Oppresseur : définition de oppresseur


Oppresseur : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

OPPRESSEUR, adj. et subst. masc.

I. − Adj. Qui exerce une oppression (v. ce mot B) (sur quelqu'un ou quelque chose). Synon. despotique, oppressif, tyrannique; anton. libéral.Ce gouvernement est oppresseur, comme il y en a beaucoup (Destutt de Tr.,Comment. sur Espr. des lois,1807, p.301).Rentré le soir près d'elle après le poids du jour, À l'abri des tyrans oppresseurs de notre âme, Nos prières montaient de ses lèvres de femme (Lamart.,Chute,1838, p.936):
1. ... les Bourbons sont les fauteurs et les complices de ces traités oppresseurs... Chateaubr.,Mém.,t.4, 1848, p.259.
II. − Subst. Personne exerçant une oppression (v. ce mot B) (sur quelqu'un ou quelque chose). Synon. dictateur, tyran; anton. libérateur, protecteur.Combattre, renverser l'oppresseur; caste des oppresseurs. Et ceux qui ont formé le grand dessein de soulever le Portugal contre ses oppresseurs, ne sont-ils pas du nombre? (Lemercier,Pinto,1800, iv, 2, p.123).Tout révolutionnaire finit en oppresseur ou en hérétique (Camus,Homme rév.,1951, p.306).Il détestait presque autant que leurs oppresseurs les victimes trop complaisantes (Beauvoir,Mandarins,1954, p.432):
2. Lorsque nos oppresseurs se préparaient à égorger les prolétaires cantonais, est-ce que ce sont les Russes qui ont secoué les bidons d'essence? Malraux,Conquér.,1928, p.111.
[Avec un compl. indiquant ce qui est opprimé] Dès demain peut-être, nous pourrons nous défendre contre les oppresseurs de notre liberté (Chateaubr.,Natchez,1826, 337).
Rem. Dans l'usage ce mot ne s'emploie pas au féminin.
Prononc. et Orth.: [ɔpʀ εsoe:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Subst. ca 1350 «personne exerçant une oppression» (Gilles le Muisit, Poésies, I, 249 ds T.-L.). B. Adj. 1516 «qui exerce une oppression» (Mirouer historial de France, 66 rods Delb. Notes mss). Empr. au lat. oppressor «destructeur», de oppressum, supin de opprimere, v. opprimer. Fréq. abs. littér.: 290. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1026, b) 166; xxes.: a) 169, b) 165. Bbg. Dub. Pol. 1962, p.356. _ Vardar Soc. pol. 1973 [1970], pp.276-277.

Oppresseur : définition du Wiktionnaire

Nom commun

oppresseur \ɔ.pʁe.sœʁ\ masculin (pour une femme on dit : oppresseuse)

  1. Celui qui opprime.
    • De tous mes oppresseurs, c’est toi que je regarde comme le plus cruel. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • L’association des catholiques d’Irlande date de longues années. Elle a souvent changé de nom, jamais de nature; c’était la réunion des hommes dépouillés de leurs droits contre leurs oppresseurs.(Anonyme, Irlande. - Émancipation des Catholiques, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Il est scandaleux que les autorités iraniennes la punissent pour son travail en faveur des droits humains. Sa condamnation renforce la réputation de l’Iran en tant qu’oppresseur cruel des droits de la femme. — (Philip Luther, directeur de la recherche et de l’action de plaidoyer pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à Amnesty International, amnesty.be, 11 mars 2019)

Adjectif

oppresseur \ɔ.pʁe.sœʁ\ masculin

  1. Oppressant.
    • Un pouvoir oppresseur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Oppresseur : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OPPRESSEUR. n. m.
Celui qui opprime. Il fut l'oppresseur du peuple. Adjectivement, Un pouvoir oppresseur.

