La langue française

Récompenser

Définitions du mot « récompenser »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉCOMPENSER, verbe trans.

A. − Vieilli. Dédommager. Je sais que vous avez beaucoup perdu, mais je vous récompenserai (Ac.1935).Nous ferons un autre marché qui vous récompensera (Ac.).Un officier courlandais, à qui on donna cette chétive commission, pour le récompenser de la perte d'une jambe emportée au siége de la ville de Dordrecht (Crèvecœur, Voyage, t. 3, 1801, p. 287).
Récompenser le temps perdu. Rattraper le temps perdu. Si jamais cela arrive, je récompenserai le temps perdu (...). Je m'en taperai de ces bons déjeuners (Vidocq, Mém., t. 4, 1828-29, p. 246).
B. − Accorder une récompense, en remerciement d'un service rendu, d'une action qui mérite la considération, la reconnaissance.
Qqn récompense qqn (avec, de, par qqc.).Anton. châtier, punir.Récompenser un ami, un serviteur, le vainqueur; récompenser qqn de sa bonté, de son obéissance, de son zèle; être récompensé selon ses mérites, selon ses œuvres. Lord Glenarvan avait serré la main du jeune capitaine en disant: « Merci, John ». Et John se sentit généreusement récompensé avec ces deux seuls mots (Verne, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 60).Elle récompensait quelquefois son mari d'un regard, d'un demi-sourire (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 137).Empl. pronom. réfl. Après une heure d'efforts, de cris, de fureur Brague se repose, se récompense, en travaillant sa grande scène (Colette, Music-hall, 1913, p. 208).
Loc. Que Dieu le/vous récompense! Dieu le/vous récompensera. Que Dieu le récompense, S'il vient nous annoncer que l'Anglais est battu (Dumas père, Charles VII, 1831, i, 1, p. 234).Elle m'a tout donné, absolument tout, Dieu la récompensera (Bernanos, Joie, 1929, p. 582).
P. antiphr. Il a été justement récompensé de ses perfidies (Ac.). Me voilà bien récompensé.
Qqn récompense qqc.Récompenser le bien, le civisme, le courage, le désintéressement, les efforts, le mérite, la peine, les services, les soins, la vertu de qqn. Nathalie voulut absolument récompenser cet amour si désintéressé, si puissant, si vrai; elle déclara donc à son père que M. du Bergh était le seul homme qu'elle consentît à épouser (Soulié, Mém. diable, t. 2, 1837, p. 245):
Il vaudrait mieux ne point récompenser une bonne action que de la récompenser mal. Un soldat avait eu les deux bras emportés dans un combat. Son colonel lui offrit un écu. Le soldat lui répondit: Vous croyez sans doute mon colonel que je n'ai perdu qu'une paire de gants. Éluard,Donner, 1939, p. 194.
P. iron. Et voilà comme la vertu est toujours récompensée. Si elle était récompensée, elle ne serait pas la vertu (Flaub., Corresp., 1872, p. 363).
Qqc. récompense qqc.La victoire viendrait couronner nos efforts et récompenserait les immenses sacrifices supportés pour la cause commune par la Belgique (Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 469).
REM.
Récompensant, -ante, part. prés. en empl. adj.Qui récompense. L'observation des souris était infiniment plus récompensante (Gide, Si le grain, 1924, p. 445).
Prononc. et Orth.: [ʀekɔ ̃pɑ ̃se], (il) récompense [-pɑ ̃:s]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. a) 1322 « compenser » (Arch. nat., JJ 61, f o40 r ods Gdf. Compl.: douze sols [...] li sont reconpensé pour deus polkins d'aveine); b) dernier quart xives. « dédommager » (Froissart, Chron., éd. S. Luce, t. 3, p. 108: le recompensa [...] de tant de revenue); ca 1445-60 pronom. « se dédommager » (Charles d'Orléans, Rondeaux, éd. P. Champion, CCXCVIII, p. 462: en repos se soit recompensee); 1462 (Villon, Testament, éd. J. Rychner et A. Henry, 198: quelc'um s'en recompence); 2. a) dernier quart xives. « reconnaître une action, un service, un mérite par une récompense » (Froissart, Chron., éd. A. Mirot, t. 15, p. 189: en recompensant les painnes et les travaulx que vous avez eues); b) fin xives.: « gratifier (quelqu'un) d'une récompense » (Roques t. 2, n o10295: recompenso. sas. recompenser. remunerer [sens incertain]); ca 1445-60 (Charles d'Orléans, op. cit., CXLII, p. 372: Mal les voulez recompanser); c) 1555 p. antiphr. « châtier, punir » (Ronsard, Meslanges ds Œuvres compl., éd. P. Laumonier, t. 6, p. 189, 255). Empr. au b. lat. et lat. chrét.recompensare « donner en retour, payer, donner en compensation », dér. de compensare (compenser*); préf. re- (re-*). Fréq. abs. littér.: 1 068. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 267, b) 1 436; xxes.: a) 1 356, b) 1 020.
DÉR.
Récompenseur, subst. masc.Celui qui récompense. Quand on a, soit en ses mains, soit dans son esprit, quelque autorité, il faut être non-seulement juste ou équitable, mais justicier, c'est-à-dire punisseur ou récompenseur (Joubert, Pensées, t. 1, 1824, p. 360). [ʀekɔ ̃pɑ ̃-sœ:ʀ]. 1resattest. a) av. 1544 « celui qui paie de retour, qui rend la pareille » (B. des Périers, Cantique de Moyse ds Œuvres, éd. L. Lacour, t. 1, p. 183), b) 1577 « celui qui récompense » (A. Du Verdier, Diverses leçons, l. 2, chap. 19, p. 114: Dieu [...] juste recompenseur des vices et des vertus); de récompenser, suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Verbe

