Gratifier : définition de gratifier


Gratifier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GRATIFIER, verbe trans.

A. − Vieilli. [L'obj. désigne une pers. ou un aspect de sa personnalité] Gratifier qqn.Lui être agréable, le satisfaire. Gratifier ses sens, la vanité de qqn. Telle est la constitution de l'homme qu'il ne peut point être tout à fait heureux quand son goût n'a point été gratifié (Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 276).
B. − Gratifier qqn de qqc.
1. [Le suj. désigne une pers.] Accorder volontiers ou libéralement quelque chose à quelqu'un. Huit jours après ma déclaration, le roi me gratifia du cordon bleu (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 223).S'il vous plaît de m'honorer de votre compagnie, de me gratifier de votre présence (Flaub., Corresp.,1844, p. 158) :
1. ... voilà ce dont ma vie avec Albertine me privait justement. Dont elle me privait? N'aurais-je pas dû penser : dont elle me gratifiait au contraire? Proust, Prisonn.,1922, p. 172.
SYNT. Gratifier qqn d'un certificat, de compliments, d'une mention très honorable, d'une pension, d'un sourire; gratifier qqn de ses faveurs, de tous les honneurs.
[Sans compl. prép.] Pour se débarrasser de lui, l'autorité, ne pouvant le prendre, le cajola, l'amadoua (...) et le gratifia très-largement (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1832, p. 476).
Rare. Gratifier avec.Une cliente dont il comptait gratifier son successeur avec trois cent mille livres de dot (Soulié, Mém. diable, t. 2, 1837, p. 65).
Emploi pronom. réciproque. Se gratifier l'un l'autre de qqc. Je me réjouis d'avance de leur étonnement lorsqu'ils se gratifieront l'un l'autre du même cadeau (Gozlan, Notaire,1836, p. 21).
2. [Le suj. désigne une chose] Procurer de l'agrément, de la satisfaction à quelqu'un. Un de ces concerts dont la musique des régiments gratifie le peuple parisien (Baudel., Poèmes prose,1867, p. 65) :
2. ... l'eau du ciel gratifie la Provence d'une odeur de brouillard, de sous-bois, de septembre, de province du centre. Colette, Naiss. jour,1928, p. 63.
En partic. Doter, douer. La nature l'avait gratifié d'une voix forte. As-tu rétabli dans sa plénitude la beauté dont le ciel gratifia ton individu? (Flaub., Corresp.,1862, p. 31).
C. − Par antiphrase. Infliger un désagrément à quelqu'un. Gratifier qqn d'un coup de fouet, d'injures, d'un reproche, d'un sobriquet, d'un surnom. Cette directe allusion aux petites moqueries dont nous gratifiait Mrs Édith (G. Leroux, Parfum,1908, p. 113) :
3. ... l'homme mystérieux que Sylvia avait gratifié le matin d'un si joli coup de cravache sur les doigts. Sand, Jacques,1834, p. 164.
Emploi pronom. réfl. [La vivandière :] Est-ce que c'est mon homme (...) qui vous trahit? Lui qui est allé aux vivres pour vous et qui se gratifie encore de deux lieues dans les guêtres (Richepin, Chien de garde,1898, p. 4).
REM. 1.
Gratifiant, -ante, part. prés. en emploi adj.Qui gratifie, qui satisfait. Ses conditions d'existence générales [celles de la femme] moins gratifiantes que celles de l'homme (L'Est Républicain,8 oct. 1979, p. 9).
2.
Gratifié, subst. masc.Celui qui reçoit quelque chose. À propos du présent, on asseyait le gratifié dans un fauteuil en lui disant pendant un certain temps : « Devine ce que nous t'allons donner! » (Balzac, Employés,1837, p. 57).
Prononc. et Orth. : [gʀatifje], (il) gratifie [gʀatifi]. Ds Ac. dep. 1694 Étymol. et Hist. 1. 1366 « accorder une libéralité, une faveur à quelqu'un » gratifier de qqc. (cité ds B. Prost, Inventaires mobiliers et extraits des comptes des Ducs de Bourgogne, t. I, 92 : Le duc de Bourgogne, pour l'ayder en cela... le grattifie de 100 florins d'or frans); 1769 iron. (Rousseau, Corresp. gén., t. 19, p. 154); 2. 1823 « (d'un inanimé) être cause de plaisir, de satisfaction pour qqn » (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 70 : quelque bel arbre généalogique fort propre à gratifier sa vanité). Empr. au lat. class.gratificari « être agréable à; accorder comme faveur ». Fréq. abs. littér. : 121.

