Outiller : définition de outiller


Outiller : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

OUTILLER, verbe trans.

A. −
1. Pourvoir, munir des outils, des machines nécessaires à un travail, à une production. Outiller un atelier, une usine. (Dict. xixeet xxes.).
Empl. pronom. réfl. Nos usines peuvent aujourd'hui fournir tous les fers nécessaires, et si quelques architectes commençaient à adopter un système passablement complet, ces usines auraient bientôt fait de s'outiller pour livrer à bon marché, aux entreprises, les pièces nécessaires (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p.312).
2.
a) Outiller qqc.[Le compl. désigne gén. un lieu, un local] Pourvoir des éléments, des structures nécessaires à l'exercice d'une activité. Elles [les compagnies] n'intervenaient que lorsque le chemin de fer était presque terminé et lorsqu'on touchait à l'exploitation. En quelques mois, elles pouvaient outiller leur ligne (Chardon, Trav. publ., 1904, p.228).
b) Outiller qqn[Le compl. désigne une pers., une collectivité] Pourvoir de ce qui est nécessaire pour exercer une activité. La maison est si gentille et si bien appropriée à tous mes besoins, je suis si bien installée et outillée pour écrire, que je ne m'impatiente pas d'y rester (Sand, Corresp., t.5, 1864, p.36).Lépine le lui a dit un jour: «Si les bourgeois savaient combien, en cas d'insurrection, nous sommes mal outillés pour les défendre, ils ne dormiraient plus une seule nuit tranquilles!» (Gide, Journal, 1914, p.448).Nous nous mîmes d'accord sur le fait qu'en présence des défauts d'outillage qui apparaissaient de toutes parts, et en tenant compte de la volonté offensive qui nous animait, il fallait d'abord outiller les armées de campagne avant de songer aux forteresses (Joffre, Mém., t.1, 1931, p.51).
Empl. pronom. réfl. Il lui dit: «Je partirai, Bravida!» Et il partit comme il l'avait dit. Seulement pas encore tout de suite... Il lui fallut le temps de s'outiller. D'abord il commanda chez Bompard deux grandes malles (A. Daudet, Tartarin de T., 1872, p.44).
3. Au fig., fréq. au passif. Doter quelqu'un des moyens nécessaires pour exercer une activité intellectuelle. Théophile Gautier a contre lui sa production hâtive. Il avait beau être outillé d'une façon merveilleuse pour ce labeur quotidien; on n'écrit pas impunément des feuilletons pendant près de quarante ans (Zola, Doc. littér., Gautier, 1881, p.123).Petite discussion théologique avec un prêtre au sujet de la grâce sanctifiante (...). Mon contradicteur est un théologien rigoureux, un prêtre du règne de Jésus. Je suis du règne du Saint-Esprit (...). On ne s'entend pas et je cède volontiers, n'étant pas, d'ailleurs, outillé pour la controverse (Bloy, Journal, 1903, p.180).On a dit de la conversation de l'enfant qu'elle est un «monologue collectif», ou si l'on veut un monologue en présence d'autrui. Cette formule risque d'égarer (...): l'enfant s'exprime pour autrui, mais il est mal outillé encore pour le faire (Mounier, Traité caract., 1946, p.617).
[P.méton.] Aucune intelligence n'est mieux outillée, mieux informée que la sienne, par le moyen de lectures énormes et constantes (Coppée, Franc-parler II, 1896, p.205).
B. −
1. Arg. Outiller qqn.Donner à quelqu'un un coup de couteau. J'ai entendu parler de ça. On raconte qu'il va peut-être s'en sortir. −On connaît le gonze qui l'a outillé? demanda Miroir (Le Breton, Les Pégriots, 1973, p.386 ds Cellard-Rey 1980).
2. Pop. Être bien outillé. Être sexuellement bien pourvu. On peut ici satisfaire son goût pour l'académie humaine. Quantité de messieurs marchent complètement nus, ce qui fait détourner les yeux des Anglaises; les drôles sont du reste crânement tournés et outillés (Flaub., Corresp., 1849, p.136).
Prononc. et Orth.: [utije], (il) outille [utij]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist.1. a) Ca 1180 osteiller trans. «fournir (à quelqu'un) les moyens matériels de faire quelque chose; équiper (un local) en vue d'une destination particulière» (Vie de S. Gilles, 2264 ds T.-L.), emploi isolé; b) 1377 adj. «pourvu, doté des moyens matériels nécessaires pour faire quelque chose» (doc. ds Du Cange t.4, 268a, s.v. hustilimentum: hostillez d'espées et de taloches); c) 1532-47 oustiller pronom. «se donner les moyens matériels nécessaires pour faire quelque chose» (Farce de marchandise et mestier ds Rec. du British Museum, éd. H. Lewicka, LIX, foA 1 ro); 2. a) 1798 trans. «munir quelqu'un des outils nécessaires à un certain travail» (Ac.); b) 1800 outillé «muni, équipé d'outils» (Boiste); c) 1932 «préparer les outils destinés à l'exécution d'une pièce ou d'une tâche déterminée» (Lar. 20e). Dér. de outil*; dés. -er.

