La langue française

Méprisant

Sommaire

  • Définitions du mot méprisant
  • Étymologie de « méprisant »
  • Phonétique de « méprisant »
  • Citations contenant le mot « méprisant »
  • Traductions du mot « méprisant »
  • Synonymes de « méprisant »
  • Antonymes de « méprisant »

Définitions du mot méprisant

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉPRISANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de mépriser*.
II. − Adj. Qui a ou témoigne du mépris vis-à-vis de quelqu'un ou de quelque chose. Anton. admiratif.Un personnage méprisant; des paroles méprisantes. Un air méprisant (Ac.). Son visage se contracta, prit une expression d'ironie méprisante (Daniel-Rops,Mort,1934, p. 196).«Et, quant à l'armée autrichienne...!», lança Roy avec une moue méprisante, en faisant de la main un geste ironique par-dessus son épaule (Martin du G.,Thib.,Été 14, 1936, p. 349):
. M. Bard, dans son rapport, demande qu'on fasse la lumière «pour tous les hommes de bonne foi», et il ajoute cette méprisante remarque: «Les autres ne comptent pas». Clemenceau,Vers réparation,1899, p. 364.
[Avec un compl. introd. par de exprimant l'objet du mépris] Elle ne veut connaître que la pensée discontinue (...), c'est-à-dire méprisante de tout travail d'organisation (Benda,Fr. byz.,1945, p. 169).
Emploi subst. Personne méprisante. Je suis un méprisant et un solitaire (Bloy,Femme pauvre,1897, p. 166).Quoi, pâture des démons, ombre exsangue, tu ne réponds pas une parole et tu fais le méprisant (Claudel,Euménides,1920, ii, p. 959).
Prononc. et Orth.: [mepʀizɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ac. 1694: me- en vedette, mé- dans le texte; 1718: mes-; dep. 1740: mé-. Fréq. abs. littér.: 598. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 493, b) 643; xxes.: a) 1187, b) 1063. Bbg. Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1933, t. 45, p. 173 (s.v. méprisamment).

Wiktionnaire

Adjectif

méprisant \me.pʁi.zɑ̃\

  1. Qui marque du mépris.
    • Quoique très instruite, elle n'avoit ni les caprices, ni l’humeur qu'on attribue aux gens de lettres, qui tantôt se livrent à une loquacité importune, tantôt se renferment dans un silence méprisant. — (E.-F. Lantier, Voyages d'Anténor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, page 35)
    • Vous avez, docteur, de bien curieuses fréquentations, dit-il d'un ton un peu méprisant, un représentant de ces mauvais moines adorateurs du démon ! Que les Chinois sérieux estiment un peu plus qu'un soldat, mais un peu moins qu'une prostituée ! — (Albert Gervais, Æsculape dans la Chine en révolte, Gallimard, 1953, p.30)
    • Monsieur Saito lut mon travail, poussa un petit cri méprisant et le déchira: [...]. — (Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Éditions Albin Michel S.A., 1999, p. 10)

Forme de verbe

méprisant \me.pʁi.zɑ̃\

  1. Participe présent du verbe mépriser.
    • Quelle catin! et il éprouvait un furieux besoin de se venger d'elle, sans motif, en la méprisant. — (Émile Zola, Germinal, 1885)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉPRISANT, ANTE. adj.
Qui marque du mépris. Un homme méprisant. Une femme méprisante. Des manières méprisantes. Un air méprisant. Il lui a parlé d'un ton méprisant. Humeur fière et méprisante.

Littré (1872-1877)

MÉPRISANT (mé-pri-zan, zan-t') adj.
  • 1Qui marque du mépris. Un ton méprisant. Termes méprisants, Mairet, Soliman, IV, 4. Mme de Breil elle-même avait quitté pour moi son air méprisant, Rousseau, Confess. III.
  • 2Qui a du mépris. J'ai quelque chose de chagrin et de fier dans la mine ; cela fait croire à la plupart des gens que je suis méprisant, quoique je ne le sois point du tout, La Rochefoucauld, Portr. On devient… dédaigneux et méprisant, Bourdaloue, Carême 1, Pens. de la mort, 18. Le monde est moqueur, il est méprisant, il est cruel, Massillon, Prof. relig. 4.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « méprisant »

De mépriser, avec le suffixe -ant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « méprisant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
méprisant meprisɑ̃

Citations contenant le mot « méprisant »

  • « Il vient vers moi, me regarde avec un regard méprisant, haineux. Il arrive à ma hauteur et là, je lui dis : arrête de faire ton malin et j’ai peur. J’ai peur. Il vient vers moi. Plus grand, il commence à me crier dessus… », témoigne cette mère. PARENTS.fr, La mère au tribunal pour avoir giflé l'harceleur de son enfant | PARENTS.fr
  • Il vient de déclarer que les autres joueurs turcs de NBA n’osent pas lui adresser la parole de peur d’être accusé de complicité et c’est maintenant Fenerbahçe qui vient de publier un communiqué méprisant. Basket Europe, Fenerbahçe à l'adresse d'Enes Kanter: "les portes de notre club sont fermées pour toujours" | Basket Europe
  • L’administration de l’Assemblée n’est plus une administration au service des Députés ; elle est devenue une administration au service d’un Parti, instrumentalisée contre ses adversaires politiques, les soumettant au danger terroriste dans l’enceinte même du Parlement et méprisant les règles de séparation des pouvoirs, le respect de la Sécurité présidentielle. Webmanagercenter, L'appel de détresse du Cercle Kheireddine : Il faut sauver la Tunisie | Webmanagercenter
  • Raoult je l'adore . Il a le courage de dire des vérités , et hier il a sorti le lot . Il n'est ni mégalo ni méprisant , ni arrogant ni colérique ... Il est suffisamment intelligent et compétant qu'il gêne . Moi , j'ai 76 ans , si j'attrape le covid je file à Marseille me faire soigner par lui et son équipe ... lindependant.fr, Echange Raoult-Bourdin tendu!: "Vous avez déjà soigné ou sauvé quelqu’un dans votre vie? Alors calmez-vous, ne m’expliquez pas la médecine" - lindependant.fr

Traductions du mot « méprisant »

Langue Traduction
Anglais contemptuous
Espagnol desdeñoso
Italien sprezzante
Allemand verächtlich
Chinois 轻蔑的
Arabe ازدراء
Portugais desdenhoso
Russe презрительный
Japonais 軽蔑的な
Basque contemptuous
Corse disprezzu
Source : Google Translate API

Synonymes de « méprisant »

Source : synonymes de méprisant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « méprisant »

Partager