récompenser transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner une récompense, faire du bien à quelqu’un en reconnaissance de quelque service, ou en faveur de quelque bonne action.
    • La vie laborieuse, active, toute estimable, toute positive, d'un conseiller d'État, d'un manufacturier de tissus de coton ou d'un banquier fort alerte pour les emprunts, est récompensée par des millions, et non par des sensations tendres. — (Stendhal, De l'Amour, 1822, 1re préface de 1826)
    • Hélas! si tous les héros n'ont pas été récompensés comme ils méritaient de l'être, tous les traîtres n-ont pas été punis. — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, p.32)
    • (Absolument)Il y a un dieu qui récompense et qui punit.
  2. (Par antiphrase) Punir
    • Il a été justement récompensé de ses perfidies.
  3. (Vieilli) Dédommager.
    • Je sais que vous avez beaucoup perdu, mais je vous récompenserai.
    • Nous ferons un autre marché qui vous récompensera.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉCOMPENSER. v. tr.
Donner une récompense, faire du bien à quelqu'un en reconnaissance de quelque service, ou en faveur de quelque bonne action. Il a été mal récompensé. Il n'a pas été récompensé selon son mérite. Si vous faites le bien, Dieu vous en récompensera. On dit de même : Récompenser les services de quelqu'un; récompenser une bonne action, le mérite, la vertu, etc. Absolument, Il y a un Dieu qui récompense et qui punit. Il s'emploie aussi par antiphrase. Il a été justement récompensé de ses perfidies. Il signifie aussi Dédommager. Je sais que vous avez beaucoup perdu, mais je vous récompenserai. Nous ferons un autre marché qui vous récompensera. Il vieillit en ce sens.

Littré (1872-1877)

RÉCOMPENSER (ré-kon-pan-sé) v. a.
  • 1Donner une récompense à une personne. Et j'espérais un jour vous mieux récompenser, Racine, Bajaz. II, 3. Quand on récompense bien ceux qui excellent dans les arts, on est sûr d'avoir bientôt des hommes qui les mènent à leur dernière perfection, Fénelon, Tél. III.

    Absolument. Le pontife [en Égypte] priait les dieux de donner au prince toutes les vertus royales, en sorte qu'il fût… doux envers les hommes, modéré, juste, magnanime… punissant au-dessous du mérite et récompensant au-dessus, Bossuet, Hist. III, 3. Mais un roi doit toujours récompenser en roi, Boursault, Ésope à la cour, v, 7.

    Payer quelque chose par une récompense. Récompenser le travail, la peine. Les honneurs sont institués pour récompenser le mérite, Fléchier, Duch. de Mont. Il [Assuérus] croit récompenser une bonne action, Racine, Esth. III, 1. Il punit sévèrement les moindres fautes, et récompense avec libéralité les services qu'on lui rend, Fénelon, Tél. X. De quel prix n'ai je pas récompensé tes peines ? Delavigne, Louis XI, IV, 4.

    Fig. Les fruits dorés dont l'automne récompense les travaux des laboureurs, Fénelon, Tél. II.

  • 2 Par antiphrase, châtier. Il a été récompensé de sa perfidie.
  • 3Dédommager, compenser. J'ai, madame, une passion si violente de pouvoir récompenser par mes services ce que mon malheur m'a forcé de faire dans les dernières occasions…, Retz, Mém. t. II, liv. III, p. 363, dans LACURNE. C'est la louange, Iris, vous ne la goûtez point ; D'autres propos chez vous récompensent ce point, La Fontaine, Fabl. X, 1. Il faut qu'il [le maréchal d'Estrées] récompense cet endroit [se plaindre de Bussy, parce qu'il ne lui donne pas le monseigneur] par mille bons offices qu'il doit rendre à M. votre fils dans les occasions, Sévigné, à Bussy, 26 mai 1681. Enfin Brancas m'a écrit une lettre si excessivement tendre, qu'elle récompense tout son oubli passé, Sévigné, 19 juill. 1671. Je n'ai point de regret aux pleurs que j'ai versés ; Le bonheur qui les suit les récompense assez, Quinault, Amad. V, 5. Il faisait un frais délicieux qui nous récompensait d'une journée fort chaude, Fontenelle, Mondes, 1er soir. Le ciel me le devait [un autre mari], pour me récompenser De mon premier mari…, Regnard, Démocr. IV, 6.

