La langue française

Primer

Sommaire

  • Définitions du mot primer
  • Étymologie de « primer »
  • Phonétique de « primer »
  • Citations contenant le mot « primer »
  • Images d'illustration du mot « primer »
  • Traductions du mot « primer »
  • Synonymes de « primer »
  • Antonymes de « primer »

Définitions du mot « primer »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRIMER1, verbe

A.− Empl. trans.
1. Littér. [Le suj. désigne un humain, un groupe humain] Primer qqn; être primé par qqn.Imposer sa supériorité à quelqu'un; être surpassé par quelqu'un. Synon. dominer.C'était avec colère que Julien se voyait primé dans ce genre par les paysans les plus grossiers. Il y avait de bonnes raisons pour qu'ils n'eussent pas l'air penseur (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 181).L'homme de lettres, s'il avait été un moment primé par l'homme de passion et de combat, se réveilla alors en lui [Béranger] avec toutes ses inquiétudes (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 1, 1861, p. 181).Dans la partie que je connais de la Syrie, me dit-il encore, les Français commerçants priment encore un peu les Allemands (Barrès, Cahiers,t. 10, 1914, p. 332).
2. [Le suj. désigne une chose abstr. ou concr.]
a) Primer qqc.; être primé par qqc.L'emporter sur quelque chose : être devancé par quelque chose. Le détail prime le panorama; l'industrie prime l'agriculture; l'intelligence prime le génie. L'effet masculinisant des autosomes primerait l'effet féminisant d'un seul chromosome X, alors qu'il serait primé par celui de deux chromosomes X (Cuénot, J. Rostand, Introd. génét.,1936, p. 40).Cela n'empêchait pas que, par ces voies nouvelles et plus adéquates, la connaissance historique ne primât toujours les autres curiosités (Huyghe, Dialog. avec visible,1955, p. 419):
1. Mais ces chances n'infirment guère la préférence à donner en général au gros vaisseau : et elles s'effacent totalement en présence de notre navire; qui prime sans effort les plus fins voiliers... Maizière, Nouv. archit. nav.,1853, p. 56.
Rare. Primer sur qqc.Avoir la primauté sur quelque chose, l'emporter sur quelque chose. Dans chaque existence (...) le renoncement prime peu à peu sur les jouissances; la mort consomme la vie (Teilhard de Ch., Milieu divin,1955, p. 176).
b) [Le suj. désigne gén. une notion abstr. faisant force de loi dans un code moral, une échelle de valeurs] Primer tout (le reste). Dominer, avoir le pas sur tout. Et ce maître, dur à lui-même, dur aux autres, pour qui le travail à faire primait tout, même la maladie et la douleur, laissa une larme lourde tomber de ses yeux (Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 171).Son nom n'y entrait pas pour grand'chose, tant, même chez ceux qu'hypnotise un nom, le talent prime tout (Radiguet, Bal,1923, p. 22).Le communiste ne renonce, en une certaine mesure, à la liberté du choix, ne se soumet à une discipline que parce que celle-ci est nécessaire à l'efficacité de l'action et qu'au stade actuel de la lutte, l'efficacité doit tout primer (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 163).
c) Empl. pronom. Se devancer. J'appelle concurrence non pas seulement la rivalité de deux industries de même espèce, mais l'effort général et simultané que font toutes les industries pour se primer l'une l'autre (Proudhon, Propriété,1840, p. 274).
B.− Empl. intrans.
1. Vieilli ou littér. [Le suj. désigne un humain]
a) Tenir le premier rang, avoir l'avantage sur les autres. Les hommes de génie sont faits pour primer, et les lois de l'égalité plient nécessairement devant eux (Baudry des Loz., Voy. Louisiane,1802, p. 68).C'est un étrange phénomène, qu'après trois ans de révolution, l'Espagne n'ait encore produit aucun de ces hommes qui priment dans ces temps orageux (J. de Maistre, Corresp.,t. 4, 1811, p. 12).C'était le type des mauvais soudards, débauché, buveur, fumeur, vantard, plein d'amour-propre, voulant primer partout (Balzac, Œuvres div.,t. 2, 1832, p. 493).
b) [Avec un compl. prép.] Dominer dans une discipline, une pratique. La guerre des subtilités juridiques, que nous devions nous en vanter ou non, nous y primons, il faut le dire; le procureur est français de nation (Michelet, Introd. Hist. univ.,1831, p. 448).Les sanguins, peu aptes à l'abstraction formelle, quand ils sont plus intellectualisés, restent fermés à la métaphysique (...). Ils priment par le sens pratique (Mounier, Traité caract.,1946, p. 639).Je me disais : quiconque prime en quelque chose est toujours sûr d'être recherché. Primons donc, n'importe en quoi, je serai recherché (Guéhenno, Jean-Jacques,1948, p. 165).
2. [Le suj. désigne une chose abstr. ou concr.]
a) Avoir le plus d'importance, tenir la première place. Synon. faire prime (v. prime2), l'emporter.Malgré tant de traités pour la fondation d'un équilibre européen, la force brute, dis-je, peut s'exercer et primer comme au temps d'Attila, sans plus d'empêchements (Goncourt, Journal,1871, p. 709).Tas de farceurs, va! Que faites-vous de la liberté? Mais le bifteck prime!... Et c'est peut-être pourquoi, sentant venir tout cela, j'étais parti et vagabondais au Brésil dès 1924 (Cendrars, Lotiss. ciel,1949, p. 195).
b) [Avec un compl. prép.] Tenir le premier rang dans un domaine, une discipline. Synon. devancer.La France jouit, au tems où nous vivons, d'un honneur qu'on a pu lui contester à toute autre époque, celui de primer également dans les armes, dans les sciences, dans les arts et dans les lettres (Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 280).L'irritation de Gênes sujette du Piémont, impatiente d'être Italie et de primer sur mer (Michelet, Journal,1854, p. 275):
2. ... l'industrie et le public français étaient très attachés à une production de qualité et redoutaient les effets vulgarisants de la machine. Aussi les nouveautés restaient rares et l'inspiration anglaise primait dans tous les domaines. Lesourd, Gérard, Hist. écon.,1968, p. 214.
Prononc. et Orth. : [pʀime], (il) prime [pʀim]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1626 intrans. « prendre les devants » (D'Aubigné, Hist. univ., éd. A. de Ruble, t. 6, p. 188); 1633 trans. « l'emporter sur » (Corneille, La Veuve, II, 4, éd. Ch. Marty-Laveaux, I, 432); av. 1679 abs. « avoir l'avantage, se distinguer, exceller » (Cardinal de Retz, Mémoires, éd. Grands écrivains de la France, t. 4, p. 279); 1704 primer sur (Trév.); 1735-36 en parlant de choses primer sur « dominer, supplanter » (Marivaux, Le Paysan parvenu, éd. Fr. Deloffre, 1965, p. 68). Dér. de prime1*; dés. -er.

