du désert: la Bible dans tous ses états - Reforme.net
  • Comment s’inscrit dans cette histoire l’accord de cette semaine ? Il est la simple continuation d’un marché de dupes. Non pas qu’il faille se scandaliser d’une mutualisation des dettes, comme le font ceux qui, de toute façon, ne veulent pas d’une Union européenne. Mutualiser les dettes devrait constituer le premier pas d’une véritable solidarité des pays européens entre eux, comme, au sein d’un pays, les régions les plus riches paient pour les plus pauvres afin de rééquilibrer les inégalités territoriales. Dans le cas de l’UE, ce serait d’autant plus nécessaire que, disons-le clairement, la prospérité florissante des pays dits « frugaux », comme celle de l’Allemagne, s’est largement faite sur le dos de leurs voisins. N’allons pas jusqu’à évoquer le confortable statut de paradis fiscal des Pays-Bas, mais bénéficier d’un marché totalement ouvert et d’une monnaie sous-évaluée de 15% pour la taille de son économie constitue un avantage pour lequel l’Allemagne - c’est tout le sens des choix d’Angela Merkel - est prête à beaucoup de « mutualisation ». D’autant qu’en fait de concessions, les pays « frugaux » ont arraché des avantages effarants. Par rapport au projet initial du président du Conseil Européen, Charles Michel, l’Autriche a obtenu une augmentation de ses divers rabais de 138% ! Marianne, Plan de relance européen : la défaite en chantant | Marianne
  • De nouvelles déclarations qui n'ont pas tardé à scandaliser la toile.  Vanity Fair, Éric Dupond-Moretti assure être féministe et scandalise la toile
  • Il n'en fallait pas moins pour scandaliser les internautes ! En effet, en filmant l'animal sauvage dans son habitat étroit et en le publiant sur Snapchat, l'ex d'Astrid Nelsia a choqué la Toile. En découvrant cette surprise inattendue et l'indignation qu'elle a suscité sur les réseaux sociaux, Jazz s'est exprimée. Mais elle n'est pas la seule, Virginie a également donné son avis sur la JLC Family et elle n'a pas été tendre. Blasting News, Virginie (La Villa 5) dégoûtée par Jazz et Laurent, elle les qualifie 'd'abrutis de Dubaï'
  • On oublie vite les morts. On oublie très vite, aussi, les circonstances où l'on a été malheureux... Il ne faut pas s'en scandaliser : s'il en était autrement, la vie serait un cauchemar. De Jean Simard / Félix
  • Il est très doux de scandaliser : il existe là un petit triomphe pour l’orgueil qui n’est nullement à dédaigner. De Marquis de Sade / La Philosophie dans le boudoir
  • Mais si quelqu'un doit scandaliser l'un de ces petits qui croient en moi, il serait préférable pour lui de se voir suspendre autour du cou une de ces meules que tournent les ânes et d'être englouti en pleine mer ! , Évangile selon saint Matthieu, XVIII, 6

Traductions du mot « scandaliser »

Langue Traduction
Corse scandalu
Basque eskandalizatu
Japonais スキャンダル化
Russe возмущать
Portugais escandalizar
Arabe فضح
Chinois 丑化
Allemand schockieren
Italien scandalizzare
Espagnol escandalizar
Anglais scandalize
Source : Google Translate API

Synonymes de « scandaliser »

Source : synonymes de scandaliser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « scandaliser »



mots du mois

Mots similaires