La langue française

Défensif, défensive

Définitions du mot « défensif, défensive »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFENSIF, IVE, adj. et subst.

I.− Adjectif
A.− [En parlant d'un moyen de défense] Qui est destiné à défendre contre une attaque. Anton. offensif.M. Lepic, d'une main défensive, le tient [son fils] encore à distance (Renard, Poil carotte,1894, p. 127).Courtauds, défensifs, à lames épaisses, j'ai aussi mes couteaux (Colette, Belles saisons,1945, p. 260):
1. ... ces attaques avaient réussi, en grande partie, parce que sur ce terrain bouleversé où nous luttions avec acharnement depuis neuf mois, toutes les organisations défensives avaient à peu près disparu. Joffre, Mémoires,t. 2, 1931, p. 444.
2. Les leucocytes réagissent pertinemment à l'offensive, ils ripostent par la production d'une substance défensive. J. Rostand, La Vie et ses problèmes,1939, p. 150.
SP. [Dans un jeu coll.] Favoriser le recul et le regroupement défensif (J. Mercier, Football,1966, p. 64).
SYNT. Front, système défensif; travaux défensifs; alliance, arme, bataille, force, guerre, position, réaction, situation défensive; offensif et défensif; défensif-offensif. Des mesures dites défensives-offensives (Giraudoux, Guerre Troie, 1935, II, 5, p. 118).
B.− [En parlant de l'attitude d'une personne ou d'un trait de son caractère] Qui se tient sur la réserve. L'attitude de la jeune fille était réservée, défensive (Martin du G., Thib.,Pénitenc., 1922, p. 799):
3. Tu ne veux pas être vaincu, malmené, molesté. C'est l'amour-propre défensif et préventif, assez voisin de la fierté. Amiel, Journal intime,1866, p. 257.
II.− Substantif
A.− Subst. fém.
1. Attitude d'une personne ou d'une troupe qui s'organise en vue de la riposte à une attaque. Défensive passive; se mettre, rester, se tenir sur la défensive :
4. Napoléon changea tous ses projets. Il résolut de rester sur la défensive en Italie et de prendre l'offensive en Allemagne. Sand, Histoire de ma vie,t. 2, 1855, p. 120.
5. Sachant combien son adversaire était redoutable, le jeune duc se renfermait dans la défensive, parait les coups et n'en portait point. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 419.
2. Au fig. Quelque chose qui me déplut et me mit sur la défensive (Lacretelle, Silbermann,1922, p. 39).
B.− Subst. masc., rare, MÉD. Médicament topique appliqué sur une partie malade du corps. Nous vous appliquerons sur les reins le grand défensif (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 509).
Rem. 1. Attesté au sens B par Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Guérin 1892 qui le signalent aussi, comme Ac. 1798 et Littré, en emploi adj. 2. On rencontre ds la docum. l'adv. défensivement. Dans une attitude défensive. Anton. offensivement. Nos armées s'organisaient défensivement (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 171). Comme une chatte qui flaire une attrape, elle [MmeVernet] se tenait à distance, son bougeoir défensivement levé à la hauteur du menton (Renard, Écorn., 1892, p. 90).
Prononc. et Orth. : [defɑ ̃sif], fém. [-i:v]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. xives. [ms.] masc. « dispositif destiné à protéger les parties du corps sur lesquelles on l'applique » (Fragm. d'un liv. de médecine, ms. Berne, A 95, fo3 rods Gdf. Compl.) − 1598 (Joubert, ibid.); repris par Trév. 1732; 2. 1587 fém. se mettre sur la défensive (Lanoue, 610 ds Littré). B. 1. 1444 [ms.] « propre à la défense » bataille deffensive (Henri de Gauchi, Trad. au gouv. des princ. de Gilles Colonne, Ars. 5062, fo217 vods Gdf. Compl.); 2. 1805 « qui manque d'ardeur à soutenir une cause » attitude defensive (Cottin, Mathilde, t. 5, p. 20 : rangés autour de la princesse, ils se contentent de prendre une attitude défensive. En les voyant immobiles et disposés à éviter le combat, ...). Empr. au lat. médiév. defensivus « propre à la défense » ca 1270 ds Latham. Fréq. abs. littér. : 543. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 378, b) 436; xxes. : a) 353, b) 1 540.