PRIMER2, verbe trans.

Fréq. au passif. Gratifier d'une prime, d'une récompense une personne, l'action, la production d'une personne. [Madame Lagave] admirait Bob comme du temps où elle s'assurait « qu'il aurait été primé dans n'importe quel concours de bébés » (Mauriac, Destins,1928, p. 43).Le projet ne fut pas primé au concours, mais néanmoins, (...) il fit l'objet de nombreux reportages en images (Siegel, Formes struct. archit. mod.,1965, p. 172):
Voici enfin que, par les autres expositions, le concours pénètre jusque dans les professions indépendantes. M. le marquis (...) veut être primé pour ses vaches : la duchesse, sa cousine, obtient une mention honorable pour un lot de dindons. Taine, Notes Paris,1867, p. 290.
P. métaph. Il est assisté, soutenu par son père, vieux paysan tout pareil à un rat, et par sa jeune femme, rouge de fureur, mais fraîche aussi, grande fille de ferme saine et pommadée, chair à reproduction bonne à primer dans un concours (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Autres temps, 1882, p. 61).
REM. 1.
Primable, adj.Qui peut bénéficier d'une prime. La réalisation est répartie entre plusieurs groupes de maîtres d'ouvrages publics ou semi-publics, sous l'impulsion d'une société d'économie mixte. 8 000 logements sont prévus, dont 1 500 du district résidentiel primables (Gds ensembles habit.,1963, p. 32).
2.
Primé, -ée, part. passé en empl. adj.Qui a reçu une prime, une récompense. C'est une tache dans ma vie que d'avoir contribué par mes applaudissements au succès de cette composition primée et très méritoire (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1907, p. 80).Le nom plus ou moins connu et les titres et l'illustre signature en fac-similé (...) étaient reproduits au bas du cliché comme s'il se fût agi d'un produit pharmaceutique à lancer ou d'une moutarde primée et hors concours dans toutes les expositions (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 108).En l'occurrence les animaux primés devraient remplir les conditions fixées pour l'attribution de prêts en vue de l'achat de taureaux (Qq. aspects équip. agric.,1951, p. 24).
Prononc. et Orth. : [pʀime], (il) prime [pʀim]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1869 (Littré), non att. ds Laboulaye, Dict. des Arts et Manufactures, 2eéd., 1853-54, p. 173 malgré l'indication de FEW t. 18, p. 98a. Dér. de prime2*; dés. -er.
STAT. − Primer1 et 2. Fréq. abs. littér. : 225. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 263, b) 340; xxes. : a) 317, b) 348.