Outiller : définition du Wiktionnaire

Verbe

outiller \u.ti.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Fournir d’outils.
    • Bien outillé.
    • Mal outillé.
  2. (Figuré) Pourvoir bien ou mal un homme de ce qui lui serait nécessaire pour ce qu’il entreprend.
    • Le cas des politiciens incapables est un peu différent. Les kakistocraties (les plus mauvais gouvernements) prolifèrent dans des systèmes politiques dégradés et chaotiques qui éconduisent les vrais talents et ouvrent la voie aux individus de la pire espèce ou à ceux qui sont le moins outillés pour gouverner. — (Moisés Naím, « Quand les gouvernements cumulent crapulerie et incompétence », traduit par Micha Cziffra, 10 juin 2018, sur Slate (www.slate.fr))
    • Grâce à l’éducation qu’il a reçue, il est bien outillé pour la vie. — Vous n’êtes pas assez bien outillé pour réussir dans cette entreprise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Outiller : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OUTILLER. v. tr.
Fournir d'outils. Il ne se dit guère que dans les expressions : Bien outillé. Mal outillé. Il s'emploie surtout au figuré pour désigner un Homme bien ou mal pourvu de ce qui lui serait nécessaire pour ce qu'il entreprend. Grâce à l'éducation qu'il a reçue, il est bien outillé pour la vie. Vous n'êtes pas assez bien outillé pour réussir dans cette entreprise.

Outiller : définition du Littré (1872-1877)

OUTILLER (ou-ti-llé, ll mouillées, et non ou-tiyé) v. a.
  • Garnir, fournir d'outils. Outiller un ouvrier. Outiller une usine.

    S'outiller, v. réfl. Se munir d'outils.

HISTORIQUE

XVe s. Le suppliant avoit mis, frayé et despendu de grands et sumptueux deniers… à exstenciller icellui prieuré de linge, lits, vaisselle et autre mesnaige, Du Cange, ustensilia. Frere Conrard estoit outillé dieu sait comment, Louis XI, Nouv. X.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « outiller »

Étymologie de outiller - Littré

Outil ; wallon, ustii.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de outiller - Wiktionnaire

(1550) D’outil.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « outiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
outiller utije play_arrow

Conjugaison du verbe « outiller »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe outiller

Citations contenant le mot « outiller »

  • L’objectif principal est d’outiller les femmes sur le management de l’athlétisme pendant la Covid-19. Selon les participantes, cette formation est arrivée à point nommé, cela leur permet d’avoir des connaissances pour mieux encadrer les jeunes. Tchadinfos.com, Tchad : des femmes leaders outillées en technique de management sportif – Tchadinfos.com
  • Il s’agissait concrètement de leur faire le point sur les instruments juridiques liés à la migration, les sensibiliser sur les droits et devoirs de la migrante, les sensibiliser également sur les défis du commerce transfrontalier et de les outiller aux actions terrain. , Côte d'Ivoire-AIP/ Huit animatrices de stands formées pour la défense et la protection des droits des femmes commerçantes migrantes | Côte d'Ivoire / AIP
  • Marie-Pierre Daoust est agente de liaison et coordonnatrice du programme de travailleurs en établissement dans les écoles pour le Conseil scolaire catholique MonAvenir des régions de Peel-Halton & Waterloo-Guelph. Elle explique que beaucoup d’efforts ont été déployés pour outiller les parents dans la transition vers l'apprentissage à distance, notamment par l’entremise d’un webinaire. Radio-Canada, « On s’est réinventé »  :  outiller les parents nouveaux-arrivants | L'heure de pointe Toronto/Windsor
  • Véritable frein au développement de l'athlétisme, le changement de nationalité des athlètes africains demeure une préoccupation pour les responsables du continent de cette discipline. Pour le directeur général de la Confédération africaine d'athlétisme (CAA), le changement de nationalité des athlètes africains est un phénomène qui impacte la discipline sur le continent. Pour le dirigeant sénégalais, la fuite des talents est un handicap majeur. Selon lui, c'est avec beaucoup de tristesse qu'ils observent des athlètes africains se confronter avec leurs frères et sœurs du continent dans des compétitions mondiales. M. Faty a souligné que la motivation des athlètes est principalement financière. Pour réguler le mal et freiner ce phénomène, le directeur général de la CAA estime qu'il faut mieux outiller les instances fédérales. Il a ajouté que pour venir à bout de ce phénomène, l'instance africaine a finalement mis en place un mécanisme, une attente de quatre ans avant de changer de nationalité. , Revue de la presse sénégalaise

Images d'illustration du mot « outiller »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « outiller »

Langue Traduction
Corse equipà
Basque ekipoak
Japonais 装備する
Russe оборуд
Portugais equipar
Arabe تجهيز
Chinois 装备
Allemand ausrüsten
Italien dotare
Espagnol equipar
Anglais equip
Source : Google Translate API

Synonymes de « outiller »

Source : synonymes de outiller sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires