La langue française

Agresseur

Sommaire

  • Définitions du mot agresseur
  • Étymologie de « agresseur »
  • Phonétique de « agresseur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « agresseur »
  • Citations contenant le mot « agresseur »
  • Traductions du mot « agresseur »
  • Synonymes de « agresseur »
  • Antonymes de « agresseur »

Définitions du mot agresseur

Trésor de la Langue Française informatisé

AGRESSEUR, EUSE, subst. masc. et adj.

(Celui) qui commet une agression, en attaquant le premier et sans qu'il y soit provoqué.
I.− Emploi subst. [Fréquemment constr. avec un adj. poss., exprimant la victime de l'agression]
A.− Gén. Cf. agression A.Reconnaître son agresseur (ex. 4) :
1. ... la femme doit se défendre. L'homme doit choisir les momens où le besoin de l'attaque se fait sentir, où ce besoin même en assure le succès : la femme doit choisir ceux où il lui est le plus avantageux de se rendre; elle doit savoir céder à propos à la violence de l'aggresseur, après l'avoir adoucie par le caractère même de la résistance; donner le plus de prix possible à sa défaite; se faire un mérite de ce qu'elle-même n'a pas désiré moins vivement peut-être d'accorder que lui d'obtenire elle doit enfin savoir trouver, dans la sage et douc; direction de leurs plaisirs mutuels, le moyen de s'assurer un appui, un défenseur. Il faut que l'homme soit fort, audacieux, entreprenant; que la femme soit faible, timide, dissimulée. Telle est la loi de la nature. P. Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, p. 294.
2. Quiconque a trempé dans le journalisme, ou y trempe encore, est dans la nécessité cruelle de saluer les hommes qu'il méprise, de sourire à son meilleur ennemi, de pactiser avec les plus fétides bassesses, de se salir les doigts en voulant payer ses agresseurs avec leur monnaie. H. de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1847, p. 14.
3. Madame Lorilleux, très vexée de voir son frère lui échapper, recommençait à vomir des injures contre Gervaise. Madame Lerat, au contraire, prenait parti pour la jeune femme, la défendait en racontant des contes extraordinaires, des tentatives de séduction, le soir, sur le boulevard, dont elle la montrait sortant en héroïne de drame, flanquant une paire de claques à ses agresseurs. É. Zola, L'Assommoir,1877, p. 477.
4. M. Granville, journalier, a été attaqué à une heure du matin, rue du Barbot, à Rouen, par un malandrin qui lui a pris les deux pièces de cent sous qu'il avait en poche. La victime se déclare incapable de reconnaître son agresseur; mais, à ses cris, MmeRidel avait mis le nez à la fenêtre et prétend avoir pu reconnaître en lui le sieur Valentin, journalier, qui comparaît à présent devant nous. A. Gide, Souvenirs de la Cour d'assises,1913, p. 645.
5. Exaspéré de se voir ravir le plaisir particulier pour lequel il avait payé trois francs, il quitta sa place, sauta sur l'estrade et engagea le combat. Son poing retentit sur l'œil d'un des types, mais le copain de ce dernier riposta sans hésiter et détruisit une oreille de l'agresseur d'un coup pertinent non moins qu'expert. Sur quoi, le philosophe, exorbité par la douleur, se précipita en chien de fusil sur ses adversaires et tous trois roulèrent sur le sol. R. Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 17.
B.− DR. INTERNAT. Cf. agression B.État ou chef d'État prenant l'initiative d'une guerre :
6. À Wilna, Bonaparte reçut le sénateur Wibicki, de la diète de Varsovie; un parlementaire russe, Balachof, se présente à son tour; il déclare qu'on pouvait encore traiter, qu'Alexandre n'était point l'agresseur, que les Français se trouvaient en Russie sans aucune déclaration de guerre. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 421.
7. ... il faut que le sol de la patrie nous fournisse la foudre que nous lancerons à ses agresseurs. A. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 164.
8. Nous luttons pour empêcher l'Allemagne d'exécuter les plans qu'elle avait longuement médités et préparés, selon lesquels grâce à ses forces accumulées elle voulait s'assurer la domination mondiale. Nous luttons pour rejeter l'agresseur et pour le mettre, nous l'espérons bien, dans l'impossibilité de recommencer. M. Barrès, Mes cahiers,t. 11, févr. 1917-nov. 1918, p. 320.
9. Jaurès avait soutenu avec énergie cette proposition, et la discussion se poursuivait, âprement, depuis le matin. Deux thèses s'affrontaient, toujours les mêmes. Les uns admettaient bien le principe de la grève dans le cas d'une guerre offensive; mais, dans le cas d'une guerre défensive, − un pays paralysé par la grève, étant voué fatalement à l'invasion de l'agresseur, − ils soutenaient qu'un peuple attaqué a le droit, et le devoir, de se défendre par les armes. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 444.
10. La France répudie solennellement tous les actes et abandons qui ont pu être consentis au mépris de ses droits et intérêts. Liée aux nations unies, elle poursuivra, à leurs côtés, la lutte jusqu'à la défaite de l'agresseur et la libération totale de tous les territoires de l'union indochinoise. Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre,L'Unité, 1956, p. 609.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant du comportement ou d'attitudes chez l'homme ou chez Dieu] :
11. Mon anathème ardent tombe sur votre front Et mes cris agresseurs en tous lieux vous suivront. A. Pommier, Crâneries et dettes de cœur,1842, p. 11.
12. Les Alliés ont le devoir d'encourager en Allemagne, par tous les moyens, le développement de toutes les forces hostiles à l'esprit agresseur prussien. Les Français commencent à ne plus pouvoir compter les innombrables conférences qui se succèdent, mais ils savent clairement que, de ces conférences, nous sortons à chaque fois diminués. Ils entendent la rumeur allemande s'exciter à ne pas payer et à haïr la France. M. Barrès, Mes cahiers,t. 13, juill. 1921-janv. 1922, pp. 175-176.
13. La violence divine est ainsi condamnée explicitement. Le révolté s'éloignera de ce Dieu agresseur et indigne, « le plus loin de lui est le mieux », et régnera sur toutes les forces hostiles à l'ordre divin. A. Camus, L'Homme révolté,1951, p. 69.
B.− DR. INTERNAT. État agresseur :
14. « ... j'estime que ces constatations de fait autoriseraient aujourd'hui la France à refuser son aide à la Russie, sans trahir le moins du monde les obligations qu'elle a contractées! Bien plus : j'estime que le refus de se solidariser avec l'État agresseur serait l'ultime occasion, pour notre gouvernement, de prouver, d'une façon éclatante, irréfutable, qu'il n'a jamais voulu la guerre! » R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936p. 564.
Rem. 1. Cf. aussi ex. 12. 2. Attesté comme adj. seulement ds Quillet 1965 un état agresseur et ds Dub. un pays agresseur.
Prononc. : [agʀ εsœ:ʀ]. − Rem. Gattel 1841 transcrit la 2esyllabe avec é (= [e] fermé). Enq. : /agʀesø2 ʀ/.
Étymol. ET HIST. − 1404 aggresseur « celui qui attaque » (Nic. de Baye, Journal, 1, 108 Tuetey ds Quem. t. 1 1959 : Il ne sçavoit rien du fait, maiz furent aggresseurs les escoliers); 1495 agresseur (J. de Vignay, Mir. Hist., 25, 16, ibid. : Toutes fois Roland fut le premier agresseur). Empr. au b. lat. aggressor « id. » (Ulpien, Dig., 29, 5, 1, 35 ds TLL s.v., 1323, 7 : si quis ... terruit adgressores domini).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 108.
BBG. − Bar 1960. − Barr. 1967. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Bruant 1901. − Daire 1759 (s.v. aggresseur).Fér. 1768 (s.v. aggresseur).Marcel 1938. − St-Edme t. 1 1824.