Wiktionnaire

Verbe 1

primer \pʁi.me\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Devancer, dominer, l’emporter sur quelqu’un ou sur quelque chose ; surpasser.
    • En ce moment, la France prouve énergiquement la vérité de cette thèse. Assurément, elle est primée en industrie, en commerce, en navigation par l’Angleterre ; et, néanmoins, elle est, je le crois, à la tête du monde par ses artistes, par ses hommes de talent, par le goût de ses produits. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Comment l’amant prime-t-il sur le mari ? moins par la passion, le plus souvent, que par l’assiduité et la complaisance, en flattant la fantaisie. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e édition, Hachette & Paulin, 1845, page 83)
  2. (Droit) Avoir une antériorité ou un privilège sur une créance, une hypothèque.
    • Dans la vie, mystérieusement, l’ensemble prime les détails. — (Robert Musil, L’Homme sans qualités, 1930-1932 ; traduction de Philippe Jaccottet, 1956, tome 1, page 244)
    • Primer quelqu’un en hypothèque.
    • Une créance en prime une autre.
  3. Tenir la première place, se distinguer, avoir l’avantage sur les autres, dominer dans un domaine.
    • Je me disais : Quiconque prime en quelque chose est toujours sûr d’être recherché. — (Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, 1782-1789, Livre VII)
    • « Ils nous prendront en grippe, cela m’est égal. À nous deux nous en viendrons à bout. Vous les primerez, ils vous respecteront. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 64)
    • Aimer à primer : Aimer à paraître plus que les autres, à dominer.

Verbe 2

primer \pʁi.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner une prime, un prix, une distinction honorifique.
    • Ce film a été primé au festival de Cannes.

Nom commun

primer masculin

  1. (Cosmétologie) (Imprimerie) Base de teint.
    • Le Primer, la base, ou encore la base de teint. Ces cosmétiques contiennent des silicones qui rendent la peau plus douce comme veloutée, et aident le fond de teint à mieux glisser. — (doctissimo.fr)
    • Pour étancher un toit plat, il fallait d’abord étendre un primer de fixation sur le béton. — (http://www.beswic.be/fr/topics/lecons-tirees-accidents-de-travail/cases/16_fra.pdf)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRIMER (pri-mé) v. n.
  • 1 Terme de jeu de paume. Tenir la première place, c'est-à-dire d'un côté, être celui qui reçoit le service, et, de l'autre côté, tenir la droite. Il prime fort bien.
  • 2Fig Avoir l'avantage sur les autres. Dans les révolutions qui sont assez grandes pour tenir tous les esprits dans l'inquiétude, ceux qui priment sont toujours applaudis, Retz, Mém. t. III, liv. IV, p. 378, dans POUGENS. On ne prime point avec les grands : ils se défendent par leur grandeur ; ni avec les petits : ils vous repoussent par le qui-vive, La Bruyère, V. Eschyle eut une si grande douleur de voir un jeune poëte venir lui enlever la gloire de primer sur le théâtre dont il était depuis longtemps en possession, Rollin, Hist. anc. XXV, I, art. 1er, § 2. Que de choses sont comprises dans l'amour du monde ! le libertinage, le désir de plaire, l'envie de primer, Vauvenargues, Œuvr. compl. t. I, p. 52, dans POUGENS. Je me disais : Quiconque prime en quelque chose, est toujours sûr d'être recherché, Rousseau, Confess. VII.

    Aimer à primer, aimer à paraître plus que les autres, à dominer sur eux. La comtesse est une femme brusque qui aime à primer, à gouverner, à être la maîtresse, Marivaux, le Legs, SC. 1.

    Il se dit aussi des choses qui l'emportent. J'entendais quelquefois sa voix primer sur celles des autres, Marivaux, Pays. parv. 2e part. Si cet amour peut être assez vif par lui-même pour primer sur toutes nos passions…, Rousseau, Lett. à M. d'Offreville, 4 oct. 1671.

  • 3Devancer, anticiper. Le changement de mousson, qui arrive ordinairement en octobre, peut primer comme il peut retarder d'un mois, Bougainville, Voy. t. II, p. 376. dans POUGENS.

    Avoir l'avance. Comme c'est une femme de grande prévoyance [Mme d'Elbeuf], elle a bien jugé qu'il [son mari] lui donnerait sujet de plainte quelque jour ; elle n'a pas attendu qu'elle primât ; et, entre nous, je crois que M. d'Elbeuf est sur la défensive, Bussy-Rabutin, dans SÉV. n° 26, édit. RÉGNIER.

  • 4 V. a. L'emporter sur. Il prime tous ses rivaux.

