La langue française

Frondeur

Sommaire

  • Définitions du mot frondeur
  • Étymologie de « frondeur »
  • Phonétique de « frondeur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « frondeur »
  • Citations contenant le mot « frondeur »
  • Traductions du mot « frondeur »
  • Synonymes de « frondeur »
  • Antonymes de « frondeur »

Définitions du mot frondeur

Trésor de la Langue Française informatisé

FRONDEUR1, subst. masc.

Celui qui lance un projectile avec une fronde. Le lendemain, une balle de plomb, lancée par le frondeur, apporta au prisonnier [Fabrice] l'annonce du plus grand péril possible : la personne qui se chargeait de faire entrer les cordes, lui disait-on, lui sauvait positivement et exactement la vie (Stendhal, Chartreuse,1839, p. 342).
Spéc. [Dans l'Antiquité] Soldat armé d'une fronde. Frondeurs assyriens. L'adresse du frondeur baléare (Michelet, Hist. romaine,t. 1, 1831, p. 189).La quatrième et la cinquième [classes de l'armée romaine], légèrement armées, composèrent les corps de vélites et de frondeurs (Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 372).
Prononc. et Orth. : [fʀ ɔ ̃dœ:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Cf. frondeur2.

FRONDEUR2, EUSE, subst.

HIST. Celui, celle qui participait à la Fronde (cf. fronde3et fronder2) :
1. Avant de prendre la fuite, Mazarin avait ouvert les portes de la prison de Condé, avec l'idée que cet orgueilleux ne s'entendrait pas longtemps avec les autres frondeurs. Bainville, Hist. Fr.,t. 1, 1924, p. 221.
P. ext. Celui, celle qui critique le pouvoir (politique en particulier), les institutions et p. ext. les préjugés, les modes, etc. Tout gai frondeur, semant le ridicule (Béranger, Chans.,t. 3, 1829, p. 180):
2. Tous les familiers de Beethoven sont des opposants au régime existant. Tous sont d'enragés frondeurs. Tous sont anticléricaux, anticagots. Presque tous manifestent un antisémitisme mordant, qui est motivé par la collusion de l'argent des banques juives avec la réaction, de Rothschild avec Metternich. Rolland, Beethoven,1937, p. 592.
Empl. adj. Esprit frondeur; bourgeoisie, noblesse frondeuse. Renée s'étonnait de cet accès de piété; car MmeJacquemart se montrait volontiers frondeuse à l'égard de la religion (Arland, Ordre,1929, p. 453):
3. La France, − pays de citoyens frondeurs, individualistes, jaloux de leurs libertés, pays de petits rentiers où le révolutionnaire moyen conserve encore, à son insu, les habitudes, les goûts, d'un petit propriétaire... Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 159.
[En parlant d'une pers.] Qui a un comportement d'opposition. Synon. contestataire.La jeunesse frondeuse; une nature frondeuse. À dix-huit ans B... était sceptique et frondeur, ne croyant ni à Dieu ni à diable (Gourmont, Esthét. lang. fr.,1899, p. 283).Jean se revoyait au collège, élève tour à tour taciturne et frondeur (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 248).
Impertinent. Un ton frondeur. Des nécessités désagréables analogues à la pluie, et que Mmede Guermantes acceptait en exerçant sur elles sa verve frondeuse (Proust, Guermantes 2,1921, p. 440).
Prononc. et Orth. : [fʀ ɔ ̃dœ:ʀ]., fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1694-1835 : frondeur; ds Ac. 1878-1932 : frondeur, euse. Étymol. et Hist. 1. 1648 « soldat armé d'une fronde » (Ablancourt, Ret. [raite des X mille de Xénophon], 1. 3 ds Rich.); 2. [1648 hist. (Voi[ture], Les Balades de Marigni pour la fronde ds Rich.)]; 1654 (Scarron, Œuvres, 145 ds Richardson, s.v. fronde). Dér. de fronder*; suff. -eur2* avec même développement sém. que le verbe; au sens 1 la forme fondaour, fondeur est attestée du xiiieau xves. ds Gdf.
STAT. − Frondeur1 et 2. Fréq. abs. littér. : 120.