Wiktionnaire

Nom commun

masculin (pour une femme on dit : agresseuse)

agresseur \a.ɡʁɛ.sœʁ\

  1. Attaquant, personne qui agresse.
    • Cass. civ. 2ème, 16 novembre 2006, n° 05-19906. La victime avait reçu un coup de sabre d’un agresseur qu’elle avait menacé avec un fléau japonais ! — (Stéphane Obellianne, Les sources des obligations, Presses universitaires d’Aix-Marseille, 2015, p. 541, note 1717)
    • Le triomphe d’un blessé n’a jamais disculpé l’agresseur. — (Boris Cyrulnik, Un merveilleux malheur, 1999)

Adjectif

agresseur

  1. Attaquant, qui agresse.
    • La violence divine est ainsi condamnée explicitement. Le révolté s’éloignera de ce Dieu agresseur et indigne, « le plus loin de lui est le mieux », et régnera sur toutes les forces hostiles à l’ordre divin. — (A. Camus, L'Homme révolté,1951, p. 69)
    • J’estime que ces constatations de fait autoriseraient aujourd’hui la France à refuser son aide à la Russie, sans trahir le moins du monde les obligations qu’elle a contractées ! Bien plus : j’estime que le refus de se solidariser avec l'État agresseur serait l’ultime occasion, pour notre gouvernement, de prouver, d’une façon éclatante, irréfutable, qu’il n’a jamais voulu la guerre ! — (R. Martin du Gard, Les Thibault, L’Été 1914, 1936, p. 564)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AGRESSEUR. n. m.
Celui qui attaque. Il faut savoir lequel des deux est l'agresseur.

