La langue française

Protecteur, protectrice

Définitions du mot « protecteur, protectrice »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROTECTEUR, -TRICE, adj. et subst.

I.− Adjectif
A.− [Le subst. qualifié désigne l'agent]
1. Qui soustrait, par son action, quelque chose ou quelqu'un à certains dangers, à des agressions ou à des risques qui pourraient lui nuire. Synon. défenseur, gardien; anton. agresseur, oppresseur, persécuteur.Mais ces insectes protecteurs de l'agriculture auraient péri, dévorés par les oiseaux, en 1844 (Michelet, Insecte,1857, p. 141).L'appel vers le parent protecteur ou nourricier est le plus simple de tous et peut-être le premier en date (Arts et litt.,1935, p. 50-9).
Société protectrice des animaux (abrév. S.P.A.). Association dont le but est de protéger les animaux. La Société protectrice des animaux vient de m'adresser un chien loulou (Renard, Journal,1900, p. 565).
RELIGION
[Religions païennes] Divinité protectrice, Dieu protecteur. Divinité, Dieu réputé(e) veiller sur un lieu et ses habitants. Synon. tutélaire.À travers eux [les rêves], le destin, ou bien quelque divinité protectrice, faisant connaître aux humains ses volontés (Béguin, Âme romant.,1939, p. 264):
1. ... la religion [grecque] prescrivait qu'il y eût chaque jour un repas sacré. À cet effet, quelques hommes choisis par la cité devaient manger ensemble, en son nom, dans l'enceinte du prytanée, en présence du foyer et des dieux protecteurs. Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 195.
[Religion chrétienne] Saint protecteur. Saint réputé veiller sur un lieu et ses habitants ou sur les membres de certains groupes de fidèles. Chaque village de France est placé sous l'invocation d'un saint protecteur, modifié à l'image des habitants (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Lég. Mt St-Michel, 1882, p. 1253).Chaque fois qu'il passait sous la colline de Sion, il ne manquait pas d'y monter pour solliciter les inspirations de la Vierge protectrice de la Lorraine (Barrès, Colline insp.,1913, p. 94).
2. [P. méton.] Souvent péj. Qui témoigne de la supériorité qu'une personne prétend avoir sur d'autres, du fait qu'elle les favorise, les protège ou prétend les favoriser, les protéger. Synon. condescendant, hautain, supérieur.Ton protecteur. Il faut voir, parmi ces foules charmantes, les airs à la fois conquérants et protecteurs de quelques imbéciles en veston et en chapeau (Loti, Galilée,1896, p. 141).Il jetait un regard protecteur sur ces manants qui s'effaçaient devant lui (Huysmans, Oblat,t. 1, 1903, p. 252).
B.− [Le subst. qualifié désigne le moyen]
1. Qui constitue une défense, un obstacle empêchant que quelque chose ne soit soumis à une agression, à un risque quelconque. Coiffe, couche, enveloppe, substance protectrice; autorité protectrice; bourrelet, casque, étui, écran, filet, pont, vernis protecteur. L'avion est maintenant au-delà de toute action du phare, − perdu de nouveau dans la nuit protectrice (Malraux, Espoir,1937, p. 664).
[Avec un compl. indiquant ce dont on est protégé] Protecteur contre qqc.Un rideau de forêt protecteur contre les avalanches et les éboulis (Brunhes, Géogr. hum.,1942, p. 74).La pensée sert ainsi de système protecteur contre l'expérience immédiate (Mounier, Traité caract.,1946, p. 668).
[Avec un compl. indiquant ce qui est protégé] Protecteur de qqc.Toute la vie sociale est lourde de l'idéologie protectrice des intérêts de la classe dominante (Vedel, Dr. constit.,1949, p. 224).
2. ÉCON. POL. Qui est destiné à protéger les produits nationaux contre la concurrence de produits étrangers. Mesures protectrices; régime, système protecteur. (Dict. xixeet xxes.).
Droits protecteurs. Droits perçus sur les produits importés afin qu'ils ne fassent pas concurrence aux produits nationaux équivalents. Diverses provinces [de Hollande] devenant manufacturières, depuis la séparation, obtiennent des douanes des droits protecteurs contre l'industrie étrangère (Michelet, Journal,1837, p. 229).
II.− Substantif
A.−
1. Celui, celle qui, par son action, protège quelqu'un ou quelque chose contre les agressions, les risques quelconques qui pourraient lui nuire. Synon. défenseur, gardien; anton. agresseur, attaquant.Protecteur de la veuve et de l'orphelin. Les enfants n'ont point ici tous le même âge, et (...) l'aîné trouve naturellement un grand renfort de raison et de courage dans son rôle de protecteur (Alain, Propos,1925, p. 664).Elle y expliquait qu'elle avait tout nié jusqu'au bout, et qu'elle avait été remise en liberté sur l'intervention d'un protecteur nazi (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 205).
Protecteur de qqc./de qqn.Une vieille dame, très vertueuse et protectrice de la vertu (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Rosier MmeHusson, 1887, p. 686).Le gouvernement russe (...) a laissé dire par ses ambassadeurs qu'il se poserait résolument en protecteur de la Serbie (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 91).
Protecteur contre qqc.Le roi de Jérusalem pouvait (...) se constituer son protecteur contre les convoitises de Saladin (Grousset, Croisades,1939, p. 206).
En partic.
♦ Domaine relig.Saint, dieu qui veille sur la destinée de quelqu'un, ou sur un lieu et ses habitants (supra I A 1). Synon. patron.Le saint protecteur de la famille. Voué à la Vierge, je connaissais et j'aimais ma protectrice que je confondais avec mon ange gardien (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 49).À ce moment, les portes du Parthénon pouvaient s'ouvrir et montrer (...) la colossale effigie, la protectrice, la vierge, la victorieuse [Pallas-Athéné de Phidias] (Taine, Philos. art,t. 2, 1865, p. 219).
Cardinal chargé autrefois du soin des affaires consistoriales de certains états ou des intérêts de certains ordres religieux; aujourd'hui, qui assure de son appui certains instituts religieux. Ce cardinal est protecteur des affaires de France, protecteur des affaires d'Espagne (Ac.1835-1935).Ce cardinal est protecteur des dominicains (Ac.).