    Absolument. La vertu récompense toujours des sacrifices qu'on fait pour elle, Genlis, Théât. d'éduc. la Cloison, sc. 6.

    Récompenser le temps perdu, réparer une perte de temps. Si jamais je puis me revoir à portée de vous être bonne à quelque chose, vous verrez comme je récompenserai le temps perdu, Sévigné, 8 déc. 1675. Je me promène avec plaisir, et je récompense le temps perdu, Sévigné, 28 févr. 1685.

  • 4Se récompenser, v. réfl. Se dédommager. Trouvant abondance de toutes choses, ils se récompensèrent des misères qu'ils avaient souffertes, Vaugelas, Q. C. 398. N'étant pas satisfait de ses gages, il [un serviteur] déroba quelque chose pour se récompenser, Pascal, Prov. VI. Il [Pyrrhus] n'y demeura pas longtemps en repos, et voulut se récompenser sur la Macédoine des mauvais succès d'Italie, Bossuet, Hist. I, 8. Récompensez-vous du temps perdu, et prenez des arrhes pour l'avenir, Diderot, Lett. à Mlle Voland, 20 oct. 1765.

HISTORIQUE

XIVe s. Et se j'ai de l'autrui, je doi recompenser ; Et se j'ai en haynne, or doi je pardonner, Guesclin. 15171.

XVe s. Pour l'honneur de vous, en considerant et recompensant les peines et les travaux que vous avez eus de venir jusques ici…, Froissart, II, III, 128. Ung seul fera ung tel service, qu'il recompensera toutes les laschetez et meschancetez que avoient fait tous les autres, Commines, II, 3.

XVIe s. J'espere que après tant de guerres et de fascheries que vous avez eues, qu'il [Dieu] vous donnera une ferme paix et heureux repous pour recompenser les ennuis et les travaulx que vous avez continuellement, Marguerite de Navarre, Lett. CXLI. Les dieux recognoissent et recompensent à l'homme, aprez sa mort, ses actions vertueuses, Montaigne, II, 255. Il [l'auteur d'une erreur judiciaire] laissa en son estat la sentence, et recompensa, de sa bourse, l'interest du condamné, Montaigne, V, 241.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « récompenser »

Du latin recompensare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Re…, et compenser ; wallon, reskonpeinssé ; prov. recompensar ; ital. ricompensare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « récompenser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
récompenser rekɔmpɑ̃se

Citations contenant le mot « récompenser »

  • Ce nouveau prix, doté de 75 000 euros, soit plus de 118 000 dollars canadiens, vise à récompenser un dramaturge européen pour son œuvre exceptionnelle et à valoriser le pouvoir du théâtre comme moyen de faciliter la communication entre les cultures européennes, selon le Schauspiel Stuttgart.  Radio-Canada.ca, Wajdi Mouawad récompensé par le tout nouveau Prix européen de dramaturgie | Radio-Canada.ca
  • Fin juin 2010, Sony lançait officiellement le PlayStation Plus, l'abonnement payant au PlayStation Network. Une décennie s'est écoulée depuis et l'éditeur japonais profite de cette date anniversaire pour récompenser les abonnés les plus fidèles. Certains chanceux ont obtenu 10 € de crédits PlayStation Store, une récompense qu'ils pourront dépenser comme bon leur semble.  , PlayStation Store : les abonnés les plus fidèles récompensés pour les 10 ans du PlayStation Plus
  • Troyes Champagne Métropole et des communes de l’agglomération troyenne ont décidé de récompenser leurs agents mobilisés pendant l’état d’urgence sanitaire. Journal L'Est Éclair abonné, Les agents des collectivités de l’agglomération troyenne récompensés par une prime Covid

Images d'illustration du mot « récompenser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « récompenser »

Langue Traduction
Anglais reward
Espagnol recompensa
Italien ricompensa
Allemand belohnung
Chinois 奖励
Arabe مكافأة
Portugais recompensa
Russe вознаграждение
Japonais 褒賞
Basque saria
Corse ricumpensa
Source : Google Translate API

Synonymes de « récompenser »

Source : synonymes de récompenser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « récompenser »

Récompenser

Retour au sommaire ➦

Partager