    Terme de jurisprudence. Primer quelqu'un en hypothèque, avoir une hypothèque antérieure à la sienne.

    On dit de même : qu'une créance en prime une autre. Je n'ai pas la première hypothèque, mais ma créance prime la vôtre.

  • 5 Terme de marine. Primer la marée, partir ou faire une opération quelconque, quelque peu de temps avant une marée favorable, afin de profiter entièrement de cette marée.

    Primer un navire en telle manœuvre, le devancer.

HISTORIQUE

XVIe s. Le roi de Navarre delibera de primer [prendre les devants], et se servir en cela de deux de la ville qui…, D'Aubigné, Hist. II, 421.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRIMER, v. n. (Gram.) dominer, avoir le premier rang, la premiere place, un avantage quelconque ; c’est au jeu sur-tout qu’il prime. Une belle femme se flatte de primer par-tout, & elle a souvent raison ; il prima dans la conversation ce jour-là.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « primer »

(Verbe 1) (XVIIe siècle)[1] De prime (« premier »).
(Verbe 2) (XIXe siècle)[1] Dénominal de prime (« bonus »). L’ancien français premier, premir avait le même sens.
(Nom) De l’anglais primer (« apprêt »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prime 1 ; provenç. primar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « primer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
primer prime

Citations contenant le mot « primer »

  • Ce qui doit primer dans un personnage, c'est son essence et non pas la nationalité de l'acteur qui l'interprète. De Renée Zellweger / Ciné Live - Octobre 2001
  • Ce n'est qu'avec un juste dosage, s'apparentant à une forme de droit négocié, que l'intérêt du citoyen et du téléspectateur, c'est-à-dire l'intérêt général, pourra primer sur tout intérêt privé ou catégoriel. De Dominique Baudis / Les Dossiers de l’Audiovisuel
  • Un primer – ou une base en français – est une base de teint qui a plusieurs fonctions. La première étant de faire tenir le fond de teint le plus longtemps possible sur la peau. Et puisque la tendance est aux produits tout-en-un, aujourd’hui, le primer ne peut plus se contenter d’être "juste" une base de maquillage. Il répond donc à d’autres besoins, selon votre type de peau. Besoin de camoufler des imperfections ? Besoin de matifier une  peau qui brille ? Besoin de rehausser un teint terne ? Vous trouverez forcément le primer qu’il vous faut. Cosmopolitan.fr, Base de maquillage : les meilleurs primer - Cosmopolitan.fr
  • C’est une décision majeure, qui marquera sans doute les annales de la lutte pour l’environnement. En validant, le 31 janvier, une disposition de la loi alimentation d’octobre 2018 sur certains pesticides particulièrement nocifs, le Conseil constitutionnel a fait valoir qu’il était possible, de façon proportionnée, de faire obstacle à la liberté d’entreprendre au nom de la protection de l’environnement. Pour les Sages, celle-ci constitue en effet un « objectif de valeur constitutionnelle » que le législateur peut faire primer sur d’autres principes fondateurs. La Croix, Pour le Conseil constitutionnel, l’environnement peut primer sur la liberté d’entreprendre
  • Je tiens à féliciter très vivement Jérôme Chapuis pour son remarquable éditorial du 9 avril, « Responsabilité », au sujet du rôle des oppositions en cette période. Les mots y sont clairs, justes et nécessaires. Plus que jamais la confiance doit primer à l’égard de nos responsables gouvernementaux, comme médicaux, qui se débattent avec courage face à une épreuve inédite. Il sera toujours temps de tirer les leçons de tout cela pour l’avenir, une fois la crise surmontée, à condition de proscrire tout procès d’intention sur le passé. Quant à la nécessité de ne pas instrumentaliser les émotions, j’ose espérer que les diverses oppositions politiques et une certaine presse racoleuse et sensationnaliste s’y conformeront avec dignité. La Croix, Plus que jamais la confiance doit primer à l’égard de nos responsables gouvernementaux
  • Il ne s’agit absolument pas d’opposer les métiers, d’en mettre certains en retrait par rapport à d’autres, mais de revoir nos considérations. La crise sanitaire montre que l’humain doit primer et être au cœur de toutes les préoccupations. C’est le travailleur qui fait la richesse d’une entreprise, pas uniquement le capital. La Croix, Laurent Berger : « La crise sanitaire montre que l’humain doit primer »

Images d'illustration du mot « primer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « primer »

Langue Traduction
Anglais prime
Espagnol principal
Italien primo
Allemand prime
Chinois 主要
Arabe رئيس
Portugais prime
Russe простое число
Japonais プライム
Basque prime
Corse primu
Source : Google Translate API

Synonymes de « primer »

Source : synonymes de primer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « primer »

Partager