Gratifier : définition du Wiktionnaire

Verbe

gratifier \ɡʁa.ti.fje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Favoriser quelqu’un en lui faisant un don, une libéralité.
    • […] la mère Paul était rouée et profitait des pièces qu'on lui remettait de temps en temps pour jurer qu'on avait dû se tromper en la gratifiant d'un jeton de bar. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Nous sommes de beaux Jacques, allez, de gratifier de plus de trois mille francs ce mauvais docteur là. […]. Qui tombe jamais malade ici ? — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • (Par ironie)Si, au contraire, la claudication est dans le train postérieur, on débute par l’allure la plus lente, et, au retour, l’on vous gratifie d’un peu de trot, […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Aux abords de Bab Segma, toute la population du mellah nous accueillit avec des transports d’allégresse, et plusieurs orchestres israélites nous gratifièrent de l'air de « la Mère Michel », qui passait alors pour notre hymne national. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 269)
  2. (Ironique) Attribuer mal à propos quelque chose à quelqu’un.
    • Ce pavillon communiquait, dit-on, avec l’Alhambra, dont il est assez éloigné, par de longues galeries souterraines. Cette idée est, du reste, fort enracinée à Grenade, où la moindre ruine moresque est toujours gratifiée de cinq ou six lieues de souterrains et d’un trésor caché gardé par un enchantement quelconque. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • On a parlé de dépôts glaciaires avant le Primaire, on en a cité au Permien ; cela semblerait indiquer que la terre n'était pas toujours plongée dans une atmosphère chaude, humide et nébuleuse dont on a longtemps gratifié les temps carbonifères. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 51)
  3. (Ironique) Infliger, en parlant de sanctions, de coups, etc.
    • Quelqu’un d’autre gratifia méchamment Bert de plusieurs solides coups de pied. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 240 de l’éd. de 1921)
    • Au-dehors, une odeur douceâtre flottait dans l’air ; nous apprîmes plus tard qu’on nous avait, cette fois-ci, gratifiés de phosgène. — (Ernst Jünger, Orages d’acier, 1961 ; traduit de l’allemand par Henri Plard, 1970, page 110)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gratifier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRATIFIER. v. tr.
Favoriser quelqu'un en lui faisant quelque don, quelque libéralité. On l'a gratifié bien à tort d'un emploi auquel il n'avait aucuns titres. Il se dit le plus souvent par ironie dans le sens d'Attribuer mal à propos quelque chose à quelqu'un. Vous me gratifiez là d'une qualité que je n'eus jamais.

Gratifier : définition du Littré (1872-1877)

GRATIFIER (gra-ti-fi-é), je gratifiais, nous gratifiions, vous gratifiiez ; que je gratifie, que nous gratifiions, que vous gratifiiez v. a.
  • 1Accorder un don, une faveur. Peu de gens, que le ciel cbérit et gratifie, Ont le don d'agréer infus avec la vie, La Fontaine, Fabl. IV, 5. Pleurez, Amours, gens de Cythère ; Celle que Vénus votre mère Gratifiait de maints beaux dons, Va passer des jours un peu longs, La Fontaine, Lett. XXII. On le félicite [Louis XIV] sur des titres d'honneur dont il vient de gratifier quelques grands de son État ; que dit-il ? qu'il ne peut être content quand tous ne le sont pas, et qu'il lui est impossible que tous le soient comme il le voudrait, La Bruyère, Disc. à l'Acad. franç. Ceux qui connaissent le caractère du pape, son goût et son zèle pour les lettres ne sont point surpris qu'il m'ait gratifié de plusieurs de ses médailles, lesquelles sont autant de monuments du bon goût qui règne à Rome, Voltaire, Mél. littér. au P. de la Tour.
  • 2Ironiquement et familièrement. Attribuer mal à propos une chose à quelqu'un. Il veut charitablement me gratifier de ses bévues.
  • 3Se gratifier, v. réfl. S'accorder l'un à l'autre. Les administrateurs se sont gratifiés de l'excédant en caisse.

    Ironiquement. Ils se sont gratifiés des noms les plus désagréables.