Wiktionnaire

Adjectif

défensif

  1. Qui est fait pour la défense.
    • La chlamyde servoit d'arme défensive lorsque l'on étoit surpris sans bouclier. On l’entortilloit alors autour du bras gauche, pour parer les coups de l'ennemi. — (Encyclopédie méthodique, ou, par ordre de matières : Recueil d'Antiquités, rédigé par Mongez, Paris : chez H. Agasse, an XII, p. 25)
    • Après Alexandre, on chargea la cavalerie d'armes défensives; on donna aux cavaliers de lourdes cuirasses en écailles, puis des cuissarts et des gantelets, et aux chevaux des frontaux et des garde-flancs. — (Encyclopédie des gens du monde:..., Volume 5, 1835)
    • Des épines il en fallait. Beaucoup. Des kilomètres d’épines pour limiter les pâtures. Aucun arbuste néo-zélandais ne présente les caractéristiques nécessaires à la constitution de haies défensives.— (Gilles Clément, Éloge des vagabondes: Herbes, arbres et fleurs à la conquête du monde, 2014)

Forme d’adjectif

défensive \de.fɑ̃.siv\

  1. Féminin singulier de défensif.

Nom commun

défensive \de.fɑ̃.siv\ féminin

  1. Disposition à se défendre, à ne faire simplement que se défendre.
    • Chacun tenant à rester sur la défensive, le silence se prolongeait quand le Carcan, pour rompre cette gêne, trouva un moyen terme et entama l’éloge du vin qui restait dans son verre. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Dans les cours, faucheuses, herseuses aux métalliques roues crantées, l'air de mantes religieuses sur la défensive, levaient haut leurs brancards de fer. — (Pierre Tisserand, L'arbre au pendu, L'Archipel, 2007, chap. 6)

Forme d’adjectif

défensive \de.fɑ̃.siv\

  1. Féminin singulier de défensif.

Nom commun

défensive \de.fɑ̃.siv\ féminin

  1. Disposition à se défendre, à ne faire simplement que se défendre.
    • Chacun tenant à rester sur la défensive, le silence se prolongeait quand le Carcan, pour rompre cette gêne, trouva un moyen terme et entama l’éloge du vin qui restait dans son verre. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Dans les cours, faucheuses, herseuses aux métalliques roues crantées, l'air de mantes religieuses sur la défensive, levaient haut leurs brancards de fer. — (Pierre Tisserand, L'arbre au pendu, L'Archipel, 2007, chap. 6)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFENSIF, IVE. adj.
Qui est fait pour la défense. La cuirasse, le bouclier étaient des armes défensives. Position défensive. Attitude défensive. Alliance, ligue défensive. Il se dit, comme nom féminin, de la Disposition à se défendre, à ne faire simplement que se défendre. Être sur la défensive. Se tenir sur la défensive.

Littré (1872-1877)

DÉFENSIF (dé-fan-sif, si-v') adj.
  • 1Fait pour la défense. Ligue défensive. Armes défensives. Quelques-uns virent dans ces proclamations [de l'empereur Alexandre et de l'empereur Napoléon] la différence des deux peuples, des deux souverains et de leur position mutuelle ; en effet, l'une, défensive, fut simple et modérée ; l'autre, offensive, pleine d'audace et respirant la victoire, Ségur, Hist. de Napol. IV, 1.

    Position défensive, position dans laquelle on ne fait que se défendre. À Vitepsk, c'est l'ennui, c'est toute la dépense, ce sont tous les inconvénients, toutes les inquiétudes d'une position défensive qu'il considère ; à Moscou, c'est la paix, l'abondance, les frais de la guerre et une gloire immortelle, Ségur, Hist. de Napol. V. 1.

    Terme de chirurgie. Se dit de certains bandages, de certains emplâtres, destinés à protéger, à garantir les parties qu'on en couvre.

  • 2 S. f. Ensemble de la défense. On a proportionné les moyens de défensive aux armes de ceux qui attaquent, Fénelon, t. XIX, p. 154.

    Attitude de défense ; disposition à ne faire que se défendre. Si l'ennemi, devenu maître des côtes qu'on ne lui disputerait pas, voulait en recueillir les productions, il lui faudrait des armées pour soutenir la défensive, Raynal, Hist. phil. XIII, 49.

    Être, se tenir sur la défensive, être prêt, sans attaquer, à se défendre. Il [M. le prince] est un peu étonné d'être sur la défensive et de se retrancher vers Selestad [Schelestadt], Sévigné, 213. Nous n'assiégerons point de places, nous ne voulons point de bataille, nous sommes sur la défensive et d'une manière si puissante qu'elle fait trembler, Sévigné, 520. On demeurera sur la défensive sans livrer le combat, La Bruyère, X.