Oppresseur : définition du Littré (1872-1877)

OPPRESSEUR (o-prè-seur) s. m.
  • 1Celui qui opprime. C'est d'Israël le superbe oppresseur, Racine, Esth. III, 3. Enfin de ma maison le perfide oppresseur, Jéhu, le fier Jéhu tremble dans Samarie, Racine, Ath. II, 5. Si elle [la puissance de juger] était jointe à la puissance exécutrice, le juge pourrait avoir la force d'un oppresseur, Montesquieu, Espr. XI, 6. Orbassan ! l'ennemi, l'oppresseur de Tancrède, Voltaire, Tancr. III, 1. Les lois cruelles contre les oppresseurs sont les plus douces pour la société, Duclos, Consid. mœurs, 5.
  • 2Adj. m. Gouvernement oppresseur. La ville de Londres ouvrit enfin les yeux, mais trop tard et trop inutilement, sur tant de malheurs : elle voyait un parlement oppresseur opprimé par l'armée, Voltaire, Mœurs, 180.

REMARQUE

Il est singulier que oppresser ait perdu le sens d'opprimer, tandis que oppresseur l'a gardé, et même à l'exclusion de tout autre,

HISTORIQUE

XVIe s. Les povres gardera d'oppresse, Reboutant l'oppresseur, Marot, IV, 297. Oppresseurs de leurs ennemis, sauveurs de leurs parents, Amyot, Thés. et Rom. comp. 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Oppresseur : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

OPPRESSEUR, s. m. OPPRIMER, v. act. (Gram.) terme relatif au mauvais usage de la puissance. On opprime, on mérite le nom d’oppresseur, on fait gémir sous l’oppression, lorsque le poids de notre autorité passe sur nos sujets d’une maniere qui les écrase, & qui leur rend l’existence odieuse. On rend l’existence odieuse en envahissant la liberté, en épuisant la fortune, en gênant les opinions, &c. Un peuple peut être opprimé par son souverain, un peuple par un autre peuple. Flechier dit qu’il y a peu de sureté pour les oppresseurs de la liberté des peuples ; mais c’est seulement dans les premiers instans de l’oppression. A la longue, on perd tout sentiment ; on s’abrutit, & l’on en vient jusqu’à adorer la tyrannie, & à diviniser ses actions les plus atroces. Alors il n’y a plus de ressource pour une nation, que dans une grande révolution qui la régénere. Il lui faut une crise.

Oppression a un sens relatif à l’économie animale. On se sent oppressé, lorsque le poids des alimens surcharge l’estomac. Il y a oppression de poitrine, lorsque la respiration est embarrassée, & qu’il semble qu’on ait un poids considérable à vaincre à chaque inspiration.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « oppresseur »

Étymologie de oppresseur - Littré

Lat. oppressorem, de oppressum, supin de opprimere, de ob, et premere, presser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de oppresseur - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin oppressor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « oppresseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
oppresseur ɔpresœr play_arrow

Citations contenant le mot « oppresseur »