HISTORIQUE

XVIe s. Dieu a quelquefois gratifié à des requestes, lesquelles toutesfois n'estoyent point procedées d'un cœur paisible ne bien rangé, Calvin, Instit. 689. Je trouveroy plus galand d'imiter ceulx qui entreprennent, vivants et respirants, jouyr de l'ordre et honneur de leur sepulture, et qui se plaisent de veoir en marbre leur morte contenance ; heureux qui sachent resjouyr et gratifier leur sens par l'insensibilité, et vivre de leur mort ! Montaigne, III, 18. J'aimerois aussi cher qu'il se gratifiast des bonnetades qu'on lui faict [le prenant pour un autre], Montaigne, III, 312. Pisistrates adjousta ces deux vers, pour gratifier [être agréable] aux Atheniens, Amyot, Thésée, 24.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GRATIFIER. Ajoutez :
3Être agréable à. Métellus en son bannissement eut patience ; Rutilius prit plaisir au sien ; l'un revint pour gratifier sa république, qui le rappelait ; l'autre, prié par Sylla de revenir, ne craignit point de le refuser, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne. La terre même était plus fertile sans être labourée, comme si elle eût voulu gratifier les hommes de ce qu'ils ne la tourmentaient point, Malherbe, ib. Ce que l'on croyait qu'il fît pour gratifier le roi, c'était pour attendre les troupes, Malherbe, ib. M. de Valavez vous aura fait voir une traduction que j'ai faite… voilà pourquoi je gratifierai ma paresse en cette occasion, avec votre congé, Malherbe, ib.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gratifier »

Étymologie de gratifier - Littré

Lat. gratificare, de gratus, agréable (voy. GRÉ), et le suffixe verbal ficare (voy. FIER, suffixe).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de gratifier - Wiktionnaire

Du latin gratificare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gratifier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gratifier gratifje play_arrow

Conjugaison du verbe « gratifier »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe gratifier

Citations contenant le mot « gratifier »

  • En attendant septembre, nos chères têtes blondes vont pouvoir se détendre et s’épanouir à nouveau en oubliant, si c’est possible, cette triste période du confinement et souhaitons qu’ils profitent du grand air et du soleil dont juillet et août ne se priveront pas de nous gratifier en abondance. , Lot. L'école revient à la semaine des 4 jours à la rentrée à Mercuès | Actu Lot
  • Ou plutôt des téléphones, puisque l’iPhone 12 Pro devrait être proposé en deux versions. En plus du modèle de base, Apple devrait en effet nous gratifier d’une version « Max ». Fredzone, 6 Go de mémoire vive pour l'iPhone 12 Pro ?
  • Cela a été le cas lorsque le chef de file d’Herri Berri, Pascal Lafitte, a pris la parole autour de la question de l’attribution des subventions: "Avec la crise sanitaire actuelle, de nombreux observateurs anticipent également une crise sociale de grande ampleur. Afin d’aider les familles luziennes désireuses d’inscrire leur enfant dans une association sportive ou culturelle, nous vous demandons d’étudier la mise en place d’un critère nouveau dans l’attribution des subventions. Dans la mesure où une association culturelle ou un club sportif proposeraient une tarification sociale dans son système d’adhésion, il ou elle se verrait gratifier d’une subvention de fonctionnement majorée, lui permettant de combler l’effort financier consenti." SudOuest.fr, Saint-Jean-de-Luz : l’îlot Foch, dessert épicé du dernier Conseil municipal
  • Rabat – Une cérémonie de remise des Wissams dont SM le Roi Mohammed VI a bien voulu gratifier quatre fonctionnaires du ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement partis à la retraite, s’est déroulée lundi à Rabat. MAP Express, Remise de Wissams royaux à des fonctionnaires du ministère de l'Énergie, des mines et de l'environnement | MAP Express MAP Express

Vidéos relatives au mot « gratifier »

Traductions du mot « gratifier »

Langue Traduction
Corse gratificà
Basque gratify
Japonais 満足させる
Russe потворствовать
Portugais satisfazer
Arabe يرضي
Chinois 满足
Allemand befriedigen
Italien gratify
Espagnol satisfacer
Anglais gratify
Source : Google Translate API

Synonymes de « gratifier »

Source : synonymes de gratifier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gratifier »


Mots similaires