La langue française

Persécuteur, persécutrice

Sommaire

  • Définitions du mot persécuteur, persécutrice
  • Étymologie de « persécuteur »
  • Phonétique de « persécuteur »
  • Citations contenant le mot « persécuteur »
  • Traductions du mot « persécuteur »
  • Synonymes de « persécuteur »
  • Antonymes de « persécuteur »

Définitions du mot persécuteur, persécutrice

Trésor de la Langue Française informatisé

PERSÉCUTEUR, -TRICE, subst.

A. − Celui, celle qui persécute, en particulier, pour des raisons d'ordre politique, racial, religieux. Le magicien répand sur un autel de fer les cendres du premier persécuteur des chrétiens (Chateaubr., Martyrs, t.3, 1810, p.80).Ils disent que nous sommes les ennemis de toute religion, de toute indépendance de la conscience, que nous sommes des persécuteurs, que nous avons soif de faire des martyrs (Gambetta, 1878ds Fondateurs 3eRépubl., p.179).
Empl. adj. La religion dogmatique, puissance hostile et persécutrice (Constant, Princ. pol., 1815, p.133).
PSYCHIATRIE. Malade atteint d'un délire de persécution qui agit de telle sorte que les autres soient ses victimes. J'avais remarqué tout d'abord que dans la grande majorité des cas le persécuteur appartenait au même sexe que le persécuté (Freud, Introd. psychanal., trad. par S. Jankélévitch, 1959 [1922], p.454).
Persécuté* persécuteur.
B. − Celui, celle qui importune quelqu'un sans répit pour obtenir quelque chose. Vous me voyez résolu à pousser jusque dans l'Inde, afin d'avoir le plaisir, le reste de mes jours, d'offrir de temps en temps, à ma persécutrice, une historiette qui commencera par ces mots: «Lorsque j'étais à Bombay» (Gobineau, Pléiades, 1874, p.87).
Empl. adj. Passant la main sur son front comme s'il eût voulu en chasser une pensée qui l'obsédait, une image persécutrice, il s'avança sur la pointe du pied (Ponson du Terr., Rocambole, t.2, 1859, p.263).
Prononc. et Orth.: [pε ʀsekytoe:ʀ], fém. [-tʀis]. Ac. 1694 et 1718: -se-; dep. 1740: -sé-. Étymol. et Hist. 1. 1174-76 «celui qui persécute» (Guernes de Pont-Sainte-Maxence, Saint Thomas, éd. E. Walberg, 479); 2. 1690 «personne qui importune» (Fur.). Empr. au lat. chrét. persecutor «persécuteur des chrétiens, de l'Église», dér. de persequor «poursuivre, d'où persécuter». Fréq. abs. littér.: 243. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 623, b) 214; xxes.: a) 303, b) 199. Bbg. Gohin 1903, p.233.

Wiktionnaire

Nom commun

persécuteur \pɛʁ.se.ky.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : persécutrice)

  1. Celui qui persécute.
    • […]: peu de temps avant la première Croisade, Alexandre II (1061-1073) déclara que le devoir des chrétiens était de courir sus aux Sarrazins, persécuteurs des fidèles, mais d’épargner les Juifs, gens paisibles et inoffensifs. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • À leurs yeux, il était, d’une part, un persécuteur et, d’autre part, un philosophe et un magicien. — (Peter Van Nuffelen, Un héritage de paix et de piété, 2004)
    • Quel est le persécuteur ? C’est celui dont l’orgueil blessé et le fanatisme en fureur irritent le prince ou les magistrats contre des hommes innocents, qui n’ont d’autre crime que de n’être pas de son avis. — (Voltaire, Dictionnaire philosophique, 1765)
  2. (Par extension) (Par hyperbole) Homme pressant, incommode, importun.
    • C’est mon persécuteur, il est toujours à mes trousses.

Adjectif

persécuteur

  1. Il s’emploie quelquefois adjectivement.
    • Un zèle persécuteur.

Nom commun

persécutrice \pɛʁ.se.ky.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : persécuteur)

  1. Celle qui persécute.
    • C'est le nom de Rome profane, le nom idolâtrique de la grande ville, le nom de la persécutrice des saints. — (Collectif, Précis historiques, Vromant, 1867, volume 18 → lire en ligne)

Forme d’adjectif

persécutrice \pɛʁ.se.ky.tʁis\

  1. Féminin singulier de persécuteur.
    • Comme on l’a vu, Kraus a accordé très tôt une attention spéciale à la transformation de ce qu'il appelle l’« innocence persécutrice » en un véritable mode de pensée et de comportement […]. — (Jacques Bouveresse, Les Premiers Jours de l’inhumanité, Hors d'atteinte, 2019 → lire en ligne)