    Par extension. Être sur la défensive, se défendre contre quelqu'un qui attaque, empiète. La Grande Mademoiselle était toujours sur la défensive pour le reste de ses biens que le roi lui voulait arracher, Saint-Simon, V, 72. S'il faut que l'amour soit une espèce de combat, j'aimerais mieux qu'on eût obligé les hommes à se tenir sur la défensive, Fontenelle, Sapho, Laure.

HISTORIQUE

XVIe s. La pistole pouvant donc fausser les armes defensives et la lance non, il faut conclure que le reitre a l'avantage aux offensives, et esgalité aux defensives, Lanoue, 309. Ce dernier remede leur ayant esté très dommageable, ils n'auroyent plus autre recours qu'à la simple defensive, Lanoue, 452. Se mettre sur la defensive, Lanoue, 610. Ligue offensive et defensive, Amyot, Alc. 22. On appliquera autour de la partie des defensifs et lenitifs, lesquels auront vertu de repercuter les humeurs, Paré, VII, 8.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉFENSIF. Ajoutez : - REM. J. J. Rousseau a dit : défensif pour. Comment pouvais-je supprimer un écrit défensif pour mon honneur, pour celui de mes compatriotes ? Lettre à du Peyrou, 8 août 1765.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉFENSIF, adj. terme de la Chirurgie médicale, remede topique qu’on applique sur une partie pour empêcher l’inflammation & le gonflement qui pourroit y survenir. Ce mot vient du verbe latin defendere. Les défensifs se tirent communément de la classe des remedes astringens & répercussifs. Ils excitent dans les solides une contraction & un ressort qui empêche les vaisseaux de se laisser engorger au point où ils auroient pû l’être sans cette précaution. Fabrice d’Aquapendente ne vouloit pas qu’ils fussent appliqués sur le lieu d’une blessure ; mais en chemin, un peu plus haut que la plaie ; c’est pourquoi il leur donne aussi le nom de remedes qui interceptent, intercipientia. L’usage des défensifs peut être dangereux. Les anciens s’en servoient communément dans toutes les plaies qui demandent une prompte réunion. Ces médicamens qui resserrent le calibre des vaisseaux, s’opposent à l’inflammation ; & c’est un bien d’éviter un accident qui est un grand obstacle à la réunion. Mais ces exemples de réussite ont produit des abus. Il ne faut pas confondre l’inflammation avec ce genre de tumeur ou de gonflement qui arrive aux plaies accompagnées d’étranglement. On risqueroit beaucoup à employer les défensifs astringens dans ce dernier cas. Les remedes huileux & relâchans conviennent bien mieux pour prévenir ces sortes de gonflemens, qui sont sur-tout à craindre dans les plaies, où quelque partie tendineuse ou aponévrotique a été intéressée. Les anciens y étoient assez attentifs, car ils prescrivent souvent comme défensifs l’huile de myrthe, l’huile rosat omphacin, c’est-à-dire, qui est faite avec des olives qui n’avoient point acquis leur maturité, & dans laquelle on a fait infuser des boutons de roses rouges astringentes : mais l’huile, malgré la vertu que d’autres médicamens peuvent lui donner, agit toujours principalement comme topique adoucissant & relâchant. Voilà donc deux classes de défensifs, c’est-à-dire, de médicamens capables de défendre une partie malade de quelque accident : il faut donc être attentif à bien saisir l’indication pour faire choix de ces remedes, & les approprier à l’espece d’accident dont on veut préserver la partie.

Dans les entorses, & dans toutes les extensions forcées des tendons, ligamens & aponévroses, on applique avec succès, dans les premiers tems, avant que l’inflammation ait pû se former, un défensif fait avec le blanc d’œuf, dans lequel on fait fondre de l’alun crud : c’est la formule la plus usitée ; on y ajoute ordinairement du bol d’Arménie. Ce liniment est très-convenable sur le voisinage des plaies contuses pendant les premiers jours. Mais le remede le plus efficace, & sans lequel tous ces répulsifs seroient peu profitables, c’est la saignée, qu’il faut réiterer prudemment, suivant la nature de la maladie, le danger qu’elle présente ou qu’elle fait craindre, suivant l’âge & les forces. On incorpore le bol d’Arménie dans de la térébenthine ; c’est un défensif qu’on applique avec succès sur les parties contuses intérieurement par la résistance des os, ou par leur fracture ou dislocation. Dans ces derniers cas, la premiere piece de l’appareil des anciens étoit l’étoupade. C’étoient des étoupes trempées dans des blancs d’œufs, auxquels on ajoutoit des poudres astringentes, lorsque le cas paroissoit demander beaucoup d’astriction. Ces poudres se préparoient avec le bol d’Arménie, le sang-de-dragon, les myrtilles, les balaustes ou fleurs de grenadier, &c. On les mélangeoit avec le blanc d’œuf en dose suffisante pour donner au médicament la consistance de miel. La douleur étoit une contre-indication pour ces topiques. On se servoit alors d’huile de myrthe ou rosat, ou du cerat rosat étendu sur un linge ; & par-dessus on mettoit les étoupes trempées dans le blanc-d’œuf avec les poudres astringentes : mais alors on devoit plûtôt les regarder comme un moyen glutinatif, pour contenir les parties, que comme remede défensif.

