Munir : définition de munir


Munir : définition du Wiktionnaire

Verbe

munir \my.niʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se munir)

  1. Garnir, pourvoir de ce qui est nécessaire ou utile en vue de tel ou tel objet.
    • Le grand air de l'Océan mordait notre visage avec une violence telle que nous avons dû, à plusieurs reprises, étaler sur les joues et le nez de la vaseline, dont nous nous étions munis. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Si la topographie l'exige, le préfet peut imposer sur certaines voies l'obligation de munir tout véhicule d'un frein ou d'un dispositif d’enrayage. — (Article 17, Code de la route, France, 30 octobre 1935)
    • On munit chaque boussole d'une carte de déviation qui indique jusqu'à quel point l’aiguille dévie de sa position correcte. — (Encyclopédie Grolier 1947-48, La Société Grolier , 1947, vol.2, page 328)
    • (Figuré) Se munir de patience, de résolution, de courage. — Se munir d’arguments pour une discussion.
  2. (Militaire) Pourvoir de tout ce qui est nécessaire pour sa défense, en parlant d'une place forte.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Munir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MUNIR. v. tr.
Garnir, pourvoir de ce qui est nécessaire ou utile en vue de tel ou tel objet. Munissez-vous de tout ce qu'il vous faut pour ce long voyage. Se munir d'un bon manteau contre le froid. Se munir d'argent. Munir une place, La pourvoir de tout ce qui est nécessaire pour sa défense. Fig., Se munir de patience, de résolution, de courage, Se préparer à supporter avec patience, avec courage tout ce qui peut arriver. On dit dans un sens analogue : Se munir d'arguments pour une discussion.

Munir : définition du Littré (1872-1877)

MUNIR (mu-nir) v. a.
  • 1Pourvoir, garnir de ce qui est nécessaire à la défense ou à l'approvisionnement de lieux de guerre. Vous pouvez cependant faire munir ces places, Corneille, Nicom. II, 3. Gand tombe avant qu'on pense à le munir, Bossuet, Marie-Thérèse. D'une première vue il découvre un passage assuré pour le secours [d'une ville assiégée] aux endroits qu'un ennemi vigilant n'a pu encore assez munir, Bossuet, Louis de Bourbon.

    Par extension. On le munit d'un passe-port, de recommandations. Saint Charles Borromée examinait lui-même les pièces qu'on jouait à Milan ; il les munissait de son approbation et de son seing, Voltaire, Dict phil. Police des spectacles.

  • 2Se munir, v. réfl. Se pourvoir, être pourvu. Ne se pouvant munir encontre tant de maux, Régnier, Sat. XI. Borée et le soleil virent un voyageur Qui s'était muni par bonheur Contre le mauvais temps, La Fontaine, Fabl. VI, 3. Ils [les conquérants, les politiques] se seront munis de tous côtés par des précautions infinies…, Bossuet, Duch. d'Orl. Trouvez-vous ce soir devant les Chartreux, et munissez-vous de deux pistolets, Genlis, Veillées du château t. I, p. 311, dans POUGENS.

    Se munir de patience, se préparer à supporter avec résolution, avec courage. Dans les maux violents, le cœur se munit de toute sa constance, Fléchier, Mme de Mont.

HISTORIQUE

Un roy ne peult avoir forteresse plus forte ne plus munie que l'amour, la foy et la bienveillance des hommes, Amyot, Arat. 60. Sans labourage, nature nous avoit munis à planté de tout ce qu'il nous falloit, Montaigne, II, 163. Alors l'ichneumon munit son corps, l'enduict et le crouste tout à l'entour de limon, Montaigne, II, 164.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Munir : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MUNIR, v. act. (Gram.) S’il se dit d’une place, il est synonyme à fortifier ou par des constructions, ou par l’aprovisionnement ; des vaisseaux, c’est les pourvoir de tout ce qui est nécessaire à leur destination ; on se munit d’argent & de recommandations, quand on voyage ; de patience & de courage, quand on entreprend une chose difficile. D’où l’on voit que ce mot se prend au simple & au figuré.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Munir : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « munir » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « munir »

Étymologie de munir - Littré

Lat. munire, pourvoir, fortifier ; d'un radical moin qui appartient à la langue de l'ancienne Italie : moenia, muraille ; osque, moinico, commun, public ; anc. lat. municus, même sens ; radical qui se trouve aussi dans com-munis, commun. La racine de moenia, munera, munire, est le sanscrit mû, lier. Munire est le dénominatif de munus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de munir - Wiktionnaire

Du latin munio. Fortifier, défendre (1350) ; équiper, pourvoir (1580) (Montaigne).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « munir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
munir mynir play_arrow

Conjugaison du verbe « munir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe munir

Citations contenant le mot « munir »

  • Avant tout, se munir d’un masque pour entrer à l’office de tourisme de Mende (OTI) et récupérer la précieuse tablette tactile. Dans cet Explor’Games® (jeu d’exploration), le premier mis en place en Lozère, on doit mener une enquête mystique sur les traces de la Bête du Gévaudan. Est-elle en train de sévir dans les "ruelles sombres" de la ville ? midilibre.fr, Mende : cet été, pistez la Bête du Gévaudan pour explorer la ville - midilibre.fr
  • Se munir d’un appareil photo ou d’un téléphone. , Dinard. Une randonnée-photo pour mémoriser le patrimoine - Redon.maville.com
  • Les différents rapports et activités de la saison écoulée y seront abordés. La nouvelle saison sera à l’ordre du jour et il sera possible, pour ceux qui le souhaitent, de se munir de la carte de sociétaire et carte invitation battue. , Assemblée générale de la Saint- Hubert - Le journal du Gers
  • Toutes les personnes qui n’ont pas pu se présenter à la permanence peuvent venir retirer leur masque au secrétariat de mairie. Se munir de ses papiers d’identité et un justificatif de domicile. lindependant.fr, Les échos de Capendu - lindependant.fr
  • Suite aux évolutions récentes de la pandémie COVID-19, la Direction générale des classes moyennes et la Chambre de commerce recommandent aux entreprises luxembourgeoises devant se déplacer pour des raisons professionnelles urgentes à l'étranger, de munir leurs salariés en déplacement d'un certificat de test COVID-19 négatif datant de moins de 48 heures. , Recommandation aux entreprises en déplacement professionnel vers l'étranger de se munir d'un test COVID-19 négatif - gouvernement.lu // Le gouvernement luxembourgeois
  • C'est au moment où l'on rejette tous les principes qu'il convient de se munir de scrupules. De Marguerite Yourcenar / Alexis ou le traité du vain combat
  • Il devrait se munir d'un copyright, le hasard ; il en ferait des sous avec toutes ces coïncidences. De Jean Dion / Le Devoir - 14 Décembre 1999
  • Je conseille aux idées élevées de se munir de parachute. De Francis Picabia / Lettres à Christine

Traductions du mot « munir »

Langue Traduction
Corse furnisce
Basque ematen
Japonais 提供する
Russe предоставлять
Portugais providenciar
Arabe تزود
Chinois 提供
Allemand zur verfügung stellen
Italien fornire
Espagnol proporcionar
Anglais provide
Source : Google Translate API

Synonymes de « munir »

Source : synonymes de munir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « munir »


Mots similaires