HIST. [Titre porté par un personnage exerçant une souveraineté de fait] Cromwell a gouverné l'Angleterre sous le titre de Protecteur (Ac.1835-1935).
2.
a) Personne socialement influente qui prend soin des intérêts de quelqu'un et en favorise les ambitions. Synon. appui.Ne m'appelez plus votre protecteur, titre qui ne va pas à mon rôle et à mes sentiments pour vous, mais appelez-moi votre ami (Lamart., Corresp.,1831, p. 228):
2. Madame Gilet, grosse de Max en 1788, avait pendant longtemps désiré cette bénédiction du ciel, qu'on eut la méchanceté d'attribuer à la galanterie des deux amis (...). Pour procurer des protecteurs à son fils, la Gilet se garda bien d'éclairer les pères postiches. Balzac, Rabouill.,1842, p. 367.
b) P. euphém., au masc.
Homme qui entretient une femme galante. Synon. amant.Celle-là trouve un protecteur à son goût et n'ose le dire : elle craint la vengeance d'un conseiller référendaire qui a promis de la tuer et de se suicider ensuite si elle aimait un autre que lui (About, Nez notaire,1862, p. 22):
3. ... voyagé à côté d'une petite grue à binocle, qui a tenu tout le compartiment éveillé jusqu'à une heure et demie du matin (...). Trop exaspéré contre elle pour pouvoir ensuite m'endormir; et surtout de n'avoir rien osé lui dire de cinglant à cause du corpulent protecteur qui roupillait en face d'elle. Gide, Journal,1911, p. 337.
Protecteur (d'une prostituée). Souteneur. Synon. maquereau (pop.). (Dict. xxes.).
3. Celui, celle qui favorise l'établissement et le développement de quelque chose, qui intercède en faveur d'une activité, d'une institution, d'un courant et qui le défend. Ce fut donc à ce protecteur des arts, selon la phrase consacrée, que le Théâtre dut ce jeune talent (Balzac, Début vie,1842, p. 451).Le cardinal du Perron, protecteur des Estienne, avait à Bagnolet ses imprimeries, où, vers 1600, il éditait pour des amis ses œuvres littéraires (Civilis. écr.,1939, p. 16-13).
B.−
1. TECHNOL. Chemisage, enveloppe entourant les organes de certaines machines (engrenage, courroie, scie, mèche) qui présentent un danger pour l'utilisateur. Synon. carter.Les machines dangereuses telles que scies et meules doivent être munies de protecteurs appropriés (Champly, Nouv. encyclop. prat.,t. 20, 1927, p. 147).La lame et les tambours [d'une scie à grumes] sont entourés de protecteurs et pourvus d'appareils automatiques de nettoyage et de graissage (Gorgeu, Machines-outils,1928, p. 131).
2.
a) Appareil destiné à protéger un organe sous-jacent ou certaines parties du corps lors d'une intervention chirurgicale. Protecteur ventriculaire de Cushing, facial. Oto-rhino-laryngologie (...) Protecteur de la dure-mère, de Poirier (Catal. instrum. chir.[Collin], 1935, p. 147).
b) Protecteur d'oreille. Dispositif permettant de réduire le bruit au niveau de l'oreille (d'apr. Piéron 1973).
3. PÉTROL. Protecteur à boue. Dispositif qu'on place à la hauteur de joints autour des tiges de forage qu'on dévisse afin d'éviter les projections de boue (d'apr. Pétrol. 1964). Protecteur de tubage. Cylindre creux en caoutchouc épais placé à l'intérieur des tubages afin d'en protéger la surface interne contre l'usure due au frottement des tiges de forage (d'apr. Pétrol. 1964).
4. CHIM. ,,Substance que l'on ajoute aux catalyseurs dans le but d'inhiber ou de ralentir l'action de certains produits qui sont un poison de la catalyse`` (Grand. 1962).
REM.
Protectif, -ive, adj.,hapax. Qui protège. Synon. protecteur.Il ne faudrait pas confondre le nuage protectif que madame Colette entretenait autour de sa personne (...) avec une indifférence de spectatrice que le spectacle fatigue et qui s'y endort (Cocteau, Poés. crit. II,1960, p. 124).
Prononc. et Orth. : [pʀ ɔtεktœ:ʀ], fém. [-tʀis]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Subst. A. 1. a) 1234 « celui qui protège » (Charte ds A. Thierry, Rec. des monuments inéd. de l'hist. du Tiers État, t. 4, p. 710 ds Gdf. Compl. : deffenseurs et protecteurs des eglises); b) 1547 spéc. comme titre (Corresp. polit. d'Odet de Selve, éd. G. Lefèvre-Pontalis, p. 99 ds Fonds Barbier : le conte de Harfort [...] qui a tiltre de protecteur et deffenseur du roy et du royaulme); 1657 spéc. titre de Cromwell ([Ph. de Villers], J. du voyage de deux jeunes Hollandais à Paris en 1656-1658, éd. A. P. Faugère, p. 97 ds Boulan, p. 117 : milord Protecteur); 2. 1505 « celui qui protège, favorise une chose, une activité » (Gringore, Folles entreprises ds Œuvres compl., éd. Ch. d'Héricault et A. de Montaiglon, t. 1, p. 94 : Tremblez [...] Meneurs, ducteurs, de vices protecteurs); 1694 (Ac. : la Protectrice des beaux arts); 3. 1678 « celui qui protège, favorise les intérêts, la carrière de quelqu'un » (La Fontaine, Fables, VIII, 18, 5); 4. 1832 « homme qui entretient une femme » (Balzac, Bourse, p. 423). B. 1. 1869 mar. « feuille métallique appliquée à la surface extérieure d'un navire » (Littré); 2. 1904 techn. protecteur de niveau d'eau (Nouv. Lar. ill.); 3. 1930 technol. « carter ou enveloppe entourant les organes d'une machine » (Champly, loc. cit.). II. Adj. 1. a) 1717 « qui défend, protège » (Crébillon, Sémiramis, p. 129 : un héros protecteur des forfaits); b) 1789 écon. pol. lois protectrices (Proc.-Verb. Cons. Agric. et Comm., Const., I, p. 28 ds Brunot t. 6, p. 314); 1846 système protecteur (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 2, p. 48); c) 1857 société protectrice des animaux (Michelet, Insecte, p. 400); d) 1859 pol. état protecteur (Bonn.-Paris); e) 1932 chim. colloïde protecteur (Lar. 20e); 1958 action protectrice (d'un colloïde) (Plais.-Caill.); 2. 1726 un air de protecteur « un air condescendant, hautain » (Lesage, Le Diable boiteux, p. 322); 1811 un air protecteur (Jouy, Hermite, t. 1, p. 210); 1772 ton protecteur (Arnaud, Épreuves du sentiment, t. 3, p. 33). Empr. au b. lat. protector « garde du corps, satellite; protecteur, défenseur », dér. de protegere (protéger*). Fréq. abs. littér. : 1386. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 815, b) 2 262; xxes. : a) 1 406, b) 1 433.

