Cabrer : définition de cabrer


Cabrer : définition du Wiktionnaire

Verbe

cabrer \kɑ.bʁe\ ou \ka.bʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se cabrer)

  1. Faire dresser sur les pieds de derrière, en parlant d’un cheval.
    • Le cheval cabre.
  2. (Aéronautique) Action de faire augmenter l’assiette d’un aéronef.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Pronominal) Se dresser sur les pieds de derrière, en parlant d’un cheval effarouché.
    • Elle vint s’arrêter court à deux pas de moi, et les deux bêtes, animées et tout écumantes, se cabrèrent un moment, comme si elles avaient eu le sentiment que leurs cavaliers voulaient combattre. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 223)
    • Le Cœur-Loyal, grâce à un poignet de fer, maintint le cheval qui se cabrait avec fureur. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Les chevaux arabes, sentant la poudre, se cabrent au fond des écuries. — (Alphonse Daudet, La partie de billard, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, réédition Le Livre de Poche, 1974, page 18)
    • Puis Mouley Abdelaziz paraît, vêtu de blanc neigeux, immobile comme une idole sur un superbe coursier noir caparaçonné de vert et d’or, qui se cabre et danse au son sauvage des ghaïtas et des tebels. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 108)
  4. (Pronominal) (Par analogie) Se relever de l’avant, en parlant d’une chose.
    • Il fallait le voir, debout à la barre, sa figure sombre frappée par les embruns, enlever sa chaloupe qui se cabrait sur la houle. — (Octave Mirbeau, Les Eaux muettes)
  5. (Pronominal) (Figuré) S’emporter, se révolter contre une proposition, un conseil, une remontrance, etc.
    • On ne saurait dire un mot qu’il ne se cabre. Ne lui dites pas cela, vous le ferez cabrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cabrer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CABRER (SE). v. pron.
Se dresser sur les pieds de derrière, en parlant d'un cheval effarouché. Il signifie au figuré S'emporter, se révolter contre une proposition, un conseil, une remontrance, etc. On ne saurait dire un mot qu'il ne se cabre. Ne lui dites pas cela, vous le ferez cabrer.

Cabrer : définition du Littré (1872-1877)

CABRER (ka-bré) v. réfl.
  • 1En parlant du cheval, se dresser sur les pieds de derrière.

    En sous-entendant se : ne tirez pas la bride à ce cheval, vous le ferez cabrer. Ne faites point des coups d'une bride rebelle Cabrer la liberté…, Hugo, F. d'aut. 3.

  • 2 Fig. S'emporter. Il se cabre au moindre mot.
  • 3 V. a. Choquer quelqu'un par quelque proposition ou quelque terme qui le révolte. Je payai [pour lui], en tremblant de le cabrer, Rousseau, Prom. 9.

HISTORIQUE

XVIe s. L'animal se sentant blessé, la douleur le fit cabrer, Mém. sur du Guesc. ch. 6. Et si d'autres [qu'Alexandre] s'efforçoient y monter, il leur couroit sus, en ronflant et hennissant, et se cambroit sous eux, et les fouloit aux pieds, Paré, Animaux, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Cabrer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CABRER, v. pass. se cabrer, (Manege.) se dit des chevaux qui se levent & dressent sur les piés de derriere prêts à se renverser lorsqu’on leur tire trop la bride, ou qu’ils sont vicieux ou fougueux. Lorsqu’un cheval se cabre plusieurs fois de suite, & se jette si haut sur les jambes de derriere qu’il est en péril de se renverser, on appelle ce desordre faire des ponts-levis : il faut que le cheval ait beaucoup de force, & lui tendre la main à propos, autrement ces ponts-levis sont très-dangereux. Le moyen de rendre obéissant un poulain sujet à se cabrer souvent & à desobéir, est de prendre le tems que ses piés de devant retombent à terre, & lui appuyer alors fortement des deux. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cabrer »

Étymologie de cabrer - Littré

Espagn. cabra, chèvre : se dresser comme une chèvre. Paré a confondu cabrer et cambrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de cabrer - Wiktionnaire

(1188)[1] Probable dénominal de cabre, l'occitan cabrar ou l’espagnol cabrear étant attestés postérieurement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cabrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cabrer kabre play_arrow

Conjugaison du verbe « cabrer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe cabrer

Évolution historique de l’usage du mot « cabrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cabrer »

  • Deuxième obstacle: son âge. Difficile, à 65 ans, lorsqu’on est un pur produit de la génération hydrocarbures, téléphone filaire et minitel, d’incarner l’avenir écolo-numérique du continent. Erreur: Thierry Breton est un caméléon politique, sauce Jacques Chirac. Il préfère flatter que se cabrer. Il n’impressionne pas, mais verrouille ses soutiens, persuadé aujourd’hui que l’épidémie de Covid-19 sera un «grand» tournant économique. Le Temps, Thierry Breton, le patron étoilé persuadé que le Covid-19 sera un «grand» tournant économique - Le Temps
  • Un moustique peut piquer et faire se cabrer un cheval, mais l'un demeure un insecte et l'autre est toujours un cheval. De Jules Renard

Images d'illustration du mot « cabrer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cabrer »

Langue Traduction
Allemand nose-up-abschnitte
Espagnol encabritarse
Anglais pitch up
Source : Google Translate API

Synonymes de « cabrer »

Source : synonymes de cabrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cabrer »


Mots similaires