Nom commun

persécutrice \pɛʁ.se.ky.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : persécuteur)

  1. Celle qui persécute.
    • C'est le nom de Rome profane, le nom idolâtrique de la grande ville, le nom de la persécutrice des saints. — (Collectif, Précis historiques, Vromant, 1867, volume 18 → lire en ligne)

Forme d’adjectif

persécutrice \pɛʁ.se.ky.tʁis\

  1. Féminin singulier de persécuteur.
    • Comme on l’a vu, Kraus a accordé très tôt une attention spéciale à la transformation de ce qu'il appelle l’« innocence persécutrice » en un véritable mode de pensée et de comportement […]. — (Jacques Bouveresse, Les Premiers Jours de l’inhumanité, Hors d'atteinte, 2019 → lire en ligne)

Nom commun

persécutrice \pɛʁ.se.ky.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : persécuteur)

  1. Celle qui persécute.
    • C'est le nom de Rome profane, le nom idolâtrique de la grande ville, le nom de la persécutrice des saints. — (Collectif, Précis historiques, Vromant, 1867, volume 18 → lire en ligne)

Forme d’adjectif

persécutrice \pɛʁ.se.ky.tʁis\

  1. Féminin singulier de persécuteur.
    • Comme on l’a vu, Kraus a accordé très tôt une attention spéciale à la transformation de ce qu'il appelle l’« innocence persécutrice » en un véritable mode de pensée et de comportement […]. — (Jacques Bouveresse, Les Premiers Jours de l’inhumanité, Hors d'atteinte, 2019 → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PERSÉCUTEUR (pèr-sé-ku-teur, tri-s') s. m.
  • 1Celui, celle qui persécute. Pendant que votre main, sur eux appesantie, à leurs persécuteurs les livrait sans secours, Racine, Esth. III, 4. Est-elle [la Divinité] donc la protectrice des adultères, des sacriléges… la persécutrice de l'innocence, de la pudeur, de la piété, des vertus les plus pures ! Massillon, Carême, Vér. d'un avenir. Je ne crois pas qu'on puisse faire à un homme une injure plus atroce que de l'appeler persécuteur, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 27 juin 1764.

    Il se dit quelquefois en bonne part. Déjà, de l'insolence heureux persécuteur, Vous aviez des deux mers assuré les rivages, Racine, Phèdre, III, 5.

    En particulier, celui qui persécute pour cause de religion. Cruels et lâches persécuteurs, faut-il donc que les cloîtres les plus retirés ne soient pas des asiles contre vos calomnies ? Pascal, Prov. XVI. Cette nouvelle Babylone [Rome], imitatrice de l'ancienne… persécutrice du peuple de Dieu, tombe aussi comme elle d'une grande chute, Bossuet, Hist. III, 1. On est rarement de la religion de son persécuteur, surtout quand il veut dominer sur la conscience, Voltaire, Dict. phil. Apostat.

    Fig. Le juste, sévère à lui-même et persécuteur irréconciliable de ses propres passions, Bossuet, Reine d'Anglet. La volupté en a été [de la vérité] de tout temps la plus inexorable persécutrice, Massillon, Panég. St Jean-Bapt.

  • 2 Par exagération, personne importune, incommode. C'est un persécuteur fâcheux.
  • 3 Adj. Qui persécute. Si l'on regarde comme très injustes les païens persécuteurs, on doit regarder aussi comme très injustes les chrétiens persécuteurs, Voltaire, Mœurs, Rem. XVI. Touché des supplices des quakers, il en interrompit le cours en Amérique par une ordonnance de 1661 ; mais il ne put y étouffer entièrement l'esprit persécuteur, Raynal, Hist. phil. XVII, 20.

HISTORIQUE

XIIe s. Tu fus lus [loup] as oeilles [brebis], or seis pastur et prestre ; De Saul persecuteur Pols [saint Paul] seras e deis estre, St Thom. mart. f° 8, verso.

XIIIe s. Ainsi comme il [saint Paul] estoit persecuteres de l'Eglise, devint il puis vaissiaus de election, Latini, Trésor, p. 73.

XIVe s. Cruel et fier persequteur du plebe, Bercheure, f° 61, verso.