Dans les plaies des jointures, Ambroise Paré recommande le défensif fait de blanc d’œuf, d’huile rosat, avec du bol, du mastic, & de la farine d’orge. Il dit qu’il faut éviter les remedes émolliens & relâchans, & il prescrit le cataplasme suivant : prenez son, farine d’orge & de fèves, de chacun trois onces ; fleurs de camomille & de mélilot, demi-poignée ; térébenthine, quatre onces ; miel commun, une once ; oximel simple, oxycrat, ou lessive commune, autant qu’il en faut pour faire le cataplasme. Voici une autre formule du même auteur pour le même cas : prenez lie de vin, son de froment, du tan, noix de cyprès, de galles, & térébenthine, pour en faire un cataplasme défensif.

On néglige peut-être trop dans la Chirurgie moderne l’application des défensifs dans le premier appareil des grandes opérations. Les anciens ne manquoient jamais d’appliquer l’alun & le blanc-d’œuf sur l’œil après l’opération de la cataracte, de la fistule lacrymale, &c. Ils mettoient des défensifs plus composés sur le perinée & le scrotum, après l’opération de la lythotomie, &c. Les accidens qu’on voit survenir quelquefois, faute d’avoir pris ces précautions, justifient la pratique des anciens.

M. Quesnay reconnoît une troisieme classe de défensifs, qu’il nomme défensifs animés : il en fait deux genres ; car ces défensifs peuvent être employés pour ranimer des chairs contuses, ou les chairs dont l’action organique languit par une stupéfaction causée par la violence d’un coup, ou par quelque mauvaise disposition qui menace de gangrene.

Dans le premier cas, on doit recourir aux remedes actifs & dissolvans, pour procurer le dégorgement des chairs. Une forte décoction de racine d’aristoloche, de bryone, ou d’autres plantes âcres ou ameres, peut servir à dissoudre du sel armoniac, ou, à son défaut, du sel de nitre, du sel marin, des sels lixiviels, & à mouiller les plumaceaux & les compresses qu’on applique extérieurement. L’usage de ces remedes doit être borné aux chairs qui sont fort contuses : car si l’action organique des chairs médiocrement contuses pouvoit se réveiller aisément, les spiritueux suffiroient ; les remedes spiritueux nous fourniroient donc le second genre de défensifs animés. Ils ont assez de vertu pour entretenir la fluidité & le mouvement des sucs, en excitant l’action des solides. D’ailleurs on observe que dans les plaies contuses, le froissement des chairs n’a pas été égal dans toute l’étendue de la contusion ; il n’y a souvent que les chairs les plus voisines de la plaie qui exigent des défensifs dissolvans. On peut appliquer par-dessus les premieres compresses, chargées de ces remedes & bornées à ces chairs, d’autres compresses plus étendues, & trempées dans des liqueurs spiritueuses, pour couvrir le reste de la partie qui est moins contuse.

C’est à ce dernier genre de remede qu’on a recours, quand la débilité de l’action organique dépend d’une disposition qui tend à la gangrene. Ces défensifs spiritueux sont le vin, l’eau-de-vie, l’esprit-de-vin, l’eau vulnéraire, le camphre dissous dans les liqueurs remplies d’huiles volatiles aromatiques, les plantes aromatiques bouillies dans le vin, ou réduites en poudre, & cuites avec le vin en forme de cataplasme. Avec ces poudres, les quatre farines résolutives & le vin, on peut faire des cataplasmes qui seront d’excellens défensifs pour ranimer l’action organique des chairs de la partie blessée, & par-là prévenir la mortification. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « défensif »