  • Dans cette vision appauvrie de l’histoire, il y a toujours le camp des victimes qui finissent par triompher de leurs oppresseurs. C’est évidemment sous cet angle que la Turquie se perçoit elle-même. Pourtant, s’il y a un pays qui a des injustices historiques à réparer, c’est précisément la Turquie : surtout à l’égard des Arméniens, mais aussi des Kurdes, des Grecs, des Arabes assyriens, des Juifs… Courrier international, Recep Tayyip Erdogan, l’homme qui n’aime pas les musées
  • Fidèle à son anarchisme, il défend son acte contre les gouvernements oppresseurs qui font usage des fusils et des prisons. Lui et les anarchistes répondent par les poignards et les bombes. Son geste vise à détruire la bourgeoisie et les gouvernements. Il ne demande pas la pitié du jury et ne livre aucun complice. Au cours de son procès il ne renie jamais son geste. justice.gouv.fr, Justice / Portail / L’Affaire Caserio ou « Le procès de l’anarchisme »
  • Il a ajouté: "Les manifestations pacifiques tendent un miroir à vos oppresseurs. Et plus vous êtes pacifiques durant une manifestation, plus le miroir devient clair aux yeux de votre oppresseur. Ils le voient et le monde entier le voit aussi." , Will Smith admet avoir été régulièrement insulté par des policiers étant plus jeune | LFM la radio
  • Ceux qui s’érigent contre la statue de Faidherbe ne sont pas contre la France en tant que peuple et civilisation. Ce combat, il faut le rappeler, est mené en toute intelligence avec des Français, vivant en France, opposés aux statues d’oppresseurs coloniaux. Il est également important de préciser que des Français résidant au Sénégal, ont rencontré il y a quelques jours à Dakar des opposants sénégalais à la statue de Faidherbe pour apporter leur pierre à la lutte. Eux ont bien compris, comme le disait le regretté Sankara, que ceux qui exploitent l’Afrique sont les mêmes qui exploitent l’Europe. C’est donc un débat qui va au-delà de tout racialisme étriqué. SenePlus, REPONSE AU FAIDHERBIEN AUTOPROCLAME OUSSEYNOU NAR GUEYE | SenePlus
  • On doit se ranger du côté des opprimés en toute circonstance, même quand ils ont tort, sans pourtant perdre de vue qu'ils sont pétris de la même boue que leurs oppresseurs. De Emil Michel Cioran / De l'inconvénient d'être né
  • De l’Inquisition aux nazis, la destruction obsède les oppresseurs qui, en anéantissant livres et auteurs, pensent éradiquer à jamais leurs idées. De Roger Chartier / Le livre en révolutions, 1997
  • Si l'on n'est pas vigilant, les journaux font haïr les oppressés et aimer les oppresseurs. De Malcolm X / 13 décembre 1964
  • Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu'un d'autre de sa liberté. L'opprimé et l'oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité. De Nelson Mandela / Un long chemin vers la liberté
  • Un combattant de la liberté apprend de façon brutale que c'est l'oppresseur qui définit la nature de la lutte, et il ne reste souvent à l'opprimé d'autre recours que d'utiliser les méthodes qui reflètent celles de l'oppresseur. De Nelson Mandela / Un long chemin vers la liberté
  • L'oppresseur ne se rend pas compte du mal qu'implique l'oppression tant que l'opprimé l'accepte. De Henry David Thoreau / La Désobéissance civile
  • L'arme la plus puissante entre les mains de l'oppresseur est l'esprit de l'opprimé. De Steve Biko
  • La cruauté est un geste de servitude : car elle atteste que la barbarie du régime oppresseur est encore présente en nous. De Jean Jaurès
  • Il n’y a qu’un vilain homme qui puisse prêter la main à l’oppresseur contre l’opprimé. De Proverbe algérien
  • Maudit soit l'oppresseur qui vient avec un fouet et qui nous méprise parce qu'il nous opprime. De Marcel Pagnol / Judas
  • Assiste ton frère, qu'il soit oppresseur ou opprimé.S'il est oppresseur, empêche son oppression et de cette façon tu l'assisteras De Mahomet
  • Assiste ton frère, qu'il soit oppresseur ou opprimé. Mahomet en arabe Muḥammad, Tradition musulmane
  • Maudit soit l'oppresseur qui vient avec un fouet et qui nous méprise parce qu'il nous opprime ! Marcel Pagnol, Judas, I, Simon , Pastorelly

Traductions du mot « oppresseur »

Langue Traduction
Corse oppressore
Basque zapaltzailearen
Japonais 抑圧者
Russe угнетатель
Portugais opressor
Arabe الظالم
Chinois 压迫者
Allemand unterdrücker
Italien oppressore
Espagnol opresor
Anglais oppressor
Source : Google Translate API

Synonymes de « oppresseur »

Source : synonymes de oppresseur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « oppresseur »



mots du mois

Mots similaires