Wiktionnaire

Nom commun

protecteur \pʁɔ.tɛk.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : protectrice)

  1. Celui, celle qui protège.
    • Il est le protecteur des pauvres, des affligés, des opprimés, de la veuve et de l’orphelin.
    • Beaucoup de mes interlocuteurs me signalent encore, […], la conception qu'on a du suffrage universel en ces contrées, où l'homme politique doit accepter d'être, dans la métropole, le protecteur, le soutien, le truchement de ses mandants. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    1. Celui, celle qui prend soin des intérêts d’une personne ou qui favorise l’accroissement, l’amélioration, le progrès d’une chose.
      • Je fis des progrès étonnans dans mes études. […]. Enchanté des dispositions que je montrois , mon protecteur voulut que je prisse le petit collet, & promit de me faire avoir au premier jour un bénéfice. — (Pierre-Jean-Baptiste Nougaret, « Histoire du Chevalier d'Industrie », dans Les Milles et une Folies, tome 7, Londres : aux dépens de la Compagnie, 1785, page 3)
      • Il avait eu des protecteurs. Il ne trouvait pas que solliciter fût un déshonneur, parce qu’il ne proposait alors qu’un échange de valeurs équivalentes, et que de pareils contrats, disait-il, n’humilient jamais celui qui, pour sa part de société, apporte l’appoint de son intelligence, de son zèle et de son talent. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, pages 131-132)
      • Car monsieur Sublunière, hanté par le rêve que font tous les protecteurs des arts depuis qu'il y a des arts et qu'ils les protègent, écrivait. — (Francis de Miomandre, Le cabinet chinois, éd. Gallimard, 1936, page 258)
    2. (Église catholique) Cardinal chargé, à Rome, du soin des affaires consistoriales de certains États ou des intérêts de certains ordres religieux.
      • Ce cardinal est protecteur des affaires de France, protecteur des affaires d’Espagne, des dominicains.
    3. Proxénète.
  2. (Coiffure) (Vieilli) Accessoire utilisé par les coiffeurs pour réaliser une mise en plis ou une permanente.
    • Pour introduire la chaleur dans cet assemblage, elle avait recours au chauffeur. Une pince en matière plastique qu’elle laissait chauffer sur les barres d’un appareil à gaz. Pour modérer le chauffeur, entre lui et le cheveu elle plaçait le protecteur. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 116)
  3. (Sylviculture) Arbre dont la présence limite la possibilité de dégâts à ses voisins.
    • Arbre dont la production n'est pas forcément de qualité mais qui protège par sa présence des voisins qui ont déjà constitué des longueurs de grume intéressantes à faire grossir. Ces voisins risquent de se déprécier si le protecteur est enlevé (coups de soleil, gourmands, crise d’isolement brutal, déstabilisation face au vent, dégâts de débardage, notamment le long des cloisonnements, pistes de débardage et places de dépôt). — (ONF Alsace, Manuel pratique de sylviculture, 15 octobre 2009)

Adjectif

protecteur

  1. Relatif à ce qui protège.
    • Dans les dépressions où leur puissance était grande, les prêles ont protégé les roches meubles sous-jacentes, tandis que l’érosion déblayait celles-ci là où cette couverture protectrice était absente ou moins épaisse. — (Bulletin de la Société belge de géologie, de paléontologie et d'hydrologie, vol 57 à 58, 1948, page 620)
    • Quand les temps sont durs et que la souffrance risque de dépasser ses forces de résistance, le paysan ira rendre visite au génie protecteur du village, petit monstre hilare ou grimaçant et barbouillera prudemment ses lèvres gourmandes des restes d'un pot d'opium ? […]. — (Albert Gervais, Æsculape dans la Chine en révolte, Gallimard, 1953, p.20)
    • La poussière constitue un risque pour les voies respiratoires, d'autant qu'une majorité de salariés ne porte pas de masque ou porte un masque insuffisamment protecteur ou encombrant : […]. — (Jocelyne Porcher, Cochons d'or, Éditions Quae, 2010, page 130)

Forme d’adjectif

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\

  1. Féminin singulier de protecteur.

Nom commun

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : protecteur)

  1. Celle qui protège.
    • Mon avis eſt, que ce mot eſt françois, car il eſt analogue au génie de cette Langue, puiſqu’on dit Acteur… Actrice ; Ambaſſadeur… Ambaſſadrice ; Bienfaiteur… Bienfaitrice ; Conſolateur… Conſolatrice ; Créateur… Créatrice ; Directeur… Directrice ; Electeur… Electrice ; Fondateur… Fondatrice ; Producteur… Productrice ; Protecteur… Protectrice ; Spectateur… Spectatrice ; Tuteur… Tutrice ; Uſurpateur… Uſurpatrice. — (Simon-Nicolas-Henri Linguet, Annales politique, civiles et littéraires, 1778, page 386-397).
      Mon avis est, que ce mot est françois, car il est analogue au génie de cette Langue, puisqu’on dit acteur… actrice ; ambassadeur… ambassadrice ; bienfaiteur… bienfaitrice ; consolateur… consolatrice ; créateur… créatrice ; directeur… directrice ; électeur… électrice ; fondateur… fondatrice ; producteur… productrice ; protecteur… protectrice ; spectateur… spectatrice ; tuteur… tutrice ; usurpateur… usurpatrice.

Forme d’adjectif

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\

  1. Féminin singulier de protecteur.

Nom commun

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : protecteur)

  1. Celle qui protège.
    • Mon avis eſt, que ce mot eſt françois, car il eſt analogue au génie de cette Langue, puiſqu’on dit Acteur… Actrice ; Ambaſſadeur… Ambaſſadrice ; Bienfaiteur… Bienfaitrice ; Conſolateur… Conſolatrice ; Créateur… Créatrice ; Directeur… Directrice ; Electeur… Electrice ; Fondateur… Fondatrice ; Producteur… Productrice ; Protecteur… Protectrice ; Spectateur… Spectatrice ; Tuteur… Tutrice ; Uſurpateur… Uſurpatrice. — (Simon-Nicolas-Henri Linguet, Annales politique, civiles et littéraires, 1778, page 386-397).
      Mon avis est, que ce mot est françois, car il est analogue au génie de cette Langue, puisqu’on dit acteur… actrice ; ambassadeur… ambassadrice ; bienfaiteur… bienfaitrice ; consolateur… consolatrice ; créateur… créatrice ; directeur… directrice ; électeur… électrice ; fondateur… fondatrice ; producteur… productrice ; protecteur… protectrice ; spectateur… spectatrice ; tuteur… tutrice ; usurpateur… usurpatrice.

Forme d’adjectif

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\

  1. Féminin singulier de protecteur.

Nom commun

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : protecteur)

  1. Celle qui protège.
    • Mon avis eſt, que ce mot eſt françois, car il eſt analogue au génie de cette Langue, puiſqu’on dit Acteur… Actrice ; Ambaſſadeur… Ambaſſadrice ; Bienfaiteur… Bienfaitrice ; Conſolateur… Conſolatrice ; Créateur… Créatrice ; Directeur… Directrice ; Electeur… Electrice ; Fondateur… Fondatrice ; Producteur… Productrice ; Protecteur… Protectrice ; Spectateur… Spectatrice ; Tuteur… Tutrice ; Uſurpateur… Uſurpatrice. — (Simon-Nicolas-Henri Linguet, Annales politique, civiles et littéraires, 1778, page 386-397).
      Mon avis est, que ce mot est françois, car il est analogue au génie de cette Langue, puisqu’on dit acteur… actrice ; ambassadeur… ambassadrice ; bienfaiteur… bienfaitrice ; consolateur… consolatrice ; créateur… créatrice ; directeur… directrice ; électeur… électrice ; fondateur… fondatrice ; producteur… productrice ; protecteur… protectrice ; spectateur… spectatrice ; tuteur… tutrice ; usurpateur… usurpatrice.

Forme d’adjectif

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\

  1. Féminin singulier de protecteur.

Nom commun

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : protecteur)

  1. Celle qui protège.
    • Mon avis eſt, que ce mot eſt françois, car il eſt analogue au génie de cette Langue, puiſqu’on dit Acteur… Actrice ; Ambaſſadeur… Ambaſſadrice ; Bienfaiteur… Bienfaitrice ; Conſolateur… Conſolatrice ; Créateur… Créatrice ; Directeur… Directrice ; Electeur… Electrice ; Fondateur… Fondatrice ; Producteur… Productrice ; Protecteur… Protectrice ; Spectateur… Spectatrice ; Tuteur… Tutrice ; Uſurpateur… Uſurpatrice. — (Simon-Nicolas-Henri Linguet, Annales politique, civiles et littéraires, 1778, page 386-397).
      Mon avis est, que ce mot est françois, car il est analogue au génie de cette Langue, puisqu’on dit acteur… actrice ; ambassadeur… ambassadrice ; bienfaiteur… bienfaitrice ; consolateur… consolatrice ; créateur… créatrice ; directeur… directrice ; électeur… électrice ; fondateur… fondatrice ; producteur… productrice ; protecteur… protectrice ; spectateur… spectatrice ; tuteur… tutrice ; usurpateur… usurpatrice.

Forme d’adjectif

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\

  1. Féminin singulier de protecteur.

Nom commun

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : protecteur)

  1. Celle qui protège.
    • Mon avis eſt, que ce mot eſt françois, car il eſt analogue au génie de cette Langue, puiſqu’on dit Acteur… Actrice ; Ambaſſadeur… Ambaſſadrice ; Bienfaiteur… Bienfaitrice ; Conſolateur… Conſolatrice ; Créateur… Créatrice ; Directeur… Directrice ; Electeur… Electrice ; Fondateur… Fondatrice ; Producteur… Productrice ; Protecteur… Protectrice ; Spectateur… Spectatrice ; Tuteur… Tutrice ; Uſurpateur… Uſurpatrice. — (Simon-Nicolas-Henri Linguet, Annales politique, civiles et littéraires, 1778, page 386-397).
      Mon avis est, que ce mot est françois, car il est analogue au génie de cette Langue, puisqu’on dit acteur… actrice ; ambassadeur… ambassadrice ; bienfaiteur… bienfaitrice ; consolateur… consolatrice ; créateur… créatrice ; directeur… directrice ; électeur… électrice ; fondateur… fondatrice ; producteur… productrice ; protecteur… protectrice ; spectateur… spectatrice ; tuteur… tutrice ; usurpateur… usurpatrice.

Forme d’adjectif

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\

  1. Féminin singulier de protecteur.

Nom commun

protectrice \pʁɔ.tɛk.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : protecteur)

  1. Celle qui protège.
    • Mon avis eſt, que ce mot eſt françois, car il eſt analogue au génie de cette Langue, puiſqu’on dit Acteur… Actrice ; Ambaſſadeur… Ambaſſadrice ; Bienfaiteur… Bienfaitrice ; Conſolateur… Conſolatrice ; Créateur… Créatrice ; Directeur… Directrice ; Electeur… Electrice ; Fondateur… Fondatrice ; Producteur… Productrice ; Protecteur… Protectrice ; Spectateur… Spectatrice ; Tuteur… Tutrice ; Uſurpateur… Uſurpatrice. — (Simon-Nicolas-Henri Linguet, Annales politique, civiles et littéraires, 1778, page 386-397).
      Mon avis est, que ce mot est françois, car il est analogue au génie de cette Langue, puisqu’on dit acteur… actrice ; ambassadeur… ambassadrice ; bienfaiteur… bienfaitrice ; consolateur… consolatrice ; créateur… créatrice ; directeur… directrice ; électeur… électrice ; fondateur… fondatrice ; producteur… productrice ; protecteur… protectrice ; spectateur… spectatrice ; tuteur… tutrice ; usurpateur… usurpatrice.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROTECTEUR, TRICE. n.
Celui, celle qui protège, qui défend les faibles et les affligés, qui les préserve du mal. Dieu sera notre protecteur. Avec un tel protecteur, qu'avons-nous à craindre? Nous avons un puissant protecteur. Il est le protecteur des pauvres, le protecteur des affligés, des opprimés, le protecteur de la veuve et de l'orphelin, le protecteur de l'innocence. Il signifie, aussi Patron, patronne, celui, celle qui prend soin des intérêts d'une personne, qui favorise l'accroissement, le progrès d'une chose. Ce ministre est son protecteur. Ce grand roi fut le protecteur des lettres, des sciences, des arts, du commerce. Il se donne, il prend des airs de protecteur.

PROTECTEUR est aussi un Titre, une dignité, une fonction. Le roi était le protecteur de l'Académie française. Cromwell a gouverné l'Angleterre sous le titre de Protecteur. Cette communauté religieuse avait tel évêque, tel magistrat pour protecteur. Il se dit particulièrement du Cardinal qui est chargé, à Rome, du soin des affaires consistoriales de certains États ou des intérêts de certains ordres religieux. Ce cardinal est protecteur des affaires de France, protecteur des affaires d'Espagne. Ce cardinal est le protecteur des dominicains.

PROTECTEUR, TRICE, s'emploie aussi adjectivement et se dit des Choses comme des Personnes. Il prend un ton protecteur, des airs protecteurs. Les puissances protectrices. Les lois protectrices de l'enfance. En termes d'Économie politique, Système protecteur, Système dans lequel on grève de droits élevés les produits étrangers qui feraient concurrence aux produits nationaux. On dit de même Droits protecteurs.

Littré (1872-1877)

PROTECTEUR (pro-tè-kteur, ktri-s') s. m.
  • 1Celui, celle qui protége, soutient le faible, le pauvre, l'opprimé. Les catholiques d'Angleterre dont elle a été la fidèle protectrice, Bossuet, Reine d'Anglet. Elle [Esther] gagna le cœur du roi son mari, et fit d'un prince infidèle un illustre protecteur du peuple de Dieu, Bossuet, Reine d'Anglet. Vous qui l'avez vue si souvent gémir devant les autels de son unique protecteur, Bossuet, ib.
  • 2Celui, celle qui protége une chose, la soutient, la favorise. Un ministre protecteur des lettres, des sciences. Il [le prince] est le protecteur du repos public, qui est appuyé sur la religion, Bossuet, Polit. VII, III, 10. Dieu n'a pas laissé d'être le vengeur des faux serments entre les infidèles, parce qu'encore que les serments par les faux dieux soient en abomination devant lui, il n'en est pas moins le protecteur de la bonne foi qu'on veut établir par ce moyen, Bossuet, ib. VII, II, 3.
  • 3Celui, celle qui prend soin des intérêts d'une personne. Son crédit fut toujours une ressource publique ; nous trouvions tous en elle une protectrice assurée, Massillon, Or. fun. Madame. S'il [Thiriot] avait su qu'un ami vaut mieux que vingt protecteurs auxquels on se donne successivement, Voltaire, Lett. Damilaville, 21 juillet 1764. Des protégés si bas ! des protecteurs si bêtes ! Gresset, Méch. II, 3. Et qu'en attendez-vous ? - Des protecteurs, lui dis-je, et quelques moyens de fortune. - Des protecteurs ! ah ! si vous saviez comme tous ces gens-là protégent ! Marmontel, Mém. IV.

    Dans le langage de la galanterie, l'amant d'une jeune fille entretenue. C'est une femme qui a des vues sérieuses… et qui, pour préserver sa nièce du danger des passions, lui cherche un protecteur, Scribe, Judith ou la Loge d'opéra, § 2, dans Historiettes et proverbes.

    Protecteur du genre humain, celui qui promet banalement sa protection à tout le monde. Un jour que l'abbé de Saint-Pierre dînait chez elle [Mme de Vauvray] avec M. de Fontenelle, ils raisonnaient sur ma situation et sur les moyens de m'en procurer une avantageuse ; cet abbé, protecteur du genre humain, imagina…, Staal, Mém. t. I, p. 173.

  • 4Il se dit d'un titre, d'une dignité, d'une fonction. Ceux qui s'unirent avec le prince de Condé pour la défense du roi [François II], qu'ils prétendaient prisonnier entre les mains de ceux de Guise, donnèrent au prince le titre de protecteur et défenseur légitime du roi et du royaume, Bossuet, Variat. X 44. Vous le perdîtes, il y a quelques années, ce grand protecteur [le chancelier Séguier] : vous jetâtes la vue autour de vous… mais le sentiment de votre perte fut tel, que… vous osâtes penser à celui qui seul [le roi] pouvait vous la faire oublier, La Bruyère, Disc. de l'Académ. franç. Homme équitable, savant, aimant les gens de lettres, [il Séguier, chancelier] fut le protecteur de l'Académie française, avant que ce corps libre… fût en état de n'avoir jamais d'autre protecteur que le roi, Voltaire, Louis XIV, Chancel. Nous avions demandé au roi notre protecteur 1500 livres par an pour augmenter nos prix, et exciter l'émulation des jeunes gens ; le roi nous a refusé cette somme, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 1er octobre 1676.

    Lord protecteur de la couronne d'Angleterre, titre qui fut porté au commencement de la querelle des deux roses par Richard duc d'York. Le duc d'York, son vainqueur, le conduisit en triomphe à Londres, et, lui laissant le titre de roi, il prit pour lui-même celui de protecteur, titre déjà connu aux Anglais, Voltaire, Mœurs, 115.

    Protecteur de la république d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, titre sous lequel Olivier Cromwell gouverna l'Angleterre. Cromwell, cet usurpateur digne de régner, avait pris le nom de protecteur, Voltaire, Louis XIV, 6.

    Protecteur de la confédération du Rhin, titre sous lequel Napoléon domina une partie de l'Allemagne.

  • 5Particulièrement, cardinal chargé à Rome du soin des affaires consistoriales de certains royaumes, ou des intérêts de certains ordres religieux. Ce cardinal est protecteur des affaires de France.

    Par ellipse, protecteur de France, d'Espagne, des dominicains.

  • 6Feuille métallique appliquée à la surface extérieure d'un navire.
  • 7 Adj. Qui sert de protection, de défense. Lorsque nous partîmes de Syracuse, dit-il, et que l'ennemi nous poursuivait vivement, dans cette funeste extrémité j'eus recours à Proserpine et à Cérès, divinités protectrices de la Sicile, Rollin, Hist. anc. Œuvr. t. I, p. 286, dans POUGENS. Vous, sire, que la main de Dieu, protectrice de cette monarchie, a comme retiré du milieu des ruines et des débris de la maison royale, Massillon, Petit car. Exemples. Sous l'abri protecteur d'un énorme rocher, Delille, Parad. perdu, VII. Il avait ces soins protecteurs qui sont le plus doux lien de l'homme avec la femme, Staël, Corinne, VIII, 4. Oui, je reviens à toi, berceau de mon enfance, Embrasser pour jamais tes foyers protecteurs, Lamartine, Méd. II, 15.

    Terme de botanique. Feuilles protectrices, celles qui, pendant la nuit, s'abaissent de manière à former un abri aux fleurs situées au-dessous.

    Terme d'économie politique. Système, régime protecteur, système par lequel on grève de droits de douane élevés les produits étrangers qui feraient concurrence aux produits nationaux.

    Droits protecteurs, droits de douane qui ont pour but d'élever le prix du produit étranger, et de permettre ainsi au produit national de lui faire une concurrence victorieuse, ou tout au moins de ne pas se vendre plus cher.

  • 8Qui appartient aux protecteurs. Un ton, un air protecteur. Leurs souris dédaigneux, leurs coups d'œil protecteurs, Saint-Lambert, Sais. II. Quels dédains protecteurs ! quelle étrange indolence ! Delavigne, les Comédiens, II, 2.

HISTORIQUE

XVIe s. Cassius et Brutus acheverent de perdre les reliques de la romaine liberté, de laquelle ils estoient protecteurs, Montaigne, II, 31.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROTECTEUR, s. m. (Hist. mod.) celui qui prend en main la défense des foibles & des affligés. Voyez Protecteur, hist. d’Angl. & Patron.

Dieu & les magistrats sont les protecteurs de la veuve & de l’orphelin. Parmi les payens, Minerve étoit regardée comme la protectrice des beaux arts.

Chaque nation, chaque ordre de religieux a un cardinal-protecteur à Rome, que l’on appelle cardinal-protecteur. Voyez Cardinal.

On donne aussi quelquefois le nom de protecteur à celui qui gouverne un royaume pendant la minorité d’un prince. Cromwel prit le titre de protecteur de la république d’Angleterre.

C’est l’usage en Angleterre que le régent du royaume dans une minorité prenne le titre de protecteur. On en a un exemple sous la minorité d’Edouard VI.

Protecteur, (Hist. d’Angleterre.) c’est le titre qu’Olivier Cromwel s’appropria, & qui lui fut solemnellement accordé par l’Angleterre, l’Ecosse & l’Irlande. Pendant que Charles II. fugitif en France avec son frere & sa mere, y traînoit ses malheurs & ses espérances, Cromwel fut inauguré dans le poste de protecteur le 26 Juin 1657 à Westminster-hall, par le parlement pour lors assemblé, & l’orateur des communes, le chevalier Thomas Widdrington, en fit la cérémonie.

Un simple citoyen, dit M. de Voltaire, usurpateur du trône, & digne de régner, prit le nom de protecteur, & non celui de roi, parce que les Anglois savoient jusqu’où les droits de leurs rois devoient s’étendre, & ne connoissoient pas quelles étoient les bornes de l’autorité d’un protecteur. Il affermit son pouvoir en sachant le reprimer à-propos : il n’entreprit point sur les privileges dont le peuple étoit jaloux ; il ne logea jamais des gens de guerre dans la cité de Londres ; il ne mit aucun impôt dont on pût murmurer ; il n’offensa point les yeux par trop de faste ; il ne se permit aucun plaisir ; il n’accumula point de trésors ; il eut soin que la justice fût observée avec cette impartialité impitoyable qui ne distingue point les grands des petits.

Jamais le commerce ne fut si libre, ni si florissant ; jamais l’Angleterre n’avoit été si riche. Ses flottes victorieuses faisoient respecter son nom dans toutes les mers ; tandis que Mazarin uniquement occupé de dominer & de s’enrichir, laissoit languir dans la France la justice, le commerce, la marine, & même les finances. Maitre de la France, comme Cromwel de l’Angleterre, après une guerre civile, il eût pû faire pour le pays qu’il gouvernoit, ce que Cromwel avoit fait pour le sien ; mais il étoit étranger, & l’ame de Mazarin n’avoit pas la grandeur de celle de Cromwel.

Toutes les nations de l’Europe qui avoient négligé l’alliance de l’Angleterre sous Jacques I. & sous Charles, la briguerent sous le protecteur. La reine Christine elle-même, quoiqu’elle eût détesté le meurtre de Charles I. entra dans l’alliance d’un tyran qu’elle estimoit.

Le ministre espagnol lui offrit de l’aider à prendre Calais ; Mazarin lui proposa d’assiéger Dunkerque, & de lui remettre cette ville. Le protecteur ayant à choisir entre les clés de la France & celles de la Flandre, se détermina pour la France, mais sans faire de traité particulier, & sans partager des conquêtes par avance.

Il vouloit illustrer son usurpation par de plus grandes entreprises. Son dessein étoit d’enlever l’Amérique aux Espagnols ; mais ils furent avertis à tems. Les amiraux de Cromwel leur prirent du-moins la Jamaïque, province que les Anglois possedent encore, & qui assure leur commerce dans le nouveau monde. Ce ne fut qu’après son expédition de la Jamaïque que Cromwel signa son traité avec le roi de France, mais sans faire encore mention de Dunkerque. Le protecteur traita d’égal à égal ; il força le roi à lui donner le titre de frere dans ses lettres. Son sécretaire signa avant le plénipotentiaire de France dans la minute du traité qui resta en Angleterre ; mais il traita véritablement en supérieur en obligeant le roi de France de faire sortir de ses états Charles II. & le duc d’Yorck, petit-fils de Henri IV. à qui la France devoit un asyle.

Quelque tems après le siege de Dunkerque, le protecteur mourut avec courage à l’âge de 55 ans, au milieu des projets qu’il faisoit pour l’affermissement de sa puissance, & pour la gloire de sa nation. Il avoit humilié la Hollande, imposé les conditions d’un traité au Portugal, vaincu l’Espagne, & forcé la France à briguer son alliance. Il fut enterré en monarque légitime, & laissa la réputation du plus habile des fourbes, du plus intrépide des capitaines, d’un usurpateur sanguinaire, & d’un souverain qui avoit su regner. Il est à remarquer qu’on porta le deuil de Cromwel à la cour de France, & que mademoiselle fut la seule qui ne rendit point cet honneur à la mémoire du meurtrier du roi son parent.

Richard Cromwel succéda paisiblement & sans contradiction au protectorat de son pere, comme un prince de Galles auroit succédé à un roi d’Angleterre. Richard fit voir que du caractere d’un seul homme dépend souvent la destinée d’un état. Il avoit un génie bien contraire à celui d’Olivier Cromwel, toute la douceur des vertus civiles, & rien de cette intrépidité féroce qui sacrifie tout à ses intérêts.

Il eût conservé l’héritage acquis par les travaux de son pere, s’il eût voulu faire tuer trois ou quatre principaux officiers de l’armée, qui s’opposoient à son élévation. Il aima mieux se démettre du gouvernement que de regner par des assassinats ; il vécut particulier & même ignoré jusqu’à l’âge de quatre-vingt-dix ans dans le pays dont il avoit été quelques jours le souverain.

Après sa démission du protectorat, il voyagea en France : on sait qu’à Montpellier, le prince de Conti, frere du grand Condé, en lui parlant sans le connoître, lui dit un jour : « Olivier Cromwel étoit un grand homme ; mais son fils Richard est un misérable de n’avoir pas su jouir du fruit des crimes de son pere ». Cependant ce Richard vécut heureux, & son pere n’avoit jamais connu le bonheur. Essai sur l’histoire univers. tom. V. p. 72-81. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « protecteur »

Prov. et espagn. protector ; ital. protettore ; du lat. protectorem, de protegere, protéger.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin protector, de protegere (« couvrir », « être la garde avancée »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « protecteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
protecteur prɔtɛktœr

Citations contenant le mot « protecteur »

  • L'ironie une sorte de bouclier protecteur contre le ridicule. De Alice Parizeau / Les Militants
  • Un père qu'on voit rarement, auquel on pense rarement, c'est encore quelque chose au-dessus de soi ; et c'est doux de sentir quelqu'un qui est plus haut, qui peut être un protecteur, qui nous est supérieur par l'âge, la raison, la responsabilité. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • En plus de cela, le rapport sur le marché mondial du verre protecteur au plomb (verre à rayons X) fournit un aperçu informatif de plusieurs facteurs élémentaires ainsi qu’une part respective du marché du verre protecteur au plomb (verre à rayons X) pour la génération de revenus mondiale. Des données statistiques approfondies, y compris la structure des coûts, l’offre et la demande, les applications, les régions topologiques, la part de production, les technologies innovantes, les types de produits et les fabricants dominants sont également administrées dans le rapport sur le marché Protective Lead Glass (X-Ray Glass). Journal l'Action Régionale, Demande du marché du verre au plomb protecteur (verre à rayons X) 2020: Corning, EGB, SCHOTT, Anlan, Shenwang – Journal l'Action Régionale
  • Une protection décran est une couche de film protecteur pour éviter les rayures, lusure, ou de la contamination sur la surface de lécran dun produit électronique. Maintenant protecteurs écran sont largement utilisés pour les téléphones mobiles, tablettes, ordinateurs portables, téléviseurs LCD, les appareils de jeux vidéo portables, caméras, GPS, lecteurs de livres électroniques et dautres articles électroniques. Surtout après lapparition du téléphone mobile intelligent, protecteur décran a été largement utilisé., Il fournit une analyse clé sur létat du marché des fabricants Protecteur décran avec les meilleurs faits et des chiffres, ce qui signifie, la définition, lanalyse SWOT, avis dexperts et les derniers développements à travers le monde. Le rapport calcule également la taille du marché, Protecteur décran ventes, le prix, les revenus, la marge brute et part de marché, la structure des coûts et le taux de croissance. Le rapport estime que les revenus générés par les ventes de ce rapport et technologies par divers secteurs dapplication. , Protecteur décran Taille Marché 2020: Principaux pays Données, Defination, Analyse détaillée des figures actuelles de lindustrie avec des prévisions de croissance en 2026 – JustFamous
  • L’équipe de chercheurs fait partie des quatre groupes — il est le seul au Canada — qui ont obtenu une bourse de la ligue pour relever le Défi du casque de la NFL. L’équipe gagnante recevra une prime d’un million de dollars et sa création servira de concept de base pour les futurs casques protecteurs des joueurs de la NFL. Le Devoir, Un groupe montréalais gagne la mise et concevra le casque protecteur de la NFL | Le Devoir
  • Il y a des offres, puis il y a des vols, et cette offre du fabricant de caisses Totallee fait carrément partie de cette dernière catégorie. Si vous possédez l’un de ces modèles de smartphones populaires, vous pouvez obtenir un protecteur d’écran en verre gratuitement. Betanews.fr, Casemaker Totallee propose des protecteurs d'écran gratuits pour les appareils Pixels, iPhones et Galaxy - Betanews.fr
  • Pour protéger leur voiture, les Français préfèrent ne pas prendre de risque. Près d'1 conducteur sur 2 (47%) privilégie la formule tous risques, la plus protectrice en cas de sinistre, et sont prêts à s'acquitter d'une prime plus lourde, à 715€ en moyenne. C'est près de 190€ de plus que pour la formule au tiers, la moins protectrice, choisie par un tiers des Français (29%). La Tribune, Assurance auto : 632€ en moyenne pour protéger sa voiture
  • Pour Kate Bingham, présidente du groupe de travail sur les vaccins du gouvernement britannique, également citée dans le communiqué, "cette diversité est importante parce que nous ne savons pas encore lequel, le cas échéant, se révélera générer une réponse sûre et protectrice". Selon elle toutefois, "nous n'obtiendrons peut-être jamais de vaccin et si nous en trouvons un, nous devons être préparés à ce que ce ne soit pas un vaccin qui empêche d'attraper le virus, mais plutôt un vaccin qui réduit les symptômes." LaProvence.com, France - Monde | Covid-19: Sanofi et GSK promettent 60 millions de vaccins au Royaume-Uni | La Provence
  • Sophie Javelaud, Directrice Générale Adjointe de RMA : « vers une assistance santé réellement protectrice » argusdelassurance.com, Sophie Javelaud, Directrice Générale Adjointe de RMA : « vers une assistance santé réellement protectrice »
  • Le bonheur, c’est d’avoir une grande famille, soudée, attentionnée et protectrice... dans une autre ville. De George Burns
  • Cette humeur protectrice, cette adresse à soigner, cette maternité délicate dans le geste - apanage des femmes. De Colette / La Vagabonde
  • O ma mère et ma nourrice ! Toi dont l’âme protectrice Me fit des jours composés Avec un bonheur si rare, Et qui ne me fus avare Ni de lait ni de baisers ! De Théodore de Banville / A Ma mère
  • La mode est à l’hygiène, les microbes en mènent de moins en moins large. Et la Société protectrice des animaux qui ne bouge pas ! De Alphonse Allais / Silvérie ou les fonds hollandais

Images d'illustration du mot « protecteur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « protecteur »

Langue Traduction
Anglais protective
Espagnol protector
Italien protettivo
Allemand schützend
Chinois 保护性
Arabe محمي
Portugais protetora
Russe защитный
Japonais 保護
Basque babes
Corse prutittivu
Source : Google Translate API

Synonymes de « protecteur »

Source : synonymes de protecteur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « protecteur »

Protecteur

Retour au sommaire ➦

Partager