Provenç. defensiu ; espagn. defensivo ; ital. difensivo ; du supin defensum, de defendere, défendre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) Composé de défense et -if.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « défensif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
défensif defɑ̃sif

Évolution historique de l’usage du mot « défensif »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « défensif »

  • L'amour-propre est la forme défensive de l'orgueil. De Gilbert Cesbron
  • Le club de l’USPEG est a la recherche active de joueurs nés en 2006 dans le secteur défensif ! Des milieux défensifs et défenseurs centraux sont particulièrement recherchés. Actufoot, L'USPEG souhaite renforcer le secteur défensif de sa U15 D1
  • Du renfort dans l'entrejeu pour Vendée Fontenay. Le pensionnaire de National 3 a effectivement annoncé la signature d'Ibrahim Touré cette après-midi. Le milieu défensif de 23 ans, sixième recrue, débarque depuis la Ferté Bernard.  Foot National, Fontenay : un milieu défensif s'est engagé (off)
  • “Je vois mon rôle comme un créateur défensif. Quelqu’un qui peut vraiment défendre contre tout le monde, qui peut switcher sur n’importe qui. Défendre sur le meilleur joueur adverse, quelqu’un qui va prendre des rebonds, qui va courir et apporter beaucoup d’énergie. Qui va faire toutes ces petites choses que les stars ne veulent pas faire ou qu’elles ne font pas parce qu’elles doivent en quelque sorte se reposer en défense. L’élément le plus important de mon jeu ce sera la défense.” Pons Basket Infos, Yves Pons s'imagine s'imposer en NBA dans un rôle de spécialiste défensif
  • Le toujours très intéressant Ben Taylor semble ainsi également soutenir le « Greek Freak » pour le trophée de DPOY, avec une analyse qui met en avant le côté « libéro » du Grec dans le système défensif des Bucks. Basket USA, [Coaching] Giannis Antetokounmpo, le « libéro » défensif des Bucks | Basket USA
  • Attention, ça ne veut pas dire que LeBron James est l’un des meilleurs stoppeurs de la NBA. Il l’a été à une époque. Six nominations dans l’un des deux cinq défensifs de la saison, dont cinq fois dans le premier. Mais la dernière d’entre elles remonte à 2014. Depuis, il a pris de l’âge et il est moins impliqué en défense. BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, La qualité défensive sous-estimée de LeBron James
  • Lucas Dupouy vient renforcer le secteur défensif. Le défenseur de 20 ans, qui peut également jouer au milieu de terrain, arrive en provenance de Niort où il jouait depuis 2014.  Foot National, La Roche VF : Un renfort défensif a signé (off)
  • Du Finistère aux Côtes-d'Armor. C'est le chemin effectué par Kristen Boulouard, qui arrive à Saint-Brieuc pour renforcer le secteur défensif. Le joueur de 20 ans ormé à Brest, il jouait avec l'équipe réserve cette saison et intègrera dans un premier temps l'effectif National 3 du Stade Briochin.  Foot National, Saint Brieuc : Un renfort défensif arrive de Brest (off)
  • C’était sans doute l’audition la plus attendue par les députés qui cherchent à comprendre, depuis le 16 juin, si l’Etat était prêt à affronter la pandémie de Covid-19 et s’il l’a bien gérée. Pendant plus de quatre heures, mardi 30 juin au soir, l’ancienne ministre de la santé, Agnès Buzyn, a pu livrer sa version des faits devant la commission d’enquête réunie dans les sous-sols de l’Assemblée nationale. La candidate La République en marche (LRM) aux élections municipales à Paris, qui a subi dimanche soir une humiliante défaite, est apparue émue et sur la défensive, se perdant souvent dans ses notes. « Vous ne pouvez pas dire que je n’ai pas anticipé », a-t-elle répété, la voix blanche, parfois près de se casser. Le Monde.fr, Agnès Buzyn a défendu sa gestion de la crise due au coronavirus devant les députés
  • Le silence est parfois la meilleure arme défensive. De Guy-Marc Fournier / L'Autre pays

Traductions du mot « défensif »

Langue Traduction
Anglais defensive
Espagnol defensivo
Italien difensiva
Allemand defensive
Chinois 防御性
Arabe دفاعي
Portugais defensiva
Russe оборонительный
Japonais 守備的
Basque defentsarako
Corse difensiva
Source : Google Translate API

Synonymes de « défensif »

Source : synonymes de défensif sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « défensif »

Défensif

Retour au sommaire ➦

Partager