XVe s. Se trouver entre les mains des vrays et anciens persecuteurs de sa maison, Commines, V, 17.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « persécuteur »

Emprunté au bas latin persecutor (« persécuteur des Chrétiens » »), du verbe persequi « poursuivre ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. persequieyre, persecutor, persequedor ; catal. persequetor ; espagn. persequidor ; ital. persecutore ; du lat. persecutorem, de persecutum, supin de persequi, de per, et sequi, suivre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « persécuteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
persécuteur pɛrsekytœr

Citations contenant le mot « persécuteur »

  • L'homme sans religion serait un monstre ; l'homme persécuteur ne serait guère mieux ; l'homme purement contemplatif, en thèse générale, mourrait de faim. De Augustin-Norbert Morin / De l'éducation élémentaire
  • Un policier en voie de faire une arrestation est toujours exaspéré. Il ressent l'émotion du chasseur devant le gibier ou l'aigreur du persécuteur. De Jean-Jules Richard / Ville rouge
  • Au travail, un personnage nous est assigné : le persécuteur, le sauveur ou la victime. Un rôle dont nous pouvons nous libérer à condition de savoir le détecter. Repères et conseils. , Persécuteur, sauveur, victime, quel est votre rôle au travail ? | Psychologies.com
  • Tout commence au sous-sol par trois Bibles. Une des grandes sources de Martin Bodmer. L’une est un incunable recouvert quelques décennies plus tard d’un parchemin gaufré Le médaillon central, avec le portrait de Martin Luther, annonce la couleur. Réformée. «Celle de gauche est la version calviniste, ornée on ne sait pourquoi d’un profil d’Henri II, grand persécuteur d’hérétiques. L’autre, imprimée chez Plantin à Anvers, incarne la Contre-Réforme. La chose se lit sur le maroquin du plat. Une reliure de ce type constitue aussi un programme religieux et politique.» Le visiteur peut ensuite passé à la vitrine où Nicolas Ducimetière a réuni les grand bibliophiles de la Renaissance. L’observateur reconnaîtra un des ouvrages exécutés pour Jean Grollier de Lyon, toujours sur le même modèle. Mais il y a aussi le Génois Grimaldi ou l’Anglais Whalton. «J’ai aussi tenu à montrer plus loin des bibliothèques de femmes.» Il y a un ouvrage aux armes de la Pompadour (trois tours) et un autre à celles de la comtesse de Verrüe. «Une collectionneuse presque universelle. Les livres, mais aussi les tableaux, les meubles… et les hommes.» Bilan, Reliures. La Fondation Bodmer montre des livres "En habits de lumière" à Cologny - Bilan
  • La technologie de reconnaissance faciale a été utilisée dans le cas d’Oliver avant l’entrée en vigueur de nouvelles règles. La police de Détroit ne peut désormais l’utiliser que pour enquêter sur des crimes violents. Le plus grand persécuteur du comté de Wayne examinera également tous les cas de reconnaissance faciale lorsqu’un procureur adjoint et un superviseur conviennent que des accusations devraient être portées. Urban Fusions, Reconnaissance faciale liée à une deuxième arrestation injustifiée par la police de Détroit | Tech
  • En 415, la femme philosophe et scientifique Hypatie est lynchée par une foule de chrétiens soutenus par des ecclésiastiques. Ce drame terrible fait d’elle un symbole : celui d’un christianisme intolérant qui, après avoir été persécuté, devient lui-même persécuteur. Ce moment terrible du Christianisme des premiers siècles pose la question de la tolérance, alors que l’universalité de l’Eglise est en construction : comment cette unité s’est-elle construite ? Sur quel enseignement et quelle discipline ? Quel a été dans cette construction l’influence de la pensée grecque ? Comment, finalement, les chrétiens sont-ils devenus catholiques ? Les deux historiens Marie-Françoise Baslez et Sébastien Morlet répondent à ces questions avant de se pencher sur la nature des violences religieuses du IVe siècle. Troisième opus de 7 rendez-vous de 52 minutes. Une émission KTO animée par Christophe Dickès, en partenariat avec StoriaVoce. Atlantico.fr, Comment le christianisme de l’Antiquité est passé de persécuté à persécuteur | Atlantico.fr
  • Mais il ne faut pas non plus s’étonner que la République française, fille de la Révolution de 1789 et persécutrice de l’Eglise catholique tout au long de son histoire (dès sa naissance, puis régulièrement sous la IIIe République et de façon insidieuse durant la Ve République), considère notre religion, au mieux, à égalité avec les cinémas ou les salles de théâtre. A vrai dire, il ne s’agit pas à proprement parler d’une persécution mais du déroulement normal de ce processus d’indifférence amorcé depuis de nombreuses années et qui plonge ses racines dans les fondements même de notre République d’où les droits de Dieu sont absents. Il aurait été étonnant qu’il en fût autrement dans un pays où la religion est devenue une affaire privée, sans aucun fondement dans la réalité, inutile au bien commun, considérée à l’égal d’un sport individuel ou d’un suivi psychologique. Dans la crise grave que nous traversons, il est donc demandé aux catholiques et à tous les croyants de se concentrer sur « l’essentiel » – c’est-à-dire la santé physique – et de suspendre leurs « simagrées religieuses » tant que le danger n’aura pas été suffisamment écarté. Soit dit en passant, cela permet de mesurer l’inconscience et l’aveuglement de certains catholiques pour lesquels le règne social du Christ et l’influence de l’Eglise catholique sur les institutions politiques sont des combats d’un autre âge. On voit aujourd’hui le résultat de la déconnexion absolue entre politique et religion : en situation de crise, l’Etat laïque, laissé à lui seul, escamote totalement les besoins et les secours spirituels de l’homme. , Interdiction des messes publiques : la Fraternité Saint-Pierre fera tout ce qui est en son pouvoir pour contester le fondement de cette décision - Coup de projecteur - Actualité - Liberté Politique
  • Résumé : Shin et Kotori sont deux lycéens ordinaires qui vivent à Tokyo. Un jour, Shin rencontre son parfait sosie. Le garçon s’appelle Jin et prétend venir d’un monde parallèle sur lequel règne une princesse malfaisante. Pour sauver les siens, il doit vite trouver le double de la persécutrice. La vie des lycéens bascule quand Shin découvre que la sombre princesse ressemble à son amie… Avoir Alire - aVoir-aLire.com, Les Mondes parallèles - Yuhei Sakuragi - critique
  • On reconnaît la rhétorique. Le dramaturge Karl Kraus parlait de « l’innocence persécutrice » permettant aux dirigeants de renverser les rapports de force afin de se dire « victime » de ceux qu’ils dominent et calomnient. C’est bel et bien de cela qu’il s’agit. Le Devoir, La terreur des autres | Le Devoir
  • La religion persécutée est devenue…persécutrice. Après la mort du Christ sur la croix, une image tronquée du peuple juif a été répandue par les premiers philosophes chrétiens, appelés «Pères» de l’Eglise: la «dispersion» du peuple juif, après la destruction du temple de Jérusalem par Titus (60 ap.J.C), serait la sanction de la faute commise pour n’avoir pas reconnu Jésus-Christ comme le Messie annoncé par les prophètes d’Israël. Slate.fr, Christianisme: Jésus n'est pas le pacifiste que vous croyez et sa religion est persécutrice | Slate.fr
  • Souvent exploitée pour des raisons identitaires et communautaires, la révélation de «discriminations antichrétiennes» a mis longtemps à émouvoir la communauté internationale. On lui opposait, fort légitimement, que les chrétiens n’ont pas le monopole de la souffrance religieuse. Que d’autres communautés, comme les bouddhistes tibétains ou les musulmans modérés dans bien des régimes arabes, sont aussi quotidiennement persécutées. Et que le christianisme –des croisades à l’Inquisition, des conversions forcées dans les Amériques aux pogroms anti-juifs d’Europe de l’Est– a été la religion la plus persécutrice de l’histoire. Slate.fr, La religion la plus persécutée au monde? Le christianisme | Slate.fr
  • « Il y a des raisons de s'inquiéter », analyse le Dr Michaël Bonnière. Ce psychiatre est le premier à avoir expertisé Jonathan en 2016 et l'a également suivi lorsqu'il travaillait au centre hospitalier de Pontoise. « Il a des comportements psychopathiques marqués par l'impulsivité mais il présente aussi des fragilités psychiatriques plus profondes. C'est un très mauvais mélange, développe le praticien. Il s'est focalisé sur Me Richard qu'il voit comme sa persécutrice. On sait qu'il a réitéré ses menaces quatre mois après sa dernière sortie de l'hôpital ce qui est un délai très court. » leparisien.fr, «Je sais qu’il va me tuer» : une avocate face aux menaces de mort d’un ancien client - Le Parisien

Traductions du mot « persécuteur »

Langue Traduction
Anglais persecutor
Espagnol perseguidor
Italien persecutore
Allemand verfolger
Chinois 迫害者
Arabe المضطهد
Portugais perseguidor
Russe преследователь
Japonais 迫害者
Basque persecutaçale
Corse persecutore
Source : Google Translate API

Synonymes de « persécuteur »

Source : synonymes de persécuteur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « persécuteur »

Partager