Littré (1872-1877)

AGRESSEUR (a-grè-seur ; d'autres prononcent les deux s) s. m.
  • Celui qui attaque le premier. C'est là la seule fois que M. du Hamel ait forcé son caractère jusqu'à prendre le personnage d'agresseur…, Fontenelle, du Hamel. Il conçut que dans le célibat il courait risque non-seulement de se défendre plus mal, s'il se présentait de pareilles occasions [galanteries], mais d'être l'agresseur, Fontenelle, Ozanam. On a tué ton père, il était l'agresseur, Corneille, Cid, IV, 5. Et du moins l'un des deux sera juste agresseur, Corneille, Hor. I, 6.

HISTORIQUE

XVIe s. Je maintiens que l'aggresseur a commys crime de leze-majesté, Carloix, IX, 39. Surattendant que l'empereur fut aggresseur indubitable, Du Bellay, M. 289.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « agresseur »

(1404) Du bas latin aggressor → voir agresser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Aggressor, de aggredi, attaquer, de ad (voy. À) et gradi, marcher (voy. GRADE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « agresseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
agresseur agrɛsœr

Évolution historique de l’usage du mot « agresseur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « agresseur »

  • Un téléphone portable sur dix est volé dans l’année : les agresseurs sont généralement sans mobile. De Laurent Ruquier / Je ne vais pas me gêner
  • Les agresseurs ont tort là-haut ; ils ont raison ici-bas. Napoléon Ier, Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène
  • Le fait de s'incliner n'humilie pas l'agresseur mais l'élève. De Gandhi / Lettres à l'Ashram
  • L'agresseur est d'autant plus difficile à vaincre qu'il se fait plus intime. De Jean Bernard / L'homme changé par l'homme
  • On ne peut pas être à la fois, l'assaillant, l'agresseur, et celui qui fortifie la ville contre l'agression. De Jean-Marie Adiaffi / La Carte d'identité
  • L’agresseur s’approchant de l’adolescent, ce dernier a garé son deux-roues devant un restaurant de la rue de la Forge et est rentré à l’intérieur, où il connaissait du monde. Plusieurs personnes se sont interposées pour empêcher son poursuivant d’accéder jusqu’à lui, mais l’homme a passé ses nerfs sur le scooter contre lequel il a asséné un coup de pied. Les policiers l’ont rapidement identifié et interpellé, alors qu’il continuait à marcher en les ignorant. Légèrement alcoolisé, il a refusé d’être menotté et s’est rebellé, en proférant des insultes y compris pendant son transport au commissariat, où il a été placé en garde à vue. , Faits-divers - Justice | L’agresseur s’en prend aux véhicules des témoins
  • L’agresseur s’était forgé un alibi et avait effacé toutes les traces de son crime. Il a toutefois été trahi par son ADN. Il a été arrêté en décembre 2018 après que les enquêteurs eurent prélevé un échantillon sur un mégot de cigarette. L’ADN correspondait au sperme retrouvé sur l'adolescente. Radio-Canada.ca, Dix ans de pénitencier pour l’agresseur sexuel Jérémie Perron | Radio-Canada.ca
  • L’an dernier, la Commission des libérations conditionnelles du Canada avait refusé d'accorder une entière liberté à l’agresseur sexuel originaire de Mashteuiatsh. Le Journal de Québec, Agresseur sexuel: libéré d’office mais sous surveillance | JDQ
  • En 2008, le mannequin Katie Piper a été victime d'une attaque à l'acide sulfurique. Douze ans après, son agresseur va bientôt pouvoir retrouver sa liberté. Closermag.fr, Katie Piper : l'agresseur du mannequin défigurée à l'acide bientôt libre - Closer
  • En réponse, il avait reçu un violent coup de tête de la part de son agresseur qui l’avait obligé à reprendre le volant pour conduire le trio à Noyarey. Une fois à destination, le malheureux automobiliste, dont le visage était en sang, avait réussi à stopper le véhicule et à prendre la fuite en courant mais quand il était revenu sur les lieux un peu plus tard, il avait découvert sa voiture en flammes, l’incendie se propageant même à la clôture d’une résidence. , Faits-divers - Justice | Isère : soupçonné d’avoir agressé un automobiliste
  • Les deux hommes avaient plus qu'un différend ancien puisque le plus jeune n'était autre que l'ex-amant de l'ex-femme de son agresseur qui le tenait responsable du naufrage de son couple. leparisien.fr, Yvelines : l’agresseur de la piscine écope de 10 ans de réclusion - Le Parisien
  • Le 29 avril, le juge d’application des peines avait accepté la demande de remise en liberté conditionnelle de l’agresseur, âgé de 17 ans au moment des faits. Le parquet avait fait appel. , Faits-divers - Justice | L’agresseur de Marin reste en prison

Traductions du mot « agresseur »

Langue Traduction
Anglais aggressor
Espagnol agresor
Italien aggressore
Allemand angreifer
Portugais agressor
Source : Google Translate API

Synonymes de « agresseur »

Source : synonymes de agresseur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « agresseur »

Partager