Wiktionnaire

Nom commun

frondeur \fʁɔ̃.dœʁ\ masculin (pour une femme on dit : frondeuse)

  1. (Histoire) Celui qui lance des pierres, des balles, avec une fronde.
    • On avait pris quelques précautions pour mettre ces entrées sous la protection des angles saillants, au moyen desquels on pouvait, en cas de besoin, les flanquer d’archers et de frondeurs. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Figuré) Celui qui fronde, qui critique les autorités établies ou les opinions reçues.
    1. (Spécialement) (France) (Histoire) Opposant politique sous Louis XIV.
    2. (Spécialement) (France) (Histoire) Parlementaire contestant la politique conduite durant la présidence de François Hollande et du Gouvernement de Manuel Valls (2014-2017).
  3. (Par extension) Celui qui désapprouve, qui blâme tout.
    • C’est un frondeur éternel.
  4. (Simplement) Celui qui contredit, qui critique, qui blâme.
    • Ce ministre a rencontré presque autant de frondeurs que d’approbateurs.

Adjectif

frondeur \fʁɔ̃.dœʁ\ masculin

  1. Qui désapprouve, qui blâme, qui critique, qui contredit.
    • Un esprit frondeur.
    • Une jeunesse frondeuse.
    • Tu y seras accueilli comme un frère, nous t’y saluerons roi de ces esprits frondeurs que rien n’épouvante. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRONDEUR. n. m.
Celui qui lance des pierres, des balles, avec une fronde. Les anciens avaient des frondeurs dans leurs armées. Les habitants des îles Baléares passaient pour être les plus habiles frondeurs. Il se dit, au figuré, de Celui qui fronde, qui critique les autorités établies ou les opinions reçues, et, par extension, de Celui qui désapprouve, qui blâme tout. C'est un frondeur éternel. Adjectivement, Un esprit frondeur. Une jeunesse frondeuse. Il signifie quelquefois simplement Celui qui contredit, qui critique, qui blâme. Ce ministre a rencontré presque autant de frondeurs que d'approbateurs.

Littré (1872-1877)

FRONDEUR (fron-deur) s. m.
  • 1Celui qui lance des pierres avec la fronde. On mêlait quelquefois parmi ces archers des frondeurs qui lançaient de grosses pierres avec une raideur extrême, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. II, p. 405, dans POUGENS.
  • 2Frondeur, frondeuse, celui, celle qui, sous la minorité de Louis XIV, appartenait au parti de la Fronde. Mlle de Montpensier affecta de faire la frondeuse avec emportement, Retz, dans le Dict. de DOCHEZ.

    Adjectivement. Je n'avais auprès de moi que la jeunesse frondeuse, Retz, III, 364.

  • 3 Par extension, celui, celle qui parle contre le gouvernement. Le nom de frondeurs qu'on donne aux censeurs du gouvernement, Voltaire, Louis XIV, 4. Quand un peuple n'est pas un frondeur dangereux, il est le plus séducteur des courtisans, Diderot, Claude et Nér. I, 82.
  • 4Celui, celle qui fronde, qui critique. Vous plaisez aux plus délicats ; cela console des frondeurs, Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 7 oct. 1697. Timon, qui, du passé profond admirateur, Du présent qu'il ignore est l'éternel frondeur, Voltaire, Évén. 1744. La richesse que des frondeurs Dédaignent et pour cause, Béranger, Él. de la rich.

    Adj. Un siècle frondeur. Si le caractère indépendant, mais peu vigoureux de Courier, si son esprit frondeur plutôt qu'arrêté en certains principes, sont assez compris par ce qui précède, on ne s'étonnera point qu'il continuât à servir malgré son peu de goût pour la nouvelle forme de gouvernement établie en France, Carrel, Œuvres, t. V, p. 193.

    Celui qui montre une humeur morose, chagrine, qui désapprouve tout. C'est un frondeur éternel.

HISTORIQUE

XIIe s. E li fundeor e li archier aloient devant l'ost, Machab. I, 9.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FRONDEUR, (Art milit. des anc.) Les frondeurs dans les armées faisoient partie de la milice des anciens, & servoient à jetter des pierres avec la fronde. Les Romains pour entretenir leurs soldats dans les exercices militaires, en faisoient faire de publics dans le camp ; on plantoit pour cela des pieux qui tenoient lieu du faquin, contre lesquels ils s’exerçoient avec un bouclier & un bâton à la place de l’épée ; tous deux beaucoup plus pesans que leurs armes ordinaires, afin que celles-ci leur parussent plus legeres à la main : de même pour se rendre le bras plus fort, ils lançoient de faux javelots beaucoup plus pesans que les véritables. Les archers & les frondeurs pareillement dressoient un but avec des fascines, contre lequel ils tiroient des fleches avec l’arc, & des pierres avec la fronde, à 600 piés romains de distance, qui font un peu moins de 550 de nos piés. Les frondeurs sont représentés sur les marbres antiques, ayant le bras droit nud pour ajuster leurs coups avec plus de force ; & ayant une petite bandouliere où pend une espece de gibeciere, pour porter les pierres ou les balles de plomb qu’ils jettoient contre l’ennemi. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « frondeur »

 Dérivé de fronder avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fronder ; prov. frondeiador.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « frondeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
frondeur frɔ̃dœr

Évolution historique de l’usage du mot « frondeur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « frondeur »

  • La jet-setteuse était dans le coma depuis un mois, hospitalisée suite à un accident de moto. Hermine de Clermont-Tonnerre, qui a trimballé sa particule sur nombre de plateaux télé, a toujours été un peu trop showbiz pour son clan, trop fonceuse, trop crâneuse, trop extravagante, trop tout, en somme… Une façon d'envoyer valdinguer un monde bien trop corseté pour son esprit frondeur. Le Point, Hermine de Clermont-Tonnerre, la duchesse rebelle, est morte - Le Point
  • Il y a quelque chose de frondeur dans ce projet Le Figaro.fr, «Le sauveur de la Françafrique», Nicolas Bedos dévoile l'intrigue du prochain OSS 117
  • En politique, il faut toujours laisser un os à ronger aux frondeurs. De Joseph Joubert / Pensées, maximes et essais
  • Sandrine Bonnaire. - La productrice Fabienne Servan-Schreiber avait vu mon travail sur Jacques Higelin. Elle cherchait quelqu’un pour réaliser le film qu’elle voulait consacrer à Marianne Faithfull. J’ai tout de suite accepté : sans la connaître, la femme me plaisait. Au-delà de l’artiste, j’aimais son côté frondeur. Dans la vie, Marianne a toujours su éviter les pièges de l’ennui, dire ce qu’elle pensait, balayer les codes qui « enferment » [sourire]. Je me sens des points communs avec elle. L'Obs, Sandrine Bonnaire : « Le film, c’est Marianne Faithfull qui le fait »
  • Une ironie du sort qu’aurait goûtée le frondeur Grand Condé: voir son domaine de Chantilly transformé, le temps d’une minisérie, en château de Versailles de son royal et rival cousin Louis XIV. Précurseur de la réouverture, Chantilly est aussi le premier à accueillir à nouveau les tournages, et pas des moindres. Celui des Aventures du jeune Voltaire, fiction événement de France 3 sur les années formatrices entre l’adolescence et la trentaine de l’auteur de Candide. Le tournage de neuf semaines a été foudroyé à mi-parcours, mi-mars, par le coronavirus. Après deux semaines de reprise en Belgique, l’équipe posait lundi pour quelques jours ses caméras entre Senlis, Pierrefonds et Chantilly. Le Figaro.fr, À Chantilly, bal masqué pour la série Les aventures du jeune Voltaire

Traductions du mot « frondeur »

Langue Traduction
Anglais slinger
Espagnol hondero
Italien slinger
Allemand slinger
Chinois 甩子
Arabe نبلة
Portugais lançador
Russe стропальщик
Japonais スリンガー
Basque slinger
Corse slinger
Source : Google Translate API

Synonymes de « frondeur »

Source : synonymes de frondeur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